Dalle bois: doublage osb?

Publié par mobois il y a 6 ans

Bonsoir,

J'ai la dalle bois de ma maison à finir. Elle est à 30 cm du sol.

Pour l'instant, c'est solive de 25 cm en douglas avec laine de verre en vrac entre les solives. Entraxe 60 cm. OSB 9 mm en dessous pour tenir la laine.
Je prévois de mettre dessus un pare vapeur (stopvap SD=18m) et un OSB 18 mm.

Je ne sais pas encore ce qui va être mis dessus l'OSB(lino, parquet ou carrelage).

Si j'ai bien compris, je n'ai pas besoin de ventiler la sous face de l'OSB 18 mm qui ira dessus, car pas de pièce en dessous. Est-ce ok?

Faut-il mettre des bandes phaltex?


A part cela, j'ai une autre question.

J'ai déjà l'OSB 18 mm livré. Je prévois de le visser.

Ca me semble limite avec cet entraxe de 60 cm,  les solives sont en 60x250, portée 4,60m.

Un carrelage serait-il envisageable ? (avec sous couche de désolidarisation genre ditra ou autre) J'ai peur du poids.

Visser 2 OSB l'un sur l'autre arrangerait-il la situation?

Merci beaucoup!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

1) Solivage en Douglas, OK ! mais avez-vous mesuré l'humidité de ce bois qui doit être inférieur à 18% avant d'y introduire l'isolant ?
2) Sous le solivage poser un film type film de sous toiture pour éviter les remontées d'humidité du VS – Puis l'OSB de 9mm.
3) Avec des entraxes de 600mm, je ne vois pas comment vous allez poser les OSB de 9 et 18.
Remarques : Le 9mm n'est pas usiné et ce n'est pas indispensable, mais vous aurez donc à le recouper à 2400. Au minimum il vous faut de l'OSB 4 mais du CP CTBX serait grandement préférable. Mais là ou ça va coincer c'est pour le 18, d'abord parce que le 18 ne passe pas les 600 et qu'il faut donc du 22, mais surtout parce que vous ne trouverez pas de dalles en 2400 x 22mm.
Par ailleurs, je ne sais pas comment vous avez calculé la section du solivage, dans la mesure où vous ne savez pas quel sera le revêtement, sachant qu'entre un revêtement de sol stratifié et du carrelage, il peut y avoir une différence de 75 à 100kg/m² et là encore, avec un entraxe de 600 ce serait plutôt du 25mm, mais bon, de toute façon, je pense que vous serez condamné à lambourder pour retrouver un entraxe plus raisonnable.
4) Bandes Phaltex, NON !
5) Si j'ai bien compris, il s'agit du plancher de base de la maison, c'est la plateforme qui reprend tous les efforts de la construction, verticaux et horizontaux. Alors sans même tenir compte de cela, pour un plancher standard, disons d'étage, il faudrait vous attendre à une flèche relative de 1/270 alors que cela demanderait un minimum de 1/450 au pire et une déformation à terme qui sera de l'ordre de 20mm. A mon sens et avant de poursuivre, il me semble important de revoir tout cela dans le détail avec un peu plus de sérieux. De la même manière, comment a été calculée le ceinturage périphérique de ce plancher, sur quoi est-il posé, bref ! sa conception ?
Désolé de ces réponses ............

Publié par mobois il y a 6 ans

Merci beaucoup pour votre réponse.
J'apporte quelques précisions au projet. C'est une autoconstruction assistée, j'ai pris quelqu'un pour toute la partie bois, qui me "semblait" compétent.... La maison est hors d'eau hors d'air, son contrat est terminé, je reprends derrière....
Lot de surprises malheureusement... Par exemple, la dalle bois n'avait pas de "cours de lambourde". J'ai découvert cela avec votre site (bien fait au passage). J'ai donc dû en mettre partout.
Les menuiseries devaient être posées en tunnel, mais il s'est trompé sur toutes les côtes, elles sont donc en applique avec 10 cm de dormant à combler... mais ça sera l'objet d'un autre poste. Je souhaite finir la dalle avant.

1) Pas de vérification malheureusement
2) J'ajouterai un film donc. Le pare pluie des murs serait-ce ok ou un pare pluie HPV?
3) Effectivement, pour l'osb de 9, j'ai vissé un morceau d'osb par dessus aux raccords car rien ne tombait en face des solives.
Je comptais couper les osb 18 pour tomber sur les solives à la place de lambourder?
La partie salon est en entraxe 50 cm (parce que j'avais fait part de mes doutes déjà à l'époque...).
Pour le calcul de la section du solivage, je lui avais précisé du carrelage. Qui peut le plus peut le moins. Mais là, du 18 au 25mm, c'est pire que ce que je pensais.
Je suis un peu perdu. J'ai déjà le 18 mm acheté, et mon fournisseur ne va que jusqu'au 22. Ca ne serait pas solide de doubler l'osb? (sans lambourder)
4) OK, donc l'OSB sur le pare vapeur directement.
5) Une flèche de 20mm :(
La dalle est sur pilier. Les solives portent sur des madriers 300x100, portée 3,25m.
Les murs sont montés dessus la lisse d'ancrage, elle-même vissée dans les madriers sur la grande longueur, et sur les solives pour la petite longueur.

Merci

Publié par mobois il y a 6 ans

Bonjour,
Puisque l'on est au calcul, le faux plafond est en "solivette de plâtrier"; 30x150 mm, même portée 4,60m.
Est-ce bien assez pour porter le placo, les rails avec les suspentes, et l'isolant laine de verre soufflée?
Merci

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

Salut !

Je pense qu'une petite vérification s'impose pour la flexion de l'OSB entre les solives.. 18mm pour 0.54m de portée c'est assez légé...

Perso, j'aurais mis un triplis de 27mm.

L'ajout d'un autre panneau va aider mais c'est pas le top non plus (pas rentable et mécaniquement pas optimisé). Faut voir si c'est pas possible de revendre le panneau de 18mm pour prendre plus gros...
Faut aussi voir les charges qui vont dessus, c'est ce qui va déterminer la flexion dans ces panneaux.

Pour ce qui est du pare-vapeur, il faut le mettre du côté chaud. Il faut pas oublier que le bois va travailler et la laine va aussi avoir des variations d'humidité. Attention à ce que ça pourrisse pas !

Pour le carrelage, il faurait éviter, le plancher travail constamment (surtout si delta d'humidité = variations dimensionnelles + flexion) ce qui fait que les joints de carrelage vont souffrir à force !

Publié par mobois il y a 6 ans

Oui, je crois que nous devons oublier le carrelage.

Mais serait-ce suffisant? Je verrai en fonction de la réponse aux points 3 et 5. (et le 6 pour mon plafond car maintenant, je me méfie de ce qui a été fait).

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Perso, je ne suis pas pour l'auto-construction, car la MOB est extrêmement plus technique qu'une construction en parpaing.
Cela étant, dans la mesure où quelqu'un, principalement pour des raisons économiques ne peut pas faire autrement, je préfère l'aider plutôt que de le laisser faire n'importe quoi qu'il regrettera ensuite. L'auto-construction est à la mode, on en parle à la télé, mais combien sont rasées ? Personne ne le dit, c'est une catastrophe ........... Bref ! Des choses m'étonnent ........
Vous dites hors d'eau hors d'air et la plancher de base n'est pas terminé ...... Alors comment sont montés et ancrés les murs ? Comment sera faite l'étanchéité à l'air ??
1) Pour le solivage, le Douglas est un bois qui sèche lentement, si vous enfermez de l'isolant entre des bois à 20, 22% ou plus, vous pouvez être assuré d'avoir un développement fongique rapide que vous ne verrez pas. (20% d'humidité + 20° + pas de ventilation + absence de lumière = moisissures)
2) En principe les bons pare- pluie sont HPV.
3) Non, les dalles doivent être assemblées et joints collés, petites rives posées et fixées de manière conventionnelle sur les solives. Le plancher est un ouvrage structurel et qui plus est un plancher de bas qui reprend tous les efforts de la construction.
Pour le plancher, c'est de la folie, je confirme ce que j'ai écris plus haut, mais pire encore, si je comprend bien, les solives sont posées sur des poutres principales de 100 x 300 donc 95 x 295 dans le meilleur des cas une fois sèches, avec des portées de 3250 et des bandes de chargement de 2300 pour celles de rives et 4600 pour celles en partie courante.
Les réactions d'appui des solives sont de 345 kg pour des entraxes de 600 soit 575 kg/ml de poutre pour celles de rives et le double pour celles en partie courante.
Pour les poutres de rives, ce n'est pas le top, mais on peut l'admettre soit 1/470, Mais il ne faut pas oublier qu'il faut ajouter les poids des murs, du toit et éventuellement du plancher intermédiaire...... Autant vous dire qu'il faut peut-être réfléchir à stopper les dégâts ................
Alors pour celles en partie courante, c'est une véritable catastrophe, 1/240 soit une déformation de 13 à 15mm sur les 3250 ............Et là aussi il faut ajouter les poids des murs, du toit et éventuellement du plancher intermédiaire ...........
Et puis du coup, tel que c'est partit, comment sont bâties les rives longitudinales ???????????????

