plancher bois dans environnement humide

Publié par playmobil il y a 1 an

Bonsoir,

Après de nombreuses recherches sur ce forum et d'autres, je ne trouve toujours pas de solution miracle à mon pb. et je dois avouer que je m'y perd un peu entre les différents termes de HPV, PV >18m, etc.

L'environnement :

Un bâtiment en pierre à 2 étages avec RDC semi-enterré (3 murs sur 4 sous le niveau du sol).

Dans un projet d'aménagement de l'étage inférieur, j'ai coulé une dalle béton au sol avec TMS et polyane en dessous, isolé les murs intérieurs et refait le solivage d'étage.
Je dois maintenant réaliser le dallage et l'isolation de ce solivage bois.

Seulement voila, l'étage inférieur sera tempéré l'hiver (~10°) mais reste relativement humide du fait de son enfouissement et l'étage supérieur donne directement sous la toiture sans aucune isolation. (taux d’humidité oscillant entre 35% l'été et 95% l'automne et température entre -15° et +35°).

Je compte mettre un isolant type laine de verre/roche entre les solive et un placo en sous face sur rail métallique.
Mais je ne sais pas quoi mettre au dessus pour faire un plancher bois qui serait à la fois résistant aux passages (atelier / stockage au dessus) et relativement peu sensible aux déformations hygrométriques.

L'OSB3 serait l'idéal niveau déformation, mais d’expérience très fragile si laissé nu (J'ai bien compris qu'il ne fallait pas le vitrifier).
Un plancher chêne de 27mm serait bien niveau robustesse, mais le jeu entre chaque lame risquerait d'être important.

Auriez-vous une idée de plancher compatible avec mes contraintes (entraxe de 41.66cm) ?

De plus, j'hésite un peu sur l'emploi d'une membrane d'étanchéité ou de frein vapeur, et du côté ou la mettre.

D'avance merci à vous pour vos contributions.
Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

on ne comprend pas bien.......... cette construction possèderait donc un RCH semi enterré plus deux niveaux dont le niveau supérieur sous les toits.
A quoi servent chacun des niveaux ?
De plus, avec des entraxes de 417, vous vous limitez à l'OSB comme plancher.
Reste à savoir comment seront chauffées ou non ces niveaux ? Et ce qu'ils supporteront chacun ?

Publié par playmobil il y a 1 an

Bonsoir Boisphile,

Désolé de ce manque de clarté...
Cette construction possède un RDC semi-enterré et un seul et unique étage donnant sous le toit (anciennement écurie en dessous et grange à foin au dessus dans un terrain en pente).

Le RDC, attenant à mes pièces d'habitations actuelles sera une buanderie/local technique (cumulus eau chaude, tableau électrique, congélateur, etc.) et sera tempéré par 2 radiateurs électriques à inerties.

L'étage, donnant directement sous la charpente et disposant d'une large porte de grange sera une pièce non isolée/chauffée, servant de rangement et d'atelier léger (petit bricolage du bois principalement).

J'ai dimensionné le solivage pour supporter sans pb. cette affectation (solive 75x220, 2.7m de portée libre, entraxe 41.6, effectivement prévu pour de l'OSB à la base).

Mais c'est bien cette usage d'atelier qui me pose pb. avec l'OSB.

Je ne souhaite pas le vitrifier ou autre pour limiter les désordres, et je ne trouve pas de produits à mettre par dessus compatible avec un usage de bricolage (du lino, c'est un peu mou et ça fond, etc.) ou alors pas hors de prix (collé un parquet sur l'osb par exemple, ou alors qui ne finira pas avec des jours de 5mm entre chaque lame (parquet sapin ou chêne).

Est-il possible par exemple d'imaginer mettre un OSB 18 ou 22, puis par dessus des planche de 21mm avec rainure/languette pour combiner la tenue structurelle de l'OSB avec la surface résistante du bois massif ? Mais comment fixer le massif par dessus sans passer par une colle à parquet très coûteuse pour 50m² de débarrât/bricolage ?

D'avance merci !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Donc sous les solives un pare-vapeur Sd 18 mètres puis un contrelattage sur lequel fixer les suspentes pour rails et placo.
Entre solives une Laine de roche puis l'OSB et rien ne vous empêche de clouer des lames à parquet sur l'OSB.

Publié par playmobil il y a 1 an

Ahh, très intéressant !

Je rêvais justement de pouvoir fixer un parquet massif sur un OSB vissé/collé en bouts.

Faut-il le clouer dans les solives ou une fixation dans l'OSB en lui-même serait possible ?

Publié par playmobil il y a 1 an

Bonsoir Boisphile,

J'ose vous poser une "question bonus", mon solivage à été posé frais de sciage (je sais que ce n'est pas du boulot, mais pas de place pour le stockage avant pose et pas de scierie faisant du 75x220 sec autour de chez moi...),

il est fixé par sabot métallique cloué en plein, entretoisé en son milieu (2.7m de portée max.) et non chargé (pas de dallage actuellement).

Je comptais attendre que le taux d’hygrométrie du bois descende à 20% avant de fermer/charger (45% actuellement d'après mon testeur...).

Cependant, est-il nécessaire, ou au contraire superflu, d’étayer en dessous à mi-portée pour prévenir une flexion des solives sous leur propre poids lors du séchage (voir forcer une légère contre-flèche) ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

il est fixé par sabot métallique cloué en plein, entretoisé en son milieu (2.7m de portée max.)
J'ai peur de comprendre !!! Vous dites qu'il est entretoisé en son milieu et que sa portée libre est de 2m70 ??? Soit la portée maxi des solives est réellement 2m70 et l'entretoisement est une hérésie totale, soit vous ne maîtrisez pas ce qu'est la portée et les 2m70 sont le milieu de solives qui auraient une portée de 5m40 et dans ce cas vous pouvez recommencer le tout.....................

Je comptais attendre que le taux d’hygrométrie du bois descende à 20% avant de fermer/charger (45% actuellement d'après mon testeur...).
Non avec un panneau d'un coté et un PV de l'autre, 18% serait une limite maxi extrême.
Par ailleurs, je ne sais pas quel type d'humidimètre vous utilisez, mais s'il possède des pointes de 10mm, vous ne mesurez pas grand chose sur des bois de cette section.

Publié par playmobil il y a 1 an

Bonsoir,

Effectivement mon message n'est pas clair, les solives font 2,7m.
Ne payant pas très cher le bois et ayant peur qu'elles vrilles en séchant, j'ai mis des entretoises à mi-longueur.

Mon testeur est effectivement un petit appareil avec 2 aiguilles de 25mm, disons qu'il donne une tendance plus qu'une mesure...

Pensez-vous qu'il est intéressant d'étayer dessous pour éviter un fléchissement durant le séchage ou cela serait superflu ?

Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

inutile

Publié par playmobil il y a 1 an

Merci à vous pour ces infos toujours précieuses

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

bois et pièce humide

Publié par fil40

1 réponse
1094 vues
0 like

bois humide pour lambourdes....

Publié par bond007

1 réponse
1520 vues
0 like

Sol Humide

Publié par Maya1

3 réponses
1655 vues
0 like

Quel bois pour terrarrium très humide ?

Publié par borau

0 réponse
1435 vues
0 like

Utilisation Solives bois humide

Publié par OSB1

5 réponses
1147 vues
0 like