Maison ossature bois

Contreventement mur ossature bois

Publié par pi il y a 2 mois

Bonjour

Je suis au stade de la conception des murs ossature bois de ma maison passive en auto-construction.

Je recherche partout les regles de calcul pour valider le contreventement en fonction des sections, longeur et ouvertures réalisées, etc. Impossible. Et evidemment comme beaucoup j'essaie de calculer par moi meme pour comprendre.

Pourriez vous me faire un retour et me dire si cela passe?J'ai essayé d'etre le plus explicite possible...

Merci


Legende: PF= Porte-Fenetre




Publié par pi il y a 2 mois

Je précise que le contreventement est du Fibertech 16mm en panneau de 61cm x 280cm posé selon les règles de l'art.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Il n'est pas possible de calculer une construction bois par petits morceaux.

Tous les éléments entrent en compte, le lieu, l'altitude, l'orographie, le plan complet et dimensionné, étage ou non, type de toit, type de fondation etc etc …

Il faut évaluer toutes les charges, ce n'est pas le cabane au fond du jardin, c'est une maison d'habitation.

L'étude et les calculs d'une construction prend beaucoup de temps, rien n'est dû au hasard.

Publié par pi il y a 2 mois

J'esperais avoir un peu d'aide pour essayer de voir quelle approche avoir et comment essayer de calculer le contreventement. Comment font les auto-constructeurs?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Comme je vous l'ai écrit.

Le mot "contreventement" évoque bien son rôle, il s'agit de conserver la stabilité de l'ouvrage sous les effets du vent. Pour cela, il faut bien connaître toutes les informations sur cette construction.

Sur le Net, on trouve beaucoup de récits merveilleux, mais aucun sur les déboires, les désordres qui peuvent aller jusqu'à la démolition et c'est malheureusement courant.

Au début tout est super, les copains "qui savent", la famille qui participent à la construction, mais personne n'écrit qu'au bout de 4 ou 5 ans ils commencent à ne plus pouvoir ouvrir ou fermer des fenêtres ou des portes, à voir apparaitre des moisissures etc.

Et puis, il n'y a pas que le contreventement vertical à calculer, il y a aussi le contreventement horizontal et également le platelage de départ ou très souvent la descente de charges des murs et les efforts verticaux et horizontaux qu'ils imposent en reprenant leurs propres efforts et ceux de la toiture, soit est oublié soit mal estimé.

Vous aider à ne pas faire de bêtises, OUI, mais il faut des billes pour cela, pas un simple "torche cul" griffonné sur le coin d'un papier.

Une maison, c'est un ouvrage qui abritera votre famille, c'est un métier à part entière et quand on voit en expertise les erreurs commises par des professionnels aguerris qui, malgré leur professionnalisme se font quand même piéger bêtement, le novice est d'autant plus exposé aux erreurs et idées reçues, surtout en s'appuyant sur le Net où l'on trouve de tout et son contraire.

Publié par pi il y a 2 mois

Oui oui,  je suis un de ces novices qui se lance dans une maison ossature bois, etc... 


Mais je vais vous dire qqchose, si on prend de la hauteur, avec la destruction de la planète, le pillage des matières 1ères, des émissions de CO2 grandissantes, nos enfants auront ils un lendemain? Et construire soi meme sa maison écologique en bois à bas cout mais selon les règles de l'art, ne devrait pas faire l'objet de message méprisant mais devrait FORTEMENT etre encouragé!


Par ailleurs avant de faire cette affirmation de "novice"vous ne m'avez jamais vu ou travailler. Vous vous trompez, j'ai déja calculé des Eurocodes, C71, descentes de charges etc...

Enfin concernant la perspirance des murs...vous aussi vous avez appris, puisque il y a quelques années  , vous dénigriez systématiquement cette capacité aux parois alors que les pays comme l'Allemagne le reconnaissent depuis des années. Ce sont d'autres qui vous l'ont appris, le savoir n'est pas figé.

Par ailleurs ce que je demandais le cas contraire c'est un conseil sur vers qui se tourner. Bureau d'étude bois? Dessinateur . Font ils cela? Merci quand meme.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Ne vous méprenez pas, certes, je ne vous encourage pas parce que je sais la technicité d'une construction bois et les multiples "pièges" qu'elle représente, mais je vous ai dit OK pour vous aider.

Que vous ayez calculé toutes les descentes de charges, très bien, mais vous n'en faites pas état, de même que vous demandez de l'aide aux calculs de contreventement alors même que vous ne précisez même pas où va se situer cette construction, comprenez bien qu'il ne peut pas vous êtes répondu de manière sérieuse et objective.

Ne prenez pas exemple sur l'Allemagne, beaucoup de littérature sur les murs perspirants, mais très peux sur les pathologies.

Oui, ils sont très en avances sur la France, mais de nos jours, il y a deux écoles en Allemagne, les pour et les contre. Ils s'aperçoivent en démontant des constructions  qui ont 20-25 ans, pour agrandissement où changement d'isolant que beaucoup de  structures sont en partie attaquées par le pourriture.

Le mur perspirant est possible, mais il faut le calculer TRES précisément, or aujourd'hui nous ne pouvons pas encore le faire parce que les matériaux qui composent les parrois ne sont pas encore tous qualifiés au niveau de leurs perspirances (Je mets au pluriel parce que selon la position du contreventement, les valeurs à employer ne sont pas les mêmes)

Nous constatons de plus en plus de très gros désordres à ce sujet avec des façades à refaire totalement et des construction à démonter et reconstruire.

Méditez sur ces deux proverbes :

  • Plus on sait et moins on affirme.
  • Le sage ne dit pas ce qu'il sait, le sot ne sait pas ce qu'il dit.

Je reste à votre écoute, pour autant que vous le souhaitiez.

Publié par pi il y a 2 mois

Concernant la perspirance de ce que je maitrise  on peut la concevoir. Il ya WUFI et il y a la technique 5 /1 et les matériaux adaptés.

En ce qui concerne les pour et les contre. Je pense que les "contre" ont intéret à etre contre et continuer à nous vendre du béton ou des matériaux pétrochimiques. Les lobbys sont tres perspicaces. La laine de bois a longtemps été décriée et aujourd'hui est vendue par Saint gobain, cherchez l'erreur...


Bref du coté de mon habitat passif, que souhaitez vous comme éléments pour le contreventement?

A+tard



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

La profession demande depuis des années que la perspirance soit une technique maîtrisée.

Dans la révision du DTU 31-2, il était prévu la possibilité du calcul par simulation numérique, dans la mesure où il y avait consensus entre les différents experts.

Force est de constater des impossibilités et cette possibilité a été retiré du projet du DTU.

En revanche, nous avons adopté la règle de moyens dite du facteur 5.

Mais que ce soit pour le facteur 5 ou pour la maîtrise des logiciels de simulation, il est besoin de connaitre la valeur Sd des matériaux qui composent une paroi.  

Hormis le fait que nous n'avons pas d'expérience sur le variation de la valeur Sd des matériaux dans le temps, plusieurs problématiques se posent.

1.     Le choix des matériaux se fait à partir du CGM du 31-2

2.    Le facteur de résistance à la diffusion de vapeur d'eau µ est déterminé par des essais selon :

La NF EN ISO 12572 pour les matériaux bois ou à base de bois et plaques de plâtre.

3. NF EN 12086 pour les matériaux isolants.

4. NF EN 1931 pour les films pare-pluie et les barrières à la diffusion de vapeur.

En ce qui concerne les panneaux de contreventement, CTBX, CTB-OSB et CTBH, la détermination doit être faite par essais selon NF EN ISON 12572 selon les deux modes de tests, c'est-à-dire à la coupelle humide et à la coupelle sèche.

Les deux valeurs obtenues sont intégrées dans la certification de type initiale des panneaux.

Lorsque le panneau est utilisé côté intérieur de la paroi, le calcul du Sd est réalisé avec la valeur µ coupelle humide.

Lorsque le panneau est utilisé côté extérieur de la paroi, le calcul du Sd est réalisé avec la valeur µ coupelle sèche.

En cas de contreventement par des panneaux OSB, il convient d'utiliser des panneaux d'épaisseur minimum 12 mm.

Je vous confirme ce que j'écrivais plus haut, à savoir qu'à ce jour, les matériaux composant une paroi ne sont pas tous qualifiés en valeur Sd selon le protocole d'essais.

Dans ces conditions, il faut être conscient que la détermination perspirante d'une paroi donnée est encore hypothétique.

Concernant la laine de bois, elle est connue comme isolant depuis plus de 40 ans et est reprise dans des documents du CSTB depuis lors.

Cela étant, il n'y a pas d'AT ou de DTA sur ce produit, parce qu'il est difficile de prouver sa résistance aux insectes à larves xylophage et au champignons et les essais effectués par le CSTB montrent que dans la plus part des cas, il reste toujours un delta d'humidité résiduelle qui n'est pas évacué naturellement et qui se cumule d'années en années.

Sans doute raison pour laquelle les allemands découvrent des pourritures après 20, 25 ou trente ans et raison également du scandale suédois sur la technique allemande avec plus de 100000 logements HLM touchés.

Sans doute raison également pour que les canadiens, les néo-zélandais, les scandinaves, certains états des EU aient interdit ce système et ils sont bien plus en avance que la France et l'Allemagne sur la construction bois.

Certains affirment que la LDB est comme le bois un matériaux hygroscopique c'est-à-dire qu'elle restitue l'humidité absorbée, oui, c'est sans doute vrai lorsqu'elle est ventilée, mais pas enfermée dans une paroi.

J'espère avoir éclairé votre lanterne sur le sujet.

Je peux vous aider, vérifier, conseiller, oui, je vous le confirme, mais bien que je sois en mesure de le faire en tant qu'Expert, je ne suis par un bureau d'étude et je n'en ai donc pas le droit.

Publié par pi il y a 2 mois

et donc...?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

"et donc ? " .... et donc, maintenant, vous avez les informations sur la perspirance des .parois et les contraintes liées.

Il est tout à fait certain que la règle de moyens pourra être mise en oeuvre, mais nous voulons toujours aller plus vite que la musique.

Cela a été le cas avec les réglementations thermiques successives, où dès que les premiers éléments ont été connus , on nous "pondait" des MOB grandes ouvertes au Sud et fermées au Nord = déséquilibre des contreventements et maisons qui "vrillent", ensuite et encore la mode des toitures plates dont 9 sur 10 ne sont pas conformes et désordres en séries, la perspirance avant d'avoir les éléments de calculs, là encore désordres et je ne parle pas de ceux qui """calculent""" la résistance thermique de leurs parois en oubliant la perte des ponts thermiques, où comme vous qui calculez les contreventements par petits morceaux ..... Et j'en passe.

Avec les vacances, je n'ai pas d'information sur l'avancée des programmes de tests sur les panneaux, mais avec les délais de laboratoire plus les délais administratifs pour inclure les résultats dans les référentiels de certification, nous avons encore quelques mois (ou plus) à attendre.

Cela étant, comme je le précise toujours, chacun fait comme il l'entend, libre et responsable.

Publié par pi il y a 2 mois

La perspirance n'était pas le sujet initial. Je suis désolé mais je ne comprends pas bien,  soit vous pouvez m'aider sur le contreventement à ce moment là indiquez moi  les données qu'il faut. Et on avance.

Soit vous ne pouvez m'aider et je me suis trompé d'endroit. Je vous souahite une bonne soirée

Publié par pi il y a 2 mois

La perspirance n'était pas le sujet initial. Je suis désolé mais je ne comprends pas bien,  soit vous pouvez m'aider sur le contreventement à ce moment là indiquez moi  les données qu'il faut. Et on avance.

Soit vous ne pouvez m'aider et je me suis trompé d'endroit. Je vous souahite une bonne soirée

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 mois

Je vous ai demandé ce qu'il faut donner dans ma première réponse, j'y ajoute simplement les différents matériaux que vous souhaitez utiliser.

Cela étant, je vous donnerai bien volontiers tous les éléments dont vous avez besoin, mais je ne vous ferai pas les calculs de stabilité générale dans la mesure où n'étant pas BE, je n'en ai pas le droit.

Concernant la perspirance, c'est vrai qu'elle ne faisait pas partie de votre question, mais pour autant, je suis déhontologiquement obligé de vous mettre en garde, dans la mesure où, en répondant à votre demande, je cautionne implicitement ce que vous décrivez, ce que je ne peux pas faire.

Publié par pi il y a 1 mois

De toute manières ici cela semble être "ceintures et bretelles". Le bon sens n'y a pas sa place on ne parle que de normes et de risques. Nous ne vivons pas dans un monde idéal. Le risque doit se quantifier, chacun doit prendre sa part de risque en conscience. Selon vous tout le monde devrait rouler en 4x4 sinon on risquerait sa peau à chaque accident ou accrochage. Bonne continuation

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Non, le 4x4 est une mode parfaitement inutile dans 90% des cas.

Le terme "bon sens" n'a pas la même définition chez chacun et "le bon sens" tout comme "le pifomètre", le bricolage ou "l'a peu près" n'ont pas leur place lorsqu'il s'agit de construire une maison dont le principal rôle est quand même bien de protéger une famille.

Les normes sont en quelque sorte le code de la route des entreprises, le respecter c'est se donner toutes les chances de réussir un ouvrage correct.

Tout comme le code de la route, nous ne sommes pas obligé de les respecter, mais pour autant, ne pas respecter le code de la route, c'est se mettre en danger mais aussi et surtout mettre en danger la vie des autres.

Alors, faites comme vous voulez, je vous confirme pouvoir vous aider, mais certainement pas n'importe quoi !


Quoi que vous souhaitiez faire, je me dois quand même de vous éviter une fausse piste.

Vérifiez bien que le panneau que vous souhaitez utiliser possède un Avis Technique ou un Document Technique d'Application valide, dans la mesure où un certain nombre d'AT ou de DTA concernant ces panneaux de fibre de bois RWH on été annulés ou non renouvelés.

Par ailleurs et plus généralement, en contreventement, 2 éléments de largeur 900 ou 4 éléments de 610 sont nécessaires pour être équivalent à un panneau de 1200. Les éléments de largeur inférieure à 600 ne sont pas pris en compte pour la contreventement.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Jonction des murs ossature bois pour le vent

Publié par stepeter

2 réponses
225 vues
0 like

COMPOSITION MUR OSSATURE BOIS (à jour : 2019)

Publié par buzz29

3 réponses
189 vues
0 like

Hauteur max mur ossature et sections

Publié par aneveux

2 réponses
53 vues
0 like

double garage ossature bois

Publié par jeanlecharpentier

0 réponse
24 vues
0 like

Plan garage ossature bois accolé, votre avis ?

Publié par Cyril20-2

0 réponse
6 vues
0 like