exposition Osb aux intempéries

exposition Osb aux intempéries

il y a 2 mois

Bonjour, Tout d'abord merci pour ce site et les informations bien utiles qu'il contient. Je voulais avoir un avis sur la construction de ma maison dont je suis le maître d'ouvrage. C'est une maison ossature bois en moyenne montagne. Les murs sont ou seront composés ainsi : placo ou lambris/vide technique 4cm/pare vapeur majpell 25/ossature remplie de laine de bois steico 036/osb3 de 12mm/parepluie isolant fibre de bois steico integral/lame air 4cm/bardage. Le constructeur a monté les murs fin du mois d'août avec le contreventement osb, puis par manque de personnel et de temps la laissé comme ça jusque mi novembre ou j'ai pris les devants et posé l'isolant extérieur pare pluie avant la saison de neige. Selon lui l'osb peut rester très longtemps comme ça sans soucis... Il voit pas pourquoi je m'inquiète et "les marques se protègent trop". Il avait même oublié de jointer au silicone certaines plaques et l'eau rentrait. J'ai du protéger l'isolant steico integral d'un pare pluie étant donné qu'il n'est pas en mesure de venir faire le bardage. Avant que je pose l'isolant parepluie j'ai remarqué que l'osb a gonflé à certains endroits passant de 12mm à 15 ou 16, un taux d'humidité (appareil non certifié) en surface à l'extérieur de 18% à certains endroits comme l'angle nord-est, et la surface qui s'effrite avec des copeaux qui se détachent. L'osb dans les caissons garde un taux d'humidité en dessous de 6%. Ma questions est : est ce que je continue la construction sans risque de voir des moisissures dans plusieurs années où est ce que je me retourne contre lui ? Est ce que le contreventement peut être affecté ? Le contreventement je devrais m'en rendre compte dans les dix ans mais les moisissures ... Je pensais laisser un ou deux caissons accessibles dans le cellier pour pouvoir vérifier au cas où. Merci pour votre temps, Belle soirée

12 réponses

1-10 sur 12 réponses
1/2
1. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

1) Où précisément se situe cette construction ?

2) L'OSB est un panneau en classe de service 2 et ne doit donc pas être exposé au intempéries au-delà d'une averse le temps du chantier.

3) On ne peut pas mesurer le taux d'humidité d'un panneau à base de bois avec un testeur à pointes, dans la mesure où les colles faussent le résultat.

Vous pouvez vérifier cela auprès du FCBA de Bordeaux en demandant une personne du CIAT.

Lisez attentivement ce document :

Evaluation sur site de l’humidité de panneaux à base de bois.

Lors de sinistre ou de réception de chantier, il est parfois nécessaire d’évaluer le taux d’humidité dans un/des panneau(x) à base de bois in situ.

Principales Applications

·        Plancher

·        Panneaux de contreventement

·        Éléments porteurs d’étanchéité

Problématiques

Lors de dégâts des eaux, de confinements ou d’exposition aux intempéries sur chantier, il est nécessaire de savoir si les performances du panneau sont encore compatibles avec l’usage final prévu.

Par ailleurs, avant recouvrement par un système de revêtement de sol, la question se pose de la suffisance de l’assèchement pour ne générer aucun dysfonctionnement.

Moyen

Dans le cas de bois massif, il est utilisé des hydromètres portatifs à pointes permettant de prendre des mesures selon EN 13183-2, afin de connaitre le taux d’humidité du matériau. L’humidité du bois connue, il est ainsi possible d’établir un diagnostic sur l’aptitude à l’usage.

Avec cette même méthode, la présence d’un mélange collant dans les panneaux à base de bois conduit à des valeurs plus ou moins fiables pour mesurer l’humidité et pour établir un diagnostic.

Note :  Le champ d’application de la NF EN 13183 ne s’applique pas aux panneaux à base de bois.

