Méthode de fixation muralière sur murs en pierres

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Bonjour,

Je suis en phase de refaire le solivage au dessus du RDC, de façon à pouvoir aménager 2 chambres et un couloir.
J'ai déposé l'ensemble des solives qui étaient scellées dans le mur (murs de 50 cm d'épaisseur composés de pierres montées à la terre) d'une trentaine de cm.

La pièce du RDC (sans mur de refend) mesure 6.95 x 6.05 m.
Suivant le blog de boisphile, je pense utiliser du 100/300 à entraxe de 50 cm pour poser de l'OSB3 de 2500 de long.

Mon problème concerne la fixation de ces nouveaux madriers.
J'envisage de poser une muralière en Kerto ou lamellé collé de 50x300 environ sur chacun des murs de 6.95m, et donc des madriers dans l'autre sens fixés sur le planc des muralières par sabot métalliques.

Mais voilà, le R+1 comporte de nombreuses ouvertures, et je me demande si les scellements (tiges filetées scellées chimiquement à mi hauteur de la muralière) assureraient un ancrage suffisant au niveau de ces ouvertures, car peu de charge de maçonnerie à ces endroits.

Puis-je procéder tout de même de cette manière avec des muralières en une pièce en remaçonnant le dessus des linteaux jusqu'au niveau du sol fini (couler du béton, ou maçonner des pierres au mortier bâtard, + perçages ultérieurs pour sceller les tiges filetées)?

Ou alors est-il plus judicieux et plus solide de poser les solives directement sur les linteaux au niveau des ouvertures, et rajouter des bouts de muralières de part et d'autres de ces ouvertures? En rajoutant peut-être des équerres entre les solives posées sur linteaux et les bouts de muralières...

Dans tous les cas, j'envisage d'utiliser les anciens trous de solive rebouchés au béton afin d'y sceller solidement les tiges filetées.
Enfin, le fait de percer la muralière à environ 5cm du bord près des pignons (position des anciens trous) pose t-il problème?

Ci-joint 2 photos pour visualiser la chose. C'est la même chose de l'autre côté sauf que les ouvertures sont décalées par rapport à celles-ci.
Photo 1
Photo 2

Merci d'avance de votre aide car je suis actuellement coincé dans mon chantier, ne sachant pas déterminer la meilleure méthode à utiliser...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 ans

Le problème, c'est qu'avec une telle portée, la réaction aux appuis d'une solive est de 400 kg. Hors on voit sur une des photos, que le linteau au-dessus de la porte-fenêtre reprend 3 solives soit 1200 kg.
J'ai fais une simulation et à mon sens, le mieux serait une muralière posée sur poteaux.
Le Kerto S fait très bien l'affaire, prenez du 360 x 63 mm qui est standard comme muralière et délignez le en deux fois 180 x 63 pour les poteaux.
Un poteau à chaque extrémité et un poteau au droit de chaque ouverture.
Je ne sais pas s'il y a aussi des ouvertures sur l'autre mur, mais en tout cas ne dépassez pas 2m50 de portée entre chaque poteau.
Maintenez le risque de flambement (quasi nul) au milieu du poteau par une simple patte à scellement de chaque coté.
Isolez bien la partie au sol et celle qui est contre le mur par un produit bitumineux.
Je pense que ce sera le plus économique, le plus facile et le plus rapide. Comme vous ferez sans doute un doublage, les poteaux seront noyés dedans. L'assemblage poteau poutre avec une plaque de liaison Simpson suffit, lorsque tout est monté, les solives maintiennent l'écartement entre les muralières.

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Bonjour Boisphile, et merci d'avoir pris le temps d'étudier mon cas.

Votre solution est techniquement très intéressante.

Mais malheureusement, je ne peux pas utiliser de poteaux, car mon RDC est composé d'un plancher chauffant avec chape flottante, qui n'est donc pas prévu pour reprendre ce genre de charges.
De plus, je n'aurai pas de doublage sur un des murs (celui opposé à la porte-fenêtre), qui restera lui en pierres apparentes.

