Tolérances dimensionnelles

Tolérances dimensionnelles

il y a 2 ans

Bonjour, 

Est-il possible à quelqu'un de me donner les tolérances admises en mm pour la conception des parois en ossature bois (planéité de la lisse, hauteur, longueur, diagonale...). 

Merci par avance

18 réponses

1-10 sur 18 réponses
1/2
1. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Une COB ne doit rien au hasard, nous avons travaillé plus de 5 ans à la révision du DTU 31-2. Lorsqu'on se lance dans une telle construction, le minimum est de posséder ce DTU.

En voici un extrait concernant votre question, toutefois ce DTU comporte 105 pages uniquement consacrées aux clauses techniques, il serait bon de vous le procurer.


9 Conception et fabrication des parois verticales

Eléments de structure

Ossature

9.1.1.1 Epaisseur

Les éléments d'ossature (bois massifs ou autres matériaux mentionnés au 3.1.1 du NF DTU 31.2 P1-2,

excepté le lamibois), doivent avoir une épaisseur supérieure ou égale à 36 mm correspondant à

l'humidité en service pour les montants intermédiaires (fixation de partie courante de voile de

contreventement).

Les éléments d’ossature réalisés en lamibois conforme à la norme NF EN 14374 doivent avoir une

épaisseur supérieure ou égale à 30 mm. Pour une épaisseur comprise entre 30 et 35 mm inclue, le

Lamibois doit comporter deux plis croisés.

Dans le cas d'assemblage de deux panneaux de contreventement sur un même support (montant ou

traverse), quelle que soit sa nature, l'épaisseur de ce support doit avoir une épaisseur nominale absolue

supérieure ou égale à 45 mm pour une humidité de 18%.

9.1.1.2 Largeur

Un écart de 1,5 mm est toléré sur un même élément de mur entre la pièce la plus large et la pièce la moins

large.

La largeur minimale à l'humidité en service doit être supérieure ou égale à 95 mm.

L'élancement (rapport largeur/épaisseur) de la section doit être inférieur ou égale à 10 pour les éléments

d’ossature en lamibois.

L'élancement (rapport largeur/épaisseur) de la section doit être inférieur ou égale à 6 pour tous les

autres matériaux utilisés en ossature.

9.1.1.3 Humidité

L'humidité des éléments d’ossature en bois doit être inférieure ou égale à 18 % au moment de

l'assemblage des éléments d'ossature, avec un écart entre deux éléments au maximum de 4 %.

Le taux d’humidité des éléments doit être déterminé selon les méthodes décrites par la norme

NF EN 13183-2.

En complément, lors de la mise en oeuvre de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau sur chantier, le taux

d'humidité des bois doit être vérifié et respecter les préconisations du présent paragraphe.

9.1.1.4 Précision des coupes

Une tolérance sur l'ouverture de la coupe de 1/100ème est admise sans excéder 1 mm.

Assemblage de l’ossature bois et des panneaux de contreventement

Assemblage des montants et traverses entre eux pour former l'ossature

Cet assemblage doit être assuré au minimum par deux pointes crantées, torsadées ou annelées, ou des

vis, enfoncées d'au moins une fois l'épaisseur de la pièce à fixer dans le dernier élément assemblé.

NOTE L'espacement des montants, limité à 600 mm, peut être réduit selon les charges, le format des panneaux

de contreventement, la nature des revêtements intérieurs ou extérieurs, etc.

Assemblage du voile travaillant sur l’ossature

9.2.2.1 Position du voile travaillant dans le cas des parois donnant sur l’extérieur ou sur un local

non chauffé

Le voile travaillant peut-être positionné côté extérieur (côté « froid ») ou côté intérieur (côté « chaud »)

des montants d’ossature.

NOTE La position et la nature de ce panneau, ayant une incidence sur les transferts de vapeur d’eau dans la

paroi, peut entrainer des prescriptions spécifiques sur la nature de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau (voirle 9.3.2 du présent document).

9.2.2.2 Fixation du panneau de contreventement

Les panneaux doivent être fixés (couturés) à l’ossature sur toute leur périphérie.

Si la hauteur des murs est supérieure à celle du panneau, une entretoise doit être mise en oeuvre entre

les montants d’ossature pour supporter la rive du panneau de contreventement.

L'enfoncement des pointes et agrafes dans le bois d’ossature doit être supérieur ou égal à 35 mm.

L'enfoncement des vis dans le bois d’ossature doit être supérieur ou égal à 25 mm.

Les organes de fixation doivent être enfoncés à une profondeur permettant que la partie supérieure de

leur tête affleure avec la surface du panneau. L'enfoncement maximal de la tête dans l'épaisseur du

panneau ne doit pas excéder 1 mm. Les fixations ne doivent pas être disposées à moins de 10 mm des

bords des panneaux.

Un jeu fonctionnel minimal de 4 mm doit être ménagé entre les panneaux.

Spécifications concernant les éléments de structure de mur pouvant contenir une baie

9.2.3.1 Constitution et tolérances du chevêtre

La conception du chevêtre destiné à recevoir une fenêtre ou porte extérieure est dépendante :

 du type de menuiserie extérieure (avec ou sans volet roulant) ;

 de la dimension de la menuiserie extérieure ;

 des charges appliquées sur le linteau et sur le mur.

Dans tous les cas, le chevêtre doit comporter, au minimum (voir Figure 6) :

 un montant latéral continu de chaque côté de l’ouverture, sur la hauteur du mur ;

 une traverse d’appui si présence d'une allège dans l’élément de mur à ossature bois ;

 une traverse de linteau ;

 un linteau ;

 des montants d’appui (sous la traverse d’appui, et au-dessus de la traverse de linteau), calepinés à la

trame des montants d’ossature du mur.

L’espacement des montants d’appui sous les traverses d’appui ou au-dessus des linteaux, doit être

inférieur ou égal à 600 mm.

NOTE Il convient de toujours ménager un jeu avec la menuiserie, conformément aux spécifications de l’article

5 de la norme NF DTU 36.5.

Aucun report de charge ne doit être appliqué aux fenêtres et portes extérieures.

Les linteaux doivent faire l’objet d’une justification mécanique et ne doivent pas présenter de flèche (Wfin)

excédant 1/500ème de la portée, sans toutefois dépasser 10 mm.

Les tolérances suivantes sur le chevêtre doivent être respectées :

 tolérances dimensionnelles de la baie comprises entre ± 5 mm ;

 tolérances de verticalité comprises entre ± 3 mm ;

 tolérances d'horizontalité comprises entre ± 3 mm ;

 rectitude des montants et traverses inférieure ou égale à 3 mm sous règle de 2 m.

9.2.3.2 Cas particulier : chevêtre pour complément d'isolant par l'extérieur

Des éléments d’ossature de même section que la contre ossature support du doublage extérieur doivent

être fixés en périphérie du chevêtre de l’ossature principale, de manière à reconstituer un cadre continu

sur toute la périphérie du tableau.

NOTE 1 Avec ce chevêtre complémentaire la mise en oeuvre des encadrements de baie est réalisée conformément

aux prescriptions générales (voir article 15), en tenant compte de la profondeur spécifique de ce tableau.

NOTE 2 L'application d'un revêtement adhérent sur un parement extérieur en panneau à base de bois assurant

une fonction de contreventement n'est pas visée par le présent document (carrelage, enduit, etc.).

Tolérances de fabrication des éléments de structure de mur

Les dimensions des éléments de mur à ossature bois doivent respecter les tolérances suivantes :

 pour les tolérances dimensionnelles des éléments d’ossature :

 hauteur : ± 3 mm sur la cote nominale ;

 longueur : ±1 mm/m sur la cote nominale avec une limite à ± 5 mm ;

 épaisseur : ± 2 mm sur la cote nominale ;

 rectitude des bords : ≤ 1 mm/m ;

 faux équerrage : ≤ 1 mm/m avec une limite à 8 mm.

 pour les tolérances de planéité, lorsque l’on pose une règle de 2 m sur un endroit quelconque d’un

élément de mur à ossature bois, cet élément doit présenter une flèche inférieure ou égale à 5 mm.

2. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Merci de votre retour. 

Je possède cet ouvrage:

Maison et bâtiments à ossature bois - Conception et mise en oeuvre.

Mais apparemment pas suffisant. 
Avez un lien pour le dtu 31.2 (AFNOR CSTB CNDH FCBA) ? 

Merci

3. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Lisez mon sujet : Nouveau DTU 31-2, je l'ai fais remonter.

Vous pouvez l'acquérir sur le site de l'AFNOR qui le distribue, celui que vous avez est sans doute obsolète, bien qu'en ce qui concerne les tolérances, elles ne sont pas d'aujourd'hui.

4. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Entendu merci

5. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

La boutique AFNOR ne vend pas au particulier car il demande la société lors de la création du compte pour acheter la norme. 

6. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Cela peut paraître logique, dans la mesure où il convient d'être un professionnel pour construire.

Raison pour laquelle la diffusion nous est interdite.

7. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Donc pas de dtu? 

8. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Il y a une case à cocher si vous vous inscrivez à titre personnel.

9. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

Oups! Ok Merci. 

10. Tolérances dimensionnelles il y a 2 ans

C'est fait! 

Par ailleurs, mon ossature devant être caler pour être de niveau, Est-il préférable de mettre les cales entre la dalle et la lisse d'ancrage ou entre la lisse d'ancrage et la lisse basse?

1-10 sur 18 réponses
1/2

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion