dalle bois pour plancher RDC

Publié par m&m's1 il y a 3 ans

Bonjour,

Je dois réaliser un plancher de RDC et j'hésite entre un vide sanitaire et une dalle bois sur plot. Ce plancher sera inclus entre 4 murs en pierre et ne comportera pas de mur porteur.
dimension : 16000 x 5000 avec appui intermédiaire au milieu soit portée de 2500
entraxe solive 417 mm

Constitution plancher (dans la configuration la plus lourde):
 - OSB 3 9 mm (2800 x 1196)      5,7 kg/m2
 - film sous toiture                     0,1 kg/m2
 - solive 50 x 150                   
 - Isolant                                    5 kg/m2
 - pare-vapeur SD > 18 m            0,1 kg/m2
 - OSB 3 18 mm (2500 x 0,675)   10,3 kg/m2
 - phaltex 5                               1,5 kg/m2  peut-être pas nécessaire
 - fermacell  sol                          24 kg/m2
 - carrelage                                25 kg/m2

total => 71.7 kg/m2  donc 120 kg/m2 en temporaire et 101,7 kg/m2 en permanent

Donc  50 x 150 en 5 mètres avec appui intermédiaire => vide sanitaire avec fixation par sabot aux extrémités.
        les solives 50 x 150 sont-elles suffisantes ? OSB 18 mm est-il suffisant ?

Si je désire partir sur un ceinturage et intermédiaire bois, sur plot beton, quelle section envisager?
(je suis parti sur un découpage de la surface en 6 zones de 5330 x 2500)

En vous remerciant,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Si vous souhaitez un plancher bois, on peut supposer que ce sera une construction à ossature bois qui sera posée dessus.

Si tel est le cas, vous annoncez une dimension de 16000 x 5000 et dans ce cas, vous ne pouvez pas en même temps annoncer l'absence de mur porteur. La façade mesurant plus de 9 mètres, il faut obligatoirement un mur de refend qui, compte tenu de son ancrage, s'apparente à un mur porteur reposant sur le plancher et donc avec une fondation en-dessous..

Le plancher de base, c'est la plateforme de la construction, cette plateforme va devoir reprendre et transmettre aux fondations, les charges verticales, horizontales et résultantes.

Alors, on ne calcule pas un plancher de cette façon, pour ce faire il faut tout savoir de la construction et je dis bien tout, c'est-à-dire : Le lieu, l'altitude, l'orographie du terrain, l'orientation, toutes les dimensions y compris les hauteurs, les profils, les ouvertures, le plancher intermédiaire s'il y en a un, la toiture, la composition des murs etc etc …. Il s'agit d'une étude complète qui doit inclure toutes les réactions de l'ouvrage sur sa base. Il faut connaitre parfaitement le terrain (étude de sol) savoir ce que vous voulez faire en terme de fondations, murets périphérique, savoir si les murs seront portés par les murets ou par le plancher et donc pouvoir estimer les liaisons entre plancher et murets, transmettre ces effort au maçon pour qu'il puisse faire son étude de fondation et la renvoyer pour continuer l'étude du reste avec les contreventements et les ancrages.

Bref ! En résumé, vous ne pouvez pas faire les choses les unes après les autres en toute indépendance, sauf à vouloir se tirer une balle dans le pied avec une bonne dose d'inconscience…………

Publié par m&m's1 il y a 3 ans


"Si vous souhaitez un plancher bois, on peut supposer que ce sera une construction à ossature bois qui sera posée dessus. "

Non pas du tout, justement il s'agit uniquement d'un plancher avec cloisonnement.

"Le plancher de base, c'est la plateforme de la construction, cette plateforme va devoir reprendre et transmettre aux fondations, les charges verticales, horizontales et résultantes."

Il s'agit d'un plancher à l'intérieur d'une bâtisse en pierre avec toiture en chevron porteur donc aucune descente de charge sur le plancher mais sur les murs en pierre hormis bien sûr les charges propres liées à l'utilisation de ce plancher.

En vous remerciant,



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Je reprends donc votre hypothèse de charges à laquelle il faut bien ajouter les cloisons soit 40kg/m² soit 120 + 142

Si nous prenons pour Hypothèse des solives de 5000 sur trois appuis, avec entraxes de 500, la section de 50 x 150 suffit largement, mais dans ce cas le problème est de savoir comment poser l'OSB de fond.

Il serait peut-être plus judicieux de préparer des caissons préfabriqués de 2500 x 2500, toujours avec des solives de 50 x 150 en longitudinal et deux solives d'about même section (à condition d'avoir les appuis suffisants) soit des solives de portée 2400. Mais dans ce cas, il faudra réduire les entraxes à 417.

Dans les deux cas, des murets béton seraient préférables à des plots tous les 500mm que vous aurez beaucoup de mal à aligner en arase supérieure.

