Charpente chevrons + entraits pour servir de solive

Publié par Fleurette il y a 4 ans

Bonjour,

Ceci est mon premier post, donc je vais commencer par féliciter les acteurs de ce forum pour la qualité des explications et des informations que vous fournissez : chapeau !

Pour ce qui est de mon sujet, j'aurais besoin de conseils sur la charpente d'un chalet bois.
Je voudrais une charpente avec faîtière et chevrons et des entraits très bas servant de solivage pour le plancher des combles, mais libérant un peut de hauteur sous plafond pour l'étage d'en dessous.

Le bâtiment fait 8 m de long par 5,20 m de large (hors tout sans compter le débord de toit) et la charpente serait poser sur une structure poteau poutre constituait de 6 poteaux de 200 x 200 mm et d'un "chaînage" de 250 x 100 mm.

Je voudrais isoler le toit avec de la paille donc le contreventement de l'ensemble serait en OSB sur lequel je viendrais poser les bottes de paille.

Pour le poids à supporter par la structure :
- neige : 150 kg / m² (1000 m d'altitude dans les Alpes)
- isolation paille : 50 kg / m² (il y a un peu de marge mais vu que je sais pas ce que va me livrer le paysan ...)
- couverture en tôle ... on peut mettre 5 kg / m ² pour mettre quelque chose ... mais la réalité sera plus près de 1 ou 2 kg / m²
- le poids de la structure elle-même
Soit environ 200 kg / m² + la structure.

Voici un croquis : http://mon-equartier.com/Charpente.jpg (pour ce qui est des dimensions tout cela reste à voir)

1 - De ce que j'ai compris les chevrons doivent pouvoir glisser sur la sablière, mais est-ce encore le cas avec des "entraits" (solives) si bas ?

2 - Comment dimensionner la faîtière : avec ce genre de structure, avec des entraits si bas, les chevrons sont plus posés sur la lisse que pendus à la faîtière, non ? Intuitivement c'est ce que je me dit ... mais ça ne vaut pas grand chose ...

3 - Pour le dimensionnement des chevrons, je ne sais pas quelle méthode appliquer pour calculer l'entraxe et la dimension des chevrons ...

Merci d'avance pour vos conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Non, cette conception est à revoir dans son ensemble.

Compte tenu des charges à prendre en compte, vous aurez beaucoup de difficultés à justifier la fixation des chevrons su la faîtière, dans le mesure où la traction sera trop forte pour des simples sabots cloués trop prêt des extrémités.

La position de l'entrait et l'appui du chevron (dans ce cas c'est un faux arba) va créer un point de flexion et de cisaillement à l'assemblage de l'entrait.

Mais pour aller plus loin, j'ai besoin du lieu et de l'altitude précise, car il est probable que la construction se situe en zone sismique sensible.

Publié par Fleurette il y a 4 ans

Bonjour,
Merci de cette réponse si rapide, le CP est 06420 (France) effectivement on est en zone sismique.

Plus je cherche à dimensionner l'ensemble, plus je me rend compte qu'il vaudrait mieux passer sur une structure plus "classique" avec 2 fermes traditionnelles aux extrémité du bâtiment plus une ferme au milieu, 4 pannes par rampant (faîtière, ventrières, sablière) puis les chevrons (surement poutre en I pour accueillir les ballots de paille).

Du coup je pense qu'au milieu une "ferme sur blochets" ferait parfaitement l'affaire pour libérer l'espace à l'étage inférieur tout en servant d'appuie aux pannes. Les jambes de force seraient directement reprises sur les poteaux porteurs.

Est-il possible de dimensionner un tel montage pour avoir la panne ventrière du bas sur laquelle je puisse poser un solivage léger ?

Le but de ce plancher est d'accueillir 2 lits d’appoint (pour éviter aux copains de reprendre la route après le génépi) et de ranger le salon d'été et diverses bricoles.
On pourrait partir sur des charges fixes de 75 kg / m² et mobiles de 120 kg / m² (ce serait vraiment une surface d'appoint, de toute façon la hauteur sous la faîtière n'est que de 1,7 m).

Pour le choix du bois pour le moment on envisage le mélèze, c'est local par chez nous et c'est ce que les locaux préconisent (quid du douglas vs le mélèze ?).

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

A priori (parce que vous ne dites pas tout sur le lieu) cette construction se situe en zone de sismicité 3 modérée.

Je change donc ma casquette  de Boisphile pour prendre celle de l'expert en construction bois.

La zone de sismicité 3 vous oblige (parce que c'est la loi) à respecter les règles PS-MI et a effectuer les calculs à l'Eurocode 8. Autant vous dire que vous pouvez oublier ce qui n'est pas traditionnel et vous devez passer par un BE structure qui vous fournira un certificat attestant que ces exigences ont été prises en compte.

Je pense qu'il vous faudra bien réfléchir au choix de montage de cet ouvrage, par une entreprise ou par vous-même sans aucune assurance.

Dans ces conditions, je ne peux en aucun cas vous renseigner de quelque façon que ce soit sur cette construction, j'en suis désolé.

N'oubliez pas que votre département est en zone termite (c'est aussi un loi) et que tous les bois et panneaux dérivés du bois utilisés en structure, plancher, murs et toiture doivent être traités fongicide, insecticide et anti termite


Publié par Fleurette il y a 4 ans

Merci de tant de prévoyance, mais en réalité le projet est de remonter une bergerie dont 2 murs sur 4 sont tombés (pierre sèche), donc le projet n'est pas assujettit au règlement parasismique, puisque nous ne faisons que réhabilité un bâtiment existant. Nous n'avons pas de certificat à produire, ni même de permis de construire à demander ... seulement une déclaration de travaux. Bon on est bien d'accord ça c'est pour le côté légal du projet, maintenant ce n'est pas parce-que nous pouvons esquiver la paperasse que nous allons en profiter pour monter ça avec des mikados ...

Donc je souhaite concevoir ma charpente, qui sera in fine validée par le charpentier du patelin puisque c'est lui qui la fabriquera (et la garantira, comme le reste de la structure bois, les murs existant n'étant conservés que sur un niveau et à titre de "décoration") et me donnera les consignes de montage.

Je ne suis pas un novice pour ce qui est du travail du bois, mais jusqu'à présent je me suis toujours limité à des meubles et une pergolas. Si je suis ici c'est pour trouver les bons conseils pour dessiner moi-même ma charpente, parce-que j'aime bien faire les choses par moi-même et que j'ai envie de tenter des projets d'une taille supérieur.

Je me rend bien compte que mon idée initiale n'était pas la bonne, je souhaite donc étudier la solution plus classique de 2 fermes avec poinçon et contre-fiche et une ferme intermédiaire sur blochets, qui d'après moi reprendra au moins 50% du poids du toit.

Pour les pannes, avec 2 pannes ventrières, elles doivent pouvoir supporter un peu moins d'une tonnes chacune, donc avec une section 100 x 250 pour 4 m de portée chacune je pense que l'on est large (max admis pour ses pannes 1,6 tonnes). Ceci s'entendant pour une panne d'aplomb, je ne sais pas ce qu'il en est pour une panne perpendiculaire ... qu'elle est l'avantage des 2 différents types de monte des pannes ?

Comment se dimensionner les arbalétriers et l'entrait d'une ferme classique ... (j'ai environ 200 kg/m² et 4 m entre les fermes) ?

Comment se positionne et se dimensionne les entraits d'une ferme sur blochets ?
Pour cette même ferme, le montage en maçonnerie traditionnel est de reprendre la jambe de force sur une semelle au niveau du plancher, mais puis-je ici la reprendre sur le poteau et si oui avec quel type d'assemblage ? Un classique tenon mortaise ne me parais pas adapté, le tenon ne travaillant pas dans le bon sens, je pense qu'il va se cisailler.

Merci d'avance pour les conseils sur la conception bois (pour ce qui est des lois je suis déjà au courant et ce n'est pas ici que je cherche ce genre d'infos)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Je comprends bien tout cela, mais ce bâtiment sera bien une habitation, non ? Si tel est le cas, que ce soit de la réhabilitation ou du neuf, la sécurité des personnes doit être prise en compte de la même façon. Evidemment, on ne comprend cela que lorsqu'il arrive un accident et vous n'ignorez pas que les accidents n'arrivent pas qu'aux autres. Vous n'ignorez pas non plus que les évènements météorologiques sont de plus en plus fréquents, de plus en plus isolés dans des endroits insolites et de plus en plus violent sur des courtes durées. Cela vous expose forcément à la prudence, mais bien sur vous faites comme vous voulez.

Concernant la charpente, je vous engage vivement, pour votre tranquillité future, à laisser le charpentier tracer cette charpente comme il l'entend lui-même et de bien rédiger votre contrat avec lui, par lequel vous souhaitez une charpente calculée et fabriquée selon les règles prenant en compte l'Eurocode 8, les PS-MI et le traitement anti termite.

Par ailleurs et pour votre information, il est bien sur possible de faire des fermes dites "DELTA" donc en forme de triangle, mais dont l'entrait est assemblé avec les arbalétriers et repose sur la sablière, assemblés au faitage par un gousset, donc presque comme votre croquis, mais avec en plus un contreventement de toiture par exemple sous forme de dalles en panneaux.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Chevrons porteurs - entrait ou pas ?

Publié par Phil58

22 réponses
3102 vues
0 like

entrait de charpente

Publié par greg26

5 réponses
497 vues
0 like

Solive sur entrait

Publié par ThOmAs3

2 réponses
779 vues
0 like

Modification de charpente entrait

Publié par 30101993

1 réponse
237 vues
0 like

Remonter des entraits de charpente

Publié par fredo22

0 réponse
3023 vues
0 like