Solivage d'un plancher bois pour maison neuve.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour à tous,


Dans le cadre de la construction de ma maison neuve je souhaite réaliser un plancher bois pour l'étage (avec poutres apparentes pour le salon et s.a.m qui se trouvent au r.d.c).

A l’étage il est prévu 3 chambres, un dressing et une salle de bain. Il n’y a pas de pièces humides au rdc ( la cuisine n’étant pas située sous l’étage).

La battisse fait 967 x 702 (cm) intérieur. Un poteau béton arme 21x52 divise la longueur de la pièce en 2 x 483.5cm et la largeur en 322cm et 380cm.

Je comptais disposer la poutre principale dans la longueur, reposant sur les murs porteurs et en son centre sur le poteaux béton (3 appuis au total). La largeur de la pièce étant ainsi réduite à 2 portées de 380 et 322 (un peu moins en réalité puisque la poutre principale la réduit légèrement).

Le plancher :

-         OSB4 25mm sur bande phaltex (collé + cloué)

-         Plaque phaltex 10mm (plus ?)

-         CTHB 22mm (collées en pose flottante)

-         Revêtement, probablement du Sisal.

Pour les cloisons j’opte pour du placoplâtre 70mm. Une solution structure bois + laine de roche + plaque de plâtre me séduit aussi beaucoup.

Sur l’hypothèse de panneaux de plancher de 180cm j’obtient un entre-axe de 60cm (pour l’esthétisme c’est important aussi)

On me propose plusieurs section de solives en Bilam (pin contre-colle) notamment en 140x140, 100x200, 200x200, 120x240, 140x280 et 240x240.

La poutre principale en 240x240 et les solives en 140x140 me semblaient appropriees.

En lisant attentivement ce forum et quelques ouvrages du CTBA, mes modestes calculs me mène au resultat que la section 140x140 est insuffisante.

N’étant pas un expert du bois j’aimerais savoir quelle est la section la plus appropriée dans mon cas ?

Cordialement

Yann

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 ans

 

Bonjour Yann,

Tout cela n'est pas si simple !!!
Dans un premier temps je fais le point général, ensuite nous irons plus avant.
En ce qui concerne la migration de la vapeur d'eau, d'un niveau vers le niveau supérieur, bien sur elle est toujours plus importante dans les pièces d'eau comme cuisine et SdeB mais en réalité la vapeur d'eau est présente partout, car nous en rejetons en respirant environ 1kg500 par 24 heures et par personne, à cela il faut ajouter les plantes, le fer et le nettoyeur à vapeur etc. bref une maison doit évacuer vers l'extérieur en moyenne plus de 10 kg d'eau par jour.
Il convient donc d'être vigilant sur la porosité du plancher.
Panneau de plancher – Vous prévoyez de l'OSB 3 ou 4, peu importe, en 25 mm, pourquoi pas, mais vous ne le trouverez pas en 1800 mm.
Il faudra donc plutôt choisir une dimension standard comme le 2500 et régler l'entraxe des solives en fonction de cela.
En ce qui concerne le Phaltex pour isoler des bruits d'impact, bien, mais 10 mm est un maximum, pour éviter des tassements localisés en fonction des meubles.
Par contre, il conviendrait de prévoir une isolation pour les bruits aériens, qui en fait sont les plus gênants (parole, musique etc.) hors, vous ne l'avez pas prévu dans votre montage.
En panneau de doublage flottant, il n'est pas nécessaire de prévoir un 22 mm.
Bien sur, les cloisons sont posées sur les panneaux porteurs, c'est-à-dire la première couche en OSB et Phaltex et doublage sont posés après.
En ce qui concerne le cloisons perpendiculaires aux solives, pas de problème, elles seront portées par les solives sous-jacentes, mais les cloisons parallèles aux solives ne peuvent pas être portées par le seul panneaux de plancher, il y a
nécessité de poser des entretoises entre le solives.
Donc, non seulement il faut les prévoir mais lorsqu'on souhaite des solives apparentes, cela pose problème.
En ce qui concerne les solives, il conviendra d'affiner avec les charges, mais avec un entraxe de 500 mm la hauteur minimum est 180 mm, donc il vous faudra sans doute choisir la section 100 x 200
Pour la poutre centrale, la section 240 x 240 est insuffisante et vous devrez sans doute avoir recours à du lamellé-collé dont la hauteur sera sans doute voisine de 350 mm, mais, là aussi il faudra affiner en fonction des charges et de la possibilité ou non de poser une poutre sur trois appuis ou deux demi-poutres sur deux appuis; (évidemment la première solution donne de meilleurs résultats)

Donc voilà une première réflexion sur le chantier.
A vous lire pour la suite.

