transformation comble w en A

Publié par bock il y a 9 ans

Bonjour

Je vais faire aménager mes combles donc la société va transformer la charpente en mettant des poteaux de reprise de charge aux rdc posé sur la dalle 15cm épaisseur alvéolaire sur vide sanitaire. Les poteaux seront situé au maximum a 1.5m du mur porteur





J’aimerai avoir votre avis si il n'y a pas un risque que la dalle cède ?

Bardonnier

Publié par Bardonnier il y a 9 ans

Bonjour,

J'ai du mal à croire que l'on puisse reporter le poids d'une charpente sur un plancher qui n'est pas prévu à cet effet, cad sans reporter le poids soit sur le sol, en traversant le plancher..soit en se positionnant à l'aplomb d'une fondation existante, sur un des fameux "mur porteur" du plancher...

A moins qu'un bureau d'étude sérieux vienne effectuer des relevés précis de la situation actuelle, ne vous lancez pas dans un tel chantier sans "garantie"..

Gael

Publié par bock il y a 9 ans

Merci.

Cela confirme bien ce que je pense
Je vais leur demander qu'il traverse la dalle pour se reprendre sur le sol du vide sanitaire en créant un petit massif en béton.
Juste pour info quel est l'ordre de prix environ pour une transformation maison 16m longueur 10 largeur
On me propose des devis entre 13000 et 17000 euros cela comprend juste la transformation (pas de velux ni escalier)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Très peu d'entreprises sont en mesure d'effectuer ce travail correctement, sans doute pas plus d'une par département.
En tout état de cause, il y a nécessité absolue d'une étude par un BE charpente.
Fuyez comme la peste les pseudos spécialiste de l'aménagement de combles qui vous disent : << Pas de problème, on a l'habitude, on en fait souvent et on a jamais de problème >>
L'aménagement de combles est la seconde cause de sinistre chez las assureurs, ce n'est pas par hasard et sachez que 99% sont réalisés par des """pros""", ça fait réfléchir.
Lisez ceci attentivement
http://boisphile.over-blog.com/categorie-895720.html

Et voici ce qu'en pense l'agence Qualité construction
Combles perdus :
Les risques d’une transformation
> LE CONSTAT
Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.
Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...
Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.
> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES
Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.
Défauts de renforcement
> Des éléments porteurs :
Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble
Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.
La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir
> Aux points singuliers :
Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.
Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.
Malfaçons diverses :
• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.
• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.
• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.
L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.
> LES POINTS SENSIBLES
• La conception.
La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.
• Les assemblages sont fortement sollicités.
Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.
• La qualité des bois doit garantir leur tenue
> LES CONSEILS DE PREVENTION
• Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d'origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;
• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.
Contrôler la bonne exécution de chaque phase avant de passer à la suivante ;
• Les bois et panneaux de plancher utilisés doivent être secs et préservés des reprises d'humidité en cours de chantier. N'utiliser que des produits de qualité ;
• Veiller de très près à la bonne exécution des assemblages.

Publié par DanielW il y a 9 ans

Bonjour
Boisphile nous sommes bien d'accord , c'est là un travail à haut risque et nombre d'entreprises n'en ont pas pris conscience et n'en mesurent pas toute la portée.
Concrêtement , quelle qualification OPQCB est requise pour ce type de travail ?
Cordialement

Publié par bock il y a 9 ans

Encore merci pour vos conseil et votre réactivité

Cela supprime une des sociétés que j’avais retenues.

