Assemblage jambe de force/arbalétrier par boulon. Risques structurels?

Publié par vercinrhetorix il y a 7 ans

Bonjour,



j'ai fait procéder à l'aménagement de combles par une entreprise générale du bâtiment (dites tout corps d'état) et je me pose des questions quant aux assemblages de la charpente modifiée.



1) charpente d'origine traditionnelle à 2 fermes, portée 4m (Seine et Marne 77). Arbalétrier 175x63 et entrait moisé 175x63

voir http://cjoint.com/?BBfhmvR8ibd



2) la modification a consisté en :

- la remontée de l'entrait en moisant le poinçon qui est coupé au ras du nouvel entrait (entrait retroussé en quelque sorte)

-L'utilisation de l'ancien entrait moisé pour créer des blochets moisant les jambes de forces,

- La mise en place de jambes de force qui sont moisées par un nouvel "entrait" en partie basse (225x75). Le nouvel entrait "abaissé" qui se trouve dans le plancher bois,mais ne participe pas à la "portance" du plancher bois.

Voir http://cjoint.com/?BBfhnq7mvBL et http://cjoint.com/?BBfhoQYiJWK et http://cjoint.com/?BBfhKYpJ9xn



Sauf que l'assemblage jambe de force/arbalétrier n'a aucun embrèvement, ni découpe particulière... assemblage "plan".
La fixation étant assurée par une tige filetée de 14 ou 16mm avec écrous et rondelles + 2 clous.



Après 1 an je constate que l'arbalétrier a tendance à s'écarter de la jambe de force jusqu'à 10 mm dans la partie inférieure de l'assemblage, sans que la jambe de force ne glisse le long du plan de contact avec l'arbalétrier (plutôt une "flexion" de l'arbalétrier??.

Voir http://cjoint.com/?BBfijKljH2H et http://cjoint.com/?BBfigUNdKBF et http://cjoint.com/?BBfihL1xKt3 et http://cjoint.com/?BBfiiHBGxFI



Ma question est donc de savoir si cet assemblage pose un problème structurel (vu que les combles abritent les chambres des enfants), et donc si:

- cet écart est un jeu "normal" de l'assemblage (peu orthodoxe a priori),

- si je dois renforcer l'assemblage par un gousset (ce qui est le cas dans les autres parties de la toiture de la maison qui elles ont été réalisées par un charpentier pour une portée de 5.5m et section de bois plus faible 175x63 au lieu de 225x75). Voir http://cjoint.com/?BBfhCczs44X

- ou si je dois faire réintervenir dans le cadre de la garantie décénnale l'entreprise pour procéder à un assemblage idoine de la jambe de force



Merci par avance pour vos commentaires et conseils experts.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Déjà, pour planter le décor, on ne fait pas appel à une entreprise générale ""touche à tout"" pour transformer des combles en pièces habitables.

Les entreprises spécialisées dans ce domaine ne sont pas légion, sans doute à peine une par département.

Je suis persuadé que tout ceci n'a même pas fait l'objet d'une étude par un BE charpente avec très probablement la mention universelle de l'entreprise : << Ne vous inquiétez pas on a l'habitude on fait ça tous les jours et on n'a jamais de problème >> Il n'y a plus qu'à signe en bas.

Tout cela est irresponsable ! parce que vous parlez de la charpente, mais vous ne parlez pas du plancher …………….

Bref ! évidemment ce ne sont pas des assemblages de charpente, c'est clair que ce boulonnage occasionne des rotations.

Et puis de toute évidence ce ne sont pas des boulons de charpente qui ont été utilisés et peut-être même de la tige filetée qui est interdite.

Quoi faire ? Si vous les convoquez, il vont vous dire que c'est normal que c'est du bois, que ça travaille et qu'il n'y a aucune raison de s'en faire.