Publié par mobois il y a 6 ans

Merci pour votre réponse. Je suis très inquiet suite à vos messages.
Nous avons choisi l'autoconstruction pour une raison de budget. Sachant cela technique, j'ai voulu me faire encadrer, mais visiblement par une mauvaise personne... et aujourd'***, je ne sais pas quoi penser de tout le travail que j'ai fait sur le chantier depuis 8 mois.

Les murs sont ancrés sur la lisse basse, qui est fixée sur les grosses poutres 100x300 qui tiennent les solives. C'est pour la longueur de la maison. La largeur.... le mur porte sur la lisse d'ancrage, sur 1 solive...
Pour l'étanchéité à l'air, le pare vapeur du sol remontera pour faire le lien avec celui des murs.

1) Combien de temps le bois met-il à sécher? C'est hors d'eau depuis février.
3) Ok, je vais trouver de l'osb plus épais pour faire une seule épaisseur. 22 ou 25 (nous ne mettrons pas de carrelage)?
Mais avant cela....
Pour la structure du plancher, voici un schéma pour essayer d'expliquer mieux (avec les côtes "en gros"). Du coup, je m'aperçois que je me suis trompé sur les poutres, elles portent sur 4,20m et non 3,25...
http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=228676plancherbois.png
Les poutres 100x300 sont en bleu.

A droite, les poutres portent sur un mur en parpaings.

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Vous avez raison d'être inquiet, j'ai bien peur que ce soit une catastrophe votre affaire et je ne plaisante pas !
De plus vous disiez que les 100 x 300 avaient une portée de 3250 et sur le croquis c'est 4200.
Et puis 4200 x 3 + 3500 = 16100, il manque 40 centimètres, où sont-ils ?
En latéral vous portez du plancher, heureusement pas beaucoup, mais un mur et peut-être une partie du toit sur une solive de 60 x 250 et sur 4m60, c'est de la folie ..........
Bon ! une maison, ce n'est ni la niche du chien, ni la cabane au fond du jardin........ Ce sera votre habitation, elle doit vous protéger, vous et votre famille, vous y mettez toutes vos économies. C'est déconcertant ! Pour un aspirateur à 250 euros vous allez faire 4 magasins, emmerder je ne sais combien de vendeur et vous confiez votre maison au premier margoulin venu qui n'a vraisemblablement rien calculé .........
Une maison en bois se calcule des fondations jusqu'à la toiture. Comment ont été calculés les plots béton et les fondations sans les descentes de charges et sans les efforts horizontaux ? Y a-t-il seulement eu une étude de sol pour cela ?
Vous rendez-vous compte que vous travaillez sans filet, c'est-à-dire sans assurance ?
Il faut reprendre tout à zéro, si vous le souhaitez, je peux essayer de vous sortir le cul des ronces, passez par mon blog et envoyez moi les plans de votre maison et le descriptif complet, prenez le temps qu'il faut mais il faut tous les détails afin de calculer les charges, la situation, lieu et altitude, les sols, les plafonds, la composition des murs, de la charpente et du toit, la section des plots béton et le mode d'ancrage des poutres qui y sont ancrées.
Je vais déjà vous faire un diagnostic du plancher de base, mais ne rêvez pas cela ne sera forcément pas bon !!
Dans un second temps, il faudra faire faire un diagnostic par un expert agréé, (je ne suis pas inscrit à l'ordre) si vous voulez poursuivre.

