conseil réalisation plancher avec un chevêtre

Publié par pinou1 il y a 4 ans

Bonjour,
Je me lance dans la réalisation d’un plancher bois, plancher courant pour l’installation future d’une chambre avec cloison éventuelle et prévision d’entretoises sous celle-ci, en dessous plafond plaque de plâtre avec pare vapeur et isolant entre solives.


J’ai pas mal parcouru le forum et ai décidé de suivre bon nombre de vos conseils (pour ne pas dire tous)

Ce plancher sera dans une pièce de 4.90m x 5.22m, des muralières soutenue par des corbeaux de 40x40 tout les 0.70m installés sur les murs de 5.22m.

PREMIERE QUESTION : d’après l’abaque de solivage je pensais utiliser des solives de 75x250 pour une porté de 4.9m (en fait 490 – (0.75*2)=4.75 ) avec un entraxe de 42 est-ce nécessaire ou puis-je utiliser des solives de solives 75x225 ?

DEUXIEME QUESTION : sur un mur censé supporter la seconde muralière il y a un conduit de cheminée maçonné de 163x30 sur lequel je ne peux pas fixer de corbeaux, j’envisage d’y faire un chevêtre. Quel doit être la section des solives de part et d’autre du conduit ainsi que la section du chevêtre lui-même et enfin quel devra être l’entraxe des solives fixé sur ce même chevêtre ?

D’avance je vous remercie

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

1) pour une portée de 4750, vous pouvez utiliser des solives de 75 x 250 avec entraxes de 417 ou des 100 x 250 avec entraxes de 500, les deux pour OSB 3 de 2500 x 675 x 18mm. Réactions aux appuis 260kg.

 

2) Bien sur pour que les dalles soient posées correctement, l'entraxe ne doit pas varier par ce que c'est un chevêtre.

Donc soit le chevêtre mesure 2010 soit 1900.

Imaginons qu'il mesure 2010 c'est-à-dire avec des solives de 75 x 250 et entraxes de 417, la solive de chevêtre peut avoir une section de 75 x 200 ou 75 x 225 dont la réaction aux appuis sera de 545kg appliqués aux solives d'enchevêtrure à 340mm des extrémités.

Dans ces conditions, les solives d'enchevêtrure devront avoir une section de 75 x 300 ou 75 x 280 si vous en trouvez en bois sec à 18%.

Vous pouvez aussi doubler des 75 x 250, mais il faut correctement les jumeler à l'assemblage avec le chevêtre pour quelles travaillent ensemble, mais ça, c'est scabreux.

Attention les réactions d'appuis de chacune de ces solives sont de 780 et 310kg.

Publié par rololo il y a 4 ans

Bonjour,

je me permet d'intervenir avec des questions qui je pense feront avancer le sujet de Pinou.

Boisphile, vous parlez souvent du jumelage de solives  comme de quelque chose de délicat.
Dans le cas précis de Pinou :
les jumeler à l'assemblage veut-il dire par exemple fixer les sabots du chevetre avec des boulons au travers des 2 solives en même temps ?
Et pour  pour ce qui est de la fixation des solives d'enchevetrure à la muralière, si elles sont doublée, quid du sabot ? 2 Sabots de 75 à ailes intérieures cote à cote font-il l'affaire ?


Publié par pinou1 il y a 4 ans

Bonsoir, merci de ces précision qui me sont précieuses.

Cependant est il envisageable d'utiliser pour le chevêtre, du madrier de 75*250
dans l'éventualité ou je souhaiterais doubler les solives d'enchevetrures je dois pouvoir les fixer a la muralière avec des sabot de 150 non ?

merci

Publié par ohasar il y a 4 ans

Bonjour
je ne veux pas polluer le post mais j'ai une question directement liée, faut il prévoir de renforcer de scellement de la muralière au droit des solives d'enchevetrure ou les corbeaux tous les 60 suffisent ?

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Vous aurez chacun votre réponse, à vous de trier.

Je donne toujours les sections minimum qui doivent être utilisées. Dans votre cas des 75 x 200 conviendraient, mais section peu coutante donc 75 x 225. Il est évident que si vous utilisez une section supérieure ce sera encore mieux puisque surdimensionné.

 

Oui, je jumelage est délicat dans la mesure où les deux éléments doivent travailler ensembles sur toute leur longueur.

Le mieux est évidemment d'utiliser des crampons qui sont de grosses rondelles munies de dents type BDDD48 ou 62 à raison de 1 par mètre cela suffit. Vous placez les crampons sur l'un des éléments, ensuite vous posez l'autre dessus, soit vous tapez à la masse soit vous serrez avec des serre-joints pour que les dentes rentrent bien dans le bois et vous solidarisez avec des vis de 6 x 140 s'il s'agit de 2 x 75. A l'assemblage, il faut percer préalablement les trous qui correspondent au sabot, placer deux crampons et solidariser avec des tirefonds de 10 x 140.

 

Il n'y a pas de sabots en 150 alors le mieux est de prendre des GSE 600-140-2.5 et d'entailler légèrement les extrémités des bois. Ils reprennent 940kg en descendante.

Attention, il faut vérifier la capacité du sabot et non pas se baser uniquement sur le hauteur de la poutre. Par exemple, dans le cas présent, nous avons 780 kg à reprendre, pour la hauteur de poutre des GSE 500-140-2.5 suffisent, mais ils ne reprennent que 620kg.

Bien sur je précise en clouage total.

Dans ce cas de jumelage, les sabots à ailes intérieure ne sont pas souhaitables dans la mesure où vous cumulerez les deux épaisseurs de sabots plus les tête de pointes ce qui fera un jeu de quasiment 10mm entre les deux éléments.

 

Bien sur il faut tenir compte des charges à reprendre et dans la cas présent 780 kg minimum donc un gros corbeau bien scellé.

Publié par rololo il y a 4 ans

Pour ce qui me concerne, un très grand merci !!

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

conseil réalisation plancher avec un chevêtre

Publié par pinou1

0 réponse
1701 vues
0 like

Conseils pour la réalisation d'un plancher

Publié par canips

10 réponses
1482 vues
0 like

Chevêtre

Publié par Kéla112

0 réponse
1635 vues
0 like

Chevetre

Publié par Loudon

1 réponse
1848 vues
0 like

Chevêtre

Publié par Thierry76

0 réponse
1284 vues
0 like