MISSE EN OEUVRE PLANCHER ETAGE OSSATURE BOIS + ISOLATION

MISSE EN OEUVRE PLANCHER ETAGE OSSATURE BOIS + ISOLATION

il y a 2 mois

Bonjour

Je me permets de vous solliciter pour avis concernant la mise en oeuvre de mon plancher étage, quant aux choix établis sur les sections de poutres et solives, ainsi que mon obligation ou non concernant une pose de pare-vapeur au plancher de l'étage + pare-vapeur sous le plancher du même étage (rdc futur bureau chauffé et l'étage = futur petit appartement chauffé).

En effet, entre les solives j'ai fais le choix de poser de la ouate de cellulose, principalement pour son efficacité phonique.

Sous le plancher j'ai donc posé un film polyéthylène (car en stock et rapide) afin de maintenir la ouate de cellulose. Mais je m'interroge sur le risque que cela empêche le bois de "respirer" !! Et donc de devoir le remplacer par un pare-vapeur (ou sinon, le fait de fixer un contre-plaqué peut-il également faire l'affaire, afin de maintenir la ouate de cellulose sans avoir à poser de pare-vapeur ?).

Tous ceci avant de poser un faux plafond en BA13 sur fixations oméga pour fixer mes futurs montants.

En vous remerciant vivement par avance de vos retours.

Bien à vous.

3 réponses

1-3 sur 3 réponses
1/1
1. MISSE EN OEUVRE PLANCHER ETAGE OSSATURE BOIS + ISOLATION il y a 2 mois

1) Concernant le Lamellé-collé, si tant est que ce soit réellement du BLC GL24 de fabrication française (les sections présentées me font douter) et non un BMA ou BMR et en prenant pour hypothèse que les deux BLC soient correctement moisés, les résultats sont les suivant : Charges conventionnelles d'un plancher habitable, Exploitation 150 kg/m² , Charge permanentes (Compris solives) 110 lg/m² - Portée 5170 - Bande de chargement 2350 - Poids de l'ensemble 160 kg - Taux de flexion 70% - Taux de cisaillement 53% - Flèche à terme L/285 (Au lieu de 400) soit une déformation attendue de l'ordre de 18mm - Réactions aux appuis 1660 kg.

Pas de risque majeur, mais à terme une certaine souplesse et sans doute des vibrations à la marche.

2) Concernant les solives : les entraxes de 400 doivent correspondre à un sous-multiple de la longueur utile des dalles utilisée, de telle sorte que les petites rives desdites dalles reposent et soient fixées sur les solives. Par exemple pour des dalles OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm, les entraxes doivent être de 357, 417 ou 500 mm.

3) La ouate de cellulose doit être posée sur une surface rigide.

4) Le local sous-jacent étant un bureau et les deux volumes étant chauffés, il n'est pas nécessaire de poser de pare-vapeur.

2. MISSE EN OEUVRE PLANCHER ETAGE OSSATURE BOIS + ISOLATION il y a 2 mois

Merci à vous pour votre réponse. Cela me rassure en partie. La référence des poutres en lamellé-collé selon la facture est du GL32H.

Puis-je fixer des panneaux de contreplaqué en sous face directement sur le film polyéthylène ou devrais-je l'enlever au préalable ?

Encore merci d'avance pour votre réponse.

Bien à vous.

3. MISSE EN OEUVRE PLANCHER ETAGE OSSATURE BOIS + ISOLATION il y a 2 mois

OK ! Pour le BLC, cela améliore la résistance, mais très peu la déformation, les modules d'élasticité étant assez proches. Remplacez de film polyéthylène par un film de type sous-toiture HPV et fixez
Remplacez de film polyéthylène par un film de type sous-toiture HPV et fixez le CP sous les solives.

1-3 sur 3 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion