Problème de muralière

Problème de muralière

il y a 14 ans

Bonjour,

Je suis en train de creuser des niches dans les pignons de mon garage pour insérer 5 madriers (en 75 x 225) de 4,60 mètres  (entrait de 90 cm) qui soutiendront les entraits sur lequel reposera mon plancher (sensé accueillir une salle de bain).

Le problème c'est que si dans un pignon, les 5 niches prévues sont faites, dans l'autre, je tombe pile dans la ceinture en béton armé du garage. Il m'est donc impossible de creuser des niches dedans.

Je n'ai donc pas d'autres choix que de fixer une muralière sur laquelle reposeront mes madriers avec des sabots.

J'ai donc deux questions.

Ma muralière doit-elle elle même être faite avec un madrier de 75 x 225, ou bien une section inférieure, plus simple à manipuler, peut-elle suffire ?

Je compte fixer la muralière dans la ceinture en béton par des scellements chimiques, et renforcer par des pattes scellées par mortier sous la muralière (je suis alors dans le parpaing creux). Cela convient-il ?

4 réponses

1-4 sur 4 réponses
1/1
1. Problème de muralière il y a 14 ans

La première phrase est incompréhensible ………. Pour la muralière du 63 conviendrait, mais …………

2. Problème de muralière il y a 14 ans

Exact, non pas "entrait" mais entraxe entre les madriers de 90 cms. Il s'agit simplement de renforcer la structure d'entraits existante par le placement  en dessous, de madriers de maintien placés perpendiculairement aux entraits.

Les 5 madriers en question sont placés de la manière suivante :

- un au niveau des entraits où reposent les jambettes (donc 2 au total)

- 3 sous l'espace qui se situe entre les jambettes et qui supportera la salle de bain

3. Problème de muralière il y a 14 ans

NON ! je ne peux pas cautionner ça tel quel, il y a nécessairement besoin de précisions pour effectuer des calculs, de plus je suppose que l'entrait de fermette en en 2 morceaux avec connecteur, il faut prendre tout cela en compte, savoir exactement le profil des fermettes, ce qui a été fait et ce que vous souhaitez faire. On ne se lance pas comme ça dans une modification de structure au pifomètre.

4. Problème de muralière il y a 14 ans

Je ne me lance pas au pifomètre.

Ce topic fait suite à un précédent sujet (que je n'arrive pas à retrouver sur le forum) qui exposait toutes les mesures (entraits et arbalétriers de 210 x 35, portées des entraits 6m10, entraxe 60, distance entre jambettes 3m60, angle de toit 45° ...).

Le renforcement de la structure en cours de réalisation est issu des conseils de 2 professionnels qui ont étudié le dossier (suite à votre recommandation sur le précédent topic).

Ce que j'ai constaté, c'est que sur ce genre d'affaire, il est bien compliqué d'obtenir des conseils clairs, les professionnels ayant tjs de bons arguments pour contester la solution proposée par leurs concurrents.

Les méthodes de renforcement proposées sont souvent différentes (allant de la mise en place de renforts par des madriers (solution que j'ai choisi de retenir), à la création d'un plancher indépendant de la structure existante). (solution retenue : placement de 5 madriers sous les 3m60 entre jambettes, et multiplication des entretoises entre entraits pour faire un maillage).

J'ajouterais que le travail fait par des professionnels dans certaines maisons anciennes de ma familles pour aménager des combles vous feraient sans doute peur, vu la rigueur que vous imposez (à juste titre sans doute) dans les calculs de charge.

J'ajouterais parce qu'il faut quand même bien que quelqu'un le dise, même si je ne suis pas là pour alimenter la polémique, que beaucoup de bons bricoleurs qui fréquent assidument ce genre de forum peuvent avoir la prétention de travailler aussi bien que bon nombre de professionnels. Ces derniers ont bien souvent de grandes prétentions sur leur savoir faire, mais ils devraient parfois apprendre à être un peu plus modestes.

Je compte parmi mes proches des professionnels du bâtiment (électricité, entreprise générale, monuments historiques, plomberie). Ce que j'entends parfois sur les libertés prises (pour des raisons économiques, de plan de charge, ou pour simplement éviter de s’embêter) au regard des normes que vous défendez ne va pas dans le sens de votre discours.

J'ai travaillé pour des professionnels du bâtiment pour financer mes études. Je peux confirmer personnellement ce que je viens de dire.... J'ai appris à appréhender les dérives qui partent du diagnostic, jusqu'à celles que l'on constate au niveau de la facturation....

Il y a de bons professionnels, c'est indéniable. Leur matière grise m’a souvent beaucoup apporté. Mais n'enlevons pas aux bricoleurs le droit de faire aussi bien, c'est pour beaucoup d'entre eux dans leurs cordes.

Alors si ce forum peut me permettre d'éviter de faire des erreurs, j'en serais heureux. Le retour d’expérience de ceux qui ont expérimenté la question me serait grandement profitable, alors n’hésitez pas !!

1-4 sur 4 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer