Plancher bois ancien dans le vide - Faut-il tout reprendre ?

Publié par BenZorg il y a 6 ans

Bonjour,

je me tourne vers ce forum dans l'espoir d'obtenir des précieux conseils sur les choix que je vais devoir faire, et les démarches que je vais devoir entreprendre.
Certaines personnes de ce forum ont l'air vraiment calées, alors je les remercie par avance pour l'aide qu'elles m'apporteront.

Je suis sur le point d'acquérir un appartement dans un immeuble ancien de type Haussmannien à Paris (datant de 1887), qui a la particularité d'être intégralement situé dans le vide. Il est en effet au 2ème étage de l'immeuble, mais il y a un passage qui passe en dessous (emprise RDC et R+1) emprunté par des piétons mais aussi par des voitures. La surface totale de l'appartement (entièrement dans le vide, sauf l'entrée de 2m²) fait 57 m², avec comme dimensions 9,5m par 6m. Comme l'appartement est dans le vide, il n'y a aucun porteur en dehors des murs. Particularité, les deux poutres qui portent à l'entrée et à la sortie du passage les façades sont des poutres métalliques, rivetées tout du long (j'imagine qu'à l'époque on ne faisait pas de poutre en une pièce comme maintenant).
Ci-joint une photo du passage pour comprendre :



On en vient maintenant à ma problématique, et la raison de ce message : L'idée d'être dans le vide ne me pose pas réellement de problème, mais j'aimerais être certain de la solidité de mon plancher avant de signer ma promesse de vente. De plus, malgré le DPE qui donne une note de D, je ne crois pas à la bonne isolation thermique et acoustique du plancher. Il faudra de toute façon voir avec la copropriété pour isoler en sous-face, ce qui aura un certain poids. De plus, j'espère pouvoir isoler dans l'épaisseur du plancher, et même légèrement l'épaissir pour améliorer l'ensemble, ayant 2,90m sous plafond, je peux bien prendre 5/10cm côté intérieur aussi. Cependant, tout ceci aura un poids, et j'en viens donc à mon problème : j'ai peur des capacités à porter du plancher, surtout en sachant qu'à l'époque on était pas trop dans le sur-dimensionnement. 

Surtout que quand je fais la coupe simpliste de l'ensemble, entre le nu fini du plancher de l'appartement, et l'arase supérieure de la poutre métallique (la sous face actuelle du passage se trouvant presque au niveau de l'arase supérieure de la poutre métallique), je dois avoir entre 20 et 30cm grand maximum. Aujourd'***, l'ancienne propriétaire à rajouter de la moquette par dessus le plancher (ce qui me conforte dans l'idée de la mauvaise isolation), mais en dessous j'ai bien des lames de bois d'une certaine épaisseur, je dirais 3cm environ. J'ai essayé d'en retirer une, mais faute d'outils, je n'ai pas réussi à la retirer, juste à la soulever de quelques cm (pour apprécier son épaisseur, mais pas assez pour voir la structure même du plancher).
 
J'imagine que compte tenu de la configuration, il y a deux possibilités. Solivage directement avec une portée de 6m, mais du coup la section des solives doit être entre 20 et 25cm (au mieux), ce qui ne me semble pas énorme. Ou alors, il y a une ou deux poutres métalliques type IPE ou autre qui divisent la grande longueur en deux ou trois segments, permettant de faire le solivage dans l'autre sens. Seulement, le sens de pose des lames de bois indiquerait la première solution, à moins qu'il y ait des lambourdes posées par dessus pour remettre dans l'autre sens. Mais compte tenu de l'épaisseur, j'y crois peu.

Sachant que le bien est en mauvais état, nous souhaiterions refaire l'intégralité. On va donc certainement déposer tout le parquet existant pour faire cette fameuse isolation. Mais avant d'en arriver là, j'aimerais savoir ce que je dois faire pour savoir si je vais devoir renforcer le solivage, le refaire complètement, etc... A qui dois-je faire appel pour m'aider dans cette situation ? Un BET ? un expert ? Un charpentier ? Quel cout pourrait couter de refaire tout le solivage ? Ou de mettre deux poutres métalliques de reprises et le solivage dans l'autre sens ?

Je tiens à préciser que lors des mes deux visites, le sol ne semble pas du tout déformé (en comparaison à d'autres visites que j'ai faites, où le sol faisait vraiment peur). Nous souhaitons rajouter une baignoire, ce dont l'appartement est dépourvu. J'imagine qu'il serait plus sage de mettre ce genre de mobilier pres des parois pour éviter tout problème, mais tout de même, je n'ai pas vraiment envie de me dire "il faut faire attention aux meubles qu'on achète, car on risque de passer au travers, et voilà ta chute de 6m".

Merci d'avance à ceux qui interviendront, et me donneront leurs conseils.

