Contre solivage (pour Boisphile)

Publié par Alain il y a 14 ans

Bonjour Boisphile, (étant un peu stressé, j'ai réédité ce message pour être sûr que vous puissiez en prendre connaissance, il s'agit de ma suite après votre première réponse).

 

Merci pour votre réponse.

Ce week-end, j’ai commencé à démonter le plancher.

Je dois avouer qu’il convient de préciser 2 ou 3 paramètres. Les précédents étaient partiellement faux, ou imprécis, désolé !

 

Donc, je résume :

-         Section solive : 75 x 220 mm (au lieu de 70 x 200 annoncé)

-         Entraxe : 350 mm (en moyenne, différentes mesures = 300, 310, 330, 360, 380) 

-         Portée : 5600 mm

Concernant la portée, je tiens à préciser différents points :

-         Celle-ci est la portée max. sur une partie de la maison seulement, soit sur une largeur d’environ 4 m

-         Avant, il y avait une cloison au rdc : perpendiculaire au solivage et située à environ 1600 mm d’un des murs porteurs. Je suppose qu’il y avait donc 2 portées pour le solivage : une de 1600 mm et l’autre de 4000 mm ?


Compte tenu de vos informations, j’envisage de renforcer au rdc, et donc de remplacer la cloison par un IPM prenant appui sur un mur porteur et un poteau.

 

Sinon à titre d'info complémentaire, cette partie du solivage, supporte dès à présent un plafond en "baculas" et supportera une cloison (carreaux de plâtre), le tout pour une sdb et une chambre.

-         On ne peut pas dire que le plancher est souple, tout au plus, il vibre lorsqu'une personne de 90 kg (c'est moi !) saute à pieds joints au centre du plancher.

 

Quant à la technique, j'avais imaginé la chose suivante :
- Solution 1 : Fixer sur chaque solive, une solive jumelle avec laquelle je reprends les niveaux. Cette solive jumelle prend appui sur les murs (briques pleines) sur une chaise à solive, puis qui est fixée sur la première solive tous les  environ 1000 mm. 
OU 
- Solution 2 : Fixer directement sur les solives existantes (tous les 60-80 cm), une solive jumelle, ou une solive de section inférieure, avec laquelle je reprends les niveaux.
- Solution 3 : un mix de solution 1 & 2. Par exemple, 1 solive sur 2 : solution 1 et solution 2.   

 

Compte tenu du renfort IPM que je prévois au rdc, la solution 2 semble suffisante ?

 

Sinon, quant à la technique pure, le calage à chaque croisement de lambourdes perpendiculaires n’est-il pas plus long et compliqué à mettre en œuvre ??

Merci encore pour vos conseils
Alain

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Contre solivage

Publié par Soso68

1 réponse
1933 vues
0 like

Contre solivage?

Publié par sos007

0 réponse
1286 vues
0 like

contre solivage

Publié par Chrisdu87

4 réponses
2099 vues
0 like

contre solivage ?

Publié par Alain

7 réponses
19145 vues
0 like

Contre-solivage pour combles ?

Publié par xm78

3 réponses
1712 vues
0 like