Dans le cas d'une solive de 5000 sur trois appuis, les réactions aux appuis sont : 130 - 420 - 130kg soit 260 - 840 - 260 kg/ml avec des entraxes de 500 sur un muret.

Dans le cas de caisson de 2500 x 2500 sur deux appuis les charges au ml sont de 330kg/ml aux appui d'extrémités et 660 kg/ml sur le muret du milieu.

Publié par m&m's1 il y a 3 ans

Bonjour,

je pensai fixer l'OSB de fond sur des tasseaux eux-mêmes fixées sur la partie basse des solives.

Est-ce une solution envisageable ?

Avec mes remerciements

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Oui, bien sur c'est possible, mais vous allez réduire d'autant l'isolant, que dit l'étude thermique à ce sujet ? Je ne sais pas où se trouvera cette construction, mais 200mm me semble un minimum.

Si l'OSB reste nu, il faudra plutôt prévoir un OSB 4 ou un c/P CTBX et prévoir des ventilations du VS pour un minimum de 1/500 de la ou des surfaces à ventiler en prenant soin de créer un courant d'air.

Publié par m&m's1 il y a 3 ans

Bonjour,

Dans l'hypothèse ou je partirai sur les caissons  : L'OSB de fond doit être fixé perpendiculairement aux solives ou ça n'a pas d'importance ? (l'OSB du dessus étant déjà fixé perpendiculairement)

Concernant le film pare-pluie : vaut-il mieux le placer sous l'OSB(côté vide sanitaire) ou en fond de caisson ?

Pour L'OSB 4 => 12 mm ?

Concernant la hauteur du vide sanitaire, existe-t-il une hauteur normée minimale en "dalle bois" ? (Parce que l'on voit tout et son contraire et je ne trouve pas une norme) ou peu importe l'essentiel étant de bien ventiler.

En vous remerciant,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Le sens de l'OSB a une importance en plancher parce qu'il est deux fois plus solide en sens long qu'en sens travers. Dans le cas présent, il ne sert que de fond et ne portera que l'isolant, vous pouvez donc faire comme vous voulez.

Le film HPV de sous-toiture peut être posé sous les solives et de cette façon, ce sont les panneaux qui le fixent.

Par contre si vous êtes situé dans une zone sous arrêté préfectoral pour les termites, il faudra fixer un film anti-termites sous les caissons. (c'est l'un ou l'autre) Dans ce cas, tous les bois et panneaux dérivés du bois doivent être traités anti termites.

OSB 9mm suffit.

Il ne faut aucun bois à moins de 300mm du sol, c'est la règle.

Publié par m&m's1 il y a 3 ans

Comment traiter la jonction entre 2 caissons : fixation des 2 solives entres elles ou c'est l'OSB du plancher qui assurera leur liaison ?

Pour le film HPV, il va y avoir une rupture entre 2 caissons : cela posera t-il des problèmes ?

Savez-vous ou trouver de l'OSB 4 en 9 mm car je ne trouve que du 12 mm (notamment chez K.........) ?

En vous remerciant,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Si vous faites de caissons, les rives sont en demi solives (ou des 38 x 150) que vous jumelez avec un cordon de mastic colle pour l'étanchéité et des fixations structurelles de type SFS Intec en 6.5 x 90 posées en crois avec des angles de pénétration de 45° voir site: http://www.sfsintec.biz/mo/fr/fr/web/industrial_solutions/batiment_1/construction_bois/construction_bois_1.htm

Film HPV, il faut ponter avec l'adhésif du fabricant de film.

OSB 4, je pense que vous devrez vous résoudre à acheter du 12, cela n'intéresse plus personne de fabriquer du 9.

Publié par m&m's1 il y a 3 ans

Bonjour,

donc si je comprends bien, chaque caisson de 2500 x 2500 est composé de :

      - 7 solives 50 x 150
      - 2 rives de 38 x 150

Les caissons sont liés entre eux(dans le sens de la largeur de la piece soit 5 m) par les rives avec mastic colle et les vis double filetage( à chaque entraxe ?)

 D'ailleurs d'après la doc, je peux me servir de ces vis pour la fixation rive/solive au lieux des sabots => cela me semble plus "économique" car il me faut plus de 180 sabots => est ce que ça donne un résultat semblable en terme de fixation et tenue ?

Pour la fixation des caissons entre eux dans le sens de la longueur : idem ? fixer deux solives 50 x 150 entre elles par mastic colle et vis en croix?

En vous remerciant,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Reprenons dans l'ordre : En partant d'une rive vers l'autre, 1 solive de 38 x 150 puis 5 solives de 50 x 150 puis 1 solive de 38 x 150, l'ensemble avec des entraxes de 417mm.

A chaque extrémité de ces solives, une solive d'about en 50 x 150. La solive d'about et fixée en bout des solives par 3 pointes torsadées de 3.9 x 90.

