Découpe osb3 toiture terrasse

Publié par benes67 il y a 3 ans

Le but est de refaire la toiture d’une terrasse existante, ouverte sur les côtés, de 4m par 8.3 m composée actuellement de plaques d’aggloméré recouvertes de Shingle. La toiture fuit, elle date d’environ 25a, durée de vie donnée comme « normale » pour de tels composants.
L’ossature est composée de chevrons de 75mm de larges et un entraxe de 580mm.
Le dessous de la terrasse est visible et je trouve esthétiquement agréable de ne pas voir de joints, ce qui implique que les plaques existantes ont été posées parallèlement aux chevrons.
Je ne garde que l’ossature et refait à neuf avec des dalles osb3 de 2500*675*18 4RL recouvertes d’une sous-couche "citation commerciale" et du shingle.
Les dalles étant plus larges que les chevrons, je dois toutes les recouper pour que le joint repose bien sur les chevrons et soit invisible par le dessous.
Je coupe naturellement du côté « mâle » de la dalle, mais est ce que je peux laisser le côté « femelle » du RL sans risque de déformation en marchant sur les dalles lors de la pause du shingle (le côté « mâle » du RL étant découpé) ou faut-il faire une découpe de chaque côté… ?
Merci d’avance pour les réponses.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

1) L'OSB n'est pas admis en support d'étanchéité.

2) Peut-être qu'il le sera dans la révision du DTU 43-4, mais si c'est le cas ce sera en OSB 4

3) Dans tous les cas on ne recoupe pas les dalles, sauf à laisser un jeu de 4mm entre elles, ce qui n'est pas très bon, dans la mesure où la longueur de ces dalles varie en fonction de l'hygrométrie et ce mouvement est évidemment préjudiciable à l'étanchéité.

Publié par benes67 il y a 3 ans

Merci pour vos réponses mais elles m’ont plongées dans une multitude d’interrogation pour un projet que je trouvais au départ plutôt simple.

Vous avez indiqué que l’osb n’est pas admis en support d’étanchéité et pourtant je suis allé sur les sites de quelques fabricants de shingle et tous préconisent comme support de l’osb3 et/ou du panneau de particules CTBH. Aussi j’ai tenté de me référer à une norme. Les supports pour couverture en bardeaux bitumés seraient définis dans les DTU 40-14 et 43-4. Malgré mes recherches, je n’ai pas réussi à pouvoir consulter ces documents gratuitement. Auriez-vous une adresse?

J’avais hésité avec du panneau de particules "citation commerciale" hydrofuge 411*207*19mm classifié E1 P5 CTBH. (Il mettrait déjà de faire reposer le panneau sur au moins 3 chevrons, mais son poids ne permet plus de travailler seul …)
Ce panneau serait donc compatible ? (si oui, je suis étonné car la rumeur donnait une meilleure tenue à l’humidité à l’osb qu’a l’aggloméré, haaaaa les rumeurs…).

Quelle différence à la tenue de l’humidité il y a entre ces 2 panneaux ?

D’après ce que j’ai pu trouver, la différence entre un osb3 et un osb4 serait une amélioration aux contraintes mécaniques, mais pas sur une différence de tenue à l’humidité ? Est-ce exact ?

La différence entre une dalle et un panneau c’est le fait qu’une dalle a des rives et pas un panneau ou bien il y a encore une autre subtilité ?

Si ce panneau "citation commerciale" convient, y a-t-il une contre-indication à peindre en blanc avec de la peinture microporeuse le côté qui sera visible entre les chevrons ?

Enfin en ce qui concerne le jeu, j’ai déjà posé pas mal de parquet flottant et je comprends dans ce cas le jeu périphérique. Dans le cas de ce support (panneau) qui est obligatoirement cloué/vissé. Pourquoi faut-il laisser un jeu entre panneaux de 4mm et mais pas entre dalles (les rives sont normalement complètement emboitées) ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

En tant qu'expert bois, membre de la commission de normalisation, ma réponse devrait vous suffire. S'agissant des norme, je vous signale que même en tant que membres de la commission, nous devons acheter nos normes à l'AFNOR. Ce que vous pourriez glaner sur le net ne pourrait être que des anciennes versions.

Il se peut que vous trouviez des exemples de shingles posés sur TRIPLY qui à l'époque était le seul à bénéficier d'un avis technique. Depuis sa disparition il n'y a plus d'AT pour les OSB et je vous ai dis en point 2) que si l'OSB devait être admis, il le serait en OSB 4.

On ne construit pas avec des rumeurs ou des "on dit", voir des conseils non contrôlés de "copains qui s'y connaissent" !!!

Une dalle ou un panneau, sont des surfaces rectangulaires et par définition l'une et l'autre possèdent 4 rives ou alors Alzheimer me guette !!! Les rives d'une dalles sont usinées rainures et languettes pour l'assemblage, alors qu'un panneau n'est pas usiné.

Un panneau dérivé du bois, quel qu'il soit, doit être équilibré sur ses deux faces, faute de quoi il se mettra en banane, parce que les dimensions d'un panneau dérivé du bois varient en fonction des variations hygrométriques. Donc si vous modifier qu'une seul face, sa reprise d'humidité ne sera plus équilibrée. Maintenant, si vous réduisez les entraxes de supports et que vous fixez bien par vis cela devrait fonctionner.

Concernant la dernière question, les dalles usinées sont emboitées et collées pour former un platelage homogène et c'est donc l'ensemble dont les dimensions varient. Ce n'est évidemment pas le cas pour les panneaux, raison pour laquelle il faut laisser un jeu entre chaque panneau.

C'est quoi cette construction, un garage sans isolation ?

Publié par benes67 il y a 3 ans

Loin de moi de vouloir remettre en doute vos compétences et vos connaissances dans le domaine du bois… Mais comme vous me dites que l’osb3 ne convient pas, j’ai tenté de chercher ce qui pouvait l’être et l’idée première était de voir ce que pouvait dire les normes pour trouver le produit had hoc.
Car pour le moment si l’osb3 ne convient pas, je ne sais pas ce qu’il faut mettre...

Pour la construction, il s’agit d’une maison de 1973 que j’ai racheté il y a 10a. Il y a 20a l’ancien propriétaire a construit une terrasse attenante à cette maison et il l’a couverte avec une ossature bois recouverte de panneaux en bois et de shingle qui a donc tenu sans fuite (apparente…) pendant 20a.

Il n’y a donc aucune isolation. La pente est faible car le point d’ancrage du toit de la terrasse se fait sur le mur de la maison (en limite du toit de la maison qui déborde d’environ 50cm et qui lui est en tuiles) et la terrasse est ouverte sur les 3 cotés.

Pour la peinture, si je comprends bien et éviter le risque de « banane », et que je souhaite garder le fait d’avoir un plafond de terrasse blanc, je dois peindre les 2 côtés du panneau…..

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

si l’osb3 ne convient pas, je ne sais pas ce qu’il faut mettre...Panneaux de particules NF EN 312 P5 ou CTBH.

je dois peindre les 2 côtés du panneau ou les fixer correctement , mais de toute façon, vous devrez refaire le chevronnage en fonction de la longueur utile des dalles.

Publié par benes67 il y a 3 ans

Bien, je vois maintenant où je mets les doigts….
Il me reste 2 dernières questions:
- Quel doit être l’entraxe maximal des chevrons pour ne peindre la dalle que d’un seul coté?
- Quelle distance entre les vis ?

Et merci pour le temps que vous avez consacré pour toutes ces réponses.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

- Quel doit être l’entraxe maximal des chevrons pour ne peindre la dalle que d’un seul coté? Environ 400mm optimisé au sous-multiple de la longueur utile des dalles.
- Quelle distance entre les vis ? 150mm pour les petites rives et 300mm en pertie courante.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Fixation dalles OSB3 toiture terrasse

Publié par dams42

3 réponses
779 vues
0 like

toiture terrasse

Publié par sylvain01

2 réponses
1283 vues
0 like

toiture terrasse

Publié par Tempfort

1 réponse
1332 vues
0 like

toiture terrasse

Publié par Tempfort

0 réponse
1488 vues
0 like

Découpe un escalier

Publié par kinesio

0 réponse
1200 vues
0 like