Parquets Combles Aménagement intérieur Charpente

Avis sur plancher réalisé sur entrait porteur non conforme au dtu

Publié par Guillaume il y a 1 mois

Bonjour,


Voila, j'ai fait construire en 2017 une maison de 10X8 avec le fameux terme combles "récupérables / plancher à charge client". 


Suite à la réception des clefs et dans ma naïveté de l'époque, je me suis donc lancé dans la réalisation du plancher de combles et du reste de son aménagement tête baissé sans me soucier de quelque dtu que ce soit.


Puis, en parcourant votre forum. J'ai pu me rendre compte de gros écart entre la réalisation que j'ai pu faire et la réalité de ce qu'il aurai fallu faire.


Le combles est sur entrait porteur (c 24 se de 36X247) à entraxe de 90 sur 3 appuis avec une portée de 4,61m entre mur et ipn centrale (200) puis à nouveau entre ipn (200) et mur 4,21m.


Voici la malfaçon que j'ai réalisé :


plutôt que de disposer les lambourdes sur les entraits porteur et me croyant plus malin que tout le monde j'ai voulu gagner quelques cm de hauteur et j'ai entreprit la coupe de centaine de chevron (63x75) aux dimensions des entraxe d'entrait porteur que je suis venu placer entre ceux ci à même hauteur, à entraxe de 30 cm et en quinconce.

ces chevrons sont donc assemblés en "H" vissés de par et d'autres des entraits et ils reposent également de part et d'autre sur une "platine" visser elle même dans l'entrait

A la suite de cela j'ai disposé une bande résiliente "tramiband" sur l'ensemble des bois puis je suis venu visser de l'agglo CTBH Hydro de 19mm, sur chaque rive "dans le vide", un nouveau chevron en "H" à été placé.


La question n'est pas tant de savoir si cela fonctionne ou si j'ai eu raison ou non, bien sûr que j'ai eu tort et que je m'en veux de ne pas avoir pris le temps d'étudier la question et de réaliser les choses dans les règles de l'art et que j'ai bien compris la leçon.


Nous habitons à ce jour dans la maison depuis 2018 et à l'étage depuis 1 an maintenant. Il n'y a aucune souplesse spécifique du plancher et malgré de rares grincements minimes que l'on ne peut entendre que la nuit en marchant et qui sont dû à mon assemblage. tout va bien et rien ne semble bouger (ni cloisons en placo, ni parquet stratifié n'accuse de mouvement spécifique ou de signes inquiétants (fissure etc),


Ma question est donc sans que cela n'engage ben entendu la responsabilité de qui que ce soit:

Est ce que mon montage est dangereux pour l'intégrité structurel, est ce qu'il y a un risque de "drame" type effondrement etc ? Est ce qu'aujourd'hui installé, je dois tout démonter et refaire ce plancher dans les règles de l'art et partir pour un déménagement et des mois de travaux ?


j'espère que les fichiers ci joints vous permettront de comprendre plus clairement la situation.


D'avance merci.






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Du point de vue structurel des fermettes, c'est correct, bien que les jambettes reprennent en traction sur les arbas quelques 515 et 650 kg et l'IPN 770 soit 840 kg/ml en réaction. (Pour information)

Le travail effectué semble correct, bien que les chevrons auraient dus être alignés, avec des entraxes correspondant à un sous-multiple de la longueur utile des dalles qui, elles, auraient dues être posées perpendiculairement auxdits chevrons. Basé sur les photos, les entraxes de fermettes étant de 917, j'estime celui des chevron à 450 - 500 mm ce qui peut être un peu juste pour des CTBH de 19 mm en sens travers, car dans ce montage quelque peu hétéroclite, les 4 rives des dalles auraient dues être portées sur leur longueur, ce qui, je suppose n'a pas été réalisé.

Au vu des charges prises en compte dans les calculs et bien qu'il manque la prise en charge des chevrons, isolants et revêtements de sol, je pense que les assemblages de jambettes tiendront.

A priori, je ne pense pas qu'il y ait un risque majeur, en revanche sans doute une gène par des grincements qui s'accentueront sans doute dans les années qui viennent, provoqués par les multiples assemblages bois bois en cisaillement, le non repos des assemblages de dalles sur leur périphérie et sans dont l'absence de collage des assemblages au mastic colle, possible également si les fixations ont été réalisées par pointes ou vis sans filetage partiel.

Publié par Guillaume il y a 1 mois

Bonjour Boisphile et avant toute chose, merci pour le temps que vous avez bien voulu prendre sur ce cas,

ce que vous faites ici est tout simplement superbe et je n'ai pas grande idée de comment l'ont peut vous remercier à part peut être lire, écouter et s'informer avant de faire n'importe quoi... Mais de ce côté la, j'ai bien retenu la leçon...


Pour compléter mes propos et éclaircir vos dernières interrogations :


- L'IPN 200 est également sur 3 appuis (mur/centre/mur) cf photos

- j'ai penser mieux répartir le poids avec les dalles perpendiculaires aux entraits et non aux chevrons, j'ai donc eu tort

- l'entraxe des chevrons est de 300mm (de milieu à milieu)

- j'ai posé chaque rive longue sur un montage en "H" supplémentaire sans exception y compris sur l'ensemble du pourtour du plancher cf Photo jointe. seul les rives "courtes" de 90 cm ne sont pas appuyés sur leur longueur totale mais à minima sur 3 appuis 

- les dalles ne sont effectivement pas collés mais visser en double filetage spax 

30 vis par dalle environ, si vous me dites que ce n'est pas la bonne solution et que des grincements apparaissent, déposer le parquet flottant et changer les vis est bien moins contraignant que de démonter l'étage dans sa globalité.


Voila, à nouveau merci à vous pour votre écoute.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

 j'ai penser mieux répartir le poids avec les dalles perpendiculaires aux entraits et non aux chevrons, j'ai donc eu tort - Oui, bien sûr, parce que dans ce sens, les panneaux ne travaillent pas dans le bon sens. La résistance d'un panneau de particule (ou d'OSB) et son module d'élasticité sont du simple au double entre le sens long et le sens travers. C'est la raison pour laquelle il est TOUJOURS précisé que les panneaux doivent OBLIGATOIREMENT être posés perpendiculairement aux supports.

Je n'ai pas fais le calcul, mais quand les panneaux sont posés correctement, les entraxes de fixations sont de 150 mm sur les petites rives en appui et 300 mm en parties courantes.

Avec des entraxes de 300 mm, le risque est négligeable, ne démontez rien.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Avis sur entrait qui « fléchit «

Publié par Mr jardin

15 réponses
468 vues
0 like

Plancher & Entraits

Publié par wenzot

12 réponses
0 vue
0 like

Renforcer plancher ou non?

Publié par Benoît

9 réponses
273 vues
0 like

réaliser plancher sur dalle beton

Publié par jo37000

14 réponses
65 vues
0 like

planché sur entraits faisabilité en sarthe

Publié par mechouil

2 réponses
33 vues
0 like