Publié par BenZorg il y a 6 ans

Je relance un peu, cherchant surtout à me faire conseiller un expert, un charpentier ou éventuellement un bureau d'études spécialisé dans le bois qui serait en mesure de venir checker mon plancher et me dire ce qu'il en est. En espérant que le budget nécessaire pour cette mission reste modeste.

S'il me signe une étude attestant la solidité de l'ouvrage en vue de l'usage en habitation (250kg/m² donc), et qu'un jour ça fissure, serais-je en mesure de me retourner contre lui ?

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Ce n'est pas simple et je pense qu'il faut vous blinder juridiquement.

Si le logement vous plait, signez la promesse de vente, mais soumettez-la à la possibilité d'exécution d'une isolation thermique et phonique aux normes.

Ensuite il faut faire au moins 3 démarches :

1) Vers le propriétaire actuel pour qu'il autorise, préalablement à l'acte de vente, les investigations nécessaires à l'établissement d'un bilan technique.

2) Vers le syndic de l'immeuble pour savoir si cette partie du plancher au-dessus du passage est partie commune ou privative, sachant que les poutres métalliques sont prises dans les murs qui, eux, sont parties communes.

Si c'est une partie commune, vous n'êtes pas sorti de l'auberge car il faudra l'autorisation de l'AG pour y toucher.

3) Lorsque les points 1 et 2 sont réglés, je vous conseille vivement de prendre soit un architecte soit un maître d'œuvre qui convoquera un BE et des entreprises pour estimer le travail à effectuer et son coût.

Si vous prenez un architecte, il faudra qu'il assure la maîtrise d'œuvre et être assuré en décennale pour cela et devra vérifier les capacité des entreprise pour réaliser ce travail, ainsi que la validité de leur assurance dans le cadre d'une intervention en copropriété.

Publié par BenZorg il y a 6 ans

Merci Boisphile pour votre réponse riche en informations.

Je dois voir mon notaire demain, je lui ferais part de l'intégration d'une condition suspensive pour la possibilité d'éxecution d'une isolation thermique et phonique.

Concernant les trois points :

La personne propriétaire de l'appartement est décédée l'année dernière, et le contact est donc un cabinet de gestion de succession, qui a mandaté l'agent immobilier pour trouver l'acquéreur. Je dois donc passer par lui pour obtenir cette information. Mais je pense effectivement lui demander.

J'ai eu le syndicat au téléphone, et ils ne savaient pas répondre à la question du plancher qui serait partie commune ou non. Sachant qu'il est complètement désolidarisé des poutres métalliques (qui elles tiennent la façade), j'espère qu'il est directement rattaché au lot de l'appartement.

Je vais faire appel à une entreprise pour effectuer ce diagnostic structurel afin de mieux cerner l'étendue des travaux à engager.

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Je vous recommande une extrême prudence dans le choix de l'entreprise si c'est vous qui la recherchez.

Il y a eu des précédent dramatiques à Paris en rénovation de plancher de vieux immeubles.

C'est pour cela que je vous conseillais de prendre un maître d'œuvre, pourquoi ?

Si vous ne prenez pas de maître d'œuvre, c'est vous qui, implicitement, prenez la double casquette de maître d'ouvrage et maître d'œuvre.

En cas de problèmes, vous pouvez être reconnu responsable du travail de ces entreprises, sauf que vous n'avez pas d'assurance responsabilité civile décennale.

Je ne sais pas si vous en saisissez l'importance ?

Publié par BenZorg il y a 6 ans

Merci pour votre réponse.

Effectivement je saisis l'importance du recours à un maitre d'oeuvre qui sera responsable des travaux réalisés. J'ai un ami proche qui est architecte, je vais me rapprocher de lui.

Vous faites mention de travaux sur des vieux planchers à Paris qui ont tourné de manière dramatique. Il s'est passé quoi ? Effondrement des murs périphériques ? Immeuble écroulé ? Plancher à refaire ?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Vieux plancher bois déformé, têtes de solives pourries, dalle béton dessus pour niveler, effondrement, évacuation de l'immeuble, entreprise pas assurée pour ce travail, le syndic n'avait pas été prévenu, bref la totale et fort heureusement pas de blessé.

Publié par BenZorg il y a 6 ans

Ah oui on va éviter ce genre de drame ...

Merci pour les conseils en tout cas.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

mon plancher grince, faut-il tout refaire

Publié par IsabelleR

7 réponses
17348 vues
0 like

Plancher bois tout fait

Publié par Francisco

6 réponses
1211 vues
0 like

charpente IPN à reprendre

Publié par vms09 charpentier

0 réponse
1455 vues
0 like

plancher bois sur vide sanitaire

Publié par tom25

1 réponse
1556 vues
0 like

plancher bois sur vide sanitaire

Publié par franck7

1 réponse
796 vues
0 like