Salle de bain sur OSB et ventilation en sous-face

Publié par benoit5 il y a 2 ans

Bonjour à tous,

il me semble que ces questions n'ont pas encore été posées.

Dans le cadre d'une extension en bois, je souhaiterais faire réaliser une douche à l'italienne carrelée sur plancher OSB (donc sans receveur). Une célèbre firme allemande propose bien un système de désolidarisation pour carrelage sur plancher bois qui office de SPEC (donc pas possible dans l'espace douche si j'ai bien compris) sous Avis Technique. Ils proposent également un système de SEPI (donc possible dans l'espace douche) sous Avis Technique mais uniquement pour ouvrages en maçonnerie.

L'utilisation de leur système de désolidarisation en SEPI n'est pas couvert par l'Avis Technique, mais la firme en question donne des recommandations techniques pour usage dans ce cas.

D'où ma première question:
- quelqu'un a-t-il déjà réalisé ou sait-il comment réaliser une douche à l'italienne sans receveur sur un plancher en OSB? Si oui, quelle est la meilleure solution, utiliser un système de ce type, rajouter une chape sur l'OSB pour partir sur un ouvrage en maçonnerie (même si rajouter une chape sur un plancher bois me paraît bof bof pour l'humidité...)? Dans tous les cas, je me doute qu'il faudra respecter une flèche plus faible que dans une plancher classique, et certainement une pente (ce qui est possible dans le cadre de mon projet).

Avec un carrelage sur plancher OSB, on bloque les transferts d'humidité, il faut donc ventiler la sous-face. Logique, mais ...
que veut dire "ventiler la sous-face" exactement ? La laisser à l'air libre? Peut-on plaquer? Si oui faut-il laisser des grilles d'aération? Dans ce cas, comment détermine-t-on la section de ces grilles?

Si quelqu'un a des retours d'expériences sur ces deux questions, je suis preneur!

En vous remerciant d'avance...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Les Allemands sont les champions du monde, tout le monde le sait, ce n'est pas pour autant que les Français sont tous nuls.

Ils sont peut-être plus rusés, dans le mesure où leur garantie ne va pas au-delà de 5 ans, c'est une façon de voir les choses et  de rarement entendre parler des problèmes …………….

Les Suédois, chez qui il n'y a pas de baignoire "pour éviter de se baigner dans de l'eau sale" on inventés ce type de douche bien avant les Italiens ……………

Revenons-en aux choses sérieuses :
Douche ou pas douche, le carrelage doit obligatoirement être désolidarisé du panneau support.

http://boisphile.over-blog.com/tag/pose%20de%20carrelage%20sur%20plancher%20bois/

L'essentiel est de réaliser une étanchéité absolument parfaite.

Concernant la ventilation du panneau support, ce n'est pas si simple dans le mesure où l'espace ne doit pas être confiné il faut donc créer un "courant d'air".

Mais au cas où vous auriez des pièces d'eau au RCH, si vous avez un très bonne VMC ou un film pare-vapeur au plafond de la pièce sous-jacente, vous n'aurez pas besoin de ventilation sous le panneau.

Mais évidemment s'il n'y a ni VMC ni PV et que vous ayez une cuisine ou une SDB dessous, cela va être très compliqué.

Vous ne pouvez pas prendre de l'air extérieur, car lorsqu'il fera froid, il se formera de la condensation sous le panneau.

Bref ! Comme toujours, le problème est celui de la conception générale, anticiper et non voir au fur et à mesure.

Publié par benoit5 il y a 2 ans

Merci Boisphile,

Concernant la ventilation sous-face, il y a partiellement une pièce de service sous cette douche, mais équipée d'une vmc neuve que j'ai en plus choisie surdimensionnée, avec deux grilles d'aération dans le placo ça devrait faire l'affaire. Cette douche est aussi partiellement au-dessus d'un espace extérieur, mais ca ne devrai pas poser de problème. Le produit d'étanchéité joue le rôle de pare-vapeur côté intérieur si je ne me trompe pas.

J'avais déjà lu cet article de votre blog, il me semble que ces 3 procédés n'assurent que la désolidarisation et non pas l'étanchéité en plancher (en tout cas, au sens de leurs Avis Technique).
Ma question était en fait: quel procédé d'étanchéité peut-on utiliser dans le cas d'une telle douche sur dalle OSB?

On trouve en effet des infos sur de nombreuses façons de faire (notamment via le coulage d'une chape) ou même de nombreux produits, mais j'ai du mal à trouver quelle serait la "bonne façon de faire", au sens des normes et divers Avis Techniques, difficile de juger du sérieux de ces produits!

Publié par benoit5 il y a 2 ans

Merci pour votre réponse Boisphile,

ce produit -dipétanch avant carrelage- si j'ai bien compris, se placerait directement sur l'OSB afin de créer l'étanchéité.

Je me pose cependant 4 questions :

1) ce produit ne me semble avoir aucun ATec, DTA ou marquage quelconque. Comment puis-je être sûr qu'il s'agit d'un produit "sérieux" ?

2) Sans autre document que la fiche technique (assez succincte), aucune info sur les relevés sur murs nécessaires, traitement des points singuliers, etc... comment devraient-ils être traités?

3) ce produit se place avant le procédé de désolidarisation du carrelage quel qu'il soit. Or, les ATec ou fiches techniques de ces procédés ne citent pas les revêtements d'étanchéité comme support possible. Puis-je être sûr qu'ils sont compatibles entre eux ? et compatibles avec les systèmes de siphon de sol ?

4) enfin, est-ce que je me pose trop de question ?

En vous remerciant d'avance ...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Il faut savoir raison garder !!! D'un coté vous vous lancez dans une opération à hauts risques qui ne répond à aucune norme, réalisée par un non professionnel qui ne disposera d'aucune assurance en cas de désordre et vous venez discuter d'un produit connu depuis des décennies pour réaliser l'étanchéité des piscines par exemple, sous le prétexte qu'il ne dispose pas d'un AT, mais que vous apportera un AT dans ce cas ? Pensez-vous que les industriels de cette trempe fabriquent de mauvais produits pour accumuler les désordres ? Dans 99.9% des cas de désordres, c'est la mise en oeuvre qui est responsable.

Publié par benoit5 il y a 2 ans

Je ne connaissais pas l'historique de ce produit, et ne voulait évidemment pas le dénigrer. Si vous me dites qu'il est utilisé depuis des décennies pour des piscines, c'est que ça doit être du sérieux.


En fait la plupart des éléments seront réalisés par des professionnels (toutefois il n'y a pas de maîtrise d'oeuvre):
- le clos-couvert: la structure bois, y compris la pose du plancher et de l'OSB, menuiseries extérieures, isolant insufflé, pare-vapeur et lattage devant le pare-vapeur, la toiture.
- la pose du carrelage, en sol et mur (évidemment avec tout ce qui va avec, préparation des support, étanchéité, siphon, etc...)
- je garde à ma charge d'autres "lots": électricité, plomberie sauf siphon encastré, parements de murs (plaques plâtre), parement des sous-pentes (lambris massif peint), pose du parquet.

Mon carreleur me propose de passer par une nappe de désolidarisation du fabricant allemand, mais comme il s'agit d'un cas de figure un peu particulier, j'ai préféré contacter le fabricant qui m'a confirmé l'usage en SEPI de leur produit, bien que leur ATec ne vise qu'un usage en SPEC.

Ces questions ont pour but d'une part de m'assurer que les conseils donnés par le fabricant ont été les bons pour utiliser ce type de procédé, et d'autre part de m'assurer qu'il n'y ait pas de meilleur procédé. Si en plus je peux être sûr que leurs assurances pro fonctionneront en cas de problème (ce qui comme vous le dites, et un risque réel pour ce cas de figure), ce serait le top.

Cela dit, vous dites quelque chose de très intéressant: il n'y a pas de norme. Vous voulez dire pour les douches sans seuil de manière général, ou pour les douches sans seuil sur plancher bois? Ce cas de figure ne serait donc pas réalisable dans un marché public par exemple? Savez-vous sinon quelles précautions seraient prises?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

toutefois il n'y a pas de maîtrise d'oeuvre Attention, vers qui vous retournerez-vous en cas de litige. Et surtout ne vous impliquez pas dans ce chantier, même si cela vous démange, parce qu'en cas de litige, l'entreprise pourrait vous accuser de jouer au Maître d'oeuvre et à tout le moins d'immixtion fautive dans l'acte de construire.
Par contre dans les contrats passés avec les entreprises, précisez bien par écrit : Respect absolu des normes (DTU) en vigueur.

la pose du plancher et de l'OSB  A suivre de près car très souvent posé hors DTU.

isolant insufflé  Je vous le déconseille car même à 65kg/m3 nous avons constaté des tassements jusqu'à 30cm. Le DTU demande des panneaux semi-rigides.

une nappe de désolidarisation  Très bien, mais n'acceptez que ce qui est décrit dans l'avis technique et s'il s'agit d'un ATE, il faut obligatoirement un DTA (Document Technique d'Application - CSTB)

leurs assurances pro fonctionneront en cas de problème  Ne rêvez pas ce n'est pas l'assurance du fabricant, mais celle de l'entreprise qui fonctionnerait. J'écris cela au conditionnel, parce que s'il est prouvé que l'entreprise a mis en oeuvre le produit différemment de la prescription de l'AT ou DTA, elle peut refuser de prendre en charge.
Ne vous laissez pas endormir par des paroles que tout le monde aura oublié dans 5 ou 6 ans.

Concernant la douche proprement dite, ne confondez pas les marchés publics avec architectes, Maître d'oeuvre etc... et votre cas personnel ou vous serez tout seul face aux experts des assurances dont le seul et unique but est de faire dépenser le moins possible à leurs donneurs d'ordres.


Publié par benoit5 il y a 2 ans

Merci pour ces conseils.

d'après ce que je sais, lorsqu'il n'y a pas maître d'oeuvre, l'entreprise est réputée jouer ce rôle si le maître d'ouvrage n'est pas un professionnel. Sauf s'il y a immixtion du maître d'ouvrage bien évidemment, d'où votre conseil. Mais vous m'avez parfaitement cerné :"même si ça me démange", difficile de faire confiance aveuglément, c'est pour cela que je me renseigne, non pas pour donner des directives, mais pour m'assurer que ce qui est proposé tient la route.

Sur le fond, comme vous dites, il faudrait respecter l'Avis Technique, mais celui-ci précise bien uniquement usage en SPEC, pas en SEPI. Avez-vous connaissance d'un procédé qui le serait?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Lisez ceci et vérifiez la qualification du carreleur.
Lorsqu'il y a des désordres, les paroles ne comptent pas. (Croyez moi, je suis expert)

http://212.85.131.55/fileadmin/medias/fiches-pathologie/amenagements-interieurs/amen_f06.pdf

ainsi que le cahier 3567 du CSTB, le restant est de la littérature qui n'engagent que ceux qui y croient.:

http://evaluation.cstb.fr/doc/certification/certificats/qb11-01/qb11-01-classement-des-locaux-en-fonction-humidite-des-parois-010506.pdf

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Sous face ventilée ???

Publié par gepeto67

5 réponses
1994 vues
0 like

ventilation en sous face d'un plancher carrelé...

Publié par Lionel23

4 réponses
3387 vues
0 like

Ventilation de la sous face d'un plancher CTBH

Publié par Renovator

1 réponse
1436 vues
0 like

OSB dans une salle de bain

Publié par renduck

2 réponses
2248 vues
0 like

Salle de bain et osb

Publié par menium

3 réponses
1057 vues
0 like