La seule solution, pour mesurer précisément l’humidité de panneaux, est d’utiliser la norme NF EN 322. Cette méthode oblige à réaliser des carottages ponctuels et de mesurer le taux d’humidité des échantillons prélevés par dessiccation. Cette méthode n’est donc pas généralisable sur chantiers.

Proposition.

Les panneaux à base de bois sont sensibles aux gonflements en épaisseur lorsqu’ils sont exposés à l’eau liquide ou vapeur.

Un des moyens simples pour vérifier l’intégrité du panneau en situation repose sur le contrôle de son épaisseur, que ce soit,

·        à réception de ce support en vue d’un recouvrement par un complexe de revêtement de sol.

·        à l’issue d’un épisode d’humidification accidentelle en phase chantier.

Seuil de tolérance pour capacités du panneau

Nous proposons la démarche suivante :

Mesure de l’épaisseur effective des panneaux sur la base d’un échantillonnage représentatif définit par les DPM.

1) Si l’épaisseur mesurée est strictement inférieure à 10 % de l’épaisseur nominale,

ü  Pas de conséquence sur l’aptitude à l’usage.

2) Si l’épaisseur mesurée est supérieure à 10 % de l’épaisseur nominale,

ü  Prélèvement possible pour analyse mécanique des panneaux : mesure de la flexion (selon NF EN 310) et de l’humidité (selon NF EN 322) ;

Critère d’acceptabilité :

·        Soit à comparer à une valeur déclarée

·        Soit à prendre en compte en termes de capacité dans le calcul

3) Si l’épaisseur mesurée est supérieure à 15 % à l’épaisseur nominale,

ü  Dépose et remplacement des panneaux

Règle pour recouvrement :

Humidité de recouvrement : Maitrise de l’asséchement.

Deux cas :

1.     Température ambiante inférieure à 19°C

ü  Ventilation efficace pendant 15 Jours minimum ; associé à un chauffage portant le local à plus de 19°C (pendant les périodes hivernales ou de mi- saison)

2.     Température ambiante supérieure à 19°C

ü  La ventilation efficace pendant 15 Jours minimum est suffisante.

2. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

Bonjour, merci pour votre réponse rapide !


La maison se situe à FONT ROMEU dans les Pyrénées Orientales, et il neige...

Je vais contacter le fcba de Bordeaux et déclencher la dommage ouvrage.

Nous avons des températures négatives en ce moment je vois pas comment je peux chauffer à 19° et ventiler en même temps, ça va être compliqué.


Merci pour votre temps


3. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

STOP ! La commune de Font-Romeu est exposée à plusieurs risques liés à la structure des constructions :

1)     Le département des PO est déclaré partiellement termité. A priori, la commune de Font-Romeu ne figure pas dans la liste de l’arrêté Préfectoral du 27 mars 2001. Toutefois, je vous engage à vérifier ce point auprès de la Mairie.

2)    La commune de Font-Romeu est située en zone de sismicité 4 Élevée, ce qui implique de prendre des dispositions particulières concernant la stabilité de l’ouvrage, fondations, assemblages, ancrages, contreventements, charpente et toiture. Par exemple, vous citez un contreventement en 12mm, ce qui est insuffisant, le minimum requis étant 13 mm, mais peu être plus selon les calculs du BE structure. Dans la plupart des cas, le rapport du BE certifiant que les calculs de structures ont bien été effectués en tenant compte de la zone sismique et dans le respect de l’Eurocode 8 et de la réglementation parasismique est demandé au maître d’ouvrage (vous).

ATTENTION : cette disposition fait partie de la réglementation avec décret d’application, donc de la loi et donc d’application obligatoire, sous VOTRE responsabilité.

3)    La commune de Font-Romeu est située à une altitude comprise entre 1312 et 2212 mètres. Je ne sais pas à quelle altitude précisément se situe votre construction, mais vous comprendrez que le cumul de l’altitude et de la zone sismique est extrêmement important et qu’une étude par un BE structure est non seulement essentielle, mais obligatoire.

