Parquets

Calcul IPE / IPN pour plancher

Publié par Nininou il y a 1 mois

Bonjour,

Je dois refaire un plancher sur une petite pièce 3x5m (poutres hs , affaissé etc)

J'ai une contrainte d'epaisseur, cad gagner un peu si possible pour rendre la pièce située dessous exploitable (cave bas plafond)

Je pars sur une solution d'ipn (ou équivalent ? Hbe , ipe je ne connais pas trop), que j'espacerai de 67cms, largeur de mon osb3 pour faire les assemblages à cheval sur la tranche de l'ipn et ainsi simplifier : pas de solives, pas de découpes d'osb). Pour le poids je pense rester en plancher bois mais souhaiterais un calcul envisageant une chappe ciment de 5cms ultérieurement

Est-ce que cela peut d'envisager en ipn 100? Pour une portée de 3m (les poutres sont dans ce sens) l'abaque f/500 donne 1400kg/M2. Moi il me semble que ça passe, mais je ne me lance pas dans un avis plus connaisseur, donc d'avance merci ;)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

ATTENTION :: Selon vos explications, il semblerait que vous souhaitez poser l'OSB rives longues des dalles, parallèles aux supports. NON, c'est impossible, la résistance et le modules des panneaux dérivés du bois varient du simple au double entre le sens long et le sens travers. Les dalles doivent TOUJOURS être posées perpendiculairement aux supports.

Il serait plus facile de poser des solives bois qui, pour une portée de 3 mètre auraient une section de 63 x 150 mm ce qui fait peu ou pas de différence avec le métal, compte tenu que pour fixer les dalles il faudra poser des lambourdes sur les IPE.

Des IPE de 100 avec des entraxes de 500 conviendraient, mais avec une épaisseur d'ailes de près de 6 mm, la fixation de bois sur métal ne sera pas facile avec des vis auto-taraudeuses.

Publié par Nininou il y a 1 mois

Merci boisphile, j'ai réalisé il y a peu un plancher similaire mais sur poutre composite bois, (poutrelle steico) donc j'ai pu visser mes dalles, qui étaient des panneaux agglo 22 et ceux ci semblaient "isotropes" mais j'ai bien placé perpendiculaire. Ici fort de cette 1ere expérience je voulais perfectionner en jouant sur les qualités mécaniques supérieures de l'osb, un tableau me donnait ça mais je n'avais pas soupçonné que c'est à placer perpendiculaire. J'ai donc bien fait de poser ma question

Par contre je pense faire l'économie d'une épaisseur de bois intermédiaire , pour moi ici 150 de + c'est énorme et utiliser une des multiples solutions de collage existant en cartouche, avec le poids de plancher dans ma 1ere réalisation je n'ai déjà pas eu beaucoup à visser

Sur des plaques de 204cms de long pour que les jonctions se fassent sur les (ailes?) je peux partir d'un espacement de 68cms

MatériauEpaisseurE
Aggloméré CTBH19mm44cm
22mm51cm
25mm58cm
OSB16mm52cm
18mm58cm
22mm70cm
25mm80cm

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Pour votre information, TOUS les panneaux dérivés du bois présentent une différence très significative proche du simple au double entre leur résistance et leur élasticité entre la longueur et la largeur, c'est le procès de fabrication qui engendre cela, même si ce n'est pas apparent.

Vous n'avez pas bien compris, je vous proposais d'utiliser des solives bois de section 63 x 150 mm à la place des IPE qui nécessitent la pose d'une intercalaire (lambourde) bois. Un collage des panneaux sur le métal posera à terme des problèmes, les dilatations des deux matériaux étant différentielles (voire inverses), l'un en variations thermiques et l'autre hygrométriques qui ne pourront pas être absorbées comme feraient des fixations mécaniques par vis.

Ce tableau est erroné pour deux raisons :

La première, ce sont des entraxes théoriques  qui doivent être optimisés en fonction de la longueur utile des dalles pour que les petites rives desdites dalles reposent et soient fixées sur les solives.

La seconde c'est que les épaisseurs et entraxes qui figurent sur ce tableau qui n'est qu'un document commercial, sans réelle valeur, ne sont pas actualisés en fonction des essais qui ont été réalisés pour tenir compte des évolutions normatives et en particulier de la résistance des assemblages et la classe de service.

Ainsi, pour de l'habitation en classe de service 2 :

Pour Pour un CTBH P5 de 19 mm l'entraxe maxi théorique 425 mm par exemple optimisé à 409 mm pour des dalles de longueur utiles 2043 mm.

Pour Pour un CTBH P5 de 22 mm l'entraxe maxi théorique 600 mm par exemple optimisé à 511 mm pour des dalles de longueur utiles 2043 mm.

Pour Pour un OSB 3 de 22 mm l'entraxe maxi théorique 600 mm par exemple optimisé à 500 ou 417 mm pour des dalles de longueur utiles 2500 mm.

Attention, il convient de faire attention entre les longueurs commerciales et les longueur utiles, par exemple, en dalles de panneaux de particules il faut le plus souvent ôter 7 mm à la longueur commerciale pour obtenir la longueur utile (Si 2040 = 2033 à vérifier bien sûr) alors que pour l'OSB la longueur commerciale est le plus souvent égale à la longueur utile.

En outre, je rappelle qu'un plancher est un ouvrage structurel dont la construction ne doit rien au hasard.

Publié par Nininou il y a 1 mois

Ok merci j'avais effectivement mal compris. Le 63x150 je trouve des références comme "bastaing Douglas brut" c'est une qualité qui convient?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

oui, mais méfiez-vous le Douglas est très long à sécher.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Création d'un plancher et calculs solivage

Publié par Singlesideh

12 réponses
0 vue
0 like

calcul solivage avec trémie

Publié par mask

7 réponses
216 vues
0 like

Calcul solivage étage

Publié par JB

25 réponses
0 vue
0 like

Calcul charge d'exploitation maison en bande 1920

Publié par eli

1 réponse
17 vues
0 like