Solives déboitées : quelles solutions pour quel prix ?

Publié par pims il y a 1 an

Bonjour,

Mon conjoint et moi avons récemment acheté une petite maison ouvrière sur 3 niveaux. Le sol du premier étage, recouvert d'un lino, était très irrégulier (l'arrivée de l'escalier prise comme niveau de référence, on était à -5cm au milieu de la pièce et à +3 au pied du mur opposé). On avait initialement envisagé de faire un ragréage avant de poser un parquet flottant, puis compte-tenu de la faible hauteur sous plafond on a plutôt décidé d'enlever le revêtement de sol pour "refaire proprement". Bien nous en a pris...

Le lino recouvrait un ragréage fibré qui lui-même recouvrait des tomettes (irrécupérables, snif !) et du carrelage qui eux-mêmes reposaient sur une chape de ciment ou sable-chaux, elle même posée sur 1 à 10cm de remblai/sable/terre/poussière qui lui-même était sur un plancher directement clouté sur les solives.
En retirant tout ça, on a eu la surprise de constater qu'au milieu de la pièce il y avait un "jour" entre le pied de la chape et le haut du remblai. Le plancher lui-même était beaucoup plus déformé que le sol initial (10cm de creux entre les points les plus hauts et le point le plus bas, et faisait même "trampoline" à certains endroits puisque les planches ne touchaient plus certaines solives.

Après avoir arpenté ce forum pour chercher comment redresser ce plancher, j'ai eu la lucidité de revenir aux bases : avant de chercher à résoudre un problème il faut connaître sa cause. On a arraché les planches le long du mur et compris que c'était au-delà de mon domaine de compétence : 3 solives sont sorties de leur logement dans le mur et ne tiennent plus que par miracle (et quelques centimètres d'appui sur une poutre).

Il est hors de question pour moi de m'attaquer à un chantier comme ça avec mon inexpérience et je vais donc chercher à faire intervenir un/des professionnels (je veux bien redresser un plancher et prendre le risque qu'il craque et gîte un peu si je me gourre, mais pour un truc comme ça je veux un pro et une garantie décennale !). Cependant, j'aimerais pouvoir discuter de façon éclairée avec eux et comprendre ce qu'ils me proposeront, d'où mes questions :

  • quelle pourrait être la cause de ce problème ?
  • quelles solutions sont envisageables dans un cas comme ça ?
  • quel est l'ordre de grandeur du montant des travaux ? (je ne demande évidemment pas un devis précis, impossible à faire à distance. Mais faut-il s'attendre plutôt à 5000 ou plutôt à 30 000 euros de travaux ?)
  • envisagez-vous des critères sur lesquels choisir le professionnel que je vais faire intervenir ?


Détails techniques :
  • la maison est mitoyenne et date du début du XXe. J'habite en Saône et Loire, les diagnostics techniques excluent la présence de mérule ou de termites.
  • Les murs sont en tout venant et comprennent deux grosses poutres sur lesquelles s'appuient (normalement) les solives.
  • Le premier étage fait 6,30m par 5,50m, les solives sont évidemment dans la largeur. Il y en a une douzaine avec un entraxe de ~60cm, elles sont de section irrégulière d'une quinzaine de centimètres (on "voit" les troncs d'arbre dans lesquels elles ont été découpées)
  • il n'y a qu'une cloison en placo, parallèle aux solives, à l'étage en dessous. Compte-tenu de l'aménagement habituel de ce type de maison dans la région et de la tête du carrelage présent au rdc, il n'y a probablement jamais eu de cloison perpendiculaire aux solives au rdc, à l'exception d'un petit cabinet de toilettes dans un coin.
  • Je n'ai aucune idée de l'essence dont sont faits les éléments du plancher.
  • Le plafond du rdc est en briques. Un escalier en bois (absent sur les photos) permettant de monter au deuxième étage reposait à proximité de la zone concernée. Une cloison en placo délimitait une pièce au premier étage. Comme le rail de plafond parallèle à l'escalier était fixé directement sur le lattis, j'imagine qu'à cet endroit la cloison en placo a remplacé une cloison en briques (je ne sais pas dans quelle mesure ça a pu déclencher/aggraver le phénomène)
  • depuis qu'on a débarrassé le plancher du 1er étage, le plafond du rdc est remonté de 3mm par endroits (fissures en haut des cloisons)




Merci d'avance pour vos réponses, n'hésitez pas à demander des précisions si elles sont nécessaires !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Essayez de faire plus concis, mais plus précis.

Publié par pims il y a 1 an

Bonjour,

Merci pour la réponse rapide.

En bref, dans une maison du début du XXe, au premier étage (pièce à vivre) dont le sol était irrégulier, on a constaté après avoir enlevé 15cm de gravats divers que 3 solives sont quasi-déboitées de leur encastrement dans le mur et le plancher au dessus "fait trampoline" puisque les solives sont 10cm en dessous de leur niveau initial.

Qu'est-ce qui a pu causer ça ? Quelles sont les solutions possibles ? Quel est l'ordre de grandeur du montant des travaux à prévoir ?

(j'avais fait une longue explication parce que c'est compliqué de faire bref et précis quand on n'y connait pas grand'chose...)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 mois

Le bref est parfait.
Les causes peuvent être diverses, bois vert à la pose, bien que le bois rétrécisse peu en longueur, mouvement des murs, flèche des solives ...
Pour une construction de cette époque et compte tenu qu'il s'agit d'une pièce de vie, la première chose à faire est de contrôler la portance de ces solives.
Il y a de fortes chances qu'elles soient sous dimensionnées.
Donc, Portée, Entraxes (non pas espacement) section puis descriptif des charges permanentes à prendre en compte, pas les poids mais les matériaux, plafond, isolation, plancher, cloisons, revêtements de sol ...

Publié par pims il y a 11 mois

Merci pour votre réponse. A priori les murs n'ont pas bougé, puisque la maison est mitoyenne et qu'il n'y a pas de "ventre" au milieu de la facade. L'hypothèse de la flèche est en revanche assez plausible : après le déblayage le plafond du rdc est remonté de 3mm (fissures en haut des cloisons)

Les solives ont une portée de 5m50 et un entraxe irrégulier mais de l'ordre de 60cm. La section est irrégulière elle aussi puisqu'elles ne sont pas de section rectangulaire. Celles que j'ai mesurées font jusqu'à une quinzaine de centimètres de large pour 20-23cm de haut.

Les charges permanentes avant travaux étaient : un plafond en briques, le plancher massif de ~2cm d'épaisseur, une épaisseur irrégulière de gravats, du carrelage/des tomettes, un ragréage et du lino. Et 6m linéaires de cloison en BA13 isolés en laine de roche, ainsi qu'un escalier pour accéder aux combles aménagés.


A terme, on souhaite avoir : un plafond (brique ou placo, sur quels critères choisir ?), de l'isolation thermique et phonique (probablement de la laine de roche), un plancher en OSB posé sur lambourdes (pour être à hauteur du sol d'origine), une couche de fibre de bois pour éviter les bruits d'impact et un parquet flottant stratifié. Et 3m de cloison placo et un escalier, évidemment.

Ne vous embêtez surtout pas maintenant avec des calculs de dimensionnement : j'envisage de faire intervenir un charpentier pour refaire le solivage (je préfère une garantie décennale pour ces travaux de structure) et je préférerai avoir votre avis sur sa proposition ! :)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 mois

Pour une portée libre de 5500 il faut des 100 x 250 avec entraxes de 357mm pour dalles OSB 3 de 2500 x 675 x 18mm ou lames à parquet en 21mm.
Charges standard pour un plancher habitable 120 kg.m² de charges permanentes et 120 de temporaires.
Petites rives des dalles supportées et fixées sur les solives, assemblages collés.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

prix des solives en pin

Publié par willemin

1 réponse
1457 vues
0 like

dimensions solives et prix

Publié par manurennes

6 réponses
4837 vues
0 like

Solution solives pour plancher bois

Publié par Bricolive

11 réponses
1743 vues
0 like

et les prix???

Publié par magpat1

5 réponses
1737 vues
0 like

solution parquet ?

Publié par ChristopheH

0 réponse
1364 vues
0 like