Je vous engage donc vivement à prendre les dispositions qui s’impose avant d’en arriver à un point de non-retour.

4. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

Bonjour d'accord j'ai souhaité faire une étude structure mais les entreprises que j'ai contacté mon dit qu'elle ne le faisait pas pour de petites habitations comme ça et que c'est le constructeur qui le ferait.

La maison est à 1580m.

Je suis un peu perdu du coup.

Et le constructeur qui me réclame une facture plus élevée que le devis en plus...

Merci pour vos éclairages.

5. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

Comme je vous l'ai précisé, vous êtes le responsable du respect de la loi, c'est ou plutôt c'était à vous d'inclure dans les documents du marché, l'obligation de passer par un BE structure. Si vois n'avez pas inclus dans les documents du marché le respect de la norme NF P 03-001, il va être difficile de négocier.


Message TRES IMPORTANT à l'attention des personnes ayant pour projet de faire construire une maison à ossature bois.

A l’attention de tous ceux qui ont pour projet de faire construire une maison à ossature bois, j'évoque ici, le problème grave d’un sport national qui tend à se développer en même temps que le développement de la construction bois, c’est celui du non-respect des normes.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe deux systèmes, le système réglementaire et le système normatif.

Le système réglementaire est publié sous forme de textes législatifs, de lois et de décrets d’application, applicables à tous, comme par exemple la Réglementation Thermique, les règles parasismiques, la loi dite "termite", la réglementation acoustique, la sécurité incendie etc.

 

Le système normatif est, comme son nom l'indique, composé de normes NFP, NF EN, DTU ou a défaut des AT (Avis Techniques) ou DTA (Document Techniques d'Application) délivrés pas le CSTB, lorsque le produit ne figure pas encore dans une norme et/ou une application.

Vous pensez sans doute que votre constructeur se doit de respecter les normes en vigueur au moment de la construction de votre maison.

Détrompez-vous, les normes sont une vaste hypocrisie, dans la mesure où elles ne sont pas d'application obligatoire.

Nous rencontrons de plus en plus souvent des entreprises qui affirment haut et clair, malheureusement à juste titre, qu'elles se moquent des normes, que leur seule obligation est la sacro-sainte "Obligation de résultat".

Nous savons aussi que la limite de cette obligation de résultat, reprise dans la plupart des documents de marchés, c'est dix ans, passé ce délai, vous n'avez plus aucun recours en garantie.

En revanche, le respect des normes permet d'offrir une durabilité des ouvrages bien au-delà de la période décennale, dans la mesure où dans l'esprit du normalisateur, la durabilité d'un ouvrage ne doit pas se limiter à dix ans, mais trente voir cinquante ans.

Il n'est pas rare de voir des constructions en cours, exposées pendant des semaines aux intempéries, des bois et panneaux gorgés d'eau, à la limite de la saturation, des ITE en laine de bois détrempées.

Nous savons tout aussi bien que la composition de nos parois bois, ne permettra pas, dans la plupart des cas ou sauf autre désordre (insertion menuiserie ou autre) de détecter la moindre moisissure, la moindre pourriture à l'intérieur de ces parois dans la période des dix ans.

De fait, les entreprises indélicates jouent sur du velours en faisant ce que bon leur semble en toute impunité.

Plus encore, lorsque qu'une malfaçon, un désordre est apparu dans la période décennale, l'entreprise qui a mal travaillé à l'origine est encore protégée pour réaliser les travaux de remise en état, parce qu'exemptée de TVA, donc moins chère de 20% par rapport à d'autres candidats plus sérieux.

 

La seule chose qui pourrait faire bouger les lignes est l'application de la norme :

NF P 03-001

Marchés privés

Cahiers types

Cahier des clauses administratives générales applicable aux travaux de bâtiment faisant l'objet de marchés privés.

Ci-dessous un extrait du paragraphe 8 de la version 2000 :

8 Conditions techniques d'exécution des travaux

8.1 Fournitures et travaux

Les documents particuliers du marché définissent les conditions d'exécution des travaux. En l'absence de dispositions spécifiques figurant dans les documents particuliers du marché :

8.1.1

L'exécution et le dimensionnement des ouvrages (ou parties d'ouvrages) traditionnels sont soumis aux dispositions des normes françaises NF référencées DTU de mise en œuvre et règles de calcul.

8.1.2

Les fournitures doivent répondre aux spécifications des normes françaises existantes.

8.1.3

Les normes applicables sont celles dont le mois de prise d'effet figurant sur le document est antérieur de trois mois à celui du lancement de la consultation, sauf indication contraire indiquée dans les normes.

8.1.4

L'emploi de matériaux, procédés, éléments ou équipements non traditionnels est subordonné à l'existence d'un Avis Technique favorable en vigueur délivré en application de l'arrêté du 2 décembre 1969, ou, à défaut, à un accord expressément constaté des parties.

Cette norme a été révisée et est parue le 20 octobre 2017.

C'est la seule façon de contraindre les entreprises à respecter les normes.

Mais ATTENTION : elle n'est applicable que dans la mesure où son application est reprise dans les documents du marché et signés par les parties.

6. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

D'accord merci, me voilà dans une sale situation.

Donc en cas de problème de contreventement je ne pourrais pas faire grand chose.

7. exposition Osb aux intempéries il y a 2 mois

Retournez-vous vers le constructeur en argumentant que c'est lui le "sachant" et qu'à ce titre il a le devoir de conseil, ce qu'il n'a pas exercé. De plus il doit obligatoirement connaitre la réglementation qui est d'application obligatoire et donc soit il remplace les contreventements en 12 par du 13 mm, soit c'est une assignation et dans tous les cas vous ne réceptionnerez pas les travaux. Saisissez la DO.

8. exposition Osb aux intempéries il y a 1 mois

ATTENTION : cette disposition fait partie de la réglementation avec décret d’application, donc de la loi et donc d’application obligatoire, sous VOTRE responsabilité.


Bonjour, pourriez vous svp me communiquer le texte de loi, le décret (un lien Legifrance) ? 

Merci par avance, bonne soirée 

9. exposition Osb aux intempéries il y a 1 mois

Pardonnez-moi, je vous donne des indications factuelles, mais c'est quand même bien à vous de les exploiter, le bénévolat a ses limites, non ?? C'est VOTRE bien et c'est de votre responsabilité, nul n'est censé ignorer la loi.

https://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Risques-naturels-et-technologiques/Information-des-Acquereurs-et-des-Locataires-IAL/Dossiers-communaux-d-information/FONT-ROMEU 


https://www.mairie-fontromeu.fr/vivre-a-font-romeu/amenagement-et-urbanisme/formalites-copy/gestion-des-risques-naturels/ 

 

10. exposition Osb aux intempéries il y a 1 mois

Bonjour,


Tout d'abord merci pour vos réponses et conseils.

Nous avons demandé au constructeur de se mettre en conformité à l'amiable pour le moment, il dit avoir fait appel à un bureau d'étude pour la construction, il doit nous répondre la semaine prochaine et nous lui avons demandé de nous présenter les documents prouvant la prise en compte du risque sismique, et de mandater une expertise pour prouver sa conformité pour l'exposition des panneaux aux intempéries.


La dommage ouvrage interviendra s'il refuse la démarche et que nous déclarons la fin de chantier.


En attendant, et pour être sûr qu'il ne me dise pas n'importe quoi, la maison ne faisant pas partie des règles ps-mi car sous bassement qui dépasse du sol de plus de 50cm et pente du terrain >10%, je me demande s'il y a une possibilité de compenser l'osb de 12mm en contreventement par d'autres dispositions ? Ou celui ci est obligatoire sans dérogation possible.


Merci pour votre temps


1-10 sur 12 réponses
1/2

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion