fixation ossature et contreventement

Publié par julien3 il y a 6 ans

Bonjour à tous,

Tout d'abord regle de bienseance oblige je me presente : Julien, novice dans le bois et la construction je pense que les bases sont posees.
Voila ma question, je vais construire ma maison en mixant le bois et l'acier et j'aurais une question au sujet de la fixation en general. Sur le blog de Boisphile (que tout le monde connait ici ;) )j'ai lu que les pointes lisses ou torsadees doivent penetrer au minimum de 35mm dans le bois (ossature et contreventement), je me suis documenté sur la fixation et beaucoup parlent de l'agrafage comme mode alternatif au clouage. Que pouvez vous me dire sur ce type fixation (efficacité, cout, facilité de mise en oeuvre) et aussi est ce que la regle des 35mm s'applique aussi pour l'agrafage ou la norme est elle differente?

D'avance merci pour vos precision

cordialement

julien

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Pour information, je ne réponds en direct que dans la mesure où la personne qui pose la question, le fait avec son adresse mail.

Je n'ai pas le temps matériel d'aller sur mon blog et de rechercher le mail de cette personne.

Pour en revenir à la question, j'apporte une précision, les pointes lisses ont été supprimées du DTU il est maintenant précisé "pointes non lisses".

Quelques informations utiles extraites du DTU 31-2 :

Chaque façade extérieure doit comporter au minimum 4,8 m de partie pleine constituée d'éléments de voile travaillant dont la largeur est supérieure ou égale 1,20 m et la hauteur inférieure ou égale 2,6 m.

Chaque niveau est indépendamment contreventé.

La distance entre deux murs parallèles résistants à des efforts horizontaux dans leur plan est inférieure ou égale à 9 m.

 

Le plancher intermédiaire en panneaux ne comporte pas de percement autre que celui nécessité par la trémie d'escalier ou le passage des gaines.

 

Les voiles travaillants doivent être fixés sur la structure porteuse par des pointes non lisses ou des agrafes.

Les caractéristiques minimales de ces fixations dépendent de la hauteur du bâtiment et du site de la construction et sont décrites dans le tableau ci-dessous :

Tableau 1 — Caractéristiques minimales des fixations

 

Type de bâtiment

 

 

R + comble (pente de

toiture inférieure à

50%)

R + comble (pente de

toiture entre 50% et

100%)

R + 1 + combles (non

aménageables et

pente inférieure à 50%

 

Diamètre

minimum des

fixations (mm) /

espacement

maximum (mm)

 

Pointes non lisses :

1,9 / 150

Agrafes : 1,5 / 150

Pointes non lisses :

2,5 / 150 ou 2,1 / 100

Agrafes : 1.5 / 100

ou 1,8 / 150

Pointes non lisses :

2,5 / 100

Agrafes : 1,5 / 100

Terrain plat

(pente

inférieure à

Diamètre 5%)

Pointes non lisses :

1,9 / 150

Agrafes : 1,5 / 150

Pointes non lisses :

2,5 / 120

Agrafes : 1,5 / 100 ou

1.8 / 120

Pointes non lisses :

2,5 / 75

Agrafes : 1,5 / 75

ou 1.8 / 100

Terrain dont la

pente est

supérieure à

5%

NOTE Les vis ne sont pas couvertes par la règle de moyen.

 

Je signale en outre que le métal et le bois présentes de propriétés physiques différentes et qu'en conséquence ils présentent aussi des mouvements différentiel. Le métal avec les variations thermiques et le bois avec les variations hydriques.

Il convient donc d'en tenir compte dans les modes d'assemblages de telle sorte que l'un et l'autre puisse travailler en toute indépendance.

A toutes époques nous avons vu des exemples de constructions de ce type, et en particulier avec un gros industriel de la métallurgie.

Je n'ai pas de retour très positif de cette technique qui doit être parfaitement maîtrisée, d'autant qu'elle ne bénéficie d'aucune norme donc d'aucune assurance.

Publié par julien3 il y a 6 ans

merci pour vos lumieres sur la fixation, je rentre dans le cas R+ combles avec pente de 50 à 100% par contre qu'en est il de la penetration dans le bois de 35mm est ce aussi valable pour les agrafes? je precise que la conception de cette maison (bois-acier) a été confiée à un architecte donc je pense qu'il tient compte des contraintes bois-acier mais je vais quand meme lui en toucher un mot afin d'ecarter tout malentendu. Pour vous donner une idée le "squelette" de la maison (partie porteuse) est composée de 2 containers maritimes posés sur 8 pieux de fondation type "techno-pieux", des poutrelles metalliques sont ajoutées pour rigidifier et structurer l'ensemble de la maison, les murs d'ossature bois viennent recouvrir les containers et sont fixés à l'aide d'equerres sur le container. La charpente s'appuie sur les containers qui reprennent la charge (je ne sais pas encore comment ils seront fixés sur le container) Cette maison etant un "prototype" selon les dire de mon architecte je ne rentre pas dans les preconisations du DTU que vous donnez et côté assurance il a été tres difficile de trouver un organisme pret à prendre en charge la DO

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Oui, je confirme que la pénétration doit être au minimum de 35 mm pointes ou agrafes.

La DO est une chose, mais la décennale en est une autre .............

Publié par julien3 il y a 6 ans

En effet, et dans ce cas mon architecte ma dit que c'est la garantie decennale de chaque corps d'etat intervenant sur le chantier qui est prise en compte. En revanche, pour faire jouer la garantie de tel ou tel artisan il faut determiner l'origine du probleme et c'est là qu'intervient la DO ou eventuellement un expert si je ne me trompe pas.

Publié par davf07 il y a 6 ans

Bonjour,
Question concernant le tableau des dimensions minimales des fixations issu du DTU 31.2 que l'on voit ci dessus.
Le DTU 31.2 datant de janvier 2011 que j'ai entre les mains demande un diamètre mini d'agrafes de 1.9mm pour tous les cas de figures. Alors que sur le tableau ci dessus
ont est entre 1.5 à 1.8 de diamètre.
Pourquoi le diamètre des agrafes a t'il changé dans ce tableau de règle de moyen, alors que le diamètre des pointes non lisses n'a pas changé?

Publié par davf07 il y a 6 ans

Réponse à moi-même !!!!
Je viens de voir qu'un projet de norme au DTU 31.2 est en cours et qu'il modifie ce fameux tableau 1 et plus particulièrement ces diamètres d'agrafes de 1.5 à 1.8mm

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Nouveau tableau du diamètre minimum des pointes et agrafes et espacement maximum en fonction de la construction et du profil du terrain.
1) Terrain plat dont la pente est inférieure à 5% :
a) R + comble – Pente de toiture inférieure à 50%
Pointes non lisses D = 1.9 – Espacement 150
Agrafes D = 1.5 – Espacement 150
b) R + comble – Pente de toiture inférieure comprise entre 50 et 100%
Pointes non lisses D = 2.5 – Espacement 125 ou D = 2.1 – Espacement 100
Agrafes D = 1.5 – Espacement 100
c) R + 1 + comble non aménageable – Pente de toiture inférieure à 50%
Pointes non lisses D = 2.5 – Espacement 100
Agrafes D = 1.5 – Espacement 75 ou D = 1.8 – Espacement 100

2) Terrain dont la pente est supérieure à 5%
a) R + comble – Pente de toiture inférieure à 50%
Pointes non lisses D = 1.9 – Espacement 100 ou D = 2.1 – Espacement 150
Agrafes D = 1.5 – Espacement 150
b) R + comble – Pente de toiture inférieure comprise entre 50 et 100%
Pointes non lisses D = 2.5 – Espacement 100
Agrafes D = 1.5 – Espacement 75 ou D = 1.8 – Espacement 100
c) R + 1 + comble non aménageable – Pente de toiture inférieure à 50%
Pointes non lisses D = 2.5 – Espacement 75
Agrafes D = 1.8 – Espacement 75

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

Juste une question, dans le cas d'une région à forte sismicité, comment adaptez-vous vous diamètre/espacement/profondeur d'ancrage d'agrafe ou de clous ??

Idem pour le cas d'une région venteuse ?

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

JE n'adapte rien !!! ne ramenez pas tout à moi cher Monsieur. Il s'agit là de la règle de moyen du DTU 31-2 avec quelques mois d'avance.
Par définition, une règle de moyen est faite pour balayer le plus grand nombre de cas courant. A partir du risque sismique 2 il faut respecter l'EC8 et les règles sismiques et donc faire une étude particulière. D'ailleurs dans certaines régions (et cela va se généraliser petit à petit) on demande de joindre au permis de construire, la note de calcul validée par un bureau de contrôle, qui prouve que la sismicité a été prise en compte dans les calculs.

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

Je ramène pas tout à vous, je fais juste comprendre au gens qui nous lise, qu'un tableau normatif des valeurs minimal à adopter ne résume pas tous les cas et que tous les cas, sont des cas particuliers !!
Une maison comme n'importe quel ouvrage est unique (à moins qu'il sorte de l'industrie) et relève d'un prototype plus que d'une règle générale.

C'est pour cela que des ingénieurs sont nécessaire pour une grande partie des cas, mis-à-part les petites maison que les maçons et constructeur savent gérer (c'est pas toujours le cas à ce qu'on peut voir).

Donc voilà, la France est répertoriée par secteur au niveau de l'intensité des vents ainsi que des risques sismique. De ce fait, je trouve cette règle simpliste qui conviendra très bien pour les personnes ne voulant pas se prendre la tête ou d'engager un spécialiste pour dimensionner les éléments de structure.

Il ne faut pas oublié qu'on est sur un forum, vous avez une notoriété mais n'oubliez pas que les gens se fient à vous et vous font confiance. Une structure mal dimensionnée peut porter de lourd préjudice à la structure, surtout dans le cas d'un mauvais dimensionnement des contreventements.

Voilà tout ce que j'ai à dire à ce sujet.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Monsieur l'ingénieur donneur de leçons, sachez que les dimensionnements des bois que je donne dans mes réponses sont des sections standards, y compris pour le lamellé collé. Ne vous déplaise, la largeur de 210 est parfaitement courante, prise dans des 75 x 225 pour des lames de 33 ou 31 x 210, les hauteurs sont des multiples de 45 pour la classe 2, de 33 à partir de la largeur 185 qui est prise dans du 200 et pour la classe 3 autoclave. Le plus souvent on passe en lames de 31 pour le 210, surtout avec les collages PU ou Mélamine plus sensibles aux manques de rabotage que la résorcine. Les hauteurs de poutre, peuvent dépasser largement le mètre, quoi que vous en pensiez tout ingénieur que vous êtes. Vous pouvez toujours critiquer mes calculs réalisés non pas avec une feuille Excel ou un logiciel gratuit glané sur Internet, mais avec un logiciel expert reconnu et issu d'un célèbre institut technologique.
A priori, des contrôleurs techniques et experts, y compris judiciaires ne s'en sont pas plaints.
Depuis plus de huit ans j'ai consacré entre ce forum et les interrogations directes par mon blog au moins un an de mes loisirs pour aider mes contemporains qui n'ont pas non plus l'air de s'en plaindre.
Il y a quelques dizaines d'année quand on passait le diplôme, on nous bourrait le mou pour nous dire qu'on serait les meilleurs, des compagnons ........ Et lorsque je me sui trouvé sur mon premier chantier aux cotés des compagnons, je me suis sentis petit, tout petit, vraiment petit ......
Maintenant, quand un verre est à moitié plein, il est à moitié plein et quand il est à moitié vide, il est à moitié vide, je ne fais pas une page de calculs pour démontrer qu'il est deux fois trop grand ............
Un jour, mon maître m'a dit : Souviens toi de cela toute ta vie mon gars, moins on sait et plus on affirme !!!
Alors non, monsieur l'ingénieur, non je n'ai pas à me justifier devant vous, contentez-vous de répondre aux questions des internautes, ils sont suffisamment adultes pour faire leur choix dans les réponses qui leur sont offertes.
Je clos là cette discussion qui n'apporte rien aux lecteurs.

Publié par Lolo74 il y a 6 ans

C'est fou comme votre âge ne se reflète en rien dans vos propos, votre agressivité me montre juste que vous vous devez vous justifier de tout (les critiques vous insupporte) alors qu'il en est rien...

Bref, ce que je vous dis cher monsieur, c'est que je peux voir que vous n'avez pas souvent du travailler avec des ingénieur puisque vous essayez de faire leur boulot. Je vous reproche juste ça, et s'il-vous-plais, arrêter ce cinéma de M. L'INGENIEUR, c'est pathétique, si je parle de mon métier, c'est que c'est un métier alors arrêtez de faire croire que nous sommes des manches et que vous êtes le grand Pape du bois. Puisque vous voulez étaler votre grande humilité en parlant de votre grand maître compagnon, sachez que je pourrais vous déballer aussi ma grande humilité car j'ai aussi mes maîtres. Je suis pas la pour pavaner mon titre, j'en ai rien a secouer mais je rappel juste au gens que le dimensionnement relève de l'ingénieur (vous êtes pas le seul à utiliser des programmes EF complexes...) et que même si vous connaissez bien ce domaine, je me doute que vous ayez des assurances qui prennent en charge des mandats virtuel (ceux des gens de ce forum) en cas de pépin chez le type qui vous demande conseil. A votre différence, on nous mandate pour faire notre boulot d'ingénieur et nos projets sont tout autre que des petites baraques individuelles...

Alors désolé, Monsieur, je ne m'étais pas rendu compte que vous étiez LA personne de référence sur ce site et qu'il fallait vous caresser dans le sens du poile...
Si je critique votre façon de faire (toujours pas de vérification au feu à REI30 ou 60) c'est qu'il y a de quoi critiquer. Les hauteurs de poutres de BLC peuvent dépasser 2m de haut, être cintré, etc... C'est juste que dépasser 20cm d'épaisseur de poutre commence à devenir ridicule (vous devez connaître que l'inertie augmente au carré de la hauteur et non au carré de la largeur) et des 7.5cm sont limites en cas de combustion.

Bref, je trouve votre façon de faire critiquable et je vous le dit mais comme vous ne supportez pas les critiques, que vous avez une expérience monstre et que vous êtes au dessus de tout le monde sur ce forum, je vous laisse faire votre métier de retraité (vous avez du temps et moi j'en ai quasiment plus) et me retire de ce forum. Vous contentez tout le monde, c'est parfait, tout le monde est content et moi j'ai d'autres chats à fouetter...

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

contreventement ossature

Publié par EmmanuelC

3 réponses
3139 vues
0 like

Ossature bois - Contreventements

Publié par lattefresco

4 réponses
1435 vues
0 like

Contreventement mur ossature bois

Publié par pi

15 réponses
235 vues
0 like

contreventement

Publié par Martin 3

6 réponses
1158 vues
0 like

Contreventement

Publié par m2coab

4 réponses
3508 vues
0 like