Réalisation d'un plancher, milieux sec et humide

Publié par anapa il y a 12 ans

Bonjour,
 
Mon projet en cours concerne l'aménagement de combles en une chambre d'enfant contenant table de travail + lit (ni armoire ni bibliothèque)
Les solives d'origine (63x175 sur une portée de 6 m) n'étant pas suffisantes, elles restent purement décoratives en tant que plafond -entre elles sont posées des plaques de placo maintenues par de simples baguettes. Sur une moitié de la surface une vieille moquette est étalée pour amortir les remontées de bruits.  J'ai fait refaire une nouvelle structures dans le sens perpendiculaire, en profitant du fait qu'une IPN (h=+/- 200, l=+/- 100, portée 6m) soit déjà disposée au milieu de la pièce et serve de support intermédiaire:
 
======================mur
   ----------------------------   muralière
     |     |     |     |    |     |     | 
     |     |     |     |    |     |     |  solives
     |     |     |     |    |     |     |
=------------------------------= IPN reposant sur murettes
     |     |     |     |    |     |     |
     |     |     |     |    |     |     |  solives
     |     |     |     |    |     |     |
=--------------     ------------= 2 muralières
                =======          reposant d'un côté sur murettes fixées de l'autre sur mur
                                     
Les solives utilisées sont 63x175 sur une portée de 3 m et 2,7 m. L'entraxe est de 510 et non de 450 comme je le pensais.
 
Au centre de l'IPN se trouve un poteau vertical qui la relie à la poutre faitière (sans doute rajoutée à l'occasion de l'ajout d'une toiture en tuiles au dessus du bardeau d'origine. Ce poteau ne soutient rien à l'heure actuelle, mais serait une sécurité en cas de neige important, d'après le charpentier.
 
Jusque là, est-ce que cela vous semble tenir la route?
 
L'étape suivant a été de poser le plancher, et là j'ai été léger car pour économiser deux sous, j'ai voulu le faire moi-même, j'ai malheureusement acheter les dalles avant de connaître votre site et je n'ai pas pu les rendre. Erreur.
J'ai acheté de l'agglo P4 CTBS 19mm en 183 cm. J'ai dû recouper beaucoup mais j'ai respecté les trois supports par plaques, le décalage de joint sur les solives, les fixations, le collage, l'espace entre plaque recoupées.
 
Aujourd'***, je m'aperçois d'une part que 19 mm, c'est faible pour l'entraxe de 510 mm  (quoique le charpentier comptait mettre de l'osb 15mm, ce n'est pas beaucoup mieux si on en croit vos abaques), et d'autre part je me mors les doigts de ne pas avoir posé du classe de service 2.
Je pensais à l'origine revêtir de lino, mais j'ai pour l'instant abandonnée l'idée du fait de son imperméabilité.
J'ai opté pour du parquet flottant stratifié sur feutre, mais je ne suis pas sûr que ce soit beaucoup plus perméable. Je ne l'ai pas encore posé et j'ai deux jours encore pour le rendre...
Je ne trouve pas de données concernant la perméabilité des revêtements.
 
Voici mes questions et idées à critiquer ou compléter svp:
-Concernant l'épaisseur des dalles faible vis à vis de l'entraxe: Refaire une seconde couche de plancher osb mince? autre idée ou sinon charge admissible réduite à combien?
-Concernant le CTBS et l'humidité: il y a trois solutions: tout enlever (évidemment), empêcher les montées d'humidité  oubien au contraire aérer.
Dans le cas isolation: la moquette présente-t-elle un rôle pare-vapeur, oubien faut-il rajouter une couche imperméable Dans le cas aéré (qui me semble en théorie meilleur?) que faut-il entendre concrètement par l'aération du dessous de plancher. Sur les côtés dans les combles j'ai quelques ouvertures -que je pourrais perfectionner- et le plafond en placo n'est pas imperméable, d'autant plus si je retire la moquette. D'autre part l'atmosphère de la pièce du dessous qui est chauffée par une cheminée est plutôt sèche.
-Concernent les revêtements: En fonction de la solution précédente: isolation ou aération, je suppose qu'il faut choisir un sol imperméable (couche de polyuréthane?) ou perméable.  Quels sont les revêtrements suffisament perméables?
 
Déolé pour la longueur de mon message et merci d'avance pour  vos réponses
 
PS: n'y a t-il pas une erreur  dans la page suivante: http://boisphile.over-blog.com/2-categorie-508552.html / page3 :
Entraxes maximums admissibles en mm pour des panneaux de type P4 (CTBS)
utilisés en milieu humide (classe de service 2)
en fonction de la charge et de l'épaisseur pour une flèche relative de 1/400ème 

Publié par anapa il y a 12 ans

Je suppose que ma descrition était  trop longue et trop complète pour susciter sa lecture complète, je vais donc tenter un résumé de mes questions:

La structure:
D'après ce que j'ai vu sur le site, elle correspondrait à un "plancher courant" (120 +120 kg/m2 - si on ne considère pas les singularités (IPN, poteau de support du toit, muralières non fixées sur toute la longueur).

Les dalles:

  1. Quelle charge est admissible avec du P4 CTBS 19mm et entraxe de 51 cm? J'ai extrapolé entre 105 et 125 daN/m2.
  1. Faut-il vraiment rajouter une 2ème couche pour gagner les 25 daN/m2 réglementaires sachant qu'il n'y a aucune  charge de type plafond (je ne sais plus si j'ai lu que celle-ci est incluse dans la prescription et évaluée à 30 daN/m2 ?)
  • Si oui, que préconisez-vous une pose tel qu'ici http://boisphile.over-blog.com/5-categorie-508552.html? je pense à de l'osb que je ne revêtirai pas (c'est pas vilain).
  • Faut-il alors y mettre une épaisseur qui à elle seule répond à la norme? si je me réfère au tableaux du site : osb3 18mm ou osb4 16mm?
  • Ou bien une faible épaisseur pour compléter la légère faiblesse de la première couche de  plancher suffit-elle?
  • Comment est estimée la resistance du plancher composé de 2 couches de dalles? (je doute que ce soit la somme des deux?)
Dalles CTBS et humidité:
  • Est-il préférable de ventiler le dessous des  plaques ou de l'isoler par un pare-vapeur (polyane,) agraffé sous les solives?
  • Peut-on dans un cas ou/et dans l'autre revêtir d'un parquet stratifié?
Merci beaucoup de répondre dans l'immédiat à cette dernière question qui devient urgente...



-


Publié par anapa il y a 12 ans

Rectificatif: dans le deuxième point sur les dalles, la charge de type plafond n'a rien avoir avec les dalles! désolé

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

bonjour

je répond a ce que je sais

les solives en 63*175 sont ok

l'entraxe maxi pour du ctbs p4 est 46cm, il vous faudrait donc refaire par dessus si vous voulez un plancher osb 3 18mm ou osb4 16mm. L'empilage de deux plancher ne rajoute aucune rigidité puisque les dalles ne sont pas assemblées entre elles sur l'épaisseur. On rajoute juste du poids au m2 mais là on parle de 10daN/m2 rien de bien grave

Rémy

Publié par anapa il y a 12 ans

Merci beaucoup pour votre réponse!

Si le fait de mettre deux planchers superposés n'augmente pas du tout la rigidité, pouquoi est-il préconisé http://boisphile.over-blog.com/5-categorie-508552.html §8.4 planchers spéciaux d'empiler deux épaisseurs?

Il n'est pas précisé comment  les fixer entre elles. (vissage complémentaires entre les  solives?)

 

Merci

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

c'est en effet une bonne question à laquelle je ne sais pas répondre

Rémy

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour anapa

Bravo pour votre vigilance et merci, les panneaux de type P4 ou CTBS sont effectivement en milieu sec, c'est rectifié.

Je confirme que le 19 CTBS est effectivement insuffisant pour la charge d'exploitation d'une habitation et théoriquement, même le 22 serait juste, car lorsque l'on parle de charge d'exploitation on ne parle QUE de cela, auxquelles il convient d'ajouter ce que l'on place dessus comme revêtement.

D'autre part, effectivement les endroits où on peut placer du CTBS sont rares, car tous les revêtements qui forment pare vapeur, lino, revêtement de sol stratifiés etc .. bloquent la surface et nécessite donc l'utilisation de CTBH.

On ne doit pas extrapoler en ce qui concerne les charges d'exploitations, elles correspondent à un plancher d'habitation ou non, les 150 sont un minimum requis pour être admis en plancher porteur.

Effectivement, l'empilage n'apporte pas de rigidité dès lors que les plaques ne sont pas solidarisées entre elles.

Il conviendrait donc de poser dessus des dalles qui reprendraient la charge et de négliger celles qui sont en place, donc OSB 3 de 18n OSB 4 de 16 ou CTBH de 22 mm.

Dans les planchers spéciaux qui sont évoqués, il ne s'agit pas de maîtriser les charges statiques mais les charges roulantes, transpalettes par exemple.

Imaginer un transpalette avec une charge de 200 kg répartie sur trois roulettes, sous chaque roulette, la flèche est accentuée car les charges sont concentrées sur ces trois points. Dès que le transpalettes avance, avec lui les déformations du plancher, la flèche se déplace en induisant des efforts de cisaillement au sein du panneau. Du point de vue calculs, il est pratiquement impossible de le maîtriser et c'est la raison pour laquelle, nous avons pris la décision de prescrire systématiquement deux couche de panneaux dans ces cas là et en particulier également pour maîtriser la résistance de l'assemblage entre deux dalles qui est toujours un point faible.

 

Boisphilement votre

Publié par anapa il y a 12 ans

Merci Boisphile. Je regrette de ne pas avoir connu votre site plus tôt.

J'ai bien enregistré que rajouter une nouvelle épaisseur de dalles est raisonnable.
Comme dit précédemment, j'espérais alors utiliser de l'osb3 ou 4 qui ne serait pas recouvert. Pour que l'esthétique ne soit pas trop minable, il faut éviter les recoupes qui mettent en regard occasionnellement des bords droits. C'est ce que j'ai fait  pour la première couche réalisé à partir de 183cm et entraxe des solives généralement de 51cm
En outre il faut chevaucher par demi plaque par rapport au premier plancher, ce qui fait qu'il me faut des dalles de 204cm*67cm, et encore , comme certains entraxes ne respectent pas tout à fait cette valeur, je crains d'être ennuyé.

Déjà, je ne trouve pas de dalles osb de cette taille, j'ai regardé chez plusieurs boutiquiers dont pointp ???

Je pense que pour caler à la taille qu'on trouve il faudrait disposer des lambourdes mais ca signifie perdre encore 5cm de hauteur de plafond, ce qui dans mon cas est embêtant (plus de surface habitable!)

En flânant, j'ai pensé à une nouvelle solution qui consiste en la pose de lame de plancher: pin ou sapin de 2ml, 15 cm de large et 21mm d'épaisseur. Est-ce que cela peut servir de deuxième couche de plancher (bien sûr en respectant les mêmes principes que pour les dalles)? quelle est la résistance d'un tel plancher?

Merci d'avance pour cette réponse,

Par ailleurs, et en m'excusant par avance d'abuser, qu'en est-il de ma question sur la ventilation de la face inférieure des dalles CTBS?

Publié par vms09 charpentier il y a 12 ans

pour plancher massif entraxe des lambourdes 45cm maxi....

Rémy

Publié par anapa il y a 12 ans

Quelle que soit l'épaisseur?

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

protection minimun parquet pin milieu humide

Publié par annabelle

1 réponse
1682 vues
0 like

Les planchers Sec

Publié par ThierryD

1 réponse
1362 vues
0 like

Réalisation d'un plancher

Publié par ClaudeT

2 réponses
1260 vues
0 like

réalisation d'un plancher

Publié par titi59

2 réponses
1115 vues
0 like

realisation d'un plancher

Publié par SebastienDem

0 réponse
1134 vues
0 like