Maison ossature bois

Dalle bois humide

Publié par Chb29 il y a 18 jours

Bonjour,


Nous construisons actuellement notre maison ossature bois en autoconstruction.

Nous avons posé la dalle bois (osb jointé mastic) sur technopieux et les murs rdv ainsi que les poutres qui soutiennent les fermettes industrielles.

 Ce weekend gros intempéries en Bretagne et malgré avoir bien bâcher l'eau a réussi à s'infiltrer sous la bâche j'ai quelques caisson de la dalle bois qui sont très humide en sous face ( gouttelettes) ayant percé des trous à la scie cloche ma laine de bois est trempée.

 

Solution numéro un pas de panique ça va sécher avec ventilation sous face ( j'y crois pas trop)


Solution numéro deux j'éclate l

osb fond de caisson je retire laine de bois humide j'attends que ça sèche bien et remplissage a nouveau.


Solution numéro trois je vous écoute.



Cordialement





Publié par Chb29 il y a 18 jours

Informations supplémentaires composition dalle bois:

Osb 18

Pare vapeur

Laine bois poutre en i

Osb 9 fond de caisson

Sur technopieux pieux a 35 cm du sol 

A 2km de la mer




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 18 jours

Impossible de diagnostiquer sans plus de renseignements. Quel sont les panneaux qui composent les poutres "I" ? Mesurer l'épaisseur de l'OSB avec un palmer à plateaux, si plus de 10% (19.8) de l'épaisseur nominale il faut tester mécaniquement. Pour information pour une telle dalle, il faudrait plutôt du 22 mm. Il faudrait ôter le plus rapidement possible la LDB qui est une éponge et ne sèchera pas .................. Où se situe cette construction précisément ?

Publié par Chb29 il y a 18 jours

Bonsoir,


Les poutres sont des steico joist.

Situé à Penmarch Finistère.

Je dois tous démonter ou juste les caissons qui gouttent ?

C'est mon charpentier qui a calculé en 18 mm.

Qu'entendez vous par tester mécaniquement ?

Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 18 jours

Plancher bois, pour des entraxes de solives de 417 ou 500 mm il est conseillé d'utiliser du 22 mm en OSB, c'est ce qui sera retenu dans le modification du DTU 51-3 (Faiblesse des assemblages)

Concernant l'humidité des panneaux dérivés du bois, la procédure est la suivante :

Evaluation sur site de l’humidité de panneaux à base de bois.

Lors de sinistre ou de réception de chantier, il est parfois nécessaire d’évaluer le taux d’humidité dans un/des panneau(x) à base de bois in situ.

Principales Applications

·        Plancher

·        Panneaux de contreventement

·        Éléments porteurs d’étanchéité

Problématiques

Lors de dégâts des eaux, de confinements ou d’exposition aux intempéries sur chantier, il est nécessaire de savoir si les performances du panneau sont encore compatibles avec l’usage final prévu.

Par ailleurs, avant recouvrement par un système de revêtement de sol, la question se pose de la suffisance de l’assèchement pour ne générer aucun dysfonctionnement.

Moyen

Dans le cas de bois massif, il est utilisé des hydromètres portatifs à pointes permettant de prendre des mesures selon EN 13183-2, afin de connaitre le taux d’humidité du matériau. L’humidité du bois connue, il est ainsi possible d’établir un diagnostic sur l’aptitude à l’usage.

Avec cette même méthode, la présence d’un mélange collant dans les panneaux à base de bois conduit à des valeurs plus ou moins fiables pour mesurer l’humidité et pour établir un diagnostic.

Note :  Le champ d’application de la NF EN 13183 ne s’applique pas aux panneaux à base de bois.

La seule solution, pour mesurer précisément l’humidité de panneaux, est d’utiliser la norme NF EN 322. Cette méthode oblige à réaliser des carottages ponctuels et de mesurer le taux d’humidité des échantillons prélevés par dessiccation. Cette méthode n’est donc pas généralisable sur chantiers.

Proposition.

Les panneaux à base de bois sont sensibles aux gonflements en épaisseur lorsqu’ils sont exposés à l’eau liquide ou vapeur.

Un des moyens simples pour vérifier l’intégrité du panneau en situation repose sur le contrôle de son épaisseur, que ce soit,

·        à réception de ce support en vue d’un recouvrement par un complexe de revêtement de sol.

·        à l’issue d’un épisode d’humidification accidentelle en phase chantier.

Seuil de tolérance pour capacités du panneau

Nous proposons la démarche suivante :

Mesure de l’épaisseur effective des panneaux sur la base d’un échantillonnage représentatif définit par les DPM.

1) Si l’épaisseur mesurée est strictement inférieure à 10 % de l’épaisseur nominale,

ü  Pas de conséquence sur l’aptitude à l’usage.

2) Si l’épaisseur mesurée est supérieure à 10 % de l’épaisseur nominale,

ü  Prélèvement possible pour analyse mécanique des panneaux : mesure de la flexion (selon NF EN 310) et de l’humidité (selon NF EN 322) ;

Critère d’acceptabilité :

·        Soit à comparer à une valeur déclarée

·        Soit à prendre en compte en termes de capacité dans le calcul

3) Si l’épaisseur mesurée est supérieure à 15 % à l’épaisseur nominale,

ü  Dépose et remplacement des panneaux

Règle pour recouvrement :

Humidité de recouvrement : Maitrise de l’asséchement.

Deux cas :

1.     Température ambiante inférieure à 19°C

ü  Ventilation efficace pendant 15 Jours minimum ; associé à un chauffage portant le local à plus de 19°C (pendant les périodes hivernales ou de mi- saison)

2.     Température ambiante supérieure à 19°C

ü  La ventilation efficace pendant 15 Jours minimum est suffisante.

Publié par Chb29 il y a 18 jours

Bonjour,

Les panneaux ont pas l'air d'avoir trop "gonflé" je vais quand même les mesuré.


Concernant mes caissons vaut mieux que je démonte tout ou seulement ceux qui perle en sous face ?


Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 18 jours

Sauf erreur de ma part, je ne pense pas que vous ayez le matériel nécessaire pour mesurer l'épaisseur réelle des panneaux (on parle de dixièmes de millimètres), pour cela, il faut un palmaire à plateaux larges.

Par expérience (Expert) je vous conseille de tout démonter, dans la mesure ou la LDB va transmettre son humidité au bois et surtout aux âmes des poutres en "I" qui, je le rappelle sont en classe d'emploi 2 et ne supportent donc pas l'humidité excessive. Quand à l'OSB (sans doute du 3) si les entraxes de solives sont de 417 ou 500, je vous conseille vivement de les remplacer par du 22, dans la mesure où les assemblages RL on certainement soufferts.

Dans le même temps, je vous conseille également de poser un film type de sous-toiture HPV en fond de caisson pour éviter les remontées d'humidité et veiller également à vérifier que les sabots à bretelles et fixations des poutre "I" sont bien en Inox et que des renforts d'âme ont bien été placés aux appuis, sauf si les calculs ont été réalisés sans renfort d'âme, ce qui est également à vérifier en vous faisant remettre la note de calcul de Steico.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

OSB dalle bois.

Publié par Angela

4 réponses
0 vue
0 like

Dalle bois sur muret.

Publié par Angela

4 réponses
0 vue
0 like

Dalle bois RDC

Publié par eric

2 réponses
45 vues
0 like

Isolation Dalle bois

Publié par Chb29

3 réponses
0 vue
0 like

Dalle en bois pour MOB

Publié par pi

8 réponses
410 vues
0 like