plafond à la française

Publié par lumioguninca il y a 13 ans

Rebonjour Boisphile

là j'ai carrémént besoin d'un cours!!!!

si on part du principe d'un plancher composé de solives 75x250 mm, entraxe 500mm, recouvertes de panneaux OSB 30 mm (ce sont des hypothèses, ce qui m'intéresse c'est le principe de ce qui suit)

on garde toujours le même plancher et on réduit l'entraxe , on peut donc réduire soit la largeur (250mm) soit l'épaisseur (75mm) des solives mais on peut aussi jouer sur les deux
par ex réduire l'épaisseur et agrandir la largeur

on peut donc à un moment trouver un entraxe égal à 2x la largeur (cad un plein, un vide de même largeur donc un plafond à la française)
on peut donc aussi imaginer un entraxe égal à zéro donc un plancher plein d'épaisseur x

comment tout cela se calcule-t-il?
comment s'agencent la valeur "portante" du plancher (qui pourrait se passer de solives d'ailleurs), la largeur, l'épaisseur et l'entraxe?
il y a là au moins 4 facteurs qui interagissent entre eux

question vraiment de pure curiosité
on parle d'abaques, de logiciels, qu'en est-il?

merci encore

Lumioguninca

Publié par joyeuxmael il y a 13 ans

bonjour

je m'interesse aussi a ce type de plancher voici un lien

http://www.crit.archi.fr/Web%20Folder/bois/Bois/5.TechnologiesInnovantes/PlancherBois/PlancherBois.html#


cordialement Mael

pour info à prendre come ca vient:

surgage permanete de securité des gitages et chevron
( charge uniformement repartie Kg/m2 ) 1/400 L

porté 4 m section 7x18 cm sapin rouge entraxe 50 = 230kg/m2
35 = 329kg/m2
25 = 460kg/m2

pour les plancher a entraxe nule (lamellé cloué ) extrait du lien "crit. archi.fr ci joint" : " On peut prendre au niveau du prédimensionnement un ratio épaisseur/portée voisin de 1/35."

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Lumioguninca

Ah ! Les abaques . Oui, j'y pense, mais en tant que bénévole, je ne suis qu'à mi-temps derrière mon clavier (12 h par jour) !!!!!!!!!

Déjà, il faut parler le même langage, dans votre cas une solive de 75 x 250, 75 c'est l'épaisseur et 250 la hauteur.

Tout cela n'est pas si simple, il y a des paramètres impératifs comme par exemple le rapport entre la hauteur et la portée.

Ensuite, il y a les critères de dimensionnement, la résistance à la flexion, la lèche sous charge et la résistance au cisaillement.

Les différents ^paramètres ne varient pas dans les même proportions, ainsi, en gardant la même section, si vous multipliez la portée par deux, la flèche est multipliée par 16, mais la résistance est divisée par quatre.

Votre solive, placé à plat ou à chant ne donnera pas les mêmes résultats et pourtant c'est le même bois et la même section à chant elle est 10 fois plus rigide qu'a plat et 3,5 fois plus résistante.

Par contre si vous conservez la hauteur de 250 mm mais que vous divisez l'épaisseur par deux, la flèche n'est multipliée que par deux et la résistance n'est divisée également que par deux.

J'espère ne pas être trop compliqué !!!

Pour répondre à Joyeuxmael (peut-être est-il breton !) les chiffres qu'il communique sont erronés;

En utilisation plancher pour obtenir ce résultat les charges ne sont comptée qu'en temporaire et le coefficient de fluage est nul et encore la flèche est à 1/350.

Je ne cesserais de mettre l'ensemble des lecteurs en garde sur les abaques et autres logiciels tout fait dont on ne connaît pas les critères.

Si je reprends les mêmes données, c'est-à-dire un 7 x 18 qui en réalité ne devrait se calculer que sur la base de 63 x 175 mm, mais prenons 7 x 18, entraxe de 500 mm et charge 230 kgs c'est-à-dire 120 kg de charge d'exploitation temporaire et 110 kg de charges permanentes, le résultat est le suivant : Taux de flexion 65% mais flèche 1/250.

Le lien qui est communiqué présente le cas particulier des planchers lamellé, il ne s'agit pas là de solives qui travaillent individuellement, mais d'un ensemble de solives solidarisées entre elles et il faudrait donc calculer ce plancher comme étant monobloc. En quelque sorte une large solive d'une hauteur "x" et dont la largeur serait égale à la largeur de la pièce.

Boisphilement votre

Publié par boisdel'eau il y a 13 ans

Bonjour Lumioguninca,

Vive la rdm !
Les poutres sont caractérisées par ce que l'on appelle le moment quadratique de section (I exprimé en m^4) qui fait qu'une géométrie est plus ou moins résistante par rapport à une autre selon une sollicitation donnée. Par exemple, et comme le dit à juste titre Boisphile, pour une section rectangulaire (en considérant son sens de pose!!!), I est égale à bh^3/12 (avec b largeur, h hauteur), celui d'un rondin sera de pi.d^4/64 (d diamètre), celui d'un tube pi.(D^4-d^4)/64 (D diamètre extérieur et d diamètre intérieur).
Le calcul de la flèche (déformée) fait intervenir de nouveaux paramètres qui sont le module d'elasticité du matériau ainsi que le moment fléchissant issu du calcul statique. Le module d'élasticité E (ou module d'Young) correspond "à la rigidité" intrinsèque du matériau et se mesure en MPa. A titre d'exemple, l'acier a un module E=220 000 MPa, le bois résineux de scierie non certifié (C18)à un module E=8000 MPa, pour les bois exotiques E=20000 MPa.
Quant à la contrainte maximale en cisaillement elle fait intervenir la hauteur de la poutre (1/2 hauteur pour être précis).
Voila donc quelques explications succintes, qui se lance pour donner un cours détaillé sur la théorie des poutres ?

Bonne journée

Boisdel'eau (parfois)


Publié par lumioguninca il y a 13 ans

Bonjour à tous

merci de toutes ces explications et je rassure Boisphile je ne ferai pas de plancher charpente sans pro.
Juste un petit "détail"
quand on conseille une solive de 75x250 avec entraxe de 500
pourquoi choisir cette solution parmi d'autres comme par ex un plafond à la française cad un entaxe = 2x épaisseur
ici à Lyon le plafond vieux suppotait des métiers à tisser et est fait de solives (environ) 120x120 séparées par 120 (entraxe 240), portée 2500 (de tête), sur poutres (ça ressemble au châtaignier) 400x400
encore merci
Lumioguninca

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Lumioguninca

Le but est d'apporter une solution courante avec des sections courantes, mais des variantes sont toujours possible.

Boisphilement votre

Publié par lumioguninca il y a 13 ans

Bonjour Boisphile

Quelle serait donc la variante de la solution que vous m'avez proposée récemment pour avoir des solives d'épaisseur = espace entre deux solives? cad un entraxe = 2 x épaisseur des solives
parfois je trouve que j'exagère dans mes questions
à vous solliciter sans cesse et attendre votre réponse avec impatience je culpabilise (un peu)
encore merci et bien cordialement
Lumioguninca

Solution proposée par Boisphile
Configuration :

 

414

 

514

 

477

 

Poutre

 

627

150

 

 

Poutre porteuse:

La bande de chargement est de (450 / 2 ) + (550 / 2) = 500 cm

Pour une portée de 477 cm  et une charge de 120 kg/m² en permanent et 120 en temporaire, la section est de

Lamellé-collé 135 x 450 mm

Parallam  133 x 241 mm

Solives côté 514  - section 100 x 250 mm pour un entraxe de 511 mm (CTBH 2050 soit 2043 mm de long utile) ou 75 x 250 mm pour un entraxe de 409 mm (dalles idem)

Solives côté 414  - section 75 x 225 mm pour un entraxe de 511 mm (CTBH 2050 soit 2043 mm de long utile) ou 75 x 200 mm pour un entraxe de 409 mm (dalles idem)


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

plafond à la française

Publié par MathieuL

0 réponse
1247 vues
0 like

plafond à la française

Publié par marmotte

0 réponse
1377 vues
0 like

Plafond à la française

Publié par DavidV

5 réponses
8301 vues
0 like

Plafond à la française

Publié par lofo7

3 réponses
2394 vues
0 like

plafond à la française

Publié par JULNOEL

5 réponses
4154 vues
0 like