Quelles valeurs de charges plancher avez-vous pris pour arriver aux 400 kg par appui de solive?
Aussi, il y a relativement léger de maçonnerie au dessus de ces linteaux, donc ça compense peut-être un peu la charge des solives...

Quoiqu'il en soit, je vais donc devoir choisir entre une des 2 solutions que j'ai évoqué dans mon premier message...

La muralière pleine longueur serait donc peut-être plus adaptée, en coulant du béton au-dessus des linteaux pour y sceller des tiges filetées.

La muralière doit être préférablement percée à son 1/3 inférieur ou au milieu de sa hauteur?

Merci de votre aide infiniment précieuse!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 ans

Les tiges filetées sont la plus mauvaise solution, il faut mieux sceller des corbeaux métalliques sous la muralière à raison d'un tous les 80 cm environ.

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Oh! Pourquoi est-ce une mauvaise solution?
J'aurai pensé qu'une tige filetée de 18 mm tous les 70 cm correctement serrée et avec de larges rondelles aurait été suffisamment solide! Le soucis est que je n'aurai pas la place de sceller des corbeaux car le bas de la muralière sera au même niveau que le haut des linteaux.. voire même un peu plus bas!

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 ans

On peut poser avec de la tige filetée, pour autant qu'elle soit placée dans un tube dont le diamètre intérieur est égal au diamètre extérieur de la TF et que le tube soit placé lui-même dans un trou sans aucun jeu.
Autant dire que c'est mission totalement impossible sur chantier. De plus, le bois en séchant va créer des jeux qui créeront eux-mêmes des désordres. C'est la raison pour laquelle l'emploi de la tige filetée en assemblage est interdit en charpente.

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Je n'aurai pas pensé que c'était carrément interdit! Quand on voit la fréquence avec laquelle cette solution est employée en rénovation (vu au cours de mes nombreuses recherches sur internet)...

Malheureusement, dans mon cas, je n'aurai pas le choix... Je rajouterai peut-être des corbeaux entre les linteaux, mais bon ce ne seront que 2 ou 3 corbeaux sur 7 m de muralière....

Publié par Giuliano il y a 10 ans

J'ai peut-être trouvé une solution qui me permettrait de me passer des tiges filetées, au profit de corbeaux scellés tous les 70 cm...

A propos des corbeaux, est-ce que du tube rectangulaire de 35x20x1.5 scellé "à plat" serait suffisant? Car j'aimerai les cacher dans le faux plafond...

Merci!

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Bonjour!

Voici donc la nouvelle solution envisagée:

- Encatrement (15 cm environ) de 2 poutres lamellé collé dans les murs en pierres de 55 cm d'épaisseur
- Scellement de corbeaux tous les 70 cm sur chacun des murs opposés sur lesquels reposeront 1 muralière
- Fixation de bastaings par étriers métalliques sur le flanc des 2 porteuses en lamellé collé et des muralières
- Pose d' OSB 2 ou 3 de dimensions à définir


Je me suis donc livré à quelques calculs afin de dimensionner les poutres à utiliser:

Charges totales 240 kg/m²

Surface de chargement maxi d'une poutre lamellé collé:
2.05 x 6.95 = 14.25 m²

Charge sur 1 poutre porteuse:
240 x 14.25 = 3420 kg
Poids du solivage: 50 x150 à entraxe 40
(18 solives x 6m) / 3 = 36 m
36 x 5 kg/m = 180 kg
Poids propre d'une poutre lamellé (140x480) collé hors appuis: 6.95 * 39 kg/m = 271 kg

Charges totales sur la porteuse en lamellé collé: 3420 + 180 + 271 = 3871 kg
soit 557 kg/m soit 5.57 kN/m


D'après un tableau de dimensionnement pour le lamellé collé trouvé sur internet, je devrai utiliser des porteuses en 140x480 (flèche de 1/400).

D'après les abaques de Boisphile, je pourrai utiliser un solivage en bastaings de 50x150 à entraxe 50, ou entraxe 40 suivant les dalles utilisées.


Calcul de la charge par corbeau métallique:

Surface de chargement d'une muralière:
1.10 x 6.95 x 240 kg/m² = 1835 kg

Poids d'une muralière en 50x150:
5kg/m x 6.95 = 34.75 kg

Poids solivage (avec entraxe 40 et bastaings 50x150):
1.10 m x 18 solives x 5kg/m = 100 kg

Charges totales sur 1 muralière:
1835 + 35 + 100 = 1970 kg

1970 / 11 corbeaux = 180 kg par corbeau

Comme indiqué dans mon message précédent, j'envisage de réaliser des corbeaux en tube rectangulaire de 35x20x1.5. Seraient-ils suffisamment solides?

J'attends un devis/dimensionnement pour les porteuses en lamellé collé.

Merci de me dire si je n'ai pas fait d'erreur dans mes calculs, et si cette solution vous paraît cohérente!

Ci-joint un petit schéma pour visualiser la solution
Schéma

Merci pour tout!

Julien



Publié par Giuliano il y a 10 ans

Bonjour,

Boisphile, si vous me lisez, je vous serai très reconnaissant de m'indiquer si les sections des muralières en 50x150 et le dimensionnement des corbeaux en tube rectangulaire 30x20x1.5 vous paraissent suffisants s'il vous plait.

En effet, je dois acheter le matériel demain ou mardi au plus tard car on peut me prêter un camion.

Bien cordialement,

Julien

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 ans

Bien sur, avec du 140 x 480 vous n’en êtes pas loin, mais à mon sens ce n’est pas suffisant, probablement de vieux abaques avec un coefficient de fluage de 1.5, c’est le piège des abaques ……………..
De toute façon, je ne vous conseille pas de vous baser sur une flèche de 1/400 avec une telle portée, si non vous aurez un effet de pompe au milieu que vous n’apprécierez sans doute pas à long terme. Pour une telle portée, il faut approcher les 1/480 – 1/500 pour être confortable.
Prenez du 160 x 480 si vous en trouvez, mais cela m’étonnerais ………….. Poids 300 kg – Réaction aux appuis 1970 kg – Surface d’appui 160 x 100
N’oubliez pas une chose fondamentale pour les appuis, le poids d’une grosse voiture sur un carte postale, vous avez intérêt à les soigner ces appuis !!!
Pour les solives, je confirme.
Pour les corbeaux il faut du 40 x 40 x 2

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Merci d'être intervenu aussi rapidement.

Demain j'attaque la fabrication des corbeaux ;-)

Pour la surface d'appui 160x100, si j'ai bien compris, cela veut dire que les 2 poutres en lamellé collé doivent être encastrées de 10 cm minimum? S'en suivra un scellement au mortier bâtard avec quelques pierres.

Merci pour toutes vos précieuses recommandations! Vous faites un travail remarquable sur ce forum!

Je vais maintenant me mettre au boulot et arrêter de vous harcelez avec mes questions!!

Respectueuses salutations.

Julien

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Bonjour Boisphile et tous les lecteurs!

J'aurai aimé savoir s'il était impératif que les corbeaux d'extrémité soient scellés à une vingtaine de cm des extrémités de la muralière?
Car mes trous (ceux des anciennes solives) sont déjà faits, et en les utilisant, l'axe de mes corbeaux d'extrémité se retrouveraient donc à 3 ou 4 cm de l'extrémité des muralières...
J'aimerai évidemment, dans la mesure du possible, me passer de reboucher ces anciens trous pour recreuser 10 cm à côté...

Merci d'avance!

Julien

Publié par Giuliano il y a 10 ans

Edit: L'axe des corbeaux ne serait pas à 3 ou 4 cm mais à 7 ou 8 cm pardon.
Les corbeaux ne porteront au maximum que 180 kg chacun.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Fixation ou encastrement sur des murs en pierre

Publié par fabfab

0 réponse
1528 vues
0 like

Fixation de solives sur mur en pierre

Publié par pelou21

1 réponse
1989 vues
0 like

Type de fixation pour mur en pierre

Publié par Nicolas

6 réponses
173 vues
0 like

Fixation Muraliere et mur fragile

Publié par playmobil

4 réponses
1905 vues
0 like

fixation muralière sur mur en moellons

Publié par PyhH

3 réponses
2915 vues
0 like