Difficultés pour réaliser contre chevronnage et pose laine de bois

Publié par crevette35 il y a 5 ans

Bonjour,

je me suis lancé dans l'isolation de mon grenier.

J'ai voulu faire ça sans suspente et rail métallique car j'avais un contre chevronnage existant que j'ai pu en partie récupérer après l'avoir déposer, mais je rencontre quelques difficultés...

J'ai 26cm de laine de bois à mette, un frein vapeur, puis du lambris.

Après qq hésitations j'ai opté pour un entraxe entre contre chevrons (verticaux) de 40cm qui sera mon support pour le lambris. Du coup, par contre je suis obligé de faire des découpes de laine de bois...

Faire des entraxes de 60cm pour l'isolant m'aurait contraint à de nouveau contre latter pour avoir mon entraxe de 40cm pour le lambris dans le sens vertical

J'ai réalisé mes suspentes avec des bouts de chevrons : voir photo






Mon souci est de réussir à avoir un plan très "droit" car les chevrons ne sont pas bien droits et j'ai mal démarré mon chantier.


Auriez vous des conseils à me donner pour la suite ?

Je recherche des astuces pour réaliser la jonction du contre chevronnage au niveau des lucarnes et velux

Concernant la pose du lambris j’appréhende les jonctions de par et d'autre des arbalétriers car je mon contre chevronnage ne les suit pas de manière homogène.


Merci d'avance,

Publié par Laurent4 il y a 5 ans

Bonjour,

Juste une question comme ça: vous avez posé un écran de sous-toiture ou c'est ce qu'on voit sur les photos devant les liteaux (feutre bitumeux ou ardoises?)? Je dis ça parce que c'est bon à poser si ce n'est pas fait pour protéger l'isolant.
Après pour la méthode et les calculs de charges pour vérifier la possibilité d'isoler, d'autres seront plus à même de vous répondre.

Bonne continuation dans vos travaux




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Tout d'abord, pour le confort de tous, merci d'éditer votre post et de réduire vos photos qui prennent beaucoup trop de place.

Concernant la pose, je me demande s'il ne serait pas plus raisonnable de reprendre le chantier.

La laine de bois est rigide et elle peut se poser directement sous les chevrons avec quelques pointes à rosace. De cette façon vous éviter les passages d'air, les ponts thermiques et vous dégagez une bonne lame d'air entre l'isolant et le film de sous-toiture.

Ensuite il est assez facile de fixer un contrelattage en 60 x 40, avec des grandes vis qui traversent l'isolant et retrouvent les chevrons (après les avoir repérés sur la LDB).

Cela vous permettrait d'être beaucoup plus précis pour la pose du lambris.

Publié par crevette35 il y a 5 ans

Bonjour,

désolé pour les photos, et je n'ai pas trouvé comment éditer le message pour modifier le format.

Concernant la fixation de la laine de bois, mon pb est que je suis sur une vieille charpente avec ardoise, liteaux, pare pluie, chevrons d'origine en chêne posés à plat est d'environ 6cm de haut avec des écartements d'environ 10-15cm ce qui est assez galère pour envoyer l'isolant entre.
Ensuite j'ai 3 pannes en 12/15 avec des entraxes de 1m à 1.20m.

J'ai environ 26cm d'isolant et un contre chevronnage à placer dans le même axe que les chevrons pour avoir ensuite un lambris horizontal.

Du coup, je voyais mal comment traverser l'isolant avec des vis ou rosace de plus de 26cm.

J'ai procédé en envoyant une première couche de 10cm sous les chevrons de couverture et j'ai compléter ensuite en envoyant les 16cm restant calé avec le contre chevronnage lui même fixé aux 3 pannes et à la contre sablière.

Comment auriez vous procédé Boisphile en sachant que mon idée était de ne pas utiliser de suspentes mais les chevrons de l'ancien contre chevronnage que j'avais déposé.

Merci




Publié par crevette35 il y a 5 ans

ça y est c'est édité....


Concernant le lambris j'ai 2 questions :

doit il forcément y avoir une lame d'air et si oui de quelle épaisseur ?

Quelle tolérance peut on se permettre quant à l'alignement des contre chevrons pour ensuite réaliser la pose du lambris sans pb : est ce que 2-3mm par endroit sont gérables par les lames de lambris ?

Merci encore

Publié par crevette35 il y a 5 ans

bonjour,

je viens de voir qu'effectivement des vis de plus 20cm existent,

Boisphile as tu des modèles à me conseiller pour fixer mon contre chevronnage ?

Je viens de voir des Rocket Charpente en 8mm, les Spax se trouvent peut être plus facilement ?

Comme j'ai 6cm de chevron + 16 à 18 cm de vide (isolant)  pour arriver aux pannes de quelle taille doivent être mes vis ? Quelle doit être la longueur de la visse à pénétrer dans le bois d'accroche ?
Des visses de 28 ou 30cm suffiraient elles ?

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Je pensais avoir été clair ……… L'isolant non pas entre mais sous les chevrons ce qui ménage une bonne ventilation entre l'isolant et le film de sous toiture. On trouve facilement des grandes vis, il y en a jusqu'à 600mm ….. Donc il suffit de maintenir provisoirement l'isolant qui sera maintenu par le contrelattage après avoir posé le pare-vapeur.  Le contrelattage en 60 x 40 assure à la fois une lame d'air et un vide technique pour passer des gaines électriques éventuelles.

Concernant la lame d'air, vous faites comme vous voulez, de toute façon, vous êtes hors normes (on peut mais dire hors la loi, puisque c'est une loi sur la protection des isolants ….) donc hors assurance, notamment en cas d'incendie.

 

Publié par crevette35 il y a 5 ans

bonsoir, je ne pense pas être hors norme puisque mon isolant est sous chevron et qu'en plus j'ai un écran de sous toiture très ouvert à la vapeur d'eau et un double litonnage, soit env 3cm sous les ardoises (question ventilation ça me semble bon). La laine de bois peut d'ailleurs se mettre directement sous cet écran très ouvert (cf doc tech).
Par contre j'ai coincé la seconde couche d'isolant entre mes contre chevrons afin de ne pas perdre trop de hauteur dans la pièce. L'épaisseur des contre chevrons ne me servira à rien puisque je vais mettre un frein vapeur et que mes rares gaines élec passerons entre ce frein vapeur et le lambris pour éviter de le percer. D'où ma question de la lame d'air sous lambris.

Cordialement,

PS: je vais mettre des longues vis (là où je peux) mais de toute manière les entraxes de mes chevrons d'origine étant très aléatoires et ceux de mes contre chevrons étant de 40cm je n'ai pas tout le temps la possibilité de les joindre par des vis, d'où la nécessité de caler.

Mon isolant tient quasi seul : je préfixe la première couche sous chevron avec des visses (2 par plaque) et la seconde couche s'insère entre contre chevron. Pas besoin de collerette.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Ce que vous pensez est une chose, la réalité en est une autre……… Quand j'évoquais le hors norme, j'ai bien précisé qu'il s'agissait de la loi sur le protection des isolants. Vous protégez un isolant bois avec des lambris également bois. En cas de feu accidentel sur un dessus de lit ou un double rideau et votre toit part en fumée. Dans ce cas, vous ne serez pas assuré.

De plus, avec de la laine de bois, plutôt rigide, comment assurez-vous une parfaite adhérence entre les chevrons et l'isolant, sans passage d'air.

Mais bien sur et comme toujours, je précise bien que vous êtes chez vous et que vous faites exactement comme il vous plait.

Publié par crevette35 il y a 5 ans

Bonsoir,

Pour le passage d'air je procède de la même manière que pour toute pose de laine de bois, c'est à dire avec une surcote. Ensuite, j'ai le frein vapeur qui parfairera l'étanchéité à l'air.
Qu'il y est ou non contre chevron, le pb reste le même, l'étanchéité n'est pas parfaite.

Pour le risque incendie, effectivement je ne me suis pas posé la question, mais si on suit toutes les normes, on ne fait plus rien soit même chez soi et on se contente d'acheter des matériaux prêt à poser.

Je vais regarder le guide qui traîte du sujet

Merci pour le retour sur le lambris

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Ceci uniquement pour votre information :

Concernant la protection des isolants, je ne sais pas dans quel guide vous voulez regarder, mais sachez que nous ne sommes pas là, dans le domaine normatif, mais dans le domaine réglementaire, c'est-à-dire de la loi. Raison pour laquelle je vous informé qu'en cas d'incendie, vous ne serez pas assuré, pour ne pas avoir respecté la loi.

Vous ne trouverez sans doute pas grand-chose non plus concernant la laine de bois dans la mesure où ce n'est pas un isolant dit, traditionnel et que par conséquence, son utilisation comme tel, l'est sous la pleine et entière responsabilité de celui qui la met en œuvre, sans aucune garantie ni assurance.

Et enfin, bien sur et heureusement qu'il est possible de faire beaucoup de chose soi-même et dans le même temps avoir des garanties et assurances, il suffit pour cela d'utiliser des matériaux reconnus et d'effectuer des mises en œuvre courantes.

Publié par crevette35 il y a 5 ans

Bonjour,

la norme a t'elle changé depuis 2012 car j'ai trouvé une réponse différente sur le site :

http://www.bois.com/forum/sujet/doit-on-obligatoirement-mettre-du-placo-dans-une-mob-contre-incendie-46307

Publié par crevette35 il y a 5 ans

re,

j'ai cherché de l'info et je ne trouve rien si ce n'est dans les docs de certains fabricants de laine de bois.

Mais les normes incendie dont il est question concernent les ERP et non les maisons d'habitation.

Il est donc question d'une résistance au feu d'une demie heure en plafond mais pour les ERP.

Boisphile avez vous des précisions ?

Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Dans le post que vous citez, il s'agit de mur et non de plafond.
Du point de vue sécurité incendie, qui était la question, il s'agissait de répondre à la stabilité au feu de la construction pour lui donner le temps de quitter la pièce en cas de feu. Il ne s'agissait pas d'assurance puisque de toute façon, la laine de bois n'est pas assurable en tant qu'isolant traditionnel.
Dans votre cas il s'agit d'un plafond qui ne réagit évidemment pas de la même façon.
Il ne s'agit plus de la stabilité verticale de mur, mais d'éviter que le feu se communique à la laine de bois sous un rampant, sachant que cette LDB n'est pas assurable.
Je vous donne une information, c'est tout, vous faites comme vous voulez, mais me concernant, je ne prendrait pas le risque de jouer avec les assurances …………. Mais vous avez sans doute une assurance incendie et probablement une caserne de pompiers près de chez vous, demandez et faites vous confirmer par écrit.

Publié par crevette35 il y a 5 ans

Bonsoir,


Si je m'en tiens au classement au feu le raisonnement est le même avec de la ouate de cellulose (classée E) : pas de lambris en dessous ?


Dans une doc d'une marque de fibre de bois il est spécifié "Le ... est un produit traditionnel au DTU 20.1." . Est ce que ça contredit ce que vous venez de dire, ou je me mélange les pinceaux ?

et sur le site d'un assureur : "Isolants à base végétale : le lin, le chanvre, le liège, la fibre de bois, la ouate de cellulose, voire le roseau, sont des matériaux que l’on peut utiliser comme des laines traditionnelles."


Merci d'avance,

Je m'en vais interroger mon assureur...

PS  : concernant les normes dont vous parlez y a t'il une norme spécifique aux maisons d'habitation ou vous prenez en référence celle des ERP par défaut ?

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

contre chevronnage

Publié par lebois

1 réponse
2134 vues
0 like

contre chevronnage

Publié par batisseur50

11 réponses
8745 vues
0 like

Dimensionnement d'un contre chevronnage

Publié par menium

1 réponse
1343 vues
0 like

Pose laine de bois

Publié par spawn1

1 réponse
1392 vues
0 like

contourner les difficultés ?

Publié par BernardP

0 réponse
1773 vues
0 like