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

Peux-tu être plus précis sur le stade de la construction dans laquelle tu es actuellement ??

Il faut absolument nous mettre des photos (toutes les photos !) et nous dire ce qui a été fait !!!!

Le statu d'autoconstructure peut sembler être une bonne solution économique mais c'est une catastrophe avec tout ce qu'on peut voir !!!!!

La construction est un art, c'est pas à la portée de n'importe qui, même pour celui qui se renseigne sur internet ou qui lit de nombreux livres sur le sujet !!!

Suite à ce qu'à écrit Biophile, je suis aussi très inquiet pour ta situation...

Je sais pas quel est le métier de Boiphile mais il a l'air de bien connaître la construction bois, pour ma part, je suis ingénieur en génie-civil et c'est un métier !!! Je me suis inscrit sur ce site justement pour éviter que les gens fasse des conneries et j'en vois des tonnes.

Un calcul de flèche, de résistance, la conception de l'enveloppe thermique, des étanchéités, le dimensionnement général de l'ouvrage, etc... Tout ça c'est des choses qu'une personne ne peut maîtriser comme autodidacte, ou c'est vraiment rare !

Bref, je veux bien t'aider, même si j'ai d'autre choses à faire (pour dire franchement) mais perso, je te conseil de faire appel à un ingénieur indépendant qui fera une expertise.

Après, si tu veux économiser sur la main d'oeuvre c'est une chose mais pour ce qui est de la conception, tu as intérêt à t'entourer de personnes qualifiées !!

Wooden

Publié par Wooden il y a 6 ans

Je me joins à Boisphile et à Lolo...

L'autoconstruction...Si l'on est un bon manuel, on peut bien économiser sur une main d’œuvre onéreuse en effet. Encore que...Même chez des couvreurs, électriciens, peintres de métier ou que sais-je, on voit parfois des choses aberrantes. Alors que l'on se dit qu'un auto constructeur est à lui seul tous les corps de métiers réunis...
Je me suis arrêté au bac génie civil parce que la vie a fait que..., mais il est carrément clair que j'en ai vu assez dans ce domaine précis pour affirmer que les calculs et la conception générale d'un bâti, c'est plus qu'un métier, c'est mettre en péril votre sécurité si vous les négligez.

Si vous n'avez donc pas les moyens de faire tout au moins appel à un bureau d'études techniques...Pourquoi construire?
Y a rien qui justifie qu'on se lance dans l'autoconstruction pour des "raisons économiques". Quand a pas le sous, on fait pas. Construire c'est un luxe même si il est modéré.
Ca me fait penser à tous ces gens qui se mettent en crédit en vivant au dessus de leurs moyens, et se retrouvent un jour à poil dans une chambre de bonne.

On fait pas de l'autoconstruction de A à Z via des forums ou via des échanges de mail. Faut arrêter les conneries deux minutes.
Désolé, c'est sévère mais j'espère que vous comprenez pourquoi.

Arrêtez-vous, faites expertiser tout ça, c'est ce que vous avez de mieux à faire.

Publié par mobois il y a 6 ans

Bonjour,
Je connaissais mes limites, c'est pour cela que j'ai payé quelqu'un pour m'assister: calculs, débits bois, guide au montage.
Cette personne me semblait compétente, j'ai contacté un de ses anciens clients etc...
Je ne me suis pas lancé comme ça.

