Réalisation d'un plancher en bois

Réalisation d'un plancher en bois

il y a 4 mois

Bonjour tout le monde, je viens vous solliciter car j'ai quelques petites questions pour la réalisation de mon plancher en bois.
Avant de posté ma question j'ai déjà épluché les différents post à ce sujet ainsi que les abaques mais des questions subsistes ainsi qu'un flou quand au mode de fixation de mes murailères dans les murs en pierre.
J'ai aussi demandé un devis et conseil pour mon projet à un vendeur de matériaux mais celui ci m'a donner une section qui me semble légère ( je n'ai pas l'impression que le commercial soit très calé sur les planchers en bois.. ).
La réalisation du plancher en bois s'effectue dans une maison en pierre calcaire avec une épaisseur de mur de 600 mm.
Ci-dessous une photo qui montre la pièce.
.

Le solivage servira à créer à l'étage un palier et une chambre. 
Ci-dessous la vue en plan du solivage . Les solives sont dans le sens de la plus grande longueur du fait de l'implantation de la trémie ( est-ce une erreur ? ) .

*

La composition du plancher serait de bas en haut :

- placo
- Raillage avec suspente .
- un isolant phonique entre les solives pour les bruits aériens (  la ouate de cellulose est-elle bien ? )
- solive 
- bande résiliente de phaltex ou autre ( est-ce utile ou non ? ).
- osb de 18 ou 22 mm ( je ne sais pas quelle épaisseur est la plus appropriée pour un plancher ? ).
- sous-couche ( je pense à une sous couche steico isorel en fibre de bois

Parquet flottant
Avez-vous d'autres suggestions sur la composition du plancher ainsi que du type de matériaux ? 
Faut-il doubler la solive du chevêtre ?
Pour la section des solives je pensais à : 75X250 ou 75X275 mm pour un vide entre mur de 4.8 mètres . Un entraxe entre 340 et 420 mm. Je me suis basé sur les abaques disponible sur internet.
Je pensais comme mode de pose, à fixer une murailère au mur en pierre, puis fixer des sabots sur cette murailère pour y installer les solives dedans .
Est-ce une méthode convenable ?
Si oui, quelle doit être la section de la murailère ?
Quel est le meilleur moyen de fixer la murailère au mur en pierre ? J'ai vu et on m'a conseillé diverse méthode mais je ne sais pas trop laquelle est la plus adéquate  ( tige filetée scellé , goujon d'ancrage , sceller les bouts de la murailère dans le mur, scellé des corbeaux  en acier dans le mur pour soutenir la murailère.. ) ?
Je vous remercie par avance si vous avez le temps et l'envie de me répondre et me conseiller .
Cordialement Maxime.

10 réponses

1-10 sur 10 réponses
1/1
1. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

Une réponse détaillée demande un peu de temps, ce qui manque malheureusement. Je vous rédige une réponse dans les 24-48 heures. Y aura-t-il des cloisons à l'étage ?

2. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

24-48 heures, mais après avoir répondu à la question des cloisons ?

3. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

Bonjour, excusez-moi je n'avais pas vu votre question.


J'ai oublié de le préciser alors que c'est important,  il y a effectivement des cloisons qui reposeront sur le dit plancher.


Les doublages des murs n'ont pas d'isolant car nous souhaitons faire une isolation par l'extérieur plus tard. 


En cloison il y aura :


- Pour les deux murs gouttereau, un total d'environ 9 m2 de surface constitué de rail m48, de lisse haute et basse ainsi que de plaque de marque "Placo"  de type standard et d'épaisseur 13 mm.


- Le doublage d'un mur pignon en pierre pour une surface d'environ  9 m2 de surface, constitué de rail m48, de lisse haute et basse ainsi que de plaque de marque "Placo"  de type standard et d'épaisseur 13 mm.


- Une cloison de séparation entre la chambre et le palier qui aura comme surface plaquée un total d'environ 20 m2. La cloison sera constituée de rail m48, de lisse haute et basse ainsi que de plaque de marque "Placo"  de type phonique et d'épaisseur 13 mm. Cette cloison intégrera aussi un isolant phonique de type rockwool semi-rigide en 45 mm d'épaisseur.


Merci de prendre de votre temps et de nous partager vos connaissances et votre analyse. 


Cordialement Maxime.



4. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

Solives courantes - Portée 4700 - Entraxes 417 - Section 75 x 225 - Poids 40 kg - Réactions aux appuis 260 kg - Flèche à terme après fluage L/350 - Fixation par sabots métalliques en clouage partiel SAE 380-76-2 fixation 12 pointes CNA 4 x 50 sur porteur (muralière) et 6 sur porté (solive).

Solive de chevêtre - Portée 1200 - Bande de chargement 1100 + Arrivée escalier - Section 75 x 225 - Réactions aux appuis 245 kg - Fixation par sabots métalliques en clouage partiel SAE 380-76-2 fixation 12 pointes CNA 4 x 50 sur porteur et 6 sur porté.

Solive d'enchevêtrure - Portée 4700 - Entraxes 417 - Section 100 x 250 - Poids 55 kg - Réactions aux appuis 380 kg (coté trémie) 390 kg (côté palier) - Flèche à terme après fluage L/315 - Fixation par sabots métalliques en clouage partiel SAE 440-95-2 fixation 14 pointes CNA 4 x 50 sur porteur (muralière) et 8 sur porté (solive).

Muralière LVL kerto"S" 51x260 posée sur corbeaux métalliques scellés tous les 750 mm.

Plancher OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm – Petites rives portées et fixées sur les solives assemblages collés au mastic colle.

Isolant pour bruits aériens laine de verre non tassée.

Pas de bandes résilientes entre solives et plancher, cela ne sert à rien dans la mesure où chaque fixation est un pont phonique.

En revanche la pose du revêtement de sol se fait sur matériau résilient.

Un dernier conseil : Un plancher est un ouvrage technique structurel qui ne doit rien au hasard et au bricolage, Soyez attentif et précis. 

Pour information, cette réponse a nécessité 75 minutes.


5. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

Bonjour merci beaucoup pour votre réponse très précise. 

Le calcul pour la flèche est : longueur de ma solive divisée par 350 et le résultat donné avant la virgule est en millimètre ? 

Si les solives ont une plus forte section ( notamment la hauteur ), cela réduit-il la flèche ? 

La flèche donnée dans mon cas est-elle acceptable ou non ?

Il n'est pas utile de clouer tous les trous des sabots ( je demande cela car le nombre de pointes que vous me préconisez à l'air inférieures aux nombre de trous présents sur les sabots ) ? 

Les solives "boiteuses " ( si je ne me trompe pas de dénomination ) sont de même section que les solives courantes ?

Les seuls corbeaux à sceller que j'ai réussi à trouver font en section : largeur 40 MM x épaisseur 6 mm x longueur 80 / 100 / 120 / 150 / 180 / 200 / 220 MM .

La section des corbeaux est-elle appropriée ? 

Quelle longueur de corbeau est la plus appropriée ? 

Comment procéderiez- vous pour sceller les corbeaux ? 



Que voulez-vous dire par : " Petites rives portées et fixées sur les solives" ?

La fixation des panneaux osb dans les solives ce fait avec quel type de vis ( filetage total, filetage partiel .. ) ,?

En lieu et place de laine de verre est-il possible de mettre rouleau de laine de bois ouate de cellulose ou chanvre ? ou est-ce que ceux-ci n'ayant pas la même densité cela change tous les calculs ?

La sous couche que je souhaite utiliser : steico isorel en fibres de bois de 19 MM  est-elle un bon matériau résilient ? 

Je suis tout à fait conscient que l'étude et la réalisation d'un tel ouvrage ne doit rien au hasard et au bricolage. C'est pour cela que je cherche des réponses .. Pensez-vous que toutes personnes non expertes dans le travail qu'elle veut entreprendre ne devraient pas le réaliser ? 

Je suis tout à fait conscient du temps et de l'énergie que vous prends le fait de me répondre . Souhaitez-vous une quelconques rétribution ?

Cordialement.

6. Réalisation d'un plancher en bois il y a 4 mois

1) oui en mm si vous prenez la portée de la solive en mm.

2)  oui la hauteur de la solive influe au cube sur la flèche.

3) Oui c'est correct si non je vous aurais indiqué une section plus importante ou réduit les entraxes.

4) Je vous ai précisé clouage partiel, le clouage est fonction de la charge à reprendre.

5) La seule solive qui pourrait être qualifiée de "boiteuse" est la solive de chevêtre de 1m20

6) Corbeaux, oui, en 200.

7) Les dalles de plancher sont de forme rectangulaire et curieusement, dans un rectangle il y a deux grands coté (grandes rives) et deux petits côtés (petites rives).

8) Toujours filetage partiel pour un bon serrage sur les solives.

9) Vous faite comme vous voulez, mais pour une isolation phonique des bruits aérien, ce n'est pas la matière qui est isolante, mais l'air qu'elle contient, or, la LDV est très peu dense et comme son nom l'indique "laineuse", donc elle isole bien.

10) Oui le Phaltex est un bon isolant pour les bruits de chocs, mai du 5 ou 10 mm suffit amplement.

11) Pas besoin d'être Expert, il faut simplement respecter les règles et être minutieux, précis et bien préparer son chantier préalablement.

12) Non, merci c'est ce bénévolat qui garantit mon indépendance. 

7. Réalisation d'un plancher en bois il y a 3 mois

Bonjour merci pour vos réponses.


Pour 1-2-3 : Ma question était : est-ce judicieux d'augmenter la section pour réduire la flèche ou ce n'est pas la peine car elle est insignifiante ? En aucun cas je n'ai voulu remettre en cause vos calculs et la section que vous m'avez proposé...


Pour 4 : D'accord donc si je comprend bien pour la configuration de mon plancher le nombre de pointe par sabot que vous m'avez mentionné suffit pour la reprise de charge ?


Pour 5 : J'entendais par boiteuse : 




Mais je me trompe peut-être alors dans la désignation..


Pour 6 : ok et la section 40  de large et 6 mm d'épaisseur suffit ?


Pour 7 : ok et comme vous l'avez décrit plus haut chaque jonction des petites rives est faites à l'axe d'une solive et est collé au mastic colle, c'est bien cela ?


Pour 8 : ok . Longueur 40 mm ? plus ? moins ? Les vis double filetage bonne ou mauvaise idée ?


Pour 9 : ok. Je soumettais le chanvre car j'ai lu à divers endroit que c'était un bon isolant phonique... peut-être pas sous forme de rouleau ou peut-être alors que ce n'est juste qu'un argument commercial..


Pour 10 : ok


Pour 11 : Bien-sur c'est ma ligne de conduite, je ne comprenais  simplement pas quand vous m'avez dit : Un dernier conseil : Un plancher est un ouvrage technique structurel qui ne doit rien au hasard et au bricolage, Soyez attentif et précis. 


Pour 12 : Cela partais simplement d'un bon sentiment pour vous remercier (et pas forcément par le biais de l'argent ) je ne voulais en aucun cas " acheter " vos services. Juste vous remercier ..


Cordialement.



8. Réalisation d'un plancher en bois il y a 3 mois

Oui partout sauf 8) pour les vis : Vis 5 x 60 à filetage partiel.

11) C'est juste un rappel, parce que beaucoup pensent qu'un plancher est un ouvrage banal tellement cela parait facile.

9. Réalisation d'un plancher en bois il y a 3 mois

Bonjour merci beaucoup pour toutes vos réponses très précises.


Je voulais juste savoir pour ma connaissance personnelle, vous me conseillez dans ma situation de faire reposer mes murailères sur des corbeaux. 


Les autres modes de fixation ne sont pas viables ( goujon d'encrage, vis + cheville , tige filetée scellée ) ? Et s'ils ne sont pas viables, pourquoi ?


Il n'est plus non plus possible aujourd'hui de scellée les murailères ou pannes dans les murs en pierre ? 


Cordialement.






10. Réalisation d'un plancher en bois il y a 3 mois

Parce qu'il comportent un filetage qui créé des jeux. Ils sont possible à condition de les inclurent dans un tube dont le diamètre intérieur est égal au diamètre extérieur de la tige. Ensuite il convient de maîtriser parfaitement ces techniques pour les mettre en œuvre de telle sorte que leur durabilité soit pérenne.

1-10 sur 10 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion