Entraxe Solivage pour toiture terrasse

Entraxe Solivage pour toiture terrasse

il y a 10 ans

Bonsoir,

Mon tout premier post sur ce forum,

Après maintes recherches sur le web en général et ce forum en particulier, je n'ai pas trouvé confirmation de la structure envisagée pour une toiture terrasse.
Il s'agit d'un atelier (modèle réduit de la maison), ossature bois, isolé en paille (murs et toit) avec toiture végétalisée. La pente est de 5°env.
3 pannes 12x24 (dont 2 sur l'ossature et une soutenue en son milieu par un poteau 20x20) de 9,5m, équidistantes de 3,5m, portée de 4m pour l'intermédiaire, soutiennent des chevrons en lamellé-collé de 42x400 (taille due à la paille).
Ma question est la suivante: puis-je partir sur un entraxe de pannes de 800mm ???
Le calepinage serait parfait avec mes dalles d'OSB 3 22mm en 2400x675 ainsi que pour les bottes de paille (80x45cm).
Pour info, le toit supportera une charge constante de 2,2T de paille, 60kg de membrane(!) et 3,5T de pouzzolane, arrondi à 6T pour 68m2 environ. Situé en zone neige A2 à 850m, je trouve une charge extrême de 182 DaN/m2. Soit une charge de 76 + 182 = 256 DaN/m2.


Merci d'avance pour vos éclairements !!

Jpeg.

PS: je suis preneur de documentation papier ou virtuelle sur ce genre d'abaques!

[Modération : Attention à ne pas citer de marques, le site Bois.com et son forum ne peuvent en faire la promotion.]

31 réponses

1-10 sur 31 réponses
1/4
1. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Plusieurs choses :

Vous dites toiture végétalisée, OK !

Donc pannes, sur les pannes les chevrons, entre les chevrons la paille ………..

1) Qu'est-ce qui tient la paille en dessous ? Il faut bien des panneaux sous les chevrons, non ?

2) Sur quoi repose l'étanchéité, dans la mesure où l'OSB n'est plus admis en support et que de toute façon en 2400, il n'y a que du 16mm ?

3) Comment est contreventé cette toiture ?

4) Quel est le système de retenue et drainant du substrat ?

5) Quel est le coefficient de charge du substrat saturé en eau.

Informations :

En Zone 2A, à 850 mètres d'altitude, la charge de neige est de 155 kg/m² et 265 en extrême.

De plus, il y a une charge forfaitaire de 100 kg à compter (règles professionnelles)

Je pense donc que dans un premier temps il conviendrait de revoir les charges et de las décomposer comme il se doit, charge permanentes, moyen terme et court terme et on y verra plus clair.

Ensuite il faut donner des précisions car 3 pannes dont deux sont sur l'ossature et une au milieu, équidistantes de 3m50, puis vous demandez si un entraxe de pannes de 800 conviendrait ……………

Il faut aussi avoir conscience que des chevrons portés dur 3 appuis, c'est l'appui milieu qui prend 65% des charges, donc la panne milieu qui elle-même est sur 3 appuis qui se prend donc aussi 65% des charges. Il faudra donc absorber la compression perpendiculaire sur une surface de 200 x 120 mm.

Merci de revenir avec des précisions pour aller plus avant.

2. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Bonsoir,

Tout d'abord, merci pour l'intérêt porté à ma question. Alors, voici les éléments manquants:

1) Qu'est-ce qui tient la paille en dessous ? Il faut bien des panneaux sous les chevrons, non ?

La paille est rentrée en compression et ne nécessitera pas de renfort inférieur, une simple volige couplée à un pare-vapeur habille le plafond (il s'agit ici d'un atelier et non de la maison où nous reverrons sûrement notre façon de faire).


2) Sur quoi repose l'étanchéité, dans la mesure où l'OSB n'est plus admis en support et que de toute façon en 2400, il n'y a que du 16mm ?

Les panneaux que j'ai acheté sont vendus pour 2400x675. Du coup, dans le doute, je vérifierai demain mais il me semble avoir 2,4m.


3) Comment est contreventé cette toiture ?

L'OSB et la paille font office de.


4) Quel est le système de retenue et drainant du substrat ?

À 5°, pas besoin de retenue pour la pouzzolane.


5) Quel est le coefficient de charge du substrat saturé en eau.


