Que pensez de cet article?

Publié par fabien44 il y a 2 ans

Bâtimétiers N° 29 - 2012

OSSATURE BOIS
Les connaissances scientifiques progressent

Une étude commandée au CSTB permet d'améliorer la connaissance des transferts de vapeur d'eau dans les ossatures en bois. Synthèse des principales conclusions.

http://www.ffbatiment.fr/federation-francaise-du-batiment/laffb/mediatheque/batimetiers.html?ID_ARTICLE=1738

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Cet article date de 2012 et les choses évoluent. La FFB et la profession en général avait demandé à ce que les murs dits "perspirants" soient inclus dans le DTU 31-2. Une très grosse étude a donc été réalisée par la cellule recherche du CSTB avec un certain nombre de simulations dans différentes régions de France. Le but de l'étude était de tenter de créer une règle de moyens, permettant aux constructeurs respectant ce ou ces règles de moyens de pouvoir réaliser des constructions bois avec un fonctionnement de murs dits "perspirant" pour répondre à une certaine demande du public.

Différents organismes professionnels ou de promotion, ont rapidement communiqués sur cette étude qui ouvrait la perspective de possibilités et Internet a fait le reste.

Depuis, les experts de tous bords ont planchés sur ces possibilités, sur ce que font nos voisins Allemands par exemple qui, à grands renforts de littératures rédigées par des "Druides" convaincus et convaincants, des instituts de ceci, des professeurs de cela ont contribués à transformer via les médias, ce qui étaient des "exceptions", en réalité voire en règles.

Ce qui n'est pas dit, c'est que les mêmes Allemands ne sont pas tous d'accords entre eux dans la mesure où bons nombres de chantiers de rénovation ou d'agrandissement de bâtiments ont révélés des pourrissements des ossatures bois et panneaux. Un procès retentissant qui est monté jusqu'à la cour suprême de Suède a condamné les entreprises pour avoir suivi cette technique et les oblige à reprendre quelques 24000 maisons et 120000 logements touchés par les moisissures et la pourriture.

De plus, toutes les simulations WUFI qui ont été faites l'ont été en tant qu'expérience, dans la mesure où à ce jour, personne n'est en mesure de donner les valeurs de perspirance des panneaux, personne n'est en mesure de définir les variations des propriétés physiques et en particulier la porosité de ces mêmes panneaux dans le temps, leur encrassement. De même, la tenue et la durabilité des adhésifs ne sont pas connues.

Il convient donc d'attendre que tous ces éléments soit définis pour envisager de faire des simulations numériques correctes, simulations qui, pour être valables devraient être réalisées à chaque construction, façade par façade, plus tous les points singuliers en fonction de la situation et de l'orientation du bâtiment, du mode de vie des habitants et du nombre de personnes pouvant résider. Il faut bien comprendre que le coût exorbitant d'une telle étude est rédhibitoire.

Alors, chacun fais sa propre sauce et nous constatons des désordres de plus en plus nombreux, bien qu'en quantités limitées, dans la mesure où il faut démonter pour constater et on ne démonte que lorsqu'on a la chance d'avoir un autre désordre d'infiltration par exemple. Il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu qu'il n'est pas possible de maîtriser totalement le système. Ce que l'on sait et même imparfaite et sur une durée limitée l'étude du CSTB le montre, chaque année une petite quantité d'humidité n'est pas évacuée naturellement, ceci étant variable selon les lieux et les années. Ces humidités résiduelles se cumulent d'années en années provoquant d'abord des moisissures puis des pourritures. Mais compte tenu de l'empilage des matériaux et vide d'air, lorsqu'elles apparaissent, il s'est passé 10, 12, 15 ou 20 ans et là, il est trop tard, la structure est attaquée de manière irréversible. Ce fut le cas en Suède, je crois au bout de quinze ans, mais les Allemands constatent aussi ce phénomène lors de changement d'isolant et d'agrandissement de construction.

Mais il ne faut pas perde de vue que chez nous la garantie ne va pas au-delà de dix ans ……………………

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

que penssez vous de ce planché

Publié par vanlo

7 réponses
1506 vues
0 like

Que pensez vous de ce solivage?

Publié par MANU LA BRICOLE

6 réponses
1586 vues
0 like

que pensez vous de mon plancher?

Publié par jc89

0 réponse
1110 vues
0 like

que pensez vous de ces planchers ?

Publié par popinet

11 réponses
1627 vues
0 like

Que pensez-vous de ce bois pour une terrasse ?????

Publié par crocus54

5 réponses
2130 vues
0 like