Fixation et contreventement d'un mur/cloison épais

Publié par Sablotin il y a 5 ans

Bonjour,

J'ai conseillé à un ami qui doit construire un mur/cloison au rdc d'un vieil immeuble en pierre de le faire en ossature bois plutôt qu'en classique parpaing. Il a récupéré des celliers, autrefois délimités par des palissades en bois, pour agrandir son appartement.

Le mur/cloison ne supportera que son propre poids et sépare son habitation d'un couloir des parties communes.
Ce couloir traverse le bâtiment avec à une extrémité la porte d'entrée de l'immeuble et de l'autre la cour intérieure de l'immeuble, sans porte sur celle-ci. Le couloir est donc ouvert sur l'extérieur et donc non chauffé.

Afin d'optimiser l'isolation, je lui ai conseillé de construire un mur ossature avec des montants de 145mm, entraxe 60cm, isolant laineux (végétale ou minérale) entre montant.
Comme il voulait pouvoir enduire le coté extérieur du mur (partie commune), un isolant rigide en fibre de bois à enduire (40mm) sera fixé à l'extérieur de l'ossature.

Le mur fera 5.5m de long pour 3m de haut et sera fixé d'un coté sur un mur en parpaing, de l'autre sur un mur en pierre, et en partie haute sous le solivage de l'étage supérieur (les solives sont perpendiculaires au mur).

L'immeuble étant ancien, côté habitation, le rdc est en terre battue.
Bien que le couloir soit intérieur et donc protégé de la pluie, une semelle et un mur de soubassement remontant à +20cm du niveau du sol du couloir ont été réalisé par un maçon/rénovateur.

1) Partant sur les bases de construction d'un mur ossature bois, j'avais conseillé de couronné le mur de soubassement par un chaînage en béton armé.

Le maçon/rénovateur n'a pas jugé le chainage nécessaire car le mur/cloison n'est pas porteur.
Il compte fixer l'ossature dans les joints verticaux du dernier rang de parpaing.

L'avis des spécialistes m’intéressent déjà sur ce point.

2) Ensuite, toujours en me basant sur les bases de construction d'un mur ossature bois, j'avais conseillé de contre-venter le mur par l'intérieur avec de l'osb et de scotcher les joints afin de l'utiliser comme frein vapeur (comme vu ici).

Le maçon/rénovateur, toujours lui, considère qu'il n'y a pas besoin de contreventement, cette fois ci parce que le mur n'est qu'une cloison et que l'habillage intérieur en plaque de plâtre standard sera suffisant.

Quelles sont d'après vous les exigences de contreventement à avoir sur ce type de mur/cloison épais ?

J'ai vu que le Fermacell ou le PlacoImpact pouvaient être utilisés en contreventement si ils sont fixés directement sur l'ossature mais qu'en est-il du placo standard.

3) Enfin par anticipation, l'ossature de 3m de haut, entraxe 60cm devra-t-elle être entretoisée ?

Merci d'avance pour vos avis...

Publié par oliv1 il y a 5 ans

Bonjour,

Je pense également que le chainage béton armé est inutile, je pense aussi que de fixer une lice dans les joints entre parpaings est une bonne solution pour les faire éclater. Tant qu'à faire, je les remplirais de béton et me fixerais là-dessus.

L'osb en pare vapeur : pour l'avoir lu et relu sur ce forum, non, ce n'est pas fait pour et ne rempli pas cette fonction.

Contre-venter, je ne vois vraiment pas pourquoi. A moins que l'immeuble ne bouge.?

Et pour finir, je me méfierai de l'enduit sur fibre de bois dans les parties communes vis-à-vis des chocs de poubelles ou autre guidon de vélo.

Mon avis et qui n'engage que moi, parpaings et doublage intérieur en placo. Il perd un peu de place, mais le maçon maçonne, le plaquiste plaque...

Cordialement. 

Publié par Sablotin il y a 5 ans

Bonjour, et merci Oliv1 de t-être penché sur ma question. 

Je pense également que le chainage béton armé est inutile, je pense aussi que de fixer une lice dans les joints entre parpaings est une bonne solution pour les faire éclater. Tant qu'à faire, je les remplirais de béton et me fixerais là-dessus.

Qu'est ce qui permet de savoir si le chainage est nécessaire ou pas ?
N'a-t-il son utilité que dans le cas de murs structurels ?

J'ai pensé à la même chose quand j'ai entendu sa solution de fixation dans les joints, mais je trouvais que le surcoût des parpaings de chainage et leur remplissage était dérisoire par rapport à l'incertitude de cette solution.

L'osb en pare vapeur : pour l'avoir lu et relu sur ce forum, non, ce n'est pas fait pour et ne rempli pas cette fonction.

J'ai effectivement manqué d'approfondir le sujet. Après lecture de quelques kilos de post, l'utilisation d'un vrai PV semble en effet plus sûre et dans tous les cas la seul technique reconnue chez nous.

Contre-venter, je ne vois vraiment pas pourquoi. A moins que l'immeuble ne bouge.?

Je suis d'accord qu'étant à l'intérieur d'un bâtiment, le mur ne sera pas directement soumis aux vents, même si, le couloir étant ouvert sans porte sur l'extérieur, de sacrés courants d'air le traversent régulièrement.
Mais le mur peut-il vraiment être considéré comme une simple cloison malgré sa hauteur importante et le surpoids apporté par l'isolant extérieur enduit ?

Et pour finir, je me méfierai de l'enduit sur fibre de bois dans les parties communes vis-à-vis des chocs de poubelles ou autre guidon de vélo.

Remarque très pertinente car c'est exactement ce qui passe dans ce couloir, mais hormis un bardage (interdit dans la copro) et l'option ciment sur parpaing (qui n'est pas envisageable voir plus bas) je ne vois pas vraiment ce qui serait plus résistant à ce genre de chocs ?

Mon avis et qui n'engage que moi, parpaings et doublage intérieur en placo. Il perd un peu de place, mais le maçon maçonne, le plaquiste plaque.

Le choix de l'ossature bois était motivé par une recherche de qualité isolante du mur pour un encombrement limité. Les 15cm de perdu avec le parpaing n'était pas envisageable à cause de la largeur des pièces récupérés (1m50).
Mais à te lire, il aurait aussi bien fait une cloison avec 2 complexes rail stil de 100mm accolés et placo de chaque coté.

Publié par oliv1 il y a 5 ans

Bonjour Sablotin,

pour la question des chocs, un revêtement panneaux de bois peut être pas mal, les coups laisseront des traces, mais sans le dégrader.
Si il y a réellement des gros courants d'air, alors dans ce cas, il faudra en effet raisonner comme un mur et non une cloison, et au quel cas, je laisserai la main à de plus compétents.
Par ailleur, une pièce de 1,50 m de large sera sans doute une cave ou un cellier, non ? Y a t'il vraiment besoin de 150 d'isolant ?


Analyse de valeur : quelle usage pour la pièce ? Besoin de 15O d'isolant ? Besoin de solidité ? Compromis simplicité / rapidité / cout / copro ...

Publié par Sablotin il y a 5 ans

Bonjour,

pour la question des chocs, un revêtement panneaux de bois peut être pas mal, les coups laisseront des traces, mais sans le dégrader.

C'est une idée. Quelle finition peut être appliquée dessus ? une peinture ? Comment traiter les jonctions entre panneaux ?

Si il y a réellement des gros courants d'air, alors dans ce cas, il faudra en effet raisonner comme un mur et non une cloison, et au quel cas, je laisserai la main à de plus compétents.

C'était mon idée à la base, partir sur les exigences techniques d'un mur type de MOB pour être sûre d'être dans les clous et ne pas prendre de risque avec des suppositions.
Maintenant ça serait intéressant de savoir à partir de quelles contraintes une cloison doit être considérée comme un mur.
Je vais retenter un post moins "romancé" et chronophage pour les experts du forum.

Par ailleur, une pièce de 1,50 m de large sera sans doute une cave ou un cellier, non ? Y a t'il vraiment besoin de 150 d'isolant ?

Ce sera une cuisine tout en longueur, meuble de 60, passage de 90, qui donne directement sur une grande pièce de vie chauffée par un poêle à bois.
donc
Besoin de 15O d'isolant ? Oui
Besoin de solidité ? Oui
Il s'agit vraiment d'un mur d'enceinte de l'appartement, seulement il est à l'intérieur de l'immeuble et donne sur une partie commune non chauffée et ouverte sur l'extérieur.

Encore merci pour tes conseils et remarques.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

fixation ossature et contreventement

Publié par julien3

12 réponses
4507 vues
0 like

Contreventement mur ossature bois

Publié par pi

15 réponses
259 vues
0 like

composition mur avec contreventement intérieur

Publié par seby1

20 réponses
3037 vues
0 like

Panneaux de bois epais

Publié par kaiser38

0 réponse
1739 vues
0 like

osb très épais

Publié par pepperflint

1 réponse
1736 vues
0 like