Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe

Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe

il y a 10 mois

Bonjour ou bonsoir,


Nous venons d'acheter une vieille maison en pierre de la fin du XIIIe avec beaucoup de travaux. Sa conception est relativement simple : elle fait approximativement 15x8m d'extérieur avec des murs approximativement de 0,80m, sur 3 niveaux, le dernier étant les combles que nous pourrons rendre habitable par la suite grâce à la belle hauteur sous la toiture et à l'escalier qui les desserre; chaque niveau est composé de 2 grandes pièces de 5,50x6,10m séparées par un mur de refend de 0,50m environ, ainsi que la cage d'escalier en pignon également séparée par un mur de refend de 0,50m environ.


Notre objectif est de réhabiliter la maison en gardant son caractère autant que possible. Nous souhaitons donc conserver les poutres apparentes et la pierre. Le RDC a été rendu "habitable" par les anciens propriétaires mais nous envisageons de le refaire par la suite lorsque l'étage sera réhabilité


Nous attaquons donc l'étage : le plancher a bien fléchi sous le poids des années mais aussi certainement des matériaux.

Ne souhaitant pas faire n'importe quoi pour le regretter dans quelques années, nous avons tout d'abord dégager tout ce qui était sur ce vieux plancher (tomette, terre, fusées, torchis). Il ne reste actuellement que les poutres au nombre de 11, d'une section variable d'approximativement 190x190mm, parfois 200mm. Certaines sont fatiguées. Les entraxes, variables également sont d'environ 0,60m.


Voilà le tableau :

[img width=640 height=479]https://i.imgur.com/ichaX3E.jpg[/img]


Cette surface de 33,55m² va recevoir un couloir pour aller dans la pièce suivante, une chambre, et une salle d'eau.

Concernant les charges des cloisons du couloir (celle du couloir sera parallèle aux poutres et celle de la SDB perpendiculaire, à 2,00m du mur de refend) :

> 1x Fermacell 12.5mm (11,5kg/m²)
>> 1x Fermacell 10mm (9,5kg/m²)
>>> M36 + laine de bois 40mm (3,25kg/m²)
>>> M36 + laine de bois 40mm (3,25kg/m²)
>> 1x Fermacell 10mm (9,5kg/m²)
> 1x Fermacell 12.5mm (11,5kg/m²)

Ça donne approximativement 117mm pour 48,5kg/m². Sur une hauteur de 2,80m, ça va donner 135,8kg/mL (j'ai volontairement intégré des matériaux plus lourd que du Placo pour avoir une marge de travail)

Pour le plancher :
> OSB 3 en 22mm (13kg/m²)
>> laine de bois mini 40mm (3,25kg/m²)
>>> OSB 3 en 10mm (6,2kg/m²)
>>>> Parquet massif 22mm (15kg/m²)

Approximativement 37,5kg/m²


Nous allons avoir une charge globale de 33,55m²x (37,5kg + 150kg d'exploitation) = 6290kg auxquels j'ajoute la cloison du couloir de 747kg  (5,5ml x 135,8kg) et la cloison de la SDB de 652kg (4,80ml x 135,8kg).

On arrive à 7689kg, dont 747kg parallèlement aux poutres...

Donc si j'ai bon, et j'ai probablement oublié des charges, j'aimerais connaitre les solutions qui nous sont accessibles pour réaliser la réhabilitation de l'étage. J'imagine que la deuxième pièce que nous n'avons pas encore déblayée est dans la même configuration.


Merci pour votre aide et vos conseils avisés

43 réponses

1-10 sur 43 réponses
1/5
1. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Je n'ai pas réussi à éditer mon premier message donc je remets la photo ici

2. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Je suppose que ce plancher va être entièrement démonté, ca de toute façon insuffisant pour une surface habitable, si je prend pour hypothèse une portée de 5500 et entraxes de 600 pour section de 190 x 190 la flèche relative est de L/210 au lieu de 300 minimum.

Dans le cas d'une réfection totale pour une portée de 5500, une section de 100 x 250 avec entraxes de 357 sera nécessaire pour dalles OSB 3 en 2500 x 675 x 18 mm.

3. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Bonjour et merci d'être passé par là !

Effectivement je penche de plus en plus pour la dépose total du plancher à force de lire pas mal de sujets un peu partout. Il semble que le solivage actuel soit loin de répondre aux normes actuelles pour un étage habitable avec le confort moderne.

Par contre nous tenions beaucoup à conserver l'authenticité et le caractère de la maison avec ses poutres apparentes. Nous cherchons donc un compromis. A la lecture de certains sujets, j'ai une piste dont j'ignore la faisabilité : un jumelage de 2x75x225 (ou 2x75x250) en lieu et place de chaque poutre chêne en placent actuellement, que nous pourrions "habiller" en parement de planches de chêne découpées dans les poutres déposées. Ceci dans l'idée d'avoir une manutention moins lourde d'une part, et pour conserver l'espacement actuel entre les poutres d'autre part (d'un point de vu esthétique, toutes les poutres de la maison sont espacées de la même distance, à quelques millimètres prés bien sur, c'est à dire 66 poutres...)

