Rénovation avec création d'un salon de musique, plus d'infos

Publié par isopho il y a 7 ans

Bonjour,

j'ai parcouru le site à la recherche de l'information, mais je n'ai pas trouvé de réponses satisfaisantes. Je me permets d'exposer mon sujet ici.

il s'agit de la rénovation de 46m2 sous combles constituant un deux pièces au dernier étage un immeuble de banlieue parisienne construit en 1905. Façade meulière et planchers bois, des cheminées à ne plus savoir quoi en faire ...

Après avoir passé du temps au calme et écouté les bruits perçus dans le logement, je me suis rendu compte que j'entendais les voisins de deux logements plus bas à travers le sol (le logement entre les deux étant inoccupé). Je me pose donc la question de l'isolation acoustique du plancher.

Je lis souvent qu'il faut de la masse (du poids donc ?) pour assurer un certain isolement acoustique ... une question que je me pose c'est
. la mesure dans laquelle on peut venir charger un plancher ancien en bois ?

Indépendamment, j'ai eu beaucoup de propositions techniques. Globalement deux écoles, la chape légère et la chape sèche.
. Pour ma part venir mettre du béton sur du bois qui est sensible à l'hygrométrie et qui respire me paraît étrange.
. Pour la chape sèche, je n'en avais pas entendu parler avant et je me demande si ce n'est pas plutôt intéressant pour les bruits de choc que pour les bruits aériens ?

En effet je suis musicien (piano et musique électronique) et j'aimerais faire au mieux pour limiter les nuisances inhérentes à ces pratiques. D'autre part, j'aimerais au moins atteindre un confort acoustique suffisant pour la vie de tous les jours.

Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur le sujet de la rénovation acoustique d'un plancher ancien avec possibilité de m'entendre avec le futur acquéreur du logement du dessous pour peut-être obtenir de sa part un plafond acoustique, merci du temps que vous accorderez à vos réponses.

D'ici là bon weekend.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
central-park'et57

Publié par central-park'et57 il y a 7 ans

Bonsoir, Complexe que l'isolation acoustique d'un plancher, alourdir votre plancher c'est bien mais....
Connaissez vous la résistance de votre plancher ? de quoi est-il fait, les sections des poutres et solives qui le supporte ? Ce sont des poins qui sont de loin non négligeables, et déterminant sur le choix du type d'isolation à mettre en oeuvre.
L’isolation conjointe aux bruits aériens, d’impacts ou de transmission, peut être réalisé par la création d’un complexe sur un sol existant,certes complexe, en intercalant un matériau semi-rigide absorbant entre des lambourdes désolidariseés et en finissant par des panneaux d’OSB.
Un autre système très efficace, mais plus difficile à mettre en oeuvre, est constitué de tôles d'acier profilées en queue d'aronde (plancher-dalle Lewis), posées sur des bandes souples et utilisées comme coffrage perdu d'une chape légère (chape fibrée/anhydride) de ± 5 cm d'épaisseur.
Les acousticiens utilisent également un système constitué de la superposition de nombreuses couches de densités différentes. Le son perd de son énergie à chaque changement de matériau. Vous pouvez après avoir traité le corps du plancher, recouvrir celui-ci par un isolant résilient, c'est un matériau qui présente une certaine souplesse mais reprend sa forme après déformation. Sa souplesse lui permet d'absorber les ondes dont est constitué le bruit et d'empêcher ainsi sa propagation, exemple: latex, mousse de polyuréthane, PVC, polyéthylène, caoutchouc, néoprène ou tout autre matériau souple à cellules fermées, pour ma part, j'opterais pour le liège en 15 ou 20mm d'ép qui possède également de bonnes propriétés résiliantes et surtout de très bonnes propriétés acoustique, après quoi revêtir tout cela d'un Parquet, sur isolant phonique, bien sur, ou d'un revêtement de sol souple, par contre ce qu'il faut savoir, c'est que ce système ne peut posséder de "fuites", je m'explique....
il faut que votre plancher soit étanche sur le plan phonique dans toutes ses interstices, il faut que celle-ci remonte légèrement sur tout le périmètre de vos murs, de 3 à 5cm, mais surtout ce qui est important, c'est qu'il faut prévoir en même temps, l'isolation de votre système d'alimentation et d’évacuation d'eau, (tuyaux d'arrivées d'eau et colonnes d'écoulement) et de tout autre conduits, le simple fait d'une déperdition de 0.5% d’étanchéité sonore à ce niveau, peut mettre en péril 50% de l’efficacité de votre isolation globale.
Je vous souhaite quand même du courage ! Ce n'est pas une mince affaire, si je puis-dire.... Ou vous avez d'autres choix ! passez à la flûte à bec ?! lol, ou priez que votre future voisin du dessous soit mélomane et de surcroît joueur de batterie ! hi hi, qui sais... cela peut ouvrir d'autres perspectives, non négligeables... Je vous souhaite une bonne soirée, Jean-François.

Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

création d'un chambre en mezzanine dans salon

Publié par PEIO

0 réponse
1935 vues
0 like

info 11 ème salon des créations et métiers du bois à CHANTEPIE 35135

Publié par FraboulS

1 réponse
1725 vues
0 like

Création d'un solivage en rénovation

Publié par StephaneL

9 réponses
2273 vues
0 like

Rénovation / Création d'un Solivage

Publié par Doodee

5 réponses
398 vues
0 like

Création d'un étage dans une grange en rénovation

Publié par rone28120

12 réponses
2756 vues
0 like