seb du 57. .pose de pavés de bois. gros problème

Publié par sebastien57380 il y a 4 ans

Bonjour

Je me nomme sébastien. J'ai 35ans et c'est il y a trois ans et avec quelques lames de parquets bois (achetées pour la confection de mes marches d'escaliers) que je me suis lancé dans l'aventure du travail du bois.
Si je ne bricole pas je m'ennuie.

Mais il y a des jours ou je ferais mieux de m'ennuyer.

J'ai posé 35m2 de pavés de bois de robinier.
Ces derniers ont été achetés sur un site dont les MATERIAUX sont vraiment NATURELS.
Je les ai posé à la manière de cette vidéo
http://www.rtbf.be/video/detail_jardin- ... ?id=605701
Avec un joint plus important
Le fournisseur m'a également informé que ces pavés se posent comme des pavés classique sur lit de sable.

Il y a deux jours j'ai fini la pose,sabler les joints et pour finir par damer à la plaque vibrante.
En guise de bordure, j'ai placé des madrier de 130 X 12 et 5cm d'épaisseur, en robinier également. Je les avais coupé en deux pour pouvoir les transporter afin de les dégauchir et raboter.

Je précise que ces pavés forment un chemin en forme de C qui fait le tour de la maison en partant de la terrasse et rejoignant l'entrée.
Chaque bordure est posé sur le concassé très bien damé et chaque bordure est fixé à l'autre par deux connecteurs métalliques.
Le tout était parfaitement droit de niveau.

Les angles de bordures ont été fixés entre elles avec des connecteurs à 90° et des vis de part et d'autres. La première bordure(début du C) a été fixée au bordure béton de la terrasse existante avec un connecteur d'angle(les vis ont pétés ou arrachées).
Les vis utilisés sont en inox et de marque standler 5X40mm en torx(leroy ou brico je sais plus). Il y a une dizaine de vis par jonction de bordures parfois vissé en biais.
Jusqu'à hier soir c'était top mais voilà il pleut depuis et c'est le drame.
Les pavés travaillent exagérément et ils ont déplacés les bordures occasionnant la cassure de certaines vis.
Pavé reçu
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 194028.jpg
On remarque la forme conique, bois qui a travaillé.

La bordure n'étant plus rigide voilà le résultat
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 193547.jpg

Jonction de bordure, vis pétées
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 193609.jpg

Vue d'ensemble
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 193609.jpg

Devant j'avais damé du concassé contre la bordure et ça n'a pas bougé
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 194552.jpg

En voyant cela je ne comprends plus. .ou j'ai fauté.
Je vois dans la vidéo ci-dessus les pavés posés collés et bloqués avec des pauvres lames de terrasse.

TECHNIQUE MAÎTRE DE L'UNIVERS:
Je me demande si je ne vais pas faire un contre buttage en stabilisé (hauteur de 10 cm tout de même) mais je pense que les pavés une fois merveilleusement bloqués vont se soulever ce qui est déjà le cas.(Je le constate en marchant dessus, on rebondit)
Ou déposer les bordures et les reposer sur du stabilisé mortier maigre.
Joint de dilatation côté maison et remplissage élastomère ? 8 cm de haut faut les remplir.
Donc vos avis me seraient d'un grand secours.

Avec mes remerciements

En attendant je pense enlever quelques pavés ou cela devient critique pour que ça se calme.

J'avoue être perdu

Publié par sebastien57380 il y a 4 ans

Des joints de fractionnement?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

De la grande théorie commerciale à la réalité de la pratique, il y a souvent un monde. Le robinier est un bois dit "naturellement durable", certes, mais c'est du bois quand même !!! La différence de d'humidité entre l'achat et le détrempage après pluie a été fatale au montage. Si chaque pavé à "gonflé" de 2mm (mais c'est peut-être plus) rendez-vous compte une fois multiplié par le nombre de pavés.

Publié par sebastien57380 il y a 4 ans

Je me doute que le bois travaille et surtout le robinier. Maintenant j'ai suivi les indications du vendeur et j'ai cherché tous les informations possibles sur ce type de pose.
Je précise que les pavés étaient à l'extérieur pendant plus d'un moins hors palette.Je n'ai pas fais les joints de suite. J'habite dans l'est et nous avons quelques périodes pluvieuses autrement rosée du matin.
J'ai effectué les joints par temps sec car damé du sable humide pas possible.
Et aujourd'***, je tombe la-dessus:

 http://www.euronto.com/gredyco/technique/bois_de_bout_debout.php

L'indication importante
Attention : ne pas mettre de sable entre les pavés. En effet, pendant une semaine au temps très sec le sable descend pour combler le vide entre les pavets. Si la semaine suivante est humide, le bois gonfle et "explose" le tour de la terrasse.