Au grand maxi, + 30kg/m2 (sources d'après différents substrats mélangés terre/pouzzolane). Man calcul de charge de pouzzolane est déjà surestimé par rapport à la réalité (densité 1 prise en compte pour 0,7 estimé)

Informations :


En Zone 2A, à 850 mètres d'altitude, la charge de neige est de 155 kg/m² et 265 en extrême.

Erreur de ma part !!

De plus, il y a une charge forfaitaire de 100 kg à compter (règles professionnelles)

Je pense donc que dans un premier temps il conviendrait de revoir les charges et de las décomposer comme il se doit, charge permanentes, moyen terme et court terme et on y verra plus clair.

Ok


Ensuite il faut donner des précisions car 3 pannes dont deux sont sur l'ossature et une au milieu, équidistantes de 3m50, puis vous demandez si un entraxe de pannes de 800 conviendrait...........

Erreur de syntaxe, je voulais parler des chevrons.


Il faut aussi avoir conscience que des chevrons portés dur 3 appuis, c'est l'appui milieu qui prend 65% des charges, donc la panne milieu qui elle-même est sur 3 appuis qui se prend donc aussi 65% des charges. Il faudra donc absorber la compression perpendiculaire sur une surface de 200 x 120 mm.


En ce qui concerne la toiture, elle fera environ 9x7,5m (Lxp) dont 80cm en débord de toit sur l'avant et 40 cm sur l'arrière de la profondeur.

Merci de revenir avec des précisions pour aller plus avant.
Pas de soucis !
Merci encore.


[Modération : Attention à ne pas citer de marques, le site Bois.com et son forum ne peuvent en faire la promotion.]

3. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Vérification faite sur l'OSB tout à l'heure...
La juste cote est de... 2500 !!!!!
Dont acte.

4. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

On avance …….

On a une panne milieu avec et 3m50 de chaque coté, donc 7 mètres.

Ensuite, vous dites des débords de toit de 80 et 40 cm.

Alors les chevrons mesurent-ils 800 + 3500 + 3500 + 400 = 8200

Ou bien 800 + 3150 + 3150 + 400 = 7500  ??

Par ailleurs, 5 degrés font quand même 8.75% soit par exemple sur 7500 quelques 660mm ………. Bon !!!

Mais quel système avez-vous choisi, juste pour que je vérifie les détails sur l'avis technique, tous les fabricants d'étanchéité en on un ?

5. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

On avance, on avance, c'est une évidence, mais on a pas assez d'essence pour retourner dans l'autre sens (A.Souchon)...!!!
Alors pour les chevrons, ils feront dans les 7,7m , l'atelier faisant 6,5m au nu extérieur des murs. J'avais donné la cote de 3,5m entre pannes pour majorer les contraintes. L'entraxe sera compris entre 3,05 et 2,95m, ceci étant dépendant de la mise en place des ballots dans l'ossature, pose décidée aujourd'***.

Quant au système d'échantéité, je n'ai pas encore choisi de fabriquant. Mais ça sera une membrane  EPDM.

Et toujours merci pour votre attention, je ne m'en lasse pas, mais sûrement vous, non?

[Modération : Attention à ne pas citer de marques, le site Bois.com et son forum ne peuvent en faire la promotion.]

6. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Contrairement à ce que dit notre ami Boisphile, l'OSB sous membrane caoutchouc est dans les règles de l'art.

La plupart des kit d'étanchéité (assez chers d'ailleurs) sont vendus avec des colles destinées à être appliquées directement sur l'OSB avant de couvrir par la membrane.
Les industriels ne s'amusent pas à vendre des produits hors DTU puisque c'est eux qui tiennent gentiment la plume de nos si prolifiques fonctionnaires-rédacteurs de normes diverses et variées.

Dans la présente, Jpeg nous pose un problème de dimensionnement parfaitement clair dans son premier post :

1) la panne du milieu et son pilier tiendra-t-elle sous la pression ?

2) 800 mm d'entraxe entre les chevrons pour recevoir l'OSB ? Est-trop large ?

Mes réponses ci-dessous sont faites à la volée, de mémoire sans m'être documenté, à vérifier donc..

1) la panne du milieu prend 65% du poids du toit selon Boisphile et les usages habituels de calculs (en fait elle prend moins du fait des débords de toit, pour simplifier en ajoutant de la marge de sécurité, nous considérerons 65% du poids du toit sans les débords)
On rajoute 170 kg/m² au calcul de Jpeg (70 kg pour le poids de la neige sous-évalué et 100 kg pour les gens qui iront planter leur tente faire leur pique-nique sur la jolie terrasse végétale) et on arrive aux environs de 420 daN/m².

Les paresseux calculent en général les toits végétaux à 500 daN/m².
Ici, la paille et la pouzzolane étant des solutions plus légères que le toit végétal classique, les 420 daN/m² ne paressent pas aberrants.

65% x 6,5m x 420 daN/m² = 1774,5 daN/m

La panne du milieu prend une charge linéaire d'un peu moins que 1,8 tonne par mètre.

Pour simplifier encore en augmentant la sécurité, on considère que la panne est coupée au niveau de son appuis sur le plier. ça fait donc deux pannes de 4m de portée avec appuis-pivot aux extrémités. Le moment de flexion maximal (correspondant à la charge linéaire de 1,8 tonne/m sur 4 m) au centre de la portée est donc de Mtmax = 1,8 tonne.m (c'est le moment moyen de la charge linéaire sur la demi-portées)

Le moment de flexion admissible de la panne devrait être donné au à la vente du bois, Ici, on va faire avec les moyens du bord avec 100kg/cm² en résistance admissible à la flexion de l'épicéa, on considère la section 12x24 de la panne en une succession de couches successives de largeur 12cm, d'épaisseur "dh" (en cm) h étant l'altitude par rapport au plan d'axe de la panne qui varie de -12 à 12 cm, et le moment de flexion fournit par chaque couche est
Mt(h) = 100kg/cm² x dh x 12cm x |h|, résultat en kg.cm
le moment de flexion admissible par la panne est donc l'intégrale des Mt(h), pour h variant de -12 à 12.

On trouve Mt admissible = 100 x 12 x 12² = 172 800 kg.cm = 1 728 kg.m

à un chouilla près, je dirais qu'on est dans les clous.
Même si une petite vérif. serait pas mal venue :-)

2) 80cm d'entre-axe pour recevoir l'OSB me parait trop espacé, surtout avec la charge que va prendre l'OSB.

Solution un peu pénible pour celui qui doit faire le chantier :
- pas de nouvelles lambourdes 38x400 car elles doivent coûter la peau des fesses, mais poser par dessus dans l'autre sens un réseau de grosses lattes (section 40x40 minimum espacées de 40cm)


7. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Non monsieur Sylox, pour être accepté en support de toiture et d'étanchéité, il faut être dans les DTU de la série 40 ou bénéficier d'un avis technique, d'un agrément technique européen et d'un document technique d'application.

Le seul OSB qui bénéficiait d'un AT était le Triply dont j'ai été en quelque sorte le père en France et depuis qu'il ne se fabrique plus, aucun OSB ne bénéficie d'un AT.

Et je rappelle au passage que comme pour les planchers, les petites rives doivent reposer et être fixées sur les supports (chevrons) et que pour ce faire, l'entraxe de ces chevrons doit être un sous multiple de la longueur utile de la dalle qui doit donc être en CTBH ou en CTBX pour autant que conformément à la loi, ils soient traités contre les insectes xylophage et le termite si le lieu est sous arrêté préfectoral.

8. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Houlà ! On a affaire à un avocat ^^

Attention, chaud devant !
La construction n'est plus une affaire de physique de chimie et de bon sens pratique, mais une affaire de droit et d'assurance en responsabilité, on n'est pas sorti de l'auberge, les enfants ^^

 Allez mes chéris, si vous devez souscrire une assurance et respecter la foultitude de normes inutiles, parfois imbéciles, demandez conseil à Boisphile, il a l'air de s'y connaître. J'avoue humblement que ce n'est pas mon cas.

[Modération : Attention à ne pas citer de marques commerciales, Bois.com et son forum ne peuvent en faire la publicité de quelque façon que ce soit; De plus, veillez à garder un ton cordial et mesuré afin de conserver un esprit d'entraide et des échanges dans de bonnes conditions.]



.


Edit : réponse de Sylox à la modération :

Je ne faisait que donner des liens vers des vidéo Youtube ou Dailymotion afin de d'appuyer mon discours et mettre en exergue les contradiction entre les différentes normes quand notre ami Boisphile cite les normes françaises comme si elle étaient des vérités universelles, l'alpha et l'oméga de toute construction pérenne possible.

Quand à l'esprit cordial et mesuré, je crois le garder totalement, même après m'être fait traité de professionnel irresponsable, d’apprenti sorcier.

Pour l'intérêt du débat, merci de modérer votre modération :-)

9. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Bonjour, Pourquoi [Marque] n'a toujours pas un AT français? Est ce que l'OSB va bientôt être intégré dans le DTU 43.4?

[Modération : Rappel, le forum Bois.com ne peut faire la promotion d'une marque plutôt qu'une autre, de quelque façon que ce soit.]

10. Entraxe Solivage pour toiture terrasse il y a 9 ans

Allez, l'attention a été attirée sur cette sottise de dalle OSB ou non sous la membrane, alors que mon calcul de structure (fait à la va-vite, ce qu'il ne faut jamais faire) comporte deux erreurs..

Le résultats est malheureusement défavorable à notre valeureux constructeur JPEG, je suis désolé d'être porteur de cette mauvaise nouvelle, mais je me disait bien aussi que cette panne centrale était un peu faible.

Boisphile a été prompt à insister sur de la nomenclature quand la baraque s'écroule, Certains diront que c'est le propre d'un fabriquant de normes, d'autre diront que c'est la nature humaine qui est tellement prévisible..

1ère correction - calcul du moment de flexion admissible par la panne :

On considère toujours la section de la poutre comme un empilement de strates de largeur 12cm, d'épaisseur infinitésimale dh et d'haltitude par rapport à l'axe horizontal de la poutre h.

Comme la panne a une hauteur de 24cm, h varie entre -12 et 12, le moment de flexion admissible par la panne est toujours la somme des moments de chaque strate, mais attention, les deformations lors de la flexion vont croissante à mesure qu'on s'éloigne de l'axe, et comme nous nous plaçons dans le cadre des déformation élastiques, l'effort de contrainte est proportionnel à la déformation.

L'effort de contrainte admissible (en pression ou en tension) de 100daN/cm² s'applique donc au strates extrêmes d'altitude -12 et +12, les autres strates d'altitude h n'encaissent dans le même temps qu'une déformation, donc une contrainte, proportionnelle à l'altitude |h| soit 100daN/cm² mutliplié par le rapport |h|/12.

Le moment admissible infinitésimal fournit par chaque strate est donc
Mt(h) = effort surfacique x aire de la strate x distance à l'axe
Mt(h) = (|h|/12 x 100) x (12 x dh) x |h| = 100 x h² x dh (en daN.cm, h et dh en cm)

(cas général d'une poutre en matière de résistance R de hauteur H et d'épaisseur E : Mt(h) = 2RE/H x h² dh )

Le moment de flexion admissible de la panne est alors l'intégrale des Mt(h) pour h variant de -12 à 12 et on trouve
MTadm. = 2/3 x 100 x 12x12x12 daN.cm = 1 152 daN.m

(cas général, l'intégrale de -H/2 à H/2 de 2RE/H x H²dh donne :
MTadm. = 1/6 x R x E x H² cette formule doit bien exister quelque part dans un cours de RDM)

2ème correction : calcul du moment maximal que doit encaisser la panne :

Portée 4m, charge linéaire 1800daN/m, le moment maximal est le moment moyen sur une demie portée multiplé par la longueur de cette demi portés évidemment.

en l'espèce, ça nous fait 3600 daN.m

Nous ne sommes vraiment pas dans les clous, on impose un effort de flexion de 3600 daN.m à une poutre qui ne devrait pas supporter plus de 1150 daN.m.

Evidemment que si ce garage est déjà construit, il tient debout avec sa panne actuelle, en effet la résistance à la rupture du bois peut facilement atteindre 5 à 600 daN/cm², et on a fait les calcul avec les charges maximales possibles, qui ne se sont certainement pas présentées jusqu'ici.
Mais le bois évolue dans le temps, il peut être agressé par des xylophage, et il "travaille" mal, une trop fort contrainte dans le temps finit par l'affaiblir.
Les marges de sécurités qui entrent dans les calculs sont tout à fait nécessaires.

Faut rajouter des piliers ou changer la section de la panne centrale (12 x 42 serait idéal mais ça doit pas être facile à trouver) ou encore tripler cette panne centrale... voilà voilà... encore désolé pour JPEG, donne nous de tes nouvelles l'ami :-)

1-10 sur 31 réponses
1/4

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer