Projet à soumettre à vos avis d'experts

Publié par Jaydbois il y a 13 ans

Bonjour,

Je consulte assez souvent et avec attention ce forum et je dois commencer ce post par vous remercier de toutes les informations que j'ai pu y puiser. Je rénove une maison des années 1900 et je viens aujourd'*** vous soumettre un projet.

Une des pièces de la maison (l=3550 L=5500 h=2360) possède un plafond consituté de solives recouvertes d'un plancher. Je compte changer ce plancher qui est fait de lames de bois pourries par endroit. Au-dessus de ce plancher, je veux aménager des combles et y placer un bureau et une salle de bains.

Les solives étaient jusque là cachées derrière un faux-plafond en placo que j'ai supprimé pour récupérer de la hauteur pour la pièce. O stupeur, les solives (scellées dans les murs) sont certes en chêne mais présentent un entraxe de 750 (en moyenne mais il n'y en a pas deux identiques) et ont des formes irrégulières et peu esthétiques autant dans les courbures que leurs sections (entre 100x100 et 180x75 avec de multiples déclinaisons).

Premières remarques :
- L'entraxe des solives ne me permet pas de créer les pièces que je voulais, le tout est sous-dimensionné.
- Je ne peux pas opter pour un renfort de solives aussi irrégulières en forme et en section.

Je décide donc de remplacer les solives. Première question : Est-ce stupide ?

J'opte pour la pose de deux muralières de 6m, fixées dans mes murs en moellons tout les 750 par des tiges filetées avec scellement chimique + scellement aux extrémités. Sur ces muralières, je viens poser des solives à un entraxe standard me permettant de créer les pièces prévues.

Que pensez-vous du mode de fixation de la muralière ? Est-ce suffisant selon vous ?

Je suis allé voir une enseigne de matériaux de construction qui me donne le dimensionnement suivant :
Muralière  :  225x100x6000
Solive : 200x200x3500
Dalle : OSB3 (puisque salle de bain) 2507x617x18
Entraxe des solives : 660 (soit 9 solives)
L'ensemble des éléments est en pin raboté.

Je pense que ces choix sont surdimensionnés, la section des solives notamment que j'aurais pensée rectangulaire. Qu'en pensez-vous ?

Je vous remercie par avance de l'attention que vous pourrez porter à ce cas,
Et quoiqu'il en soit, merci à ce forum d'exister,

Cordialement,

Jaydbois

Publié par Jaydbois il y a 13 ans

J'ajoute que mon cas correspond au paragraphe V.5 du passage sur les planchers décrits dans le blog de Boisphile. Il s'agit d'un grenier dans une fermette.

Le post le plus proche de mon cas que j'ai pu trouver sur ce forum serait celui-ci.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour jaydbois

Reprenons les questions dans l'ordre.

1) NON, ce n'est pas stupide de repartir sur du neuf.

2) Les fixations des muralières sont fonction de la qualité des murs. Pour du scellement chimique, il faut des murs sains et homogènes. Hors dans ces maisons anciennes, les murs sont souvent montés à la chaux. Il serait préférable de sceller des corbeaux métalliques, sur lesquels reposera la muralière, au moins vous pourrez les maîtriser.

3) Muralières - section 63 x 200.

4 ) Solives – portée 3550 – 150 = 3400mm = section 63 x 200 mm

5 ) Entraxes 500 mm pour dalles OSB 3 2507 (donc 2500 utile) x 610 x 18 mm

6) Fixation par étriers métalliques appropriés et 6 vis 5 x 60. de telle sorte que solives et muralières soit arrasées.

7) Compte tenu de la portée, il n'y a pas nécessité d'entretoise, sauf aux emplacements de cloisons si elles sont parallèles aux solives.

8) N'oubliez pas d'agrafer un film pare-vapeur sous les solives avant de fixer le plafond.

9) N'oubliez pas de coller les assemblages des dalles.

Tous les panneaux utilisés en structure, plancher, mur et toiture, doivent porter le marquage CE de la norme NF EN 13986 et se référer à la norme à laquelle ils se rapportent soit :

Pour milieu humide, classe de service 2 – NF EN 300, OSB 3 ou 4 pour les OSB.

 

Pour les détails de mise en œuvre, reportez-vous à mon blog dans la rubrique  "Planchers"

http://boisphile.over-blog.com/

 

Boisphilement votre

Publié par Jaydbois il y a 13 ans

Merci Boisphile, encore une belle démonstration de vos talents. La relecture de votre blog m'a permis de compléter mes plans avec l'introduction des entretoises sous la cloison qui sera rajoutée.

Il me reste toutefois quelques doutes que je préfère dissiper.

Concernant l'utilisation de corbeaux dans mes murs en moellons (ep600), je vous suis sur la plus grande solidité de l'appui dans un mortier à base de chaux. Cependant, comme les muralières seront apparentes, j'avoue que j'aurais préféré des tiges filetées. Un compromis existe-t'il ? Je veux dire, si j'augmente le nombre d'appuis ? Si ce n'est pas le cas, je me rallierai sans sourciller à votre solution des corbeaux scellés.

Je souhaiterais par ailleurs avoir votre avis concernant le nombre et le dimensionnement de ces corbeaux (ou tiges?). Je proposais un point d'appui tout les 750mm mais mon entourage me dit que je surdimensionnerais. Qu'en pensez-vous ?
D'autre part, l'utilisation de corbeaux me dispense-t'elle d'un scellement de mes muralières aux extrémités ? (Dans le doute, je compte les sceller)

Concernant la seule cloison qui viendra reposer sur le plancher, elle sera parallèle aux solives et joindra les deux murs portant les muralières. Combien d'entretoises (ou plutôt quel entraxe) mettriez-vous ?

Enfin, une simple question de culture générale, je vois bien sur les schémas de votre blog que les solives sont fixées ENTRE les muralières, maintenues par les vis des sabots. Je me demandais pourquoi on les pose pas SUR les muralières. Je m'en tiendrai aux vis et à votre avis, mais je tenais à vous poser la question.

Encore merci pour votre aide.

Jaydbois.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour jaydbois

Bien sur, les tiges filetées, il suffit de les refendre en deux à une extrémité, faire une queue de carpe et les sceller, mais il y a déjà le glissement dans le temps, du au filetage qui s'imprime dans le bois, ensuite vus allez devoir les sceller d'abord et comme les trous dans le bois doivent être sans jeu, vous n'arriverez jamais à faire concorder les tiges et les trous.

Par contre sceller des cornières de 50 x 50 en les laissant dépasser de 60 mm, juste ce qu'il faut pour soutenir la muralière  et y placer un tire-fond.

Prévoyez un corbeau tous les mètre de telle sorte qu'ils se trouvent sous les solives, il vous sera facile ensuite de placer une pièce de bois joliment découpées à la scie sauteuse et évidée de deux coups de scie circulaire de quoi loger l'aile de la cornière et voilà les corbeaux cachés et vous aurez créé un élément décoratif.

Par contre, évidemment il faudra bien préparer la répartition des solives pour que cela concorde (là, ne vous faites pas piéger car il faut prévoir les jeux le long des murs, mais il y a un croquis sur mon blog pour le démarrage)

N'oubliez pas non plus de protéger la face de la muralière qui est le long du mur.

Le scellement des extrémités de muralières n'est pas nécessaire.

Pour la cloison, une entretoise par mètre.

Si vous le souhaitez, vous pouvez poser les solives sur les muralières, mais cela vous oblige à poser des entretoises entre solives, à chaque extrémité et à chaque travée ( cela s'appelle un cours) pour reposer le bord du parquet ou du plancher.

Boisphilement votre

Publié par Jaydbois il y a 13 ans

Histoire de montrer que j'ai bien lu le blog ^^ :

Concernant les fixations de la muralière :
Le calcul des fixations de la muralière est important, car cette pièce de bois supporte l'ensemble du plancher. Il convient donc de calculer les charges totales de la surface du plancher y compris les charges d'exploitation et de les diviser par la charge admissible en cisaillement d'une fixation pour en déterminer le nombre minimum.

Les valeurs de contraintes admissibles sont généralement communiquées par les fabricants de fixations en fonction du type de matériau et de l'épaisseur de la pièce à fixer.


Pour mon cas, on a un plancher de 20m² (19.25) que je considère chargé à 250kg/m² pour prévoir la salle de bain et le bureau. Soit un poids de  5 tonnes (4.8125t) répartis entre mes deux muralières.

J'ai bien lu mais je confirme mon intérêt pour votre avis. Si vous désirez vous en tenir à ce que précise votre blog, je comprendrai.


Concernant ma question concernant le SUR ou ENTRE, je cite votre blog :

-Fixation sur muralière : La muralière est une pièce de bois de section suffisante pour recevoir les fixations par tire-fond des étriers de charpente si les solives sont fixées sur son flanc et de 50 mm au minimum si les solives reposent dessus.


Je ne vois pas quel est le critère de choix entre les deux. Je vous laisse m'éclairer sur la question selon votre disponibilité.

Vraiment une saine lecture ce blog.

Cordialement,

Jaydbois.

Publié par Jaydbois il y a 13 ans

Vous m'avez pris de court, vous êtes le plus rapide.

Merci pour toutes ces informations, je vais tâcher de digérer tout ça (notamment vos informations de dissimulation des corbeaux).

Avec toute ma gratitude,

Jaydbois.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Un avis d'expert ?

Publié par SebastienB1

8 réponses
2059 vues
0 like

PROJET recherche conseils expert

Publié par tom3

1 réponse
594 vues
0 like

Tuilage de bardage. Avis d'expert?

Publié par gribouille

3 réponses
1761 vues
0 like

Besoin d'un avis expert

Publié par lamilka

12 réponses
2253 vues
0 like

expert

Publié par Jean01

3 réponses
1002 vues
0 like