Il en reste plus que deux cela fais 25 ans que ces deux entreprises réalise des aménagements de comble et il on un bureau étude.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Daniel, QUALIBAT n'est pas une obligation, c'est une démarche volontaire de la part d'entreprises qui souhaitent offrir un plus commercial à leurs clients. Mais il n'y a que, un peu plus de 30000 entreprises QUALIBAT en France.
Le problème n'est pas là, vous savez comme moi, qu'il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt on monte un dossier, on a quelques bonnes références et on obtient Q… et les choses changent, on paye sa cotisation et on est toujours Q…
Je ne parle pas de ceux qui ont été et continuent de s'en prévaloir…………….
On peut être bon charpentier (2311) et pour autant ne pas être à la hauteur du travail qui consiste à modifier des combles.
L'essentiel c'est d'utiliser un procédé qui existe, qui a été élaboré par un BE charpente et agréé par un bureau de contrôle.
Autre choix possible, mais plus cher, pour chaque affaire, faire faire l'étude par un BE.
Et surtout, être bien assuré pour ce travail, en décennale et responsabilité civile.
En fait on sait très bien que la transformation de combles est un travail très lucratif et qu'il suscite des vocations, tout comme la construction de MOB par exemple.
Beaucoup d'entreprises se disent ""spécialiste"" et en fait elles copient des procédés existants et tentent de les adapter.
D'autre font faire une étude par un BE pour un chantier précis et ensuite adaptent pour d'autres chantiers.
Tout cela est dangereux et irresponsable.
Par ailleurs, lorsqu'il y a pathologie, cela se traduit rarement par un effondrement, mais par des désordres extrêmement gênants pour les utilisateurs.
Hors, ces pathologies n'apparaissent pas tout de suite, mais plusieurs mois voire plusieurs années après.
Une fois sur deux, l'entreprise a disparu. Lorsqu'elle est encore là, ce sont des réunions de chantier, des bagarres d'experts, des discussions à n'en plus finir et lorsqu'on explique au client ce qui devra être fait et qu'il comprend les problèmes à venir, souvent une intervention dans les pièces sous jacentes, la pose de poutres et poteaux, le déménagement de l'étage aménagé etc etc …….Il préfère laisser tomber. Ensuite les entreprises on beau jeu de dire qu'elles n'ont pas de problème ……….
Quoi dire ? Il faut connaître ses limites de professionnel, allez au-delà c'est prendre des risques et en faire prendre aux autres, c'est exactement comme conduire sous l'emprise de l'alcool, on est persuadé qu'on est capable et un jour on finit par se casser la gueule et celle des autres.
Je préviens toujours les internautes qui consultent ce site de bien vérifier à qui ils on affaire, il y a des moyens de vérifier : Demander le pédigrée de l'entreprise, le nombre de salariés, le nom de l'assureur etc …..
Éviter les mecs qui vous donne le prix le jour de la visite sur un simple coup d'œil d'un quart d'heure, ceux qui disent qu'ils on l'habitude, qu'ils n'ont pas besoin de BE, ceux qui ne peuvent se prévaloir d'aucun système breveté, bref ! le b.a. ba !!!
Il y a des gens qui emmerdent les vendeurs de dix magasins pour acheter une machine à laver ou un aspirateur et qui ne prennent aucune précaution pour faire aménager leur comble en faisant confiance au premier venu c'est incroyable !!!
Vous ne ferez pas transformer vos combles de manière sérieuse à moins de 700 euro/m² (à moins de faire les finitions vous-même) selon les complications et les éventuels changements de pente compter entre 700 et 1300 euro/m².

http://www.combles-harnois.com/site.php?page=page15

Publié par nitoad14 il y a 9 ans

Bonjour bock

Dans le cadre de votre projet de transformation de charpente, pourquoi ne pas envisager l’utilisation de poutres Kerto .

J’ai moi-même fait transformer ma charpente par une entreprise qui utilise depuis
plus de 15 ans ce système pour lequel il existe des garanties.

Cette société travaille en partenariat avec Finnforest qui a mis au point il y a 20 ans le procédé de transformation de charpente « Les Nouveaux Espaces ».
Note de calcul à l’appui, cette entreprise, qui d’ailleurs ne fait que cela, a transformé ma charpente en 7 jours.
Pavillon de 12,50 ml x 8,50 ml – Pente 45°
Couverture en tuiles plates – Axe des fermettes 60 cm

Voilà comment ils ont procédé :
Découverture de quelques rangs de tuiles au-dessus de la gouttière.

Une poutre Kerto en 39x300 à chaque fermette clouée en applique de la fermette existante.

Mise en place de pièces de bois massif de section 38x225 (qu’ils appellent demi arbalétriers) toujours clouées en applique des fermettes.
Ces pièces de bois sont d’une seule longueur, reposent sur les poutres et vont jusqu’au faitage, les assemblages (appelés « goussets ») sont en OSB3 de 18 mm.

Les redressements (appelés jambe de force) sont en bois massif de section 38x200
Le plafond (appelé entrait haut) est en bois massif de section 38x200.

Mise en place d’étrésillons en bois massif de section 38x200, 4 rangs.

Contreventements derrière les jambes de force, et au-dessus des entraits hauts.
Découpe des W.

Mise en place de lambourdes de section 38x75 axe 50 cm.
Phaltex (isolant acoustique) et dalle de plancher en OSB3 de 18 mm.

Les arbalétriers sont doublés de chaque côté des trémies de vélux et de la trémie
d’escalier, des pièces de bois de section 63x175 (appelées renfort de casquette) ont été positionnées au-dessus des entraits hauts.

La largeur entre les jambes de force est de 5,70 ml.

Lors du 1° rendez-vous le commercial (le fils du patron) nous a expliqué à l’aide de photos, leur technique, a déterminé avec nous l’emplacement de l’escalier
(au-dessus de celui du sous sol avec petit vide sur notre entrée), a pris note de nos souhaits d’aménagement, 2 chambres, salle de bains et un grand salon.


Ensuite il est monté dans le grenier, a fait un relevé de la charpente et quelques photos, nous a préconisé le remplacement de la laine de verre, du moteur VMC et des gaines (25 ans !!!).

Rendez-vous a été pris deux semaines après au siège de l’entreprise, où nous avons pu rencontrer le patron et sa femme qui est la secrétaire.

Là nous a été remis notre devis bien détaillé et avec le prix de chaque poste.
Les plans super sympas correspondaient à quelques détails près à nos attentes.

Il a pris le temps de nous expliquer à nouveau à l’aide d’une charpente qu’ils ont reconstituée dans le show-room, la technique de transformation, nous avons pu voir des Vélux en situation, avons visité l’atelier pour voir les divers produits qu’il nous proposait.

Ensuite, nous avons visité un chantier en charpente, ce qui nous a permis de mieux visualiser la technique et de rencontrer une partie des salariés de l’entreprise.
Il avait aussi organisé une visite chez un de leur client où nous avons pu voir un aménagement qui correspondait à quelque chose près à notre projet
Un vrai marathon ! Mais qui nous a permis de nous rendre compte des volumes
et des surfaces, pas facile sur les plans.

Le chantier a démarré 4 mois après et a duré 6 semaines.

Le montant de la facture est de 34 800,00 TTC – TVA 5,50%
Charpente (12 850,00), Plancher, Vélux, Isolation et Plâtrerie
Electricité, Chauffage électrique, Plomberie Sanitaires et Escalier.

Nous avons eu la même équipe du début à la fin, des jeunes très sympas qui ont su nous écouter et répondre à nos questions.

Sans faire de l’auto satisfaction nous pensons avoir fait le bon choix.

Une autre entreprise nous avait proposé la technique avec 2 poteaux acier au rez-de-chaussée placés dans les cloisons qui supportent un assemblage de 2 pièce de bois positionnées dans la longueur de la maison et en empochement dans les murs pignons.
Ensuite un solivage et un renfort partiel des arbalétriers, je vous avoue que nous n’avons pas été convaincus par cette technique pourtant moi chère.
Est-il possible de justifier cette technique avec une note de calcul
(reprise de charges des poteaux, renfort partiel, ect…)

Il serait peut-être intéressant que les professionnels (dont Boisphile ) présents sur ce forum donne un avis impartial sur ces 2 techniques.
Merci de vos réponses.









Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

OH ! et bien je le donne tout de suite …………..
Vous illustrez parfaitement mes propos à longueur de pages de ce forum.
Effectivement vous avez fait le bon choix et la description de votre ""marathon"" est éloquente.
Pas de précipitation, une entreprise qui analyse, mesure, prend des photos, étudie, explique, utilise un procédé reconnu et au bout du compte un client qui ne choisi pas pour autant le moins cher et je suis prêt à parier que vous êtes un client content comme celui que vous avez visité.
Il n'y a pas de mystère !!! Bien sur, l'autre était moins cher sans doute vous a-t-il présenté un devis qui ressemble à un torche cul, sans grandes explications précises, parce qu'il à copié un procédé connu, mais qu'il ne sait pas calculer.
Pour finir d'illustrer mes précédents propos, 34800 euro pour quelle surface ? Histoire de donner une info complète aux lecteurs qui j'espère, seront nombreux.

Publié par bock il y a 9 ans

Merci pour votre description !

Le problème pour moi c'est la pente de toit environ 28 degrés sur 11m 20 de largeur

Ce qui donne une hauteur environ 2m50 a la pointe

Votre procédé apparent nous fait perdre une hauteur environ 30 cm ou 40 cm

Votre technique n'est pas adapté dans mon cas je pense.

La technique avec poteau me fait perdre une hauteur de 20 cm

On me propose une autre technique ou il travail de façade a façade sans poteau (la répartition des charges et donc sensiblement la même que pour des fermettes) entreprise grenier d'alsace

http://www.greniers-al.fr/accueil/accueil.php

La perte de hauteur est de 20 cm également.

Publié par bock il y a 9 ans

Pour info

Il récupère une largeur de 5 m sur 16.7 (2 chambres une sdb mezzanine sur le salon)

Soit environ 80 m² pour une surface habitable de 35m² maxi

Les velux il vaut mieux projection ou rotation. J’ai opté pour les projections de taille 114*118 pour les chambres et 78*98 pour la sdb. Es ce le bon choix ?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Je ne connais pas, mais s'ils jouissent d'une bonne réputation c'est important.
En tout cas ils ne sont pas novices c'est aussi important.
Essayez de faire jouer la concurrence et vous verrez bien :
Contactez TCH à Taissy (51) 03 26 05 07 55

Publié par bock il y a 9 ans

Déjà contacter ne vienne pas en Moselle

Publié par jono il y a 6 ans

Bonjour,
Je souhaite moi aussi faire modifier la charpente et créer un plancher porteur alors ce message s'adresse a NITOAD14 : serait-il possible de se contacter en message privé pour connaitre ton experience? Par avance merci

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Transformer une charpente fermette w en A

Publié par RégisC

0 réponse
2409 vues
0 like

transformation combles

Publié par Jeanmimi

12 réponses
6781 vues
0 like

TRANSFORMATION DE COMBLES

Publié par DAV76

1 réponse
2123 vues
0 like

COMBLE : Transformation Fermette traditionelle en fermette en A

Publié par AnthonyL

3 réponses
1867 vues
0 like

transformation d une charpente metallique en W par une en bois

Publié par roulian

1 réponse
744 vues
0 like