charge maxi sur un plancher ?

Publié par leffond il y a 11 ans

bsr,

 

j'ai réalisé un plancher de 10 m de long entre deux murs de ma grange espacés de 4.2 m avec des poutre en douglas de 80x220 encastrées tous le 0.6m !
dessus cloué un planché osb 18mm !

quelle charge maxi répartie peut supporter ce plancher?

merci d'avance pour vo réponse

 

Publié par ITHACA il y a 11 ans

Salut Leffond,

Ton cas perso nous donne l'opportunité de faire un comparatif intéressant entre la charge admissible d'un plancher bois et celle que tu aurais si tu le finissais en structure mixte bois-béton (connecteurs + béton).

Bien sur, seule la première situation répond à ta question. Tu ne demandes pas à renforcer ce plancher pour en augmenter la charge totale admissible. Mais j'anticipe en calculant le meme plancher connecté à du béton.

D'ailleurs, tu peux partir comme ça:

Situation 1
existant: solivage 8 x 22, entraxe 60, portée 4,20m. Platelage 18 mm. Charges admissibles (donc hors poids propre): ?

Suituation 2
structure idem + connecteurs de H 40mm (14 par solive) et béton épaisseur 5cm:
charges propres prises en compte.
Charges permanentes: 180 kg/m2
(dont revetement de sol, faux plafond et cloisons éventuels)
Charges d'exploitation: 200 kg/m2

Charges calculées totales: 380 kg/m2

Bien sur, les considérations techniques que je te soumets sont justifiables par note de calcul, à ta disposition si tu veux.

Bon travail

ITHACA

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

La toute première réflexion qu'un professionnel devrait faire, c'est qu'un entraxe de 600 pour des dalles OSB de 2500 ça ne colle pas du tout, puisque dans ce cas les petites rives des dalles ne sont ni portées ni fixées aux solives donc non réglementaire et puisqu'on en est là, on peut aussi supposer que les assemblages n'ont pas été collés et je ne pose pas la question des fixations qui du coup ne sont pas correctes non plus.

Conclusion objective : Plancher non-conforme.

Sur le plan purement mécanique, avec 240 soit 120 temporaire et 120 permanent et pour autant que la section soit réellement 80 x 220 et non 75 x 215 la flèche calculée, fluage inclus est de 1/ 366.

Alors que le minimum requis est 1/400 et que l'on recherche plutôt le 1/450 pour éviter les vibrations de la fréquence 8 Hz.

Publié par ITHACA il y a 11 ans

Ponctuel comme un horloger suisse,

Boisphile nous donne donc la réponse à la situation 1: le calcul des charges admissibles n'est pas possible parce que le plancher n'est pas conforme...

La situation 2 s'en trouve d'autant renforcée. Le travail à fournir pour rendre ton plancher habitable est donc:
- soit dépose de l'existant et repose en conformité, et là il n'y a qu'à suivre les indications de boisphile pour partir sur du neuf,
- soit renforcement de l'existant comme suggéré par mes soins, et, pour ne pas chagriner qui que ce soit, sous réserve d'accomplir l'intervention totale selon les indications du fournisseur des connecteurs.

Il est évident que l'approche économique est un critère très réducteur. Mais souvent, au bout du compte, c'est cette dimension qui fera orienter un projet dans un sens plutot que vers un autre. Dans ce cas précis, il serait peut etre dommage de se passer de la structure déjà existante, d'autant plus que sa non-conformité comme plancher bois, en cas de mise en oeuvre de la connexion, sera corrigée par l'intervention elle-meme et les performances du plancher lui-meme seront augmentées de façon très significatives.

Comme dirait Magdane, c'est vous qui voyez....


C'est sur que si tu avais soumis ton projet avant le premier clou...

A+

ITHACA

Publié par ITHACA il y a 11 ans

Approfondissement nécessaire concernant les flèches:

T'as raison Boisphile, une flèche réduite, signal de bonne rigidité du plancher, est un gage de confort non négligeable pour l'occupant de l'édifice.

Mais je ne comprends pas bien les références que tu prends en compte.

Je m'explique: dans un Dossier Technique établi par le FCBA en 2008 (on va donc admettre que ses sources sont à jour), il indique que les valeurs limites pour la France, selon l'annexe nationale de NF EN 1995-1-1 (pour delta 1) L/300 en instantané et  L/200 en finale, ce qui serait nettement moins contraignant que ce que tu nous indiques.

Donc je serais tenté de te demander: les indications de la norme sont elles compatibles avec celles des DTU et ATEC des composants du plancher?

Un éclaircissement de ta part sur ce sujet serait le bienvenu.

Dans l'attente...

NB: le FCBA remplace le feu CTBA depuis 2007, comme tu dois bien le savoir du reste.

ITHACA

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

Oui, rassurez vous, je connais très bien le FCBA et je fais même partie de sa commission de normalisation.

Il ne faut pas tout mélanger………….. les références indiquées sont bien sur celles de l'EC5, mais faut il encore calculer et prendre les valeurs qui sont celles retenues pour l'EC5. Perso, je peux calculer aux deux méthode puisque je bénéficie des deux version d'un logiciel justement FCBA, mais les calculs en EC5 sont très souvent un peu pénalisantes par rapport aux CB 71 que je continue donc à utiliser tant que les EC5 ne seront pas la seule et unique référence. Les flèches paraissent moins pénalisantes, certes, mais le calcul est beaucoup plus complexe et ainsi, par exemple pour les charges, alors qu'en CB 71 on prend 20% en permanent pour calculer le fluage, avec les EC5 comme les durées de charges sont découpées en plusieurs tranches, on se retrouve avec bien plus de 20%. Les apparences sont trompeuses.

Publié par leffond il y a 11 ans

merci pour vos réponses !

ce plancher ne sera pas une zone habitable mais servira à stocker du bois de chauffage !

les sections sont bien 80x220 caracheté en scirie et non chez br*co truc !

pourquoi mon plancher est il non conforme ?

je n'ai pas bien compris !

 

a+

 

Publié par ITHACA il y a 11 ans

OK les amis,

Une brève interruption d'émission indépendente de notre volonté...et nous voilà de retour!

Merci Boisphile. C'est vrai, le CB 71 n'est pas encore abandonné comme unique texte de référence en France et représente la connaissance la plus courante des règles de l'emploi du bois dans la construction. Mais, comme tu le dis toi meme, dans la mesure où il sera (bientot!) abandonné au profit de l'EC5, ne conviendrait-il pas de s'y faire dès aujourd'*** ?
Après tout, dans 7 ans, les édifices sur pied ne seront évalués, dimensionnés, controlés qu'à partir de ce texte...

Ensuite, je pense que la plus grosse difficulté consiste à ne considérer la technique de renforcement par connexion et mise en oeuvre d'une structure mixte bois-béton que comme une solution CONCURRENTE au bois et non comme une vraie solution COMPLEMENTAIRE qui permette d'optimiser la présence du bois, là où le bois seul est "non conforme" aux exigences du Maitre d'Ouvrage.

Le cas de figure que nous soumet leffond est vraiment emblèmatique. La structure bois existante ne passe pas. Ses besoins en charges admissibles sont très élevés : au moins 600kg/m2  en permanentes.

A part déposer et remonter ex-novo. Que peut faire leffond?

A vous de m'en dire plus,

NB: leffond, t'es passé où?

 

Publié par leffond il y a 11 ans

oups ! désolé, j'ai de gros problème avec fr** en ce moment !

la vrai question est :

j'ai mon planché comme décrit, en douglas, combien de bois (stères) puis stocker sur celui ci ?

donc encharge permanente ?

5 tonnes, 10, 15 ? en répartissant

 

merci

 

Publié par ITHACA il y a 11 ans

Salut leffond,

1ère considération: Boisphile nous dis que ton plancher ne passe pas (ce que je n'ai aucun mal à croire). Tu dois donc te résigner à le renforcer ou le reprendre de 0.
2ème considération: tu souhaites stocker du bois. Le calcul de l'incidence de la charge est à faire en kg/m2.
Ensuite tu pourras faire l'opération arithmétique de la conversion de la surface couverte x la hauteur = tonnage total réparti.

Donc la démarche est relativement simple:

Ton plancher, comme tu nous le décris NE PASSE PAS. donc, charges admissibles: 0 kg/m2

Bien sur, 0 kg/m2, ça parait incoyable et c'est un peu fort. Mais il n'y a pas d'autre signification valable pour interpréter l'expression: "CELA NE PASSE PAS".

Toi, tu as besoin, pour le stockage, de reprendre au moins:
charges permanentes: 150 kg/m2 + charges d'exploitation (150 kg/m2 + xkg/m2 )

la valeur de x correspondrait donc à ton stockage de bois.
tu mets quelle hauteur de bois stocké? 1m - 1,5m - 2m?
ensuite facile, 600kg/m3 densité du bois X par hauteur de bois stockée X par m2 couverts = incidence totale de charge reprise par ton plancher pour le stockage.

Bien sur, on pourra toujours te dire que si tu stockes du bois, tu ne peux pas "exploiter" l'espace par d'autres charges et donc tu pourrais enlever au calcul final les charges permanentes (hors poids propre plancher toujours). Mais bon, qui peut le mieux, peut le moins. Vaut mieux conserver des coefficients de sécurité raisonnables...

Donc, toujours dans le sens de ce que te disais Boisphile au début, laisse tomber l'idée de pouvoir employer ton plancher tel quel pour quoi que ce soit...

Ou tu renforces, ou tu remplaces...

A+

ITHACA

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

charge maxi

Publié par AlainR

5 réponses
2062 vues
0 like

Charge maxi en compression

Publié par Gilles33

11 réponses
1474 vues
0 like

charge maxi pour faux plafond

Publié par Ramdam

0 réponse
1096 vues
0 like

Charge maxi sur poutre bois

Publié par jacquou

0 réponse
1105 vues
0 like

Calcul de la charge maxi sur mezzanine

Publié par MAXOUM

3 réponses
5605 vues
0 like