Réparer une poutre pourrie dans le mur avec une injection de résine

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Bonjour,

 

Je cherche le moyen de réparer une poutre - en fait il s'agit d'une panne en rondin de 6,50 m - qui a souffert de l'humidité dans le mur. Elle est parfaite... sauf là où elle doit reposer sur le mur !! La changer serait très difficile (elle est clouée aux chevrons), la doubler insuffisant (car elle pourrait toujours tomber par la suite). Quelle solution est possible avec de la résine époxy injectée à travers des guides en polyesters placés dans des galeries creusées depuis la partie saine ? Où peut-on se procurer ces produits utilisés par des professionnels de la restauration des structures bois ?

Je précise que j'habite dans les Vosges (Saint-Dié)

Merci d'avance pour vos conseils.

Publié par Pictorus il y a 12 ans

... Je précise que je suis aussi ouvert à d'autres possibilités :

 

Que penser de celles-ci ?

http://perso.orange.fr/ucqpabretagne/ucqpab/stages/techniqu.htm

[Lien mort]

Reprise des abouts de poutres pourris :

Elle peut se faire de plusieurs façons :

  • Par un trait de Jupiter au maximum à un mètre du mur.
  • Par moisage de part et d'autre de l'about pourri avec ancrage dans toute l'épaisseur du mur.
  • Par corbelet métallique (fer en U), ou corbelet bois ou pierre.
  • La pose d'une lisse sur poteaux (de préférence avec contre-fiches) a l'inconvénient de ne pas lier les murs dans leur épaisseur. Cette liaison peut, à défaut, être partiellement assurée par un tirant métallique avec X.

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Pictorus

J'ai relevé cela su le lien que vous avez affiché et je me permets un commentaire :

Nota sur les DTU :
Dans un marché privé, ne pas faire référence aux DTU qui ne sont que des préconisations techniques des constructeurs. Ils ne sont applicables que s'ils sont écrits dans les marchés. Préférer se référer aux " règles de l'art ", non formalisées.

Je ne sais pas qui vous a affirmé cela, mais ce n'est pas exact.

Les DTU sont des normes françaises par exemple, le DTU MOB 31-2 que nous révisons actuellement est la norme NF P 21-204, le DTU plancher 51-3 est la NF P 63-203, le 31-1 Charpente est la NF P 21-203 etc .

Ce sont ces documents qui servent de référence et qui doivent être obligatoirement respectés par les entreprises, notamment en cas de litiges, ou de sinistres.

Les règles de l'art ou règles professionnelles, par contre, sont rédigées par les syndicats de professionnels, elles font référence et sont prises en compte mais ce sont les normes qui prévalent.

Boisphilement votre

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Bonjour Boisphile,

Je ne contesterai pas votre remarque concernant la valeur officielle des DTU (je ne connais pas le responsable du site que j'ai mis en lien pour indiquer la source des illustrations présentées)... Mais j'aurais aimé avoir également votre avis sur le fond de ma question. J'ai pu, depuis plusieurs mois, apprécier la précision technique de vos conseils en parcourant ce forum en visiteur. Me voici à présent en demande moi-même d'une information : existe-t-il une manière raisonnable de réparer un about de poutre pourri ou bien faut-il la déposer nécessairement ? Les "professionnels" ne sont pas tous unanimes sur la question. Mais vous savez les précautions que l'on doit prendre avec les gens du métier qui ont "toujours fait comme ça" ! D'avance, merci.

Pictorus

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour Pictorus

L'information que j'ai délivrée s'adresse à tous les lecteurs en général et ils sont nombreux sur ce forum, parce que je pense qu'il y a justement eu confusion entre DTU et règles.

Il n'y a pas de réparation rationnelle en terme d'injection de produit ou autre. La solution que vous avez présentée est sans doute la plus raisonnable, couper le bout malade et soutenir par un corbeau. Cela étant ce n'est pas si facile qu'il n'y parait, car il faut soutenir cette poutre et lorsqu'il s'agit d'une panne de charpente, l'étai va devoir reposer sur un plancher et le jeu consiste bien sur à répartir les charges sur la plus grande surface possible.

Ensuite, il faut un corbeau parfaitement dimensionné et parfaitement scellé car il va faire bras de levier.  

Bref ! ce n'est pas du ""tout cuit""

Boisphilement votre

Publié par Pictorus il y a 12 ans

 

Mon idée est la suivante :

Réaliser un corbeau, non pas juste en dessous de cette panne (qui est simplement posé au sommet du mur), mais au moins 1,5 m en dessous, ceci afin de pouvoir réaliser un ouvrage très solide en plein mur en retirant quelques pierres (c'est une maçonnerie traditionnelle en moellons) pour couler une bonne quantité de béton dans lequel je fixerai des armature métalliques.

 Je pense que l'effet de levier sera mieux supporté ainsi.

Il me restera ensuite à caler une poutre verticale de section 20X20 entre ce corbeau et la panne à soutenir. 

Par ailleurs, cette intervention d'urgence est compatible avec d'autres renforcements éventuels, relevant plus de l'art du charpentier, comme  :

- le doublage boulonné (boulonné pour éviter le levier !) de la poutre endommagée par une poutre longue d'un mètre (de même section que la poutre endommagée) placée en dessous et faisant office de corbeau de bois ;

- ou encore la confection de deux "joues" verticales moisées et boulonnées

(avez-vous, chère Boisphile une préférence pour l'une ou l'autre des opérations ?

 

Bien qu'il s'agisse là autant d'une question de maçonnerie que de charpente, avez-vous un avis sur ce projet ? Je suis ouvert à toute suggestion.

Merci

Pictorus

 

Publié par Pictorus il y a 12 ans

Je me permets de réactualiser mon sujet, car j'aimerais avoir des conseils de personnes ayant déjà effectué des renforcement sur des pièces de charpente en appui aux abouts détériorés ne pouvant pas être remplacées (ou très très coûteusement). Quelle est la meilleure solution ? Deux bras de renfort boulonnés, poutre de soutien en dessous boulonnée ?

Merci !

 

 

Publié par Janog il y a 12 ans

Bonjour, Je cherche aussi à renforcer une poutre qui n'est pas encore posée, qui a le centre bouffée par la vrillette sur 1/3 de sa longueur. Un charpentier compagnon de France m'a conseillé de réparer par remplissage de résine epoxydique sur ame d'acier. C'est la technique utilisée en réstauration de charpente. Le problème est de trouver le produit qui ne se vend apparamment qu'aux professionnels. Si quelqu'un a un tuyau sur la question ... Merci


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Publié par Wandak il y a 12 ans

Oui, il y a deux problèmes en fait.

1. Trouver le produit, cette résine bi-composant époxidique, et trouver exactement celle qui est utilisée pour la reconstitution des bois porteurs (parce que la résine époxidique, c'est une grande famille !)

2. Suivre un protocole assez précis, parce que cette méthode (un peu comme le béton armé) impose d'utiliser une armature judicieusement disposée + un coffrage parfaitement étanche.

D'apès un ouvrage récent sur la charpente que j'ai dans ma bibliothèque, le résultat avec la résine est plus solide que le bois d'origine (attention, quand c'est bien fait seulement !). La résine époxide est la colle la plus puissante et la plus durable que les humains sont capable de produire actuellement (on répare le béton et on peut même réparer une chaudière avec ce procédé par exemple).

Vous pouvez aussi le faire faire par une entreprise spécialisée, mais ça va douiller !

C'est une technique nouvelle, on va en parler de plus en plus.

Tenez-nous au courant si vous trouvez une piste pour la résine !

Wandak

Publié par Janog il y a 12 ans

Bonjour, Merci de votre réponse et de vos indications. Je suis sur une piste après avoir chercher sur la toile le produits de la plupart des fabricant de colles et résines. Il s'agit d'un produit qui effectivement est prévu pour remplacer ou coller le béton dans le BTP. Il adhère aussi parfaitement sur les métaux et tous produits composites comme les résines mais apparemment pas sur le bois. Et la technique utilisée par les entreprises spécialisées est d'appliquer en primaire d'accrochage, une couche de "résine pure" (??). Quelle est cette résine ? (époxy ? polyuréthane ? autre ?...) Je n'ai pu pour le moment avoir cette info. Le monde des produits composites est gigantesque et les procédés techniques bien gardés au secret !... Je subodore qu'il serait à mon avis possible d'employer de la résine époxy courramment utilisée en construction navale en enduit sur contreplaqué pour les coques construites en "bois-époxy". C'est de la résine thixotrope (qui se liquéfie par agitation et se gélifie au repos; dixit Petit Robert). Bref, je n'ai pas terminé mon enquete et dès demain, je contacte l'entreprise. Bien sur je ne manquerai pas de vous tenir au courrant dans ces lignes... Et si qqu'un trouve d'autres infos, ce sera tjrs bien venu. Merci. Janog


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Publié par Wandak il y a 12 ans

En effet, Ce dont vous parlez est plutôt orienté résine à béton !

Bonne recherche !

W.


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Publié par Janog il y a 12 ans

Me revoila aux nouvelles. Renseignement prix auprès d'un technicier, ce matériau  adhère aussi sur le bois. C'est une résine chargée de particules (de quoi ? vas savoir ! ). La résine pure utilisée par [dénomination commerciale] n'est d'après eux-meme pas forcément indispensable. Selon l'état du bois. Mais le procédé étant protégé par Brevet, je n'ai pas pu obtenir plus de renseignements. Mes conclusions et le procédé que je me propose d'adopter sont donc les suivants : Essayer d'obtenir un état de surface du bois le plus lisse et propre possible. Percer pour ancrer des fers collés à la résine epoxidique pure (utilisée en construction navale "bois-époxy"). Si besoin (en fonction de l'état de surface obtenu) enduire le bois de cette meme résine. Après séchage férailler avec un trelli. Coffrer et emplir de [dénomination commerciale]. Je devrais ainsi obtenir les solidité et résistance nécessaires et sufisantes. Et hop ! Je rendrai compte ici du résultat obtenu par rapport à celui escompté. Janog


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Publié par argh_mérule il y a 12 ans

Bonjour,

 

J'ai également un pb de poutre qui est attaquée sur son point d"appuis (sur 50cm) par l'intérieur, par de la mérule.

J'ai beau habiter dans le sud (13), et cette poutre être orientée plein Sud l'humidité m'a bien aidé au développement de celle ci.

J'ai pu un jour me prendre pour Obélix, et d'un appuis de la main, j’ai cassé un morceau de poutre qui dépassait de ma terrasse.

Tous ça pour dire que je recherche un moyen à l'époxy pour colmater l'intérieur de la poutre qui ne tient plus que sa par le pourtour (environ 5 cm). A la lecture des différents articles, je me suis aperçu qu'il faudrait "coffrer", la partie que je désire remplir ..Étant très novice sur le sujet, touts les retours d'expériences sont les bienvenus.

Merci par avance

arg_mérule

Publié par Janog il y a 12 ans

Bonjour argh-mérule, Au secours, de la mérule ! Si j'étais vous je remplacerais carrément la poutre ! En priant qu'il n'y a qu'elle d'atteinte ! La mérule se propage par des risomes (sorte de "tentacules" fins comme des cheveux) quasi invisibles, quand c'est pas les spores et s'attaque partout ! aux bois, aux maçonneries et aux restes ! Ca vous met une maison par terre en 10 ans! C'est impossible de s'en débarrasser sinon par le feu ! Il existe des traitements par des entreprises spécialisées, très onéreux et moyennement efficaces car la mérule se "met en veille" après traitement et ressurgit fatalement. Et re-traitement ... Cependant, etes vous certain qu'il s'agisse de la mérule ? Elle est généralement visible là ou elle arrive, en surface (taches blanches à brunes) sur des bois humides. C'est normal que votre poutre soit bouffée coté sud. C'est toujours de ce coté que le bois souffre le plus. Humidité + chaleur permet aux parasites de se développer (vrillettes principalement). Vous pouvez conserver les 5 cm de pourtour comme partie de coffrage, si le bois est nickel : pas humide, pas pourri ni attaqué par aucun parasite.


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Publié par argh_mérule il y a 12 ans

Bonjour Janog,

D'abord merci pour votre réponse !

 J'ai bien noté que le meilleur traitement est le remplacement de la poutre, mais ce n'est pas au budget ...Je vais donc commencer par du palliatif :o[

La mérule a été diagnostiquée avant l'achat de la maison (sept 06), et lorsque j'ai commencé à creuser la poutre pour enlever la partie pourrie (consistance de la pâte brisée à la sciure), j'ai vu les filaments que vous décrivez. Depuis je lui fais régulièrement des injections de xylophene. Et aujourd'*** je passe à la phase : injecteur 150 bars +chevilles tout les 30 cm+xylophene. La partie saine est..en haut, je vais donc avoir besoin d'un inverseur de gravité local pour faire un coffrage facile. Je vais bien arriver à bricoler une solution , avec au pire des calfeutrages temporaires.

Mon dernier point d’interrogation est la charge que je vais utiliser dans l’époxy ? Une charge minérale ou à base de sciure ? Et cela en vaut il la peine ?

 Merci encore pour les conseils

 Arg_mérule

 

Publié par Janog il y a 12 ans

Bonjour argh-mérule, Si vous vous procurez du [dénomination commerciale] (je n'ai aucun intéret chez eux, c'est juste que c'est la seule marque que j'ai trouvée qui fournit ce genre de produit dans le circuit semi-pro) il est déja chargé en particules (pour support béton, entres autres, donc chargé en silice je suppose) Mais d'après le technicien, cela convient tout à fait à du bois. Mais surtout pas de sciure, le résultat serait totalement inefficace ! Personnellement je pense quand meme enduire les surfaces qui vont recevoir le mortier epoxy de résine epoxydique thixotrope (voir + haut). Ce qui est important c'est l'état de surface du bois qui doit etre le + lisse possible, non pelucheux, exempt de poussière (nécessite un compresseur) et dégraissé au MEK (méthyl-éthyl-cétone) ou sinon Acétone. Travailler aussi en atmosphère et sur supports non humides et chauds (18° mini-minimum). Installer un treilli fer pour armer et le solidariser au support soit avec des clous et fil de fer, soit en faisant des inserts à l'époxy (voir + haut), avant de couler le mortier. Peut-etre une echelle est plus facile à se procurer qu'un inverseur de gravité ? Dans mon monde en tout cas ... Mais si vous en avez un sous le coude, c'est surement plus pratique !... Pour le coffrage, pensez à filmer les planches avec un film étirable ou un polyane, ou vous aurez quelque difficulté à décoffrer. Et si vous voulez retrouver un aspect bois, placez un placage entre le mortier et le plastique. Pour la mérule, vous pouvez aussi traiter les murs , au moins aux environs de la poutre contaminée. Et vérifiez bien les autres bois ... Mais je ne suis pas sur que le Xylophène soit le bon produit. C'est déjà à peine efficace contre la moisissure ! (j'ai pu m'en rendre compte). Je crois qu'il y a pour la mérule un seul produit spécifique un tant soit peu efficace (difficile encore à se procurer pour un non professionnel) Bonne chance et bon courage; janog



[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit. En cas de besoin, utilisez les messageries privées.]

Publié par argh_mérule il y a 12 ans

Bonjour,

Au final , j'ai ferrailé avec des fer à betons de 10 mm , dans des trous de 60 cm de long (6 metres au total ), j'ai comblé le trou avec du synthobois. Apperement j'ai récupérer les efforts sur  le mur, comme à l'origine.

A+

arg_merule

Publié par petitsauvage il y a 7 ans

entreprise prevu a cette effet au pire essaye de trouver directement un contact avec usine de production des resines bon courrage


[Modération : Attention à ne pas citer de marques ou donner d'avis sur celles-ci. Pour rappel, le site Bois.com et son forum associés se veulent purement informatifs et ne peuvent donc participer à la promotion d'une marque de quelque façon que ce soit.]

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Poutre pourrie dans un mur en moellons

Publié par lupin

2 réponses
2938 vues
0 like

poutre pourrie

Publié par JacquesP

0 réponse
1103 vues
0 like

poutre pourrie à remplacer?

Publié par JacquesP

0 réponse
1276 vues
0 like

4 poutres pouries

Publié par LorentA

2 réponses
2333 vues
0 like

traitement par injection et section poutre

Publié par stopinou

13 réponses
2461 vues
0 like