avis sur plancher bois dalle osb par un charpentier

Publié par mamatua il y a 4 ans

Bonjour à tous,

Je me doute que les mêmes questions reviennent mais j'aimerai avoir un avis
sur un plancher réalisé par un charpentier et le problème que je rencontre.

J'ai un plancher réalisé au dessus d'un espace occupé par garage+ atelier+buanderie (chauffée).

Une poutre de section 240x120 repose sur un poteau et des solives de 180x60 avec entraxe de 55 cm supportent des dalles osb3 18 mm.(voir plan)
http://hpics.li/b8edd14

Ce plancher est destiné à supporter une pièce faisant office de grenier, dortoir occasionnel pour enfants et rangement d'hiver et divers :) (rien de très lourd)

J'avais demandé de l'osb en 22mm et le charpentier s'est planté et a mis du 18 mm.

Devant mon mécontentement et face à la galère d'enlever le matos, il me propose de recouvrir l'osb de 18 par une deuxième couche en 15 mm posée perpendiculairement à la première.

Que pensez vous de cette proposition ?
- ya t-il un véritable intérêt à doubler ce plancher.
-puis je rester en 18 mm et utiliser les dalles de 15 à d'autres fins ?
-si deuxième couche d'osb, faut il que la pose soit perpendiculaire à la première ?

en vous remerciant de vos avis
bonne semaine




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Concernant la poutre centrale, si elle est d'une seule pièce de 7000, c'est OK, mais sachez que le muret de 72cm devrait reprendre 3370 kg et chaque appuis d'extrémités 1000kg, mais en réalité, l'appui est beaucoup trop long, ce qui impose des efforts sur les angles extérieurs de ce "poteau" de 1900 kg. Un appui de 15 cm était plus que largement suffisant.

Si cette poutre est en deux éléments de 3500, elle est insuffisante avec un flèche de 1/210 au lieu de 1/500.

Concernant le solivage que je suppose en deux longueurs de 3300 et 2550, pour la partie en 2550 pas de problème, mais pour celle en 3300 la flèche est un peu forte, 1/315 au lieu de 1/400, c'est à vous de voir.

 

Concernant le plancher, il y a double erreur :

1) L'entraxe de 550 ne peut pas convenir à un OSB de 2500 dont les petites rives doivent être obligatoirement supportées et fixées sur les solives.

2) Lorsque l'on pose une double couche de plancher, il ne faut jamais croiser les deux couches, mais les décaler dans les deux sens.

 

Vous avez les éléments en mains pour décider, mais je dois vous préciser que ce plancher n'étant pas posé et fixé correctement, je peux donc supposer que les assemblages n'ont pas été collés non plus et que dès lors, il faudra vous attendre à des grincements à plus ou moins long terme entre les deux couches, même et y compris si la seconde est posée dans le bon sens, sachant que ses petites rives ne seront toujours pas fixées.

Publié par mamatua il y a 4 ans

Merci de vos réponses,
Je crains devoir faire avec ce qui a déjà été posé
à moins de me lancer dans une procédure judiciaire interminable,
et transformer les briques en gruyère :(
Je pense que je vais donc lui demander de me laisser les plaques en vrac
et je ferai "la doublure" moi-même dans le bon sens, et en collant les jointures.
L'interposition d'un film polyane ou autre serait-il utile ou nécessaire ?
 


Publié par mamatua il y a 4 ans

la pose d'entretoises sous les petites rives non soutenues pourrait-elle être une chose intéressante ? merci de votre réponse.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

C'est tellement compliqué à réaliser de manière efficace que c'est illusoire.

Les dalles étant posées perpendiculairement aux solives, il faudrait poser deux entretoises perpendiculairement aux solives pour que ces deux entretoises portent une autre entretoise sous la jonction des petites rives des dalles ………….. Avec les aléas de fixations, jeux et glissements d'assemblages, c'est beaucoup de travail pour une efficacité douteuse.

Une seconde couche de dalles sera plus utiles dans la mesure où vous la poser en décalé dans les deux sens pour qu'aucun joint se superpose.

Oubliez le film qui ne servira à rien.

Par contre, vous n'avez pas apporté de réponse pour la poutre principale qui est bien plus préoccupante.

 

Publié par mamatua il y a 4 ans

merci,
la poutre principale est en 2 morceaux qui reposent sur le pilier, avec des cales.
si besoin je pourrais faire une photo demain.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Pas besoin de photo, ma première réponse est claire, en deux parties, cette section est nettement insuffisante.

Pour information j'ai refais les calculs plus précisément dont voici les hypothèses :

Portée libre 3310, bande de chargement 2925, section 120 x 240 C24, classe de service 2, charges permanentes 145 kg/m² compris solivage et 120kg/m² de charges temporaires d'exploitation.

Taux de flexion 90% - Flèche sous charges 1/245 (requis 1/500) déformation à terme après fluage 13 à 15mm.

Publié par mamatua il y a 4 ans

merci pour votre expertise.
Par contre, n'étant vraiment pas du métier,
j'ai du mal à interpréter votre analyse et le vocabulaire technique,
si ce n'est que ce n'est que ce travail n'a pas été fait dans les normes.
Concrètement que peut-on en déduire ?
risques d'effondrement ?
risque d'affaissement ?
y a t-il une solution autre que de tout faire refaire ?


nb: après relecture de votre premier post, les 2 parties de la poutre ne reposent pas sur la totalité du poteau, mais sur des "cales"....


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

ce travail n'a pas été fait dans les normes. Pas tout-à-fait effectivement, mais ce qui est certain c'est que le calcul n'a pas été fait correctement
Concrètement que peut-on en déduire ? pas grand-chose puisque cela vous convient
risques d'effondrement ? non
risque d'affaissement ? Je vous ai donné la déformation dans le temps, entre 13 et 15mm c'est ce qu'il faut attendre dans les 5 ans qui viennent
y a t-il une solution autre que de tout faire refaire ? Renforcer la poutre

 

Publié par mamatua il y a 4 ans

ok merci pour vos réponses
je suis désolé si je vous donne l'impression que cela me convient.
Loin de moi cette idée puisque "intuitivement" je trouvais ce travail déjà sujet à des doutes
avant de venir rechercher ici un avis d'expert.
Vous savez la difficulté que cela représente de se battre contre un artisan qui a déjà fait le travail. Avant de faire appel à lui, je n'aurai pas imaginé une seconde qu'un charpentier ne respecte pas les normes du métier, surtout avec les conséquences que cela peut avoir.
Pourriez vous m'indiquer comment  peut se faire ce renforcement de poutre techniquement ?

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Avis dalle OSB cityboard

Publié par dondo

3 réponses
3871 vues
0 like

amenagement de combles: les avis des charpentiers divergent...

Publié par Dimi

1 réponse
1790 vues
0 like

Avis sur la proposition du charpentier couvreur (solivage)

Publié par Ami

1 réponse
220 vues
0 like

Plancher osb sur dalle

Publié par aneveux

4 réponses
642 vues
0 like

plancher et dalle osb

Publié par karim

3 réponses
1749 vues
0 like