Merci de vos soutiens.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Je n'ai pas voulu aller jusque là, car j'ai déjà une certaine réputation que quelques uns heureusement peu nombreux n'apprécient pas.
Je ne suis pas ingénieur, mais j'en ai dé***é quelques uns, je ne suis pas non plus chef d'entreprise, mais quelques-uns me remercient, j'ai dépassé l'âge de la retraite, mais suis toujours sollicité.
Après avoir lancé l'OSB en France, mon challenge actuel est de faire comprendre aux pouvoir public que si rien n'est fait, plus on développe la construction bois en France plus on creuse le déficit de la balance extérieure de la filière qui est déjà de 6.5 milliards d'Euros, alors que nous ne consommons que 65% de l'accroissement forestier annuel français. Nos fabricants de contreplaqué crèvent les uns après les autres alors que nous somme en mesure et le faisons déjà, de fabrique du Lamibois avec notre bois français pour les ossatures.
Je fais partie de ces quelques dinosaures qui ont, comme ont dit dans le métier, ""du poil aux pattes"" une certaine expérience des chantiers et une bonne connaissance des normes bois pour faire partie de la commission française. Pas mal d'expertise chantier et une écoute consultative de quelques bureaux de contrôle et experts.
Même s'il est "dur", je cautionne totalement Wooden et Lolo, non, on ne connait pas ses limites, on croit les connaître, mais c'est un leurre. Je côtois des experts et je peux affirmer qu'à chaque rencontre nous parlons de MOB qui doivent être rasées, ou d'autres pour lesquelles il faut refaire une boite dans la boite, des charpentes mal calculées, des descentes de charges dans le vide etc etc ........ J'ai formé des chefs d'entreprise et pourtant je ne me lancerais pas dans une telle aventure. Même si le métier de Charpentier est le mieux placé pour la construction bois, la construction bois est un métier à part entière, et encore plus maintenant avec les exigences d'étanchéité à l'air, de thermique, d'acoustique et de sismique, car je rappelle qu'ils ne font pas partie du domaine normatif, mais du domaine réglementaire, ce sont des loi et donc d'application obligatoire.
J'ai vu les photos de mobois, c'est bien fais, même s'il y a des petites erreurs, mais la dalle bois est à refaire ou a consolider, de plus la façade de 13 mètres n'est pas contreventée au milieu, il semble que le refend soit dans l'autre sens, à confirmer ........... Affaire à suivre .....

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

Bonsoir Boisphile,

Merci d'avoir répondu au travers d'un autre sujet à une de mes questions.

Vous avez un beau parcours mais comme vous le dites, les choses changent dans le temps. je le vois dans mon métier, et c'est très important à prendre en compte. Les règles de l'époque ne sont plus celle d'aujourd'*** (surtout en calcul sismique ou le cas de charge vent couvrait tous les cas à l'époque et ce n'est plus le cas aujourd'***.) et il faut en tenir compte. Les normes évoluent et il faut être tout le temps à jour.

Pour ma part, je ne conteste rien de votre expérience, même celles ou vous avez pu démonter (ou autre terme) des ingénieurs car il y a aussi des brelles dans ce métier. J'en suis un (d'ingénieur civil) et j'ai pu voir des cas sortir d'école qui n'étaient pas triste. Donc je dirais que ce n'est pas un exploit.

Je vois que vous vous y connaissez très bien en chantier, en détail de construction, finitions, etc... Ce sont des choses que je ne maîtrise pas et je le dis ! Par contre, le seul reproche que je vous fais est que votre approche du dimensionnement des structures (qui est mon métier) n'est pas tout à fait rigoureuse même si vous utilisez un programme que vous devez connaître (je pense à Finnwood). Il n'empêche que vos sections sont très souvent pas optimisées (largeur et hauteur de poutre) et surtout, je doute que vous prenez en compte le cas de charge accidentel du feu. Quand je vois que vous proposez des poutre de 75mm de large pour un plancher lourd, je doute que vous ayez tout saisis surtout que je ne vois aucun intérêt car cela demande de mettre des poutres avec une grande hauteur statique (donc plancher très épais).

Bref, je ne conteste pas votre métier (qu'on ne connais toujours pas), vous avez de la bouteille dans la charpente et les chantiers mais votre approche du dimensionnement n'est pas celle d'un ingénieur et ça se voit. Vous utilisez des termes comme le fluage qui est une notion relativement abstraite pour un néophyte et même pour des personnes pensant connaître ce terme. C'est bien de savoir que ça existe mais ce n'est pas tout pour dimensionner une structure.



 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Doublage ctbh par osb, fixation ?

Publié par mgo

6 réponses
900 vues
0 like

Doublage OSB d'un plancher

Publié par Xav3010

3 réponses
2521 vues
0 like

dalle osb

Publié par NailaSlim

6 réponses
1812 vues
0 like

Dalle OSB

Publié par davids1

5 réponses
1375 vues
0 like