Aujourd'***,j'ai enlevé par m2 des carrés de pavés situés aux angles pour faire relâcher la pression.
Je vais déposer toutes les bordures. Remettre les pavés enlevés sans les ceinturer, sans les jointer et attendre.Voir comment le tout travaille.
Peut-être enlever tout le sable des joints de pavés quand il sera moins humide ou tout refaire.
Le fournisseur doit me joindre mercredi.(théoriquement)
Je me pose la question, quand pourrais-je bordurer les pavés? Par temps humide? les pavés ne seront-ils pas plus stable  après une période humide? il me semble. .Devrais-je faire une bordure costaud? le fait que le bois est explosé les bordures peut-il se répéter? maintenant que les joints sont humides ainsi que le sable de pose. .
Merci de m'aiguiller




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Tout cela est d'une logique implacable. Votre situation est exactement semblable à celle de la pose de parquet. Le point essentiel que peu de gens font, c'est de vérifier les humidités d'équilibre. Il est évident dans votre cas, que l'humidité de votre bois ne correspondait pas à une humidité extérieure de pluie et de fait, il a gonflé à l'excès.

Lisez ceci concernant le parquet. http://boisphile.over-blog.com/categorie-508552.html

Publié par sebastien57380 il y a 4 ans

J'ai lu mais je ne comprends pas concrètement, l'équilibre hygroscopique. L'humidité de bois en fonction de l'air jusqu'à son point d'équilibre mais dans mon cas en extérieur avec une humidité de l'air changeante.
Région à climat semi continentale

Publié par sebastien57380 il y a 4 ans

J'ai pris contact avec le vendeur et le fournisseur. Imcapable de me donner plus de renseignements au sujet de la pose.

BOIS HD

Publié par BOIS HD il y a 4 ans

Bonjour,

Comme vous l’a expliqué Boisphile, une partie du problème vient de l’humidité d’équilibre, mais surtout du point de saturation des fibres (PSF).
L’humidité d’équilibre est l’humidité du bois en fonction des conditions de température et d’humidité relative de l’air. Donc si ces conditions changent, le bois va modifier son humidité d’équilibre (en séchant ou en s’humidifiant). C’est le cas par exemple d’un morceau de bois vert (que l’on vient de couper) et que l’on met dans une pièce intérieure : il va sécher. Cette modification de l’humidité du bois va entrainer des variations dimensionnelles du bois dans les 3 orientations et le volume. Ces variations ne sont pas toutes identiques selon l’orientation, l’essence,… C’est le cas pour le parquet.
Dans votre cas, vous êtes dans une configuration un peu différente car le bois va avoir de manière permanente ou presque une humidité importante (bois posé directement sur le sol). Il existe une limite, le point de saturation des fibres, en dessous de laquelle toute ré-humidification va entrainer des variations dimensionnelles. Et ce point ne dépend pas de l’humidité ambiante seulement, mais de l’eau liquide reçu. Pour le robinier ce point de saturation des fibres est d’environ 30%.
Donc dans votre cas si votre bois était trop sec (15% par exemple), dès qu’il a plu le bois a absorbé l’eau de pluie (et c’était d’autant plus facile que c’est du bois de bout) et a donc repris de l’humidité et a gonflé. Ce qui est arrivé n’est donc pas lié directement à l’humidité d’équilibre (même si elle a joué) mais bien à la présence d’eau liquide. Et donc tant que l’on mouille un bois qui n’a pas atteint son point de saturation des fibres, il va « gonfler ».

Pour éviter le problème, deux choses : premièrement, le bois ne doit pas être trop sec par rapport aux conditions dans lesquelles il va se trouver.
La deuxième chose importante est de laisser la place au bois « pour bouger ». Il faut donc mettre un espacement selon l’humidité du bois à sa mise en œuvre et le point de saturation des fibres.
Normalement votre vendeur devrait vous donner ces informations.
Si vous donnez les dimensions des pavés et l’humidité du bois au moment de la mise en œuvre je pourrais vous donner une évaluation du jeu nécessaire entre chaque pavé.

Je suis assez surpris par la couleur du robinier qui me semble assez sombre : a-t-il reçu un traitement (au sens large) ?

Restant à votre disposition,

Fabien de BOIS HD pour Bois.com

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Gros problème d'humidité plancher bois

Publié par Khorne

2 réponses
912 vues
0 like

gros problème dalle bois, besoin d'aide

Publié par chris45

5 réponses
2064 vues
0 like

problème de pose...qui pose problème

Publié par MB

2 réponses
1180 vues
0 like

Gros problème de plancher sous combles

Publié par fourgege

4 réponses
1208 vues
0 like

help!!! gros probleme de dimensionnement solivage

Publié par nico83340

3 réponses
984 vues
0 like