Normes pour renforcer un plancher bois

Publié par Carine il y a 9 ans

Bonjour,
Je fais rehausser mon pavillon en banlieue Parisienne, le plancher existant en bois n'étant pas assez résistant, il a fallu le renforcer:
Les dimension de la pièce sont les suivantes: 640X690cm.
Cet espace est destiné à recevoir deux chambres et une salle de bain.
La structure est la suivante: Un madrier de 230X80mm de 690cm soutient les bastaings de 160X63mm de 320cm sur lesquels reposeront des plaques d'aglo de 22mm sur lesquels sera collé du parquet Chêne de 23mm. Un poteau vertical en bois sera placé au centre du madrier pour éviter le flambage.
L'espacement entre les bastains n'est pas régulier et peut atteindre 50cm, ce qui me parait bien trop!!
La trémie d'escalier est faite en bastaings mais n'est pas particulierement renforcée.
Ma question est la suivante: l'entrepreneur a-t-il travaillé suivant les normes prévues pour renforcer ce plancher, et si non qu'aurait il du faire?
Merci de me répondre rapidement afin de remédier rapidement au problème, le chantier n'étant pas encore terminé.

Publié par Wandak il y a 9 ans

Je suis curieux d'avoir l'avis des pros du forum, car ça me semble vraiment rik rak autant pour la poutre centrale que pour les solives de 160 X 63.

Je ne comprends pas l'intérêt de calculer comme ça au plus juste ou de sous-dimensionner. Le travail est le même, et quelques centimètres cube de plus de bois, c'est pas la mort comme différence de prix !!

Comme c'est parti, il est à craindre que la pose des dalles se fera également avec des économies : ça ne sera pas des dalles hydro, elles ne seront pas collées entre elles, peut-être pas vissées, etc. A surveiller !


Publié par vms09charpente il y a 9 ans

il faudrait des solives en 8x18 ( à condition qu'il n'y ait pas de plafond )
et la poutre porteuse en 12x31 ( toujours sans plafond )
pour être dans les normes

il y a fort a parier que ca va etre souple......


les entraxes entre bastaing non réguliers ca laisse présager que les dalles d'agglo ne seront pas posées selon les normes avec les petites rives supportées....

que vous dire à part bon courage.....

rémy

Publié par Carine il y a 9 ans

Merci pour vos réponses, j'ai omis de préciser que les solives sont scellées dans les murs.
Je compte demander à l'entrepreneur de rajouter des bastaings entre chancun des bastaings deja posés, cela est il une bonne solutions?

Publié par vms09charpente il y a 9 ans

ca ne changera rien à la poutre porteuse principale qui est sous dimensionnée.
Donc soit il faut 2 poteaux répartis au lieu d'1
soit il faut refaire

ensuite l'entraxe des solives dépend exclusivement de la longueur des dalles de plancher et vous ne dites rien la dessus

Rémy

Publié par Carine il y a 9 ans

Que dois-je exiger de la part de mon entrepreneur?
Comment faire au mieux pour renforcer la structure en sachant que c'est un travail de rénovation et que tout a été fait entre le solivage déjà existant (demi-bastaings d'époque 1930) sur lequel est accroché le plafond de BA13 sur rails métalique?
En fait pour ce qui est du madrier, on ne peut pas faire grand chose car la disposition des pièces du dessous ne le permet pas.
D'après vous le poteaux vertical n'est pas suffisant? de quelle section doit il être?
Pour ce qui est du solivage, il faut s'assurer que chaque dalle reposera a ses extremités sur un bastaings, d'autre part l'écart de 50cm entre chaque n'est pas un problème pour la solidité du plancher?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Totalement irresponsable ! Demandez à l'entreprise de vous fournir la note de calcul du BE charpente.
Je prends le pari qu'il vous répondra : << On n'a pas besoin de BE on a l'habitude, on fait ça tous les jours et on n'a pas de problème>> Demandez leur par la même occasion, un justificatif de le décennale pour ce type de travaux et téléphonez de suite à l'assureur pour vérifier s'il est bien qualifié pour ça et s'il est à jour de ses cotisations.
Ca, c'est ce que vous auriez du faire avant même de signer le devis.
Rares sont les entreprises capables de faire ce travail correctement, s'il y en a une par département c'est bien tout !!!
Bref ! quand on passe la poutre porteuse aux calculs, les résultats sont les suivants :
Portée 6900, bande de chargement 3200, charge permanente 130 kg/m² et temporaires 120 kg/m². (plancher courant) sur trois appuis dont 1 milieu.
Flèche totale en fin, fluage compris = 1/250 (normal pour une porteuse 1/500)
Taux de flexion 200 % et taux de cisaillement 150 %
Les réactions d'appuis sont les suivantes : 1120 – 3680 – 1120
Le poteau milieu se prend 3680 kg, OK, mais à condition que ce poteau soit au moins un 75 x 225 comme la poutre et c'est un minimum.
Raisonnablement, la poutre milieu devrait être u 100 x 300 avec un appui en 100 x 250 et si on veut du travail correct il faudrait même un lamellé collé (plus stable et plus sec) en 135 x 270 avec un poteau en 135 x 135.
Avec un entraxe de 500, les solives devraient être en 75 x 175.
Il faut demander à l'entreprise de revoir sa copie, faute de quoi vous prenez un expert et mettez cela dans les mains de votre assureur. Ils ont l'habitude ce type de pathologie est courante, c'est la deuxième cause de sinistres.
Concernant les entraxes, ceux-ci doivent être réguliers et sous multiple de la longueur utile des dalles.
Donc il y a fort à parier que la pose n'est pas correcte non plus, c'est-à-dire que les petites rives de dalles ne reposent pas sur les solives et donc qu'elles n'y sont pas fixées ce qui est une obligation normative.
Compte tenu des carences manifestes de l'entreprise, il y a fort à parier que les assemblages des dalles ne sont pas non plus collés.
Concernant le parquet en 23 mm, soit c'est du massif et il faut le clouer, soit vous souhaitez le coller et alors il faut un parquet à coller c'est-à-dire un soit un composite soit un massif dans une épaisseur moins importante de type 14 ou 15 mm.
En résumé, dans cette affaire, tout est faux et je vous conseille de tout mettre en œuvre pour démontrer l'incurie de l'entreprise, la sortir du chantier et faire refaire le travaux par quelqu'un de plus sérieux.
J'insiste sur le fait que, mécaniquement et à long terme, le risque n'est pas négligeable et qu'il convient de prendre cela avec tout le sérieux qui s'impose.

Publié par Carine il y a 9 ans

Merci pour ces conseils avisés.
Je vais voir demain avec l'entrepreneur comment faire au mieux et envisager le passage d'un expert.
Cependant pouvez vous me confirmer que la solution préconisée plus haut par "vms09charpente" de placer deux poteaux verticaux permettrait au madrier de 230X80 de supporter la charge?
Merci encore de votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 ans

Oui, je confirme que deux poteaux règlent le problème de la porteuse avec des réactions d'appuis de : 750 – 2040 – 2040 – 750
Il faudra des poteaux de section 75 x 125 minimum pour reprendre la compression localisée.
Ce sera difficile à mettre en œuvre, mais c'est possible, par contre cela ne règle pas le problème des solives et du plancher.
Personnellement, je ne tenterais pas de trouver un tel arrangement avec l'entreprise qui de toute façon est fautive et incompétente.
Il faut la mettre devant ses responsabilités, c'est à elle de trouver les solutions et de prouver qu'elles sont correctes, mais surtout pas à vous, cela pourrait vous être préjudiciable en cas de confit.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

norme plancher bois

Publié par calcbois

1 réponse
1743 vues
0 like

norme

Publié par frux

1 réponse
1209 vues
0 like

Norme CE sur les Panneaux Bois

Publié par woodpro

3 réponses
1108 vues
0 like

structure de plancher est elle aux normes ?

Publié par Duboi

3 réponses
1488 vues
0 like

Norme des dalles plancher

Publié par GrégoryT

1 réponse
1520 vues
0 like