Boisphilement votre.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

c'est avec plaisir que je vous ai lu. J'apprend tout les jours, c'est genial.

J'ai peut etre sous estime la composante vapeur d'eau :) Je construis ma maison en beton cellulaire qui est un materiaux dit 'respirant' (et isolant, ca ne vaut pas le bois bien sur). Les murs ne sont donc pas hermetique a l'air a moins de mettre un enduit etanche (hors je compte bien faire faire un enduit exterieur comme interieur a la chaux).
Pour bien faire je me suis dit qu'un OSB4 en 25mm apporterait rigidite et supporterait l'humidite d'une grande piece "sensiblement vantilé".

C'est en lisant sur ce forum un sujet sur le plancher en panneaux de particules que j'ai choisit une structure de plancher: panneau(cloue) + phaltex + panneau(flottant).
Merci de me prevenir sur l'epaisseur du phaltex.
L'isolation accoustique et la rigidite du plancher sont 2 facteurs tres important pour moi.(Je pourrais bien sur faire un plancher beton mais le bois..........c'est tellement mieux).
Une epaisseur de 25mm pour le plancher de structure vous parait-elle excesive ? Un 22mm en structure et 19mm en flottant vous semble plus adequat ?
Pour la pose j'ai bien noté les détails que vous donniez dans un autre sujet et concernant la postition des cloisons aussi. J'ai une liberte au niveau du positionnement de celles qui seront paralleles aux solives. Ce qui me permet de les positionner directement sur l'axe des solives, supprimant ainsi l'utilisation d'entretoises, correct ? (j'intercale bien une bande phaltex entre la cloison et le plancher de structure ?)

Vous evoquez un point tres interessant concernant l'isolation accoustique. C'est vrai que je n'ai rien prevu, ou pour etre plus juste je ne sais pas quoi faire exactement. Une isolation entre solive avec laine de roche (ou autre materiaux) et plaque de platre me semble bien mais est-ce suffisant ? Je suis ouvert a toute les suggestions.

Concernant la poutre principale, elle beneficie d'un troisieme appuis en sont milieu. Un poteau de 52x21 dans la longueur de la poutre. Ce poteau est sur fondation, pas de soucis a avoir au niveau de la charge a supporter.
La section de la poutre principale que vous m'annoncé m'effraie un peu, il est vrai que les charges se transmettent aux solives qui seront supportees pour moitie par la poutre principale.

Merci encore pour vos eclairsissement qui sont d'une grande aide.
Dans l'attente de vous lire,
cordialement,

Yann

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 ans

Bonjour Yann,

J'ai peut être sous-estimé la composante vapeur d'eau  Rassurez-vous, malheureusement la plus part des gens ignore ce réel problème qui ne fait que s'accentuer avec la modernité de nos appareils ménager et l'arrivée massive des nettoyeurs vapeur pour lesquels sont ven,tés les qualités écologiques.

En ce qui concerne vos murs et si je comprends bien vous ne placez aucune isolation ???
Par ailleurs, les constructions utilisant des murs dits ""respirant"" nécessitent une maîtrise parfaite de la perméance dégressive des matériaux, c'est-à-dire une perméance faible à l'intérieur et de plus en plus forte vers l'extérieur.
Hors un mur, seulement composé de blocs de béton cellulaire homogène et d'une couche d'enduit identique des deux côtés, fonctionnera dans les deux sens en fonction des saisons, de la différence des températures intérieures et extérieures et des hygrométries.
Comment avez-vous appréhendé ce problème ???

En ce qui concerne l'épaisseur des planchers, ils ne peuvent être déterminés qu'en présence de tous les éléments nécessaires au calcul des charges.
Ensuite on procédera dans l'ordre : Calcul de la poutre, puis des solives (avec leurs entraxes fonction des charges mais aussi de format utile des panneaux) et ensuite les panneaux.

L'isolation acoustique est de deux types : Isolation des bruits aériens (voix, musique etc.) avec des matériaux creux tel les laines (de roche moins sensible à l'humidité) et l'isolation des bruits d'impact (chocs de talons de chaussures, chocs de jouets d'enfants, chute d'objets etc.) réalisée par des produits tel le Phaltex.
A vous de choisir le plus important ou les deux, mais sachez que vous n'isolerez pas des deux avec un seul matériau.
Il vous faudra également déterminer votre niveau d'exigence envers cette isolation, car par exemple, les cloisons fixées sur le premier plancher, peuvent transmettrent les vibrations des pièces qu'elles séparent.
Si vous voulez tout concilier, il est possible de prévoir une structure porteuse sur laquelle sera posé un panneau de bois servant de plafond et qui sera peint ou crépis, puis un lambourdage posé sur Phaltex, pour supporter le plancher, lambourdes entre lesquelles sera placée une isolation laine, puis le panneau plancher.
Les solives sont posées flottantes et de fait vous économisez le second panneau.

Pour déterminer la section de la poutre il est obligatoire de faire un choix définitif du montage plancher pour déterminer avec précision les charges, puis de connaître également avec précision son positionnement dans la pièce et SES points d'appuis ainsi que la possibilité ou non de la poser en une seule partie.
Je vous confirme que cette poutre supportera la moitié de la charge totale du plancher, charges d'exploitation, solives, lambourdes éventuelles, isolation, panneaux, revêtements de sol, cloisons, on est pas très loin des 250 kg/m², je vous laisse effectuer le calcul vous-même.

Donc, l'ensemble représente un bon travail de réflexion et de choix pour aller plus avant dans le démarche.

Boisphilement votre.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

je tiens a vous rassurer concernant la construction en beton cellulaire. 25cm de beton cellulaire est plus isolant que 20cm de parpaing et 10cm de laine de verre. De plus je ne suis pas le premier a construire ma modeste maison avec ce matieraux, loin de la. Pour les lecteurs de ce forum je me permet de poser un lien vers le fabricant  http://www.xella.fr pour plus d'information.

Concernant l'isolation accoustique, elle est tres importante pour moi. J'ai deux enfants (2 mois et 4 ans) il est donc indispensable de pouvoir isoler les bruits de jeux et plus tard la musique :)
Votre solution de plancher m'interesse beaucoup.
Je reprend pour etre sur d'avoir bien compris:
- pose d'un solivage comme structure porteuse.
- pose de panneaux  de bois par dessus les solives.
- pose de lambourdes par dessus les panneaux de bois intercalees de bandes phaltex.
- pose de laine d'isolation accoustique entre les lambourdes.
- pose de panneaux de bois par dessus les lambourdes pour recevoir le revetement de sol.
Correct ?

Quand vous dites "les solives sont posees flottantes" vous voulez parler des lambourdes ?

Concernant le calculs des charges j'avais 246daN/m2, soit ~251kg/m2. Ce qui me rassure (j'ai bien fait mes exercices :). Mais pour ne pas faire n'importe quoi il faut toujours demander a ceux qui savent.

Dans l'attente de vous lire,
cordialement,

Yann

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 ans

 

Bonjour Yann,

Ne vous méprenez pas sur mes écrits en ce qui concerne le béton cellulaire, c'est sans doute un excellent produit isolant, pas de problème;
Mon propos était le mur respirant : Il faut bien comprendre sa fonctionnalité vis à vis de la vapeur d'eau. Un mur composé de plusieurs matériaux dont on maîtrise la perméance dégressive de l'intérieur vers l'extérieur, ne permet la migration de la vapeur d'eau que dans un sens, mais un mur composé d'un seul produit autorisera la migration dans les deux sens et cela n'a strictement rien à voir avec une quelconque isolation thermique du produit qui, par ailleurs, peut être excellente.

Le descriptif est correct.

Pardonnez-moi, ce ne sont effectivement pas les solives mais les lambourdes qui sont flottantes.

En ce qui concerne les charges, je n'ai fais qu'un estimatif qu'il faudra nécessairement affiner.

Boisphilement votre.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

je vais opter pour cette structure de plancher qui apporte isolation accoustique tant au niveau des bruits aeriens que des chocs.
Dans ce cas les cloisons sont posees sur la structure porteuse et il est possible d'isoler lateralement les cloisons avec du phaltex pour eviter la transmission de bruit d'impact vers le plancher, non ?

Le choix d'une cloison a ossature bois + laine de rocher + parement plaque de platre BA13 vous parait-il judicieux ? (rapport au poids)

Pour l'isolation entre lambourdes son epaisseur depend de la section des lambourdes.
J'optes pour des lambourdes en 50x50 et panneaux de laine de roche de 50mm. Dites moi si je dis des betises.

Je vais m'attaquer aux calculs des charges et a la determination des sections de poutres. Puis-je vous demandez de me corriger une fois mes calculs termines ?

Cordialement,
Yann

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour,

voici mes resultats de calculs. Vous allez vous demander si je sors ces chiffres de mon chapeaux :) Je me suis basé sur des chiffres donnés a titre d'exemple dans des ouvrages du CTBA. A defaut d'etre precis, mes calculs me permettent de me donner une idee des choses.

(1) calcul de charge
- bois propre: 25daN/m2
- panneaux bois 22mm : 13.3daN/m2
- lambourdes 50x50 : 4daN/m2
- isolation laine de roche 50mm: 3daN/m2
- panneaux bois 19mm: 11.4daN/m2
- revetement de sol: 15daN/m2 (afin d'anticiper tout type de revetement)
- cloison: 40daN/m2
- surchage d'habitation: 150daN/m2
--------------------------------------------------------------
charges: 261.7 daN/m2

solives entre-axe 60cm => 157.02daN/m

(2) La poutre principale separe la largeur de la piece en 2 portees de 380cm et 322cm
portee de 380cm => ~597 daN => ~608kg par solive
portee de 322cm => ~506 daN => ~516 kg par solive
On prend la portee max pour determiner la section de solive necessaire.
Section 140x140 insuffisante.
Section 75x225 ou 100x200 serait suffisante.

(3) Calcul de la charge supportee par la poutre principale:
  charge sur la largeur de la piece = 157.02 x 7.02 = 1102 daN => 1124kg
  charge totale = 1102 x 15 = 16530daN
  charge sur poutre principale = 16530 / 2 = 8265daN

Appui central de 42cm fait passer la portee de 967cm a 2 portees de 462.5cm.
La charge a supporter sur chaque portee de 462.5 = 8265/2 = 4132daN

Une section 280x280 est insuffisante.
Une section 300x300 serait suffisante.

Un calcul plus precis permetterais peut etre de s'apercevoir qu'une section en 280x280 supporterait la charge du plancher.

Si je suis aux antipodes de la realite je veux bien etre remis dans le droit chemin.
merci

Cordialement,
Yann

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 ans

Bonjour Yann,

Je reprends vos questions dans l'ordre pour y répondre :

Les cloisons sont effectivement posées sur le plancher porteur, par les étrésillons sous-jacents.

Pour la construction des cloisons, j'attire votre attention sur les sections de bois qui seront nécessairement faibles donc facilement déformables, de plus il vous faudra choisir un bois très sec, maxi 14%. (l'ossature "placo" a fait ses preuves et est lus légère que le bois)

La section minimale d'une lambourde sur supports avec entraxe de 600 mm : 80 x 52 mm, mais bien sur c'est un minimum et il convient de calculer pour vérifier si cette section est correcte en fonctions des charges et de leur propre entraxe.

Panneaux 22 mm = 15 kg/m² (680 kg/m3)
Lambourdes = 5 kg/m²
Panneau 19 mm = 13 kg/m² (690 kg/m3)
La surcharge d'habitation est bien 150 kg:m² mais il faut en compter 20% soit 30 kg en charges permanentes et 120 en temporaires.
Et dans tout cela, vous avez oublié le plafond : Un BA 13 = 12 kg§m².

En résumé, les dalles de plancher porteront 20% exploit. + s/couche + Revêt. = 48 en permanent et 120 en temp.
Les lambourdes porteront les charges précédentes + cloisons et panneaux soit 103 P et 120 T.
Les solives porteront les charges précédentes + Px 19 + Isol + lambourdes + Plafond = 136 P et 120 T.
La poutre portera les charges précédentes + les solives = 158 P et 120 T
Bien sur, pour chacun des éléments il convient d'ajouter à chaque calcul, le poids propre de l'élément.
Lambourdes 80 x 52 entraxe 500 mm.
Dalles CTBH 22 mm ou OSB 3 ou 4 18 mm en dalle de longueur utile 2500 mm pour entraxe 500 mm.

Solives portée 3800 mm entraxe 500 à 600 mm maxi = 100 x 200 ou 75 x 225 (souhaitable)
Charge de la poutre : Bande de chargement = 380 / 2 + 322 / 2 = 351 x 158 = 555 Kg/ml Permanent et 351 x 120 = 421 kg/ml en temporaire.
Poutre porteuse portée 9670 avec appui intermédiaire milieu, lamellé-collé section 130 x 405 bois massif déconseillé.
Poutre porteuse portée 4835 sur 2 appuis, lamellé-collé avec contre-flèche section 130 x 450 bois massif section minimale 250 x 300, la hauteur de 280 est juste en contrainte. (100%).
Personnellement je conseille le L/C, car dans ces sections il sera difficile (voire impossible) d'avoir du bis sec (c'est-à-dire maxi 18%) et dans ces conditions, vous êtes assuré de voir une flèche se former très rapidement.

Attention, ne réduisez pas la portée grâce à un appuis central de 420 mm, car si on peut effectivement penser que la portée diminue, cette largeur importante induit des efforts de cisaillement importants en bordure de support lorsque la poutre fléchie.

Je vous laisse bien sur régler le problème des murs ""respirant"", car pour moi, celui-ci n'est pas réglé.

Boisphilement votre.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

merci pour vos reponses.
J'ai bien note qu'une cloison a ossature bois est plus contraignante qu'une cloison placo.
Restons simple donc.

Je pars donc sur la solution suivante:
- poutre en lamelle/colle de 140x400
- solives en bilam de 100x200 (j'ai aussi la possibilite de solives en 100x240)
- panneaux 22mm
- lambourdes 80x52
- panneaux 19mm
- cloisons placo
- isolation laine de roche
- finition plafond BA13

Afin de ne pas faire de betises::
(1) puis-je effectuer un assemblage a paume droite des solives sur la poutre en LC avec une engravure de 40x100 (dans le cas de solives 100x200) ou de 40x120 (pour les solives de 100x240) ? Ce qui revient a un assemblage a mi-bois.

(2) puis-je positionner l'entr'axe de la 1ere solive a 60cm du mur porteur et me servir de celui-ci  comme support pour le plancher ? (avec feutre bitume et/ou cale en bois pour isoler du mur porteur)

Encore merci pour toutes vos reponses qui ne font que m'encourager dans la mise en oeuvre d'un plancher bois..
Cordialement,
Yann

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 ans

 

Bonjour Yann,

Rectification : Le panneau posé sur les solives ne sert que de plafond, il n'est pas porteur, donc il s'agit du 19 mm.

Le 22 est posé sur les lambourdes, il est porteur et n'oubliez pas de placer des étrésillons (morceaux de lambourdes) entre les lambourdes et sur chaque solives, au passage des cloisons qui sont parallèles à ces lambourdes.

Les entailles ne présentent aucun intérêt dans votre cas puisque le plafond est placé sous les solives, de plus il y en a beaucoup à réaliser, face à face, d'une profondeur de 50mm au moins, ce qui fait 100 sur une épaisseur de poutre de 140.
Cet assemblage était courant lorsqu'on utilisait des solives en chêne et personne ne se souciait des jours qui se formaient aux assemblages au séchage du bois. Ici vous utilisez du résineux et pour qu'il n'y ait as de risque de retrait il ne faudrait pas que son humidité dépasse 12 %.

Bref, restez simple, classique efficace et rapide, placer des étriers métalliques.

Votre première solive est placée à 15 ou 20 mm du mur (juste pour éviter le contact) et pour que les solives aient un point d'appui en extrémité, car ce n'est pas le panneau qui porte les lambourdes, mais les solives qui sont en-dessous.

Boisphilement votre.

Publié par YannD il y a 16 ans

Bonjour Boisphile,

je reviens sur l'assemblage des solives sur poutre car je tiens a avoir les solives apparentes justement. Je n'ai donc pas de plafond pour cacher l'assemblage.

Il existe bien des sabots metalliques discrets mais je ne sais pas si ca suffira. A moins de colmater le joins entre la solive et la poutre due a l'epaisseur du metal !?

Encore merci pour toute l'aide que vous m'avez apporté. Cela m'a permis d'aborder mon projet de plancher plus sereinement.

Cordialement,
Yann

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

PLANCHER BOIS maison neuve

Publié par ludoak

7 réponses
0 vue
0 like

Plancher maison neuve

Publié par LM007

11 réponses
2335 vues
0 like

Charpente maison neuve

Publié par Esther

2 réponses
1571 vues
0 like

plancher bois maison neuve - vos avis svp ?

Publié par ludoak

7 réponses
0 vue
0 like

Quel isolant pour maison neuve ossature bois ????

Publié par ChristopheV

27 réponses
18088 vues
0 like