couper un entrait

Publié par clpp il y a 14 ans

Bonjour à tous.

Pour pouvoir poser une porte j'ai besoin de couper un trait pour avoir la hauteur suffisante. J'ai deux avis : le premier me suggère de boulonner un C en métal qui remplacerait la partie manquante du bois. L'autre avis me propose si c'est possible de poser une partie en bois qui partirait de l'albalétrier à l'entrait, dans ces conditions je pourrait couper l'entrait.

Qui à des sujétions pour l'une ou l'autre des solutions ?*

Quelle précautions est-il nécessaire de prendre dans chacun des cas.

Depuis un an j'attend la réponse d'un charpentier et je voudrais essayer de réaliser moi-même le travail.

Merci pour toute contribution

Lpp

 

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour Lpp

1) Je ne comprends pas ce qu'est ce ""C"" en métal.

2) NON ! Un entrait travaille en traction et sert à maintenir l'écartement des deux arbalétriers, si vous le coupez, les arbas feront comme un parapluie. Poser une jambe de force verticale ne règlera pas le problème, surtout que cette dernière prendra appui sur l'entrait lui-même, lui appliquant en plus une charge en flexion.

Sauf à faire une modification lourde de la charpente, un entrait ne se coupe pas.

Je ne saurais trop vous conseiller de recouper la porte plutôt que l'entrait.

 

Boisphilement votre

Publié par clpp il y a 14 ans

Bonjour et merci .

1er avis : Il émane d'un mécanicien. Le C en métal consiste en une pièce en forme de C à cheval au dessus de la partie d'entrait qui serait supprimée, il servirait à éviter l'écartement de l'entrait. Il serait constitué par du plat de 6 x150 placé de chaque coté des parties de l'entrait qui a éte coupé et boulonné sur celui-ci.
Sachant que la résistance de l'acier doux à l'étirement est d'environ 45 kg/mm2 on obtiendrait : 6x150x45x2=81000 kg
Ce qui semble suffisant.

2me avis : il émane d' un ouvrier charpentier. Les pièdes de bois (une de chaque côté partiraient de la jonction -arbalétrier/fiche-  et  légèrement inclinée vers le côté. Elles seraient boulonnées sur l'entrait (boulons de 20 x 250) elles formeraient avec l'albalétrier et l'entrait un triangle, si j'ai bien compris, Selon lui tout la partie d'entrait comprise entre  ces deux points de boulonnage pourrait être supprimée.

Que faut-il penser de ces deux sujétions ?

P S - J'aurais voulu joindre des croquis mais je n'ai pas trouvé la procédure.

Lpp vous salue bien.

 

Publié par clpp il y a 14 ans

Rebonsoir

J'ai oublié de signaler que l'entrait repose sur une paroi de parpaings.

Lpp A+

Publié par clpp il y a 14 ans

Rebonsoir

J'ai oublié de signaler que l'entrait repose sur une paroi en parpaings

Lpp A+

Publié par vms09 charpentier il y a 14 ans

bonjour

1/ il me semble que le C ne travaille pas à la traction puisqu'il est courbe, il y a plus que ca...

2/ votre ouvrier charpentier vous propose grosso modo de trasformer votre ferme à entrait en une ferme à entrait retroussé. Malheureusement ca ne se fait pas aussi simplement que ca et en plus ca se calcule.

Désolé ce n'est pas simple

Rémy

php

Publié par php il y a 14 ans

clpp, bonjour

Je ne sais pas si ma contribution sera pertinente, mais je voudrai ajouter un détail. D'abord s'agit-il plutôt d'un "U" (profilé normalisé) qu'un "C" qui à ma connaissance n'existe pas en produit sidérurgique standard. Ensuite sur le calcul de l'acier, les charges à prendre en compte se pondère suivant les règles de construction employées (cm 66 ou EC 3). Multiplier une surface par une limite élastique , n'a pas beaucoup de sens. (un acier normal de construction est à 235 N/mm² et non 450 qui est un acier haute performance). D'autre part, ce n'est pas tellement sur les performances mécaniques de l'acier qu'il faut s'interroger, mais sur la capacité portante du bois. Dans votre cas, c'est l'assemblage qui sera délicat. Action du (des) boulon (s) par rapport au fil du bois, géométrie possible de l'assemblage (règle de pince). Ensuite, il faut s'assurer que les nouvelles sollicitations (action des appuis sur la charpente, moments...) ne mette pas en danger votre structure.

Cordialement, php

Publié par clpp il y a 14 ans

Bonjour et GRAND MERCI pour toutes vos contributions et pour le temps que vous voulez bien me consacrer.


A vms 09
1/ Il est vrai que la traction sur la forme en C des deux plaques tend à faire ouvrir celles-ci. Cependant, il faut savoir que mon entrait est surmonté d'une partie banchée en béton (non armé, je pense car en perçant je n'ai pas rencontré d'acier) et d'une rangée de parpaings. Je peux donc plaquer par boulonnage les deux plaques contre cette partie et éviter le flambage. La difficulté de pose réside dans la nécessité de la correspondance des trous  pour les boulons traversants aussi bien dans l'entrait moisé que dans le béton.

2/ L'ouvrier charpentier m'a proposé sans l'ombre d'une hésitation un madrier de 120 par 220 ou 250 fixé sur l'entrait avec deux boulons de 18 mm et l'autre bout engagé par tenonnage léger dans l'albalétrier et en butée contre la fiche. Est-ce le fruit de l'expérience ou une affirmation gratuite ? Puis-je faire confiance ?
La pose de ces madriers sur chaque albalétrier me semble plus facile à faire que les plaques du cas 1.

A php
Toutes les cogitations sont les bienvenues et intéressantes pour faire avancer le schmilblic.
je crois que je n'est pas été bien explicite (mais je n'ai pas su joindre de croquis à ma question) Le C en question est constitué par du fer plat soudé pour former un C, les petites branches du C sont fixées sur l'entrait et la grande branche surplombe l'ouverture au dessus de la partie de l'entrait qui sera supprimée. D'autre part, l'entrait repose sur une paroi en parpaings donc les sollicitations ne se font qu' à l'étirement (voir au-dessus la fixation pour éviter le flambage)
Je suis d'accord sur la limite élastique mais la marge me paraît encore grande. Si l'on prend 235 N/mm2 (je préfère 23,5 kg/mm2 pour la compréhension) et avec un coefficient de sécurité de 5, on trouve (6x150x23x2)/5=8280 kg. J'ai par ailleurs trouvé sur un document LAFARGE datant de 1962 que la charge à l'extension de sécurité par cm2 du sapin pectiné (?) serait de 8 à 9 kg/cm2, ce qui donnerait pour mon entrait : 20x7x2x8=2240 kg. Je dois avouer que je n'ai aucune idée sur la vraisemblance de cette valeur.

Ne faîtes pas comme moi c.a.d. en rêver la nuit, mais merci pour toutes vos pertinents avis

Lpp

A+

 


 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

couper un entrait

Publié par EricJ77

8 réponses
2335 vues
0 like

Couper entrait

Publié par pich3215

6 réponses
632 vues
0 like

couper un entrait suite

Publié par EricJ77

4 réponses
2053 vues
0 like

Est-ce Dangereux de couper des Entraits???

Publié par Neutral

2 réponses
1668 vues
0 like

Peut on couper des entraits ??

Publié par Neutral

0 réponse
1191 vues
0 like