Je prends le pari (je commence à avoir quelques heures de vol dans ce domaine)

Et si vous insistez parce que vous avez pris conseil etc etc ………… la réponse sera :

<< Mais n'écoutez pas les autres, nous on a l'habitude, c'est notre métier, on fait toujours comme ça et pas de problème et puis, vous vous rendez compte, s'il fallait reprendre tout ça, il faut démonter, les plafonds etc … >>

Tant que vous n'avez pas de réelle pathologie, vous vous battez contre des moulins à vent et c'est pour cela que ces entreprises peuvent affirmer qu'elles n'ont jamais de problèmes. Allez même savoir si elle est assurée pour ce travail très particulier !!! Je prends le pari que vous n'avez même pas demandé leur assurance avant de signer la commande, ai-je tort ?

Alors ça bouge, oui, c'est évident, là ou est placé l'entrait il ne sert pas à grand-chose, les blochets font un très bel axe au bras de levier des jambes de force, ce ne sont que des articulations libres.

Que voulez-vous faire maintenant ? Avez-vous seulement une assurance dommage ouvrage ? Si oui, vous pouvez essayer, mais je ne suis pas convaincu.

Il faut attendre une bonne tempête ou une neige exceptionnelle un peu lourde pour voir ce qui se passe et la, vous pourrez actionner le recours en décennale, si non vous n'y arriverez pas.

Pourquoi je vous dis cela ? par habitude certes, mais aussi parce qu'il faut que vous sachiez une chose : Si vous voulez faire marcher l'assurance décennale, c'est l'assurance de l'entreprise, donc la compagnie qui assure l'entreprise qui va commettre un expert. Pour l'expert, c'est la compagnie qui est sa cliente, donc son jeu, c'est de, dans la mesure où il n'y a pas de risque majeur, minimiser les travaux à faire.

Il y a bien des experts indépendants, mais ils ne se déplacent pas pour les particuliers, car une fois sur deux ils ne sont pas payés.

Je ne peux malheureusement rien vous dire de plus.

Lisez ceci et vous comprendrez ce que transformation de charpente veut dire …………

http://boisphile.over-blog.com/categorie-895720.html       

Et voici ce qu'en pense l'agence Qualité construction

Combles perdus :

Les risques d’une transformation 

> LE CONSTAT

Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.

Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...

Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.

> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES 

Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.

Défauts de renforcement

> Des éléments porteurs :

Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble

Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.

La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir

> Aux points singuliers :

Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.

Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Malfaçons diverses :

• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.

• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.

• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.

L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.

> LES POINTS SENSIBLES 

• La conception.

La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.

• Les assemblages sont fortement sollicités.

Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.

• La qualité des bois doit garantir leur tenue

> LES CONSEILS DE PREVENTION

 • Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d'origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;

• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.

 

OUI ! ce dernier point est important car c'est vous le maître d'ouvrage et aussi le maître d'œuvre si vous n'en avez pas pris un. Ce qui sous-entend que c'est à vous de surveiller les travaux et de faire faire les modifications qui s'imposent.

Dans la mesure où, comme dans la plus part des cas, vous n'avez pas la compétence de le faire, il pourra vous être reproché de ne pas avoir pris un maître d'œuvre. C'est dans ces cas là qu'on s'aperçoit que le coût du maître d'œuvre n'est rien à coté des ennuis qu'on peut avoir.

Publié par fif il y a 7 ans

Bonsoir Boisphile

Une question pourquoi les tiges filetées sont interdites en charpentes?

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

jambe de force

Publié par herve_l

7 réponses
3089 vues
0 like

Structure pannes sur arbaletrier sur poteaux et jambes de forces ?

Publié par Sablotin

1 réponse
1429 vues
0 like

jambes de force sectionnées

Publié par Juju5

1 réponse
862 vues
0 like

jambes de force coupées ?!?!

Publié par gaia

0 réponse
1360 vues
0 like

entrai de jambe de force

Publié par Francois2

1 réponse
1213 vues
0 like