Irréalisable ?


Edit : votre section tient bien compte de la charge des cloisons phoniques désolidarisées (relativement lourdes !) ?


4. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Le problème, c'est qu'avec des entraxes de 600, vous ne pouvez rien faire et moi non plus !

5. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Que je sois sûr qu'on échange bien avec les mêmes données : quand on parle d'entraxe, c'est bien de l'axe du milieu de poutre à celui de l'autre poutre et non pas de la distance entre les deux poutres ? Parce qu'entre les deux poutres, j'ai approximativement 40cm. Cet écart est trop important ? Si on voulait conserver un écart, peut-on compenser avec une section particulière ou un OSB plus épais ? Finalement il n'y a qu'au niveau d'une cloison que la charge est concentrée ?


EDIT : J'ai lu ici des posts vieux de quelques mois sur lesquels vous indiquez la possibilité d'entraxe de 60 avec de l'OSB 3 en 25mm ou de l'OSB4 en 22. Mon cas peut-il être similaire ? 

6. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Nous sommes bien d'accord, entraxe 600 - 190 = 410 mm. Concernant les charges, quelles soient pour les solives comme pour les panneaux, ce qui compte ce sont bien les entraxes. Vous penser sans doute que pour le panneau c'est l'espace entre deux solives, non, de plus les solives sont larges, 190mm ce qui ajoute des efforts de cisaillement au droit des arêtes des solives. Pour un plancher habitable on compte le plafond sous-jacent, les isolants, le plancher, les cloisons et les revêtements de sol et du coup, en moyenne ce sont 120 kg/m² de charges permanentes et 120 de temporaires.

En supposant comme je l'ai fait, que le portée soit bien 5m50, c'est la hauteur des solives qui est pénalisante. Il faut comprendre que si vous doublez la largeur d'une solive, vous doublez en même temps sa résistance et divisez par deux sa déformation. En revanche si vous divisez par deux sa hauteur, vous divisez par quatre sa résistance et multipliez par 8 sa déformation.

Dans votre cas, toujours avec l'hypothèse d'une portée de 5m50, imaginons des solives en Iroko qui ressemble au Chêne (C'est souvent avec de l'Iroko que sont faites les poutres de cheminées), la section de 100 x 250 passe très bien, mais avec des entraxes de 357. Cela passe également avec la même section et les mêmes entraxes avec du résineux que vous pouvez ensuite teinter Chêne ou habiller avec du contreplaqué Chêne en 3 ou 5 mm.

7. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Je commence à mieux comprendre certains points.

Ce que j'ai plus de mal à comprendre, c'est pourquoi dans le lien la personne a pu faire passer son entraxe de 60cm (ou 62,5) alors que dans mon cas je ne peux pas ? Est-ce qu'un lambourdage sur un entraxe 60cm pourrait s'envisager ? Si oui qu'elle serait la section de poutre doublée et sa flèche ?

8. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Le post que vous avez déterré date de 16 ans, au tout début du Forum et est un échange entre un article rédigé et publié par le CNDB sur les planchers bois et qui publiait un certain nombre de contre vérités que j'avais dénoncé à cette époque et qui ont été rectifiées. C'est toujours le même problème entre des personnes qui rédigent un article en s'appuyant sur des documents divers et. plus ou moins ancien et un Expert, membre de la commission de normalisation et en particulier du DTU 51-3planchers bois.. 

Les entraxes de 625 sont possible en toiture, mais pas en plancher et il va encore y avoir des modification avec la révision du 51-3, à cause de la faiblesse des assemblages.

Concernant votre question, je ne comprends pas. Les solives actuelles sont de section insuffisantes, le lambourdage n'y changera rien sauf ajouter du poids supplémentaire.

9. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Je n'ai pas été assez précis : je questionnais sur un lambourdage de poutres remplacées par des plus adaptées mais avec entraxe de 60 ou 62,5.

(Si il y a bien quelque chose que j'ai intégré c'est bien le fait de devoir à minima changer les poutres actuelles)

10. Conseils pour réhabiliter un plancher dans maison pierre de fin XIIIe il y a 10 mois

Vocabulaire : Les poutres supportent des solives posées perpendiculairement et les lambourdes sont posées perpendiculairement aux les solives.

Dans votre cas je n'ai pas vu de poutre mais des solives, donc, votre question est-elle de remplacer les solives actuelles par des solives avec entraxes de 600 sur lesquelles vous poseriez des lambourdes pour retrouver des entraxes compatibles avec des dalles OSB par exemple, c'est-à-dire entraxes de 333, 357, 417 ou 500 maximum ?

1-10 sur 43 réponses
1/5

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion