Combles sur entrait de charpente

Publié par ThurienV il y a 14 ans

J'ai aménagé voilà cinq ans mes combles (2 chambres et une salle de bain) dans une maison des années 60 disposant d'une charpente traditionnelle en bois. Le plancher (dalles agglomérés revêtues de parquet flottant pour les chambres et un revêtement linoléum pour la salle de bain) repose sur les 4 entraits de la charpente (2 poutres de 8/20 boulonnées entre elles à 3 mètres et 6 mètres sur une longeuer totale de 12 mètres). la largeur du comble aménagé est de 4 mètres.

J'ai parcouru par hasard (je cherchais un moyen de poser du carrelage sur les dalles agglos de la salle de bain) le forum et certains messages me paraissent alarmistes sur le fait d'installer un plancher habitable sur les poutres surpottant la charpente.

Jusqu'à aujourdh'ui, aucun problème n'est à signaler. Pouvez vous me dire quels sont les risques à long terme d'un tel aménagement ?

Publié par RémyB il y a 14 ans

Je me pose un peu les mêmes questions, sauf que pour ce qui me concerne, il s'agit d'un projet.
Il s'agit d'un immeuble 1900, avec des solives espacées de plus de 1500 mm, supportant un plafond auquel a été rajouté un faux-plafond en BA13 (qui est donc le plafond de mon appartement).
Un architecte consulté par mes soins me dit qu'il est possible de créer sur ces solives un plancher.
Qu'en est-il ?
(il est possible que mes précisions chiffrées ne soient pas suffisantes)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 ans

Bonjour Thurien

Chaque cas est un cas particulier.

Dans la généralité, il ne faut pas se lancer dans ce type d'opération sans vérifier la capacité des différents éléments de charpentes.

Dans la mesure ou vous utilisez un entrait comme support de plancher, vous liez les fonctionnements des deux, plancher et toiture.

Les mouvements de l'un se répercutant sur l'autre. Le fonctionnement global de la charpente se trouve changé, voire dans certains cas, le fonctionnement de certaines pièces, peut être inversé, le fonctionnement des assemblages s'en trouve modifié.

Cela ne veut pas dire qu'il n'est pas possible de le faire.

Que peut-il se passer ? Une réponse de Normand (que je ne suis pas) cela dépend de l'utilisation, des charges qui sont imposées et des évènements climatiques. C'est le plus souvent au cours d'évènements exceptionnels que les problèmes arrivent, pourquoi ?

Généralement, en faisant de tels travaux, on ""consomme"" tout ou partie des coefficients de sécurité qui sont pris en compte dans les calculs, tant qu'il ne se passe rien d'exceptionnel, tout va bien. On peut, au bout de quelques années, découvrir des gênes, portes qui coincent un peu, craquements, rien de bien méchant. Et puis, un jour, événement climatique, la tempête de 99 ou de grosses chutes de neige et une toiture en partie endommagée. Alors, on met cela sur le dos de la météo, mais en réalité, pas seulement !!!

Il y a également des fermes traditionnelles qui n'ont jamais été calculées et qui d'origine, sont surdimensionnées pour leur utilisation normale, dans ces cas là, il est sans doute possible sans modifications de les utiliser également pour supporter un plancher.

En conclusion : Pas de catastrophisme, mais de la vigilance, car il faut mieux vérifier, éventuellement faire les modifications ou aménagements nécessaires que de subir un sinistre ou risquer de le subir un et surtout, dans tous les cas ne jamais s'appuyer sur ce qu'a fait un copain, sur les idées reçues ou sur les champions qui vous disent d'un seul coup d'œil : << Oui ! Oui ! ça passe tu peut y aller !!! >>   

Boisphilement votre

Publié par SébastienD il y a 14 ans

Je suis à peu près dans la même configuration et en fin d'année 2005, j'ai également demandé des renseignements sur la structure de mon plancher sur ce forum. Les réponses qui m'ont été faites ont été peu rassurantes mais également fort instructives car j'ai évité un certain nombre de dysfonctionnement en particulier au niveau des assemblages (jambe de force, fixation des solives sur les entraits moisés).

Avant de continuer mes travaux, j'ai fait appel à de nombreux professionnels soit pour des conseils ou pour des réalisations concrètes (trémie de l'escalier) et selon tous ces professionnels du bois (charpentier et menuisier), ma structure est viable en particulier grâce au cloisonnement à l'étage inférieur qui assure une rigidité de l'ensemble.



Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

entrait de charpente

Publié par greg26

5 réponses
568 vues
0 like

Modification de charpente entrait

Publié par 30101993

1 réponse
250 vues
0 like

Remonter des entraits de charpente

Publié par fredo22

0 réponse
3037 vues
0 like

Charpente en A, remonter entrait

Publié par Burnabull

3 réponses
946 vues
0 like

Entrait de charpente non continus

Publié par Nonarf

3 réponses
341 vues
0 like