Vérification dimensionnement solivage existant

Publié par Félix59 il y a 6 ans

Bonjour,

En prévision de travaux d'isolation, les planchers intermédiaires de ma maison ont été ponctuellement mis à nu. Si je me réfère aux abaques du site, ils semblent sous-dimensionnés même si je n'ai pas noté de désordre type déformation.
Est-ce bien le cas? Si oui, quel travaux de renforcement seraient à prévoir (le cas échéant avec tolérance de flèche supérieure aux 1/400)?

Zone 1:
Solives 75x220 en épicéa
Portée 4,90 m
Entraxe 0,50 cm
Pièces à l'étage: chambres + couloir - cloisons légères(placo+ossatures métalliques)
Dalles agglo + revetement vinyl
En sous face: placo + pare-vapeur + isolation acoustique laine de verre

Zones 2
Solives 63x17 en épicéa
Portée 4,50 m
Entraxe 0,40 cm
Pièces à l'étage: chambres + couloir + sdb en partie (douche avec receveur résine) - cloisons légères(placo+ossatures métalliques)
Dalles osb + revetement vinyl
En sous face: placo + pare-vapeur + isolation acoustique laine de verre

Zone 3
Poutres et solives en chêne
En suivant la longueur de la pièce
Mur porteur - Poutre 200x250; portée 4,50 m - 2 poutres 200x250; portée 1 m car en appui sur massif maçonné brique entourant conduit cheminée centrale - Poutre 200x250; portée 4,50 m - Poutre sur mur supposé porteur (en cours de vérification)
Entraxe entre poutre variable de 2 m à 2, 40 m
Solivage 80x100
Entraxe 0,45m
Pièces à l'étage: chambre+ couloir + sdb (dont baignoire) - cloisons légères(placo+ossatures métalliques)
Dalles osb + revetement vinyl sauf sdb stratifié
En sous face: placo + pare-vapeur + isolation acoustique laine de verre

Merci d'avance à tous ceux qui voudront bien me faire partager leurs connaissances.

Cordialement,

Félix

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Zone 1 – Flèche sous charges 1/240 – Déformation à terme fluage inclus de l'ordre de 20mm – Taux de flexion 61%.

Zone 2 – Flèche sous charges 1/153 – Déformation à terme fluage inclus de l'ordre de 30mm – Taux de flexion 81%.

Zone 3 – Poutre 200x250 avec entraxe moyen de 220 - Flèche sous charges 1/275 – Déformation à terme fluage inclus de l'ordre de 17mm – Taux de flexion 56%. – Solives pour une portée de 2300 - Flèche sous charges 1/290 – Déformation à terme fluage inclus de l'ordre de 8mm – Taux de flexion 40%

Pour information, pas de vinyl en dalles et méfiez vous des "fantômes" des lamelles d'OSB.

Attention au format des dalles ; 2500 pour entraxes 500, 2400 pour entraxes 400 mais pas de possibilité pour l'entraxe de 450 qui doit être un sous multiple de la longueur utile des dalles.

Publié par Félix59 il y a 6 ans

Un grand merci Boisphile pour cette réponse précise et rapide.

Si je suis rassuré côté résistance (à vrai dire moins rassuré pour la zone 2 avec son taux de flexion de 81%...), je compte bien profiter des travaux en sous-face du plancher pour retrouver un peu de confort.

Zone 1 –
Solution 1: Selon abaque 120 + 120 kg/m2 :remplacement des solives existantes par des nouvelles de section 100 x 250 avec un entraxe 50 cm

Solution 2 : Doublage des solives avec solives de même section (passage de l'entraxe à 25 cm).

Zone 2 –
Solution 1: Selon abaque 120 + 120 kg/m2:remplacement des solives existantes par des nouvelles de section 75 x 225 avec un entraxe 40 cm

Solution 2: idem zone 1 avec solives 63 x 170 (passage de l'entraxe à 20 cm)

Quel serait le gain en terme de résistance, de flèche sous la charge dimensionnante pour les solutions envisagées? Pour les solutions 2, quelles devrait être la nature et les résistance des pour des fixations par sabot métallique dans la brique perforée?

Sous réserve, que les solutions 2 permettent l'amélioration escomptée du confort, je leur trouve comme avantages:
* de ne pas diminuer la hauteur de plafond
* une manutention plus aisée
* de pouvoir passer à des dalles de plancher de moindre épaisseur car je dois tout refaire (petites rives des dalles actuelles non supportées et classe de service non connues...toujours la même histoire!).
Par contre, si j'ai bien compris, le risque est de voir apparaître des "vagues" liées aux différences de taux d'humidité entre les anciennes et les nouvelles solives. Je suppose que le phénomène est moindre lorsque les solives ajoutées sont de même section. Est-ce que je me trompe?


Zone 3 – Je sèche...Le doublement des poutres nécessiterait sur un côté de la pièce à prendre appuis sur les linteaux de fenêtres dont je ne connais pas encore les dimensions.

Un grand merci d'avance de vos critiques sur les solutions que j'envisage

Cordialement,

Félix

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Si je suis rassuré côté résistance (à vrai dire moins rassuré pour la zone 2 avec son taux de flexion de 81%...NON ! pas de problème, le taux peut monter à 99%, il y a la sécurité derrière. C'est pour cela que beaucoup de gens se trompent en calculant en RDM par exemple, parce qu'ils ne prennent en compte que la résistance du bois. Mais dans la grande majorité des cas pour des planchers courant d'habitation, ce n'est pas la résistance qui dimensionne, mais la déformation – Un exemple concret pour illustrer. Si je reprends la zone 1 et que j'augmente les charges jusqu'à obtenir un taux de flexion de 99%, la flèche serait alors de 1/135 soit une déformation globale de 37 à 40mm. Mais une telle déformation si elle n'est pas admissible, ne provoquera pour autant pas la rupture de la solive – Il faut dépasser les 75 mm de déformation pour entrevoir les risques de rupture.), je compte bien profiter des travaux en sous-face du plancher pour retrouver un peu de confort. Le confort, c'est effectivement ce qui est demandé.
Zone 1 –
Solution 1: Selon abaque 120 + 120 kg/m2 :remplacement des solives existantes par des nouvelles de section 100 x 250 avec un entraxe 50 cm
10 x 25 étant l'appellation commerciale, mais en réalité elles font 95 x 245 – Avec un entraxe de 500 vous êtes au 1/400 ce qui est bien, mais si vous passez avec un entraxe de 417 vous passez à 1/475 pour un très bon confort. Cela vaut peut-être la peine de poser deux solives de plus ........... Réaction d'appuis avec entraxes 500 = 320kg avec entraxes 417 = 270kg

Solution 2 : Doublage des solives avec solives de même section (passage de l'entraxe à 25 cm). En théorie, sur le papier l'idée est bonne en obtenant une flèche de 1/450, (réaction d'appuis 165kg) mais en pratique il faudra aligner les arases supérieures des anciennes te des nouvelles, c'est bien sur possible, mais en comptant la différence de coût entre solution 1 et 2, je pense que la 1 est plus raisonnable. Mais c'est vous qui voyez !!!

Zone 2 –
Solution 1: Selon abaque 120 + 120 kg/m2:remplacement des solives existantes par des nouvelles de section 75 x 225 avec un entraxe 40 cm  
Vous avez commencé avec des 95 x 245, continuez avec un entraxe de 500, comme cela ce seront les mêmes dalles d'OSB en 2500. Si non il faut passer au 2400 et il n'y en a pas partout. Entraxes 500 = Réaction d'appuis 245kg

Solution 2: idem zone 1 avec solives 63 x 170 (passage de l'entraxe à 20 cm)

Quel serait le gain en terme de résistance, de flèche sous la charge dimensionnante pour les solutions envisagées? Pour les solutions 2, quelles devrait être la nature et les résistance des pour des fixations par sabot métallique dans la brique perforée?

Il vous faut des sabots Simpson SAE 440-95-2 et des fixations par tiges filetées LMAS et résine POLY-GP ou des Spit Satelis.

Sous réserve, que les solutions 2 permettent l'amélioration escomptée du confort, je leur trouve comme avantages:
* de ne pas diminuer la hauteur de plafond
* une manutention plus aisée
* de pouvoir passer à des dalles de plancher de moindre épaisseur car je dois tout refaire (petites rives des dalles actuelles non supportées et classe de service non connues...toujours la même histoire!).
Par contre, si j'ai bien compris, le risque est de voir apparaître des "vagues" liées aux différences de taux d'humidité entre les anciennes et les nouvelles solives. Je suppose que le phénomène est moindre lorsque les solives ajoutées sont de même section. Est-ce que je me trompe?
Non ! et de plus avec de petits entraxes cela limite aussi ce risque. Mais réfléchissez bien à la mise en œuvre, parce qu'un entraxe de 200 ou 250mm cela ne fait que 137mm de passage entre deux solives et 175mm, les ailes des sabots vont se chevaucher et vous n'aurez pas la place de clouer les sabots latéralement. Alors il faudra remplacer les pointes par des vis et donc acheter une visseuse à renvoi d'angle ......................................

Zone 3 – Je sèche...Le doublement des poutres nécessiterait sur un côté de la pièce à prendre appuis sur les linteaux de fenêtres dont je ne connais pas encore les dimensions. Faites un copié-collé de la zone 2 puisque c'est la même portée.

Publié par Félix59 il y a 6 ans

Encore un grand merci pour vos conseils et votre soucis de pédagogie.

J'ai pris le temps d'envisager les différentes possibilités pour finalement retenir la solution du doublage des solives existantes malgré les difficultés pratiques à propos desquelles vous avez pris le soin de m'alerter.

La raison en est le suivante: en tant que simple et modeste bricoleur il est plus rassurant pour moi de ne pas toucher ce qui est déjà en place et solidement fixé...

J'ai donc phosphoré pour tenter de contourner les problèmes pratiques que cela pose.
Je précise qu'au niveau des maçonneries, toutes les solives sont scellées. Seules une dizaine de solives sont fixées par sabots sur une poutre que je n'ai pas décrit dans mon premier message pour ne pas compliquer la description (j'en vérifierai néanmoins le dimensionnement une fois qu'elle sera mise à nu car je suppose qu'elle est solidarisée à un linteau en béton armé crée pour une ouverture)

Voici la méthodologie envisagée sachant que les travaux se font uniquement par le dessous et à 4 bras:
* Levage de la solive et plaquage sur le dessous du plancher
* Maintien "en pression" avec des étais de chantier
* Mise en place et fixation des sabots
Pour le calage des solives en hauteur,il me semble plus aisé de caler et de fixer les sabots sur une pseudo-muralière type entretoise entre les solives existantes (comme évoqué lors d'un post précédent http://www.bois.com/forum/sujet/renforcer-solivage-45463) que de les fixer directement dans la brique.
Cette solution est-elle réalisable dans mon cas? Quelle résistance pour les scellements de la muralière? Par ailleurs, je n'ai pas bien compris comment devaient être mis en place les vis type HECO Topix CC (le lien vers SFS est inactif)
Lorsque les solives existantes sont déjà fixées sur sabots , puis-je décaler cette pseudo-muralière de quelques cm (l'épaisseur du sabot) pour contourner le problème de revauchement des ailes des sabots dû à un extraxe réduit? Si cela est possible comment la fixer?

* Visage latéral des sabots sur les solives à l'aide d'une visseuse à renvoi d'angle

J'espère ne pas abuser de votre temps (et de celui de tout ceux qui me liront) car je conçois que mon inexpérience puisse aboutir à des solutions peu orthodoxes...

Cordialement,

Félix

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Aide vérification dimensionnement solivage

Publié par cedric63

10 réponses
1367 vues
0 like

vérification de solivage

Publié par lidiriel

11 réponses
1754 vues
0 like

Verification solivage

Publié par Jeremie05

4 réponses
2596 vues
0 like

Verification du solivage

Publié par Marvin

9 réponses
110 vues
0 like

renforcement solivage existant sous dimensionné

Publié par alexspp

0 réponse
1288 vues
0 like