Encore une question plancher, encore un cas particulier ;-)

1234567892

Publié par 1234567892 il y a 4 ans

bonjour,
je renove un APPARTEMENT et aménage le grenier au dessus. C'est un immeuble ancien, avec ventilation "naturelle" (conduits de cheminée à peine fermés, fenêtres anciennes). Au rdc (qui est au 1er et dernier étage de l'immeuble) j'ai pièce à vivre, cuisine, sdbain.
Au dessus je prévois deux chambres pas de meubles lourds sinon en periphérie - surface totale au sol 80m2.
Le plafond entre les deux est fait d'ipn espacés de 65cm, avec remplissage de plâtre (env 10/12 cm). La possibilité d'aménager a été validée par archi.
Nous devions au depart faire une chape légère mais pour des questions de budget nous cherchons moins cher.
Pour diverses raisons (dont escalier) nous ne pouvons nous permettre un contre-solivage de 4 ou 6 cm.
Plusieurs options evoquées avec un technico-comm de materiaux - lui même ancien maçon - sur lesquelles j'aimerais des avis AVEC RETOUR D’EXPÉRIENCE SI POSSIBLE :
- coller des tasseaux epaisseur 23 sur les ipn, dans le même sens, et clouer dessus un plancher pin 21mm avec [citation commerciale]. C'est ma solution préférée car moins chere et plus jolie. Éventuellement un isolant phonique en vrac dans les augets entre les ipn.
Cette solution est elle viable ? les lames ne risquent elles pas de bouger ? s'ecarter ? tuiler ? faire trampoline ? Etant donné la surface je prévoirai un joint de dilatation ou plusieurs au milieu.
- la même mais avec des panneaux osb de 22mm vissés et collés à la place du plancher pin. Cette solution colle avec les abaques d'entraxe des fabricants d'osb mais plus chère et moins jolie (l'osb serait poncé et vitrifié pour finition).
Dans les deux cas est ce que je dois prévoir un pare vapeur sous le plancher ? Ca m'ennuie car cela emprisonnerait l’éventuelle humidité dans le plâtre et pourrait peut etre faire rouiller les ipn. Le plafond dessous comportant corniches et rosace il n'est pas envisagé de le doubler.

Merci pour vos avis !

1234567892

Publié par 1234567892 il y a 4 ans

Aucune réponse ? :-(

BOIS HD

Publié par BOIS HD il y a 4 ans

Bonjour,

A la lecture de votre message, je préfère pour alerter sur plusieurs points :
• Premièrement il est délicat d’apporter une réponse sans avoir accès au chantier, tous étant des cas particuliers (comme vous l’indiquez bien dans votre intitulé de post)
• L’auto-construction comporte des risques importants (sécurité, financières,..). Consultez la page suivante : http://www.bois.com/construire/reglementation/autoconstruction

Je vous conseille de prendre contact avec plusieurs professionnels du bâtiment reconnus et assurés pour ce type de travaux.
• Je n’ai pas bien compris si vous êtes seul ou en copropriété dans cet immeuble, car attention, dans le second cas, certaines parties (mur, plancher, toit,…) peuvent faire partie de la copropriété et donc nécessiter son accord avant tout travaux.
• Avant de lancer dans des travaux vérifiez, et pas seulement auprès d’un architecte, que votre grenier est aménageable structurellement parlant. Idem pour la solution que vous mettrez (ou ferez mettre) en œuvre. Vous ne pouvez pas faire des calculs avec comme hypothèse pas des « meubles lourds » ! Vous ne savez pas comment sera utilisé dans 5 ans le grenier. Il faut donc faire le calcul selon des règles qui sont connues par les professionnels.
• L’OSB n’est pas un produit de finition et l’application d’un produit de type vitrification peut entraîner des déformations qui ne seront pas symétriques dans son épaisseur.

Restant à votre disposition,

Fabien pour BOIS HD

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Au dessus je prévois deux chambres pas de meubles lourds sinon en periphérie - Là, n'est pas le problème, il s'agit d'un plancher habitable et pour ce type d'ouvrage structurel, il y a des règles précises à respecter.
Le plafond entre les deux est fait d'ipn espacés de 65cm, avec remplissage de plâtre (env 10/12 cm). La possibilité d'aménager a été validée par archi. Avez-vous un écrit ? D'autre part, il vous appartient d'en référer au syndic de la copropriété car en principe, les planchers intermédiaires sont classés "parties communes". C'est le syndic qui doit vous donner l'autorisation.
- coller des tasseaux epaisseur 23 sur les ipn, dans le même sens, et clouer dessus un plancher pin 21mm avec [citation commerciale]. C'est ma solution préférée car moins chere et plus jolie. Éventuellement un isolant phonique en vrac dans les augets entre les ipn.
Cette solution est elle viable ? Non, car l'entraxe maxi pour un parquet de 23mm (qui plus est un 21) est de 450mm.

- la même mais avec des panneaux osb de 22mm vissés et collés à la place du plancher pin. Cette solution colle avec les abaques d'entraxe des fabricants d'osb les abaques des fabricants d'OSB sont des documents commerciaux qui n'engagent que ceux qui les lisent. dans la cas présent, cela ne passera pas dans la mesure où les entraxes de supports doivent être un sous multiple de la longueur utile des dalles pour que les petites rives soient supportées et fixées. Donc cela ne "colle" pas non plus  mais plus chère et moins jolie (l'osb serait poncé et vitrifié pour finition non !).
Dans les deux cas est ce que je dois prévoir un pare vapeur sous le plancher ? Ca m'ennuie car cela emprisonnerait l’éventuelle humidité dans le plâtre et pourrait peut etre faire rouiller les ipn. Le plafond dessous comportant corniches et rosace il n'est pas envisagé de le doubler. Le plancher doit donc respirer

1234567892

Publié par 1234567892 il y a 4 ans

Bonjour, de retour après qqs semaines d'enduits et de cogitation. Alors oui, l.archi a validé et même dessiné et signé des plans avec aménagement. Mais pour des questions financières il n'est pas en charge du suivi des travaux sur cette partie. Qui d'après lui ne présente pas de souci technique particulier. Sa proposition technique est une chape legere, hors budget (nous avons un gros dépassement de budget cote toiture). Travaux autorises en AG de copro.

Pour revenir à mon affaire, je dois trancher entre deux solutions : pose de tasseaux ep 25 collés sur les ipn mais est ce que ça tiendra et est ce que ça suffira pour maintenir les lames de plancher (pin 22mm) ? Les menuisiers consultés pour devis n'ont pas les mêmes avis :-(

OU pose de lambourdes de 40 d'épaisseur perpendiculairement aux ipn. Mais avec mon entrave de 60cm cette épaisseur suffira t elle ? (Épaisseur proposée dans un des devis reçus). Je peux éventuellement pour les parties où l'écart est le plus grand ajouter un peu de plâtre ou une cale de bois sous les lambourdes au milieu des augets, mais est ce une bonne idée ?

Je rappelle que j'ai une contrainte d'épaisseur de sol m.incitant a ´´gratteŕ´ chaque demi centimètre possible.

Par ailleurs comment fixer les lambourdes aux ipn si pose perpendiculaire ? Scellement au plâtre ? En pose flottante comme propose boisphile dans un article, ne risquent elles pas de se soulever quand on marche sur le plancher ? Merci.

1234567892

Publié par 1234567892 il y a 4 ans

Je précise que les professionnels consultes ont des avis très divergents, difficile de s'y retrouver...

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

encore une question de plancher

Publié par geotrouvetout

8 réponses
1615 vues
0 like

Encore une question sur le plancher

Publié par 1199

0 réponse
1062 vues
0 like

appentis, encore et encore

Publié par leader

0 réponse
1745 vues
0 like

Encore pour un plancher...

Publié par cedmo

0 réponse
1501 vues
0 like

encore un plancher

Publié par EricPlan

6 réponses
1919 vues
0 like