Remplacement poutre

Publié par ben17 il y a 6 ans

Bonjour à tous!

Je viens vers vous pour des renseignements pour mes travaux en cours.

Je suis en train de rénover une partie de ma maison  (datant de 1890...a peu près). Je me suis attaqué a mon futur salon, et des petits imprévus sont venus se greffer au projet initial (dure loi de la rénovation...).

Je vous expose:

Le plancher de la chambre au dessus du salon est posé sur un solivage en chêne. la pièce fait 6m60 x 5m50 (mur en pierres d'environ 70cm). Les poutre ont une section de 15x15, un entraxe de 95cm et la portée est de 5m50.
Le plancher de l'étage est composé de dalle en agglo et d'un parquet flottant. Évidemment, dans cette configuration dans la chambre le plancher fait "ressort et les sections et entraxes ne sont pas suffisamment dimensionnés.

A l'époque existait une poutre de soutient (enfin je ne sais pas trop comment on appelle ça).
Sa section est de 22x25, elle est dans le sens de la longueur de la pièce (perpendiculaire au solivage), et encastré au 2/3 de la pièce (à 2m du mur).
Elle reprend donc une partie des efforts du plancher.

Or celle-ci a été coupée par les anciens propriétaires (agencement différent de la pièce).
JE veux donc la remettre en place, pour soulager le solivage, et réalisé un chainage (pour éviter la sensation de ressort quand on est dans la chambre).

Je pense mettre une poutre en chêne, en 30x30, d'une longueur de 7m20 pour une portée de 6m60, en lieu et place de l'ancienne.

Mes question sont donc:
-cette section est-elle suffisante?
-l’encastrement est-il suffisant (30cm)?
-et d'une façon générale, est-ce que mon approche est correcte, ou est-ce que j'ai tout faux?

Dans l'attente de vos remarques, suggestions ou conseils,

A bientôt!

Benoît

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

La démarche est bonne en théorie, sur le papier, mais très très très difficile à mettre en pratique.
Tout d'abord, s'il s'agit d'une poutre en Chêne, il faudra une section de 30 x 50.pour un poids de 650 à 700kg – les réactions aux appuis seront de 2730 kg.
Le décors étant planté, comment faire pour encastrer de 30 cm à chaque extrémité une poutre de 700 kg, sachant que pour l'encastrer il va falloir la faire rentrer non pas de 30 mais de 60 cm à une extrémité pour ensuite la faire entrer dans l'autre réservation.
Ensuite, avec des vérins, il faut plus que soutenir, mais légèrement soulever pour que toutes les solives soient soutenues, dans la mesure où elles ne sont pas déformées, parce qu'elle ne reviendront jamais..
Faire des assises bétons capables de reprendre les 2730kg.
Si vous vous sentez de taille, allez-y, mais ce sera sans mon conseil .............
Par contre, ce qui est certain, c'est que vous ne pouvez pas conserver ce plancher en l'état.
J'irais même jusqu'à dire qu'il peut être dangereux, non pas par les solives, mais par le plancher lui-même en ""agglo"" qui en aucun cas ne peut convenir par des entraxes trop important d'une part et sans doute des petites rives de dalles non supportées.

Publié par ben17 il y a 6 ans

Merci pour ta réponse Boisphile !

Je suis d'accord avec toi concernant la difficulté de la mise en place d'une telle poutre. J'ai prévu du monde pour me donner un coup de main, et je dois voir un maçon bientôt pour qu'il me prête du matos et me donne quelques astuces!
Aussi pour l'encastrement, l'un des deux murs sera percé de part en part, afin de faire "glisser" la poutre. Donc la mise en place "devrait" être un peu plus facile (étai, trétaux de maçon, rouleau...)

Par contre j'ai quelques question suite à ta réponse:

 -tu préconise une 30x50, ça me parait beaucoup. Sur quels paramètres tu te bases pour arriver à cette section?
 - et en résineux, ça donnerai quoi?
 - l''encastrement de 30cm dans les murs est-il suffisant, ou trop élevé?
 - pour la mise en place je pensais étayer toute les solives, afin de les soulever, est-ce jouable?
 - Des panneaux OSB à la place de l'agglo actuel améliorerait-il le plancher?
 - Un chainage du solivage apporterai-il quelque chose? (il ne faudrait pas que cela fasse plus de mal que de bien...)
 - enfin, qu'est ce des "rives de dalles non supportées", je ne suis pas du métier, et j'avoue ne pas connaître tous les termes.

Merci,
A+, Benoît

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

tu préconise une 30x50, ça me parait beaucoup. Sur quels paramètres tu te bases pour arriver à cette section?
Comme en tant qu'expert, j'évite de raconter des conneries, je ne préconise pas, je calcule avec un logiciel officiel, mais libre à vous d'en douter.

- et en résineux, ça donnerai quoi?
Une section plus importante puisque C24 au lieu de C30

- l''encastrement de 30cm dans les murs est-il suffisant, ou trop élevé?
La moitié de la largeur devrait suffire soit 15 x 30 = 450 cm² qui peuvent reprendre 10 tonnes, le problème, c'est la qualité de l'assise.

- pour la mise en place je pensais étayer toute les solives, afin de les soulever, est-ce jouable?
Ce serait évidemment mieux de soulever l'ensemble avec la poutre, mais dans la mesure où les solives ne sont pas déformées.

- Des panneaux OSB à la place de l'agglo actuel améliorerait-il le plancher?
NON ! dans tous les cas, le maxi autorisé est 70 cm, mais dans la mesure où le petites rives des dalles soient supportées et fixées aux solives ce qui ne peut être le cas pour vous.

- Un chainage du solivage apporterai-il quelque chose? (il ne faudrait pas que cela fasse plus de mal que de bien...)
Je ne comprends pas ce à quoi vous pensez.

- enfin, qu'est ce des "rives de dalles non supportées", je ne suis pas du métier, et j'avoue ne pas connaître tous les termes.
Un dalle de plancher est un panneau dérivé du bois de forme rectangulaire dont les 4 rives sont usinées, deux en languette et deux en rainure.
Comme tous rectangles il y a deux grandes rives et deux petites. Les dalles étant posées perpendiculairement aux solives, ce sont les petites rives qui doivent reposer dessus

Publié par ben17 il y a 6 ans

Bonjour,

Comme en tant qu'expert, j'évite de raconter des conneries, je ne préconise pas, je calcule avec un logiciel officiel, mais libre à vous d'en douter.


Non, non, non!!je ne mets pas du tout en doute vos résultats ou même vos compétences!!!
C'est juste que j'ai vu sur certains post que vous apportiez des éléments chiffrés (charge d'exploitation, flexion des solives...) pour compléter vos résultats. Ma question était seulement dans ce sens là. Mais en aucun cas une remise en question.
Aussi, j'ai une piste pour une poutre, toujours en chêne, mais en 35x40. Est-ce toujours insuffisant, ou est-ce que cela peut-être acceptable?

La moitié de la largeur devrait suffire soit 15 x 30 = 450 cm² qui peuvent reprendre 10 tonnes, le problème, c'est la qualité de l'assise.

Pour mon maçon cela ne pose pas de problème. Il faut tout de même prendre quelques précautions...mais il est là pour me conseiller et me donner un coup de main.

- Un chainage du solivage apporterai-il quelque chose? (il ne faudrait pas que cela fasse plus de mal que de bien...)
Je ne comprends pas ce à quoi vous pensez.


Je pense à un etrésillonnage. PLacer des "renforts" perpendiculairement aux solives afin de "raidir" le plancher, et limiter l'effet ressort ressenti à l'étage.
Est-ce une bonne idée?

En tout cas, merci pour vos réponse, c'est toujours un plaisir de vous lire!
Bonne journée!


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

NON, malheureusement, c'est la hauteur de poutre qui est importante. Si vous diminuez la hauteur de 25%, en gros vous augmentez la flèche de 86%.
Alors vous pouvez accepter du 260 x 500 du 370 x 450, mais si vous ne voulez pas dépasser 40 cm en hauteur, il vous faudra une 550 x 400 posée à plat.
Le rôle des entretoises n'st pas de raidir un plancher, mais d'éviter leur déformation sous charge quand la portée dépasse 60 x l'épaisseur de la solive. Dans votre cas, surtout sur 150 mm, cela n'apportera rien de plus et vous conserverez cet entraxe de 95 cm qu'il n'est pas possible de garder pour un plancher habitable.
Je vous rappelle que dès l'instant ou vous modifier ce plancher, vous devez le faire en respectant les normes en vigueur. Vous en êtes pleinement responsable. Avec un tel entraxe vous prenez donc volontairement un risque qui peut engager votre responsabilité pénale (et non civile) en cas d'accident.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

remplacement poutres celier

Publié par wil88

6 réponses
1530 vues
0 like

poutre chène à remplacer

Publié par mouf

2 réponses
2299 vues
0 like

Remplacer des murs par des poutres

Publié par Cristof

3 réponses
1616 vues
0 like

poutre pourrie à remplacer?

Publié par JacquesP

0 réponse
1254 vues
0 like

Remplacer des poutre de grange

Publié par manu.k

10 réponses
3873 vues
0 like