ATTENTION : Il est bien entendu que : 1) La solive d'about doit reposer sur un appui continu (muret et non plots) de largeur 100mm de telle sorte que les solives reposent elles-mêmes sur 50mm d'appui. Ce qui oblige à créer un appui de largeur 200mm à la jonction de deux caissons bout à bout - 2) Les tolérance de maçonnerie ne sont pas celles de la maçonnerie mais celle de l'ossature bois car il n'est pas question de caler sous les caissons, ce qui reviendrait à une pose sur appuis. 3) Les caissons ne reposent pas directement sur les murets, mais sur une semelle de fondation de la largeur de l'appui soit 100 ou 200mm. 4) Une bande d'arase est interposée entre le béton et le bois. 5) Les semelles de fondation sont ancrées dans les chaînages d'épaisseur minimum 100mm des murets. 6) Les caissons sont fixés par les solives d'about dans la semelle de fondation avec des vis de 8 x 200. 7)  Les 150mm d'isolant ne seront pas suffisant pour répondre aux exigences de la RT 2012 que vous avez obligation de respecter. (loi) - 8) Nécessité d'agrafer un film sous toiture en face inférieure des solives pour éviter les remontées d'humidité. - 9) La présence d'un film pare-vapeur de SD minimum 18 mètres est impérative sur le solivage ou sur le plancher selon le revêtement de sol.

Publié par m&m's1 il y a 3 ans


"Reprenons dans l'ordre : En partant d'une rive vers l'autre, 1 solive de 38 x 150 puis 5 solives de 50 x 150 puis 1 solive de 38 x 150, l'ensemble avec des entraxes de 417mm.

A chaque extrémité de ces solives, une solive d'about en 50 x 150. La solive d'about et fixée en bout des solives par 3 pointes torsadées de 3.9 x 90."

Il me semblait bien que je confondais rive et about ! Mais du coup est-il nécessaire fixer entre elles 2 solives about de caissons adjacents ?

1) La solive d'about doit reposer sur un appui continu (muret et non plots) de largeur 100mm de telle sorte que les solives reposent elles-mêmes sur 50mm d'appui. Ce qui oblige à créer un appui de largeur 200mm à la jonction de deux caissons bout à bout -

C'est ce que j'avais prévu avec mes murets de parpaing 20x20x50 sur fondation

2) Les tolérance de maçonnerie ne sont pas celles de la maçonnerie mais celle de l'ossature bois car il n'est pas question de caler sous les caissons, ce qui reviendrait à une pose sur appuis.

Quelle est la tolérance de l'ossature bois ?

3) Les 150mm d'isolant ne seront pas suffisant pour répondre aux exigences de la RT 2012 que vous avez obligation de respecter. (loi) -

Je comptais mettre dans les caissons de la laine de roche 150 mm R=4.25 donc conforme RT 2012 non ?

4) Nécessité d'agrafer un film sous toiture en face inférieure des solives pour éviter les remontées d'humidité. -

5) La présence d'un film pare-vapeur de SD minimum 18 mètres est impérative sur le solivage ou sur le plancher selon le revêtement de sol.

Vaut-il mieux le mettre sur les solives ou sur le plancher ? (le revêtement sera sur une partie fermacell + carrelage et sur une autre partie parquet sur lambourde)

En vous remerciant,

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

0) Oui parce qu'un plancher est une plateforme structurelle qui transmet des charges et des efforts verticaux, mais aussi horizontaux et tous ces efforts se transmettent d'un caisson à l'autre et dans tous les sens. OUI ! la structure bois est beaucoup plus technique que la structure béton.

1) OK !

2) Tolérance d'alignement ± 10mm par ligne - Tolérance de l'arase supérieure ± 10mm par ligne sur 10 mètres linéaires alignés ou non et ± 2mm par mètre linéaire - Rectitude des rives ± 5mm - Equerrage ± 10mm mesurés sur 10 mètres.

3) Je n'ai pas vérifié le "R" de 4.25, mais c'est le "R" brut de la LDR et non pas du plancher, vous pouvez retirer 20%.

4) …

5) Du carrelage sur du 50 x 150, vous pouvez oublier, je ne donne pas 5 ans avant qu'il fissure, même avec le Fermacell. Si vous devez poser du carrelage il ne fait pas partir sur une hypothèse à 1/400 mais plutôt sur du 1/600 et dans ce cas, au moins sur la zone concernée il faut du 75 x 150.

Pour le PV, il peut être posé sur le plancher avant les revêtements ce sera plus facile à étaler.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Dalle bois RDC

Publié par tom25

12 réponses
3878 vues
0 like

Parquet RDC sur dalle ou pas ?

Publié par herbe10

2 réponses
1301 vues
0 like

Plancher bois RDC

Publié par foxy

1 réponse
1828 vues
0 like

Lambourde sur dalle béton au RDC

Publié par zenman94

1 réponse
1569 vues
0 like

Plancher bois au RDC comme alternative à la dalle béton?

Publié par Ami

5 réponses
265 vues
0 like