Demande avis sur contreventement

Publié par montferrier09 il y a 4 ans

Bonjour à tous et merci par avance de vos réponses.

Auto constructeur d'une maison secondaire à la montagne, je souhaiterai avoir un avis sur mon contreventement intérieur.

Il est actuellement prévu de l'extérieur vers l'intérieur.

1-Aquapanel
2-tasseau
3-pare-pluie
4-ossature en 145 avec laine de roche
5-parevapeur agrafé sur montant ( Ne serait-il pas mieux entre le n°6 et n°7 ? )
6-OSB 12mm en contreventement (ignifugé serait le mieux me semble t-il )
7-liteau
8-parement intérieur(placo, lambris, etc).

Or après avoir parcouru le forum et les compétences de Boisphill (merci :) ) , j'ai pu comprendre qu' il pouvait y avoir de l'humidité dans les parois étant donné que je ne disposerai pas de contreventement extérieur.

Ceci dit, je souhaite garder mon contreventement intérieur, comment puis-je palier ce problème d'humidité. Je suis plutôt ceinture-bretelle, je pensais donc au double contreventement MAIS cela ne serait-il pas pire, l'humidité de sera-elle pas 'emprisonné'?


Merci

Frédéric.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Plusieurs choses :

1) Pour vous répondre objectivement il faudrait donner le lieu d'implantation de cette construction.

2) En tant qu'auto-constructeur, vous ne bénéficierez d'aucune assurance, mais par contre vous serez tenu de respecter tout ce qui est réglementaire donc sous couvert de la loi, réglementation thermique, traitement des bois et panneaux dérivés du bois utilisés en structure, normes sismiques si nécessaire et réglementation thermique.

3) Vous ne répondrez pas à cette dernière avec une ossature de 145.

4) Quelle est votre motivation pour un contreventement intérieur ?

Publié par montferrier09 il y a 4 ans

Re bonjour,


Plusieurs choses :

1) Pour vous répondre objectivement il faudrait donner le lieu d'implantation de cette construction.


La construction se situe en Ariège à 800 m d'altitude.

2) En tant qu'auto-constructeur, vous ne bénéficierez d'aucune assurance, mais par contre vous serez tenu de respecter tout ce qui est réglementaire donc sous couvert de la loi, réglementation thermique, traitement des bois et panneaux dérivés du bois utilisés en structure, normes sismiques si nécessaire et réglementation thermique.


J'ai été auto-constructeur de mon habitation principal (brique) et je suis dessinateur projeteur,j'ai l'habitude d'effectuer des recherches et quand je doute je demande.Mais je pars sur une base d'une étude que j'avais fait faire par une BE spécialisé bois sauf qu'au départ nous étions parti sur un contreventement par feuillard qui ne me convient plus.Actuellement j'ai réalisé l'ossature du RDC et je vais commencer le solivage.Me faut voir comment poser des photos pour vous donner un aperçu.

3) Vous ne répondrez pas à cette dernière avec une ossature de 145.

Vis à vis de la réglementation thermique ?

4) Quelle est votre motivation pour un contreventement intérieur ?

Le protéger d'une de la neige en partie basse entre autres.

J'espère avoir répondu à vos interrogations.

Frédéric

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

La construction se situe en Ariège à 800 m d'altitude  Il y a trois zones sismique en Ariège et deux zone de neige, il convient donc de donner le lieu précis de l'implantation. De plus, vous êtes en zone termitée.

quand je doute je demande Mais vous pouvez très bien ne pas douter comme malheureusement beaucoup de professionnels aguerris et vous planter. La construction bois est beaucoup plus technique que la construction brique ou béton, surtout en zone sismique.

Vous dites avoir réalisé l'ossature du RCH, soit, mais en zone sismique, comment ont été calculées les fondations ? Comment a été calculé le contreventement dans la mesure où il y a un étage et que les efforts horizontaux se cumulent ?

La réponse est "OUI" pour la réglementation thermique.

Le protéger d'une de la neige en partie basse entre autres. Comment cela, "le protéger de la neige", mais le contreventement ne doit en aucun cas être exposé aux intempéries. Par contre, l'isolant ne sera protégé que par le pare-pluie ? qui de plus devra contenir la poussée de l'isolant qui va le déformer (ventre) donc lui donner de la place pour lui permettre de se tasser et dans le même temps, cette déformation va combler le vide de ventilation derrière le bardage.

Pardonnez-moi, ce ne sont pas des scénarios catastrophe, mais du vécu bien réel.

Si vous ne souhaitez pas donner ces précision sur le net, vous pouvez passer par ma boite mail sur mon blog.


Publié par montferrier09 il y a 4 ans

Actuellement il n'y a aucun arrêté pour notre commune concernant les termites.
Quand à la zone sismique( type II  modérée) et enneigement elle a était pris en compte par la prestation(étude) que j'ai acheté mais avec un contreventement par feuillard et du coup l'isolant était encore plus à même de 'pousser' sur le pare-pluie et pare vapeur !
Quand au fondation, je ne crains rien car mon projet initial était en parpaing donc beaucoup beaucoup plus lourd et je peux vous garantir que le conducteur de la pompe à béton était surpris par la qualité de la mise en œuvre de mon ferraillage !
Pour revenir au contreventement extérieur, il y a toujours un risque lors de fortes chutes de neiges que le bas du contreventement se face 'lécher par dessous' par celle-ci lors de forte accumulations (plus de ventilation entre aquapanel et pare pluie durant cette période).