Charpente

Calcul de solivage

Publié par Alex il y a 1 mois

Bonjour,

Je suis en train de réaménager l'étage de ma maison que j'ai achetée en 2000 et qui date de 1980. J'ai démonté un peu plus de la moitié de la surface de plancher (dalle OSB sur solive 6x16cm avec entraxe de 40cm). La portée est de 4.5m sur cette partie démontée ! La portée est de 3m pour la partie que je ne veux pas démonter. Le solivage est donc insuffisant sur cette portée de 4.5m pour une charge d'exploitation normale de 150kg/m² + charge permanente du plancher (solive, OSB 22mm, placo du plafond) de 54kg/m² + charge permanente d'une cloison en carreau de platre de 7cm de 52 kg/m² (hauteur 2.5m) . Soit 420kg/solive si je ne me trompe pas. La flèche des solives est perceptible quand on marche dessus

Je pensais doubler les solives en clouant (ou en vissant ?) un bastaing 6x16 sur chaque solive sur la majeure partie de la longueur, probablement un peu plus de 4m. Je ne pense pas pouvoir avoir accès aux extrémités des solives existantes, ni pouvoir encastrer ce bastaing. Je sais que ce n'est pas l'idéal mais je ne vais pas démonter toute la maison. Avez vous une meilleure solution? Est ce que ma solution améliorera quelque chose ?

Pour la partie restante avec une portée de 3m j'ai le même type de charge soit 290kg/solive. Est ce que les solives de 6x16 sont suffisantes

Merci pour vos conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 28 jours

L'idée n'est pas mauvaise, mais vous aurez du mal à trouver du 60 x 160, en revanche vous devez pouvoir trouver du 75 x 150. Il peut être envisagé de prendre les solives existante en sandwich entre deux 75 x 150. Mais il me faut vérifier par le calcul et pour cela j'ai besoin d'un plan avec la position précise de la cloison plâtre, de telle sorte que je recalcule en enlevant la charge forfaitaire de 40 kg/m² pour la remplacer par la charge concentrée de la cloison.

Ensuite je vous expliquerai la procédure, mais ce ne sera pas facile car il faudra percer sans aucun jeu une épaisseur de 210 mm, hors avec des entraxes de 400, vous n'aurez pas le recul nécessaire.

Publié par Alex il y a 28 jours

Bonjour Boisphile

Merci pour votre aide. Est ce qu'un modèle 3D Sketchup vous convient ? Ce sera plus clair. Sinon je peux faire des plans de coupe.
Pour les solives additionnelles j'ai trouvé des 63*175 que je pense recouper en hauteur (j'ai le temps !). Et les fixer sur une entretoise placée sur équerres entre 2 solives existantes. Mais j'attends vos conseils avisés en fonction du plan ou du 3D

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 27 jours

Je n'ai pas besoin d'un truc 3D un plan à main levée est suffisant s'il y a les dimensions.

C'est la hauteur de 160 qui est insuffisante et des 75 x 150 sont déjà justes, quant au bricolage de haut vol que vous voulez faire il faut oublier. Un plancher est un élément de construction structurel qui ne doit rien au bricolage, au hasard ou aux approximations, sauf à se donner tous les risques d'avoir un jour ou l'autre des emmerdements.

Publié par Alex il y a 27 jours

Bonjour Boisphile

En fait j'ai déjà le modèle 3D de la maison. C'est donc plus simple pour moi, mais si vous n'utilisez pas SketchUp je vais vous envoyer un plan ce soir. Je sais bien que c'est la hauteur de la solive qui est trop faible, mais le plancher tient comme ça depuis au moins 20 ans voire 40. Et je n'ai pas l'intention de tout démonter pour le refaire dans les normes. Je voudrais simplement trouver une solution pour limiter les risques, même si c'est du "bricolage".

Publié par Alex il y a 22 jours

Bonjour Boisphile

Apparemment mon dernier message n’a pas été publié. Voilà le plan de ma maison

RDC : les solives sont représentées d’un seul tenant mais elles sont probablement bout à bout ou côte à côte au niveau de la poutre béton centrale (à 4.37m). Il y a une cloison de carreaux de platre à 3.44m qui limite la portée des solives correspondantes, même si ce n’est pas une « vraie » cloison porteuse. Il y a aussi une cloison platre sous la double solive à 1.55m. Il y a aussi une double solive à coté de la trémie


Etage : toutes les cloisons sont en carreaux de platre 7cm allégé. Je ne peux pas démonter le plancher des 2 pièces hachurées. Pour les autres pièces, j’ai pu démonter certaines plaques mal montées (extrémités en porte à faux entre 2 solives !). Je vais les remplacer par de l’OSB3


Merci de m’aider à trouver une solution accessible

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 21 jours

Dans la mesure où à priori vous ferez comme vous le souhaitez, ce que je ne peux pas cautionner en tant qu'Expert, je vous livre les résultats des calculs effectués, sachant que cela m'a déjà pris pas mal de temps (3 heures), ce que je n'ai théoriquement pas à offrir bénévolement à chaque Internaute.

J'ai pris pour hypothèse 80 kg/m² de charges permanentes dont 30 d'exploitation et 120 kg/m² de charges temporaires d'exploitation. J'ai donc ôté les 40 kg/m² de charges forfaitaires des cloisons, en ajoutant la charge concentrée des dites cloison selon le poids que vous avez indiqué.

1) Dans la partie des solives en portée 3020 avec entraxes de 400 et section 60 x 160, les résultats sont correctes, donc pas besoin de renfort.

Le côté que vous ne pouvez pas démonter en portée 4370, entraxes 400 et section 60 x 60, est beaucoup plus problématique.

2 A) Solives courantes portée 4370 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 - Flèche sous charges L/160 - Taux de flexion 77% - Déformation 18 à 27 mm après fluage.

2 B) Solives courantes portée 4370 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 prise en sandwich avec 2 x 63 x 160 - Flèche sous charges L/437 - Taux de flexion 28% - Déformation 7 à 10 mm après fluage.

3 A) Solives portée 4370 avec cloison perpendiculaire à 1515 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 - Flèche sous charges L/135 - Taux de flexion 93% - Déformation 22 à 32 mm après fluage.

3 B) Solives portée 4370 avec cloison perpendiculaire à 1515 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 prise en sandwich avec 2 x 63 x 160 - Flèche sous charges L/372 - Taux de flexion 33% - Déformation 8 à 12 mm après fluage.

4 A) Solives portée 4370 avec cloison perpendiculaire à 2985 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 - Flèche sous charges L/137 - Taux de flexion 91% - Déformation 22 à 32 mm après fluage.

4 B) Solives portée 4370 avec cloison perpendiculaire à 2985 - Entraxes 400 - Section 60 x 160 prise en sandwich avec 2 x 63 x 160 - Flèche sous charges L/376 - Taux de flexion 33% - Déformation 8 à 12 mm après fluage.

5 A1) Solives portée 4370 avec cloison parallèle sur une solive - Entraxes 400 - Section 60 x 160 - Flèche sous charges L/65 - Taux de flexion 194% - Déformation 45 à 68 mm après fluage.

5 B1) Solives portée 4370 avec cloison parallèle sur deux solives consécutives avec entretoises - Entraxes 400 - Section 60 x 160 - Flèche sous charges L/92 - Taux de flexion 135% - Déformation 32 à 47 mm après fluage.

5 A2) Solives portée 4370 avec cloison parallèle sur une solive - Entraxes 400 - Section 60 x 160 prise en sandwich avec 2 x 63 x 160 - Flèche sous charges L/186 - Taux de flexion 66% - Déformation 16 à 24 mm après fluage.

5 B2) Solives portée 4370 avec cloison parallèle sur deux solives consécutives avec entretoises - Entraxes 400 - Section 60 x 160 prise en sandwich avec 2 x 63 x 160 - Flèche sous charges L/261 - Taux de flexion 47% - Déformation 11 à 17 mm après fluage.

Vous avez ci-dessus tous les éléments vous permettant de décider de ce que vous ferez. Je vous confirme que fixer sur une entretoise placée sur équerres entre 2 solives existantes n'est pas une bonne solution, offrant trop d'aléas et de glissements d'assemblages.

Je confirme également l'OSB de 22 mm qui ne correspond pas aux entraxes existants, nécessitant la pose sur lambourdes.

Publié par Alex il y a 21 jours

Bonjour Boisphile
Merci infiniment d'avoir passé tout ce temps sur mon problème. Je comprends tout à fait que vous ne puissiez pas engager votre réputation d'Expert sur une solution non conforme aux règles de l'art.
Ceci dit je ne ferai pas comme je veux, mais plutôt comme je peux sans démonter toute la maison
Comme je ne suis pas un expert, j'ai encore quelques questions pour comprendre les différents cas exposés.
1) Pour les charges, il s'agit d'une chambre + salle de douche et salle de bain. Est ce que vos hypothèses correspondent à ça ?
2) J'ai lu sur un blog que la flèche maximale à considérer est de L/400. Donc j'en déduis que toutes les solutions avec flèche > L/400 ne tiennent pas. Est ce correct ?
3) Y'a t'il un critère max à respecter sur le taux de flexion ou sur la déformation maximale ?
4) Pour l'OSB, je ne peux évidemment pas ajouter des lambourdes sur la moitié de la surface. Je pensais couper les plaques en longueur afin qu'elles soient jointives sur une solive et vissées chacune tous les 30cm. Evidemment je perds l'assemblage à languette sur ce coté. Qu'en pensez vous ?
5) Pour doubler les solives, je reconnais que c'est la bonne solution. Mais dans ce cas là, il me reste 20 cm pour passer un outil pour les fixer entre elles. Je ne vois pas comment faire.
Si je reprends mon hypothèse d'entretoise mais assemblées par vissage aux solives, est ce mieux ? 
Est ce qu'un tenon/mortaise est une bonne idée ? Y'a t'il une autre solution de fixation qui permette de limiter les glissements d'assemblage ?

Je pourrais mettre plusieurs entretoises sur la portée de 4.3m avec une solive supplémentaire entre chacune de ces entretoises, pour avoir un entraxe de 20cm
Merci encore pour vos conseils


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 20 jours

Ce n'est pas un problème de réputation, mais de déontologie et de responsabilité.

1) Il s'agit de pièces habitables, donc 150 kg/m² de charges d'exploitation + toutes les autres charges permanentes.

2) Tout dépend comment elles sont calculées, maintenant nous calculons aux Eurocodes et la flèche admissible est L/300 pour les solives et L/400 pour les poutres. 

3) Evidemment puisqu'il s'agit de pourcentage, le taux maxi est 100%, mais en partant du principe que la pièce de bois est correcte, sans gros nœuds et/ou amorces de fendage etc ...

4) Vous faites comme vous voulez - Je ne pense pas je dis ce qu'il convient de faire - Vissage entraxes 150 mm.

5) Il faut être EXTRÊMEMENT PRÉCIS et percer d'abord les deux solives de doublage ensemble, de manière strictement perpendiculaire. Puis en poser une et maintenue par un serre-joint pour marque l'emplacement du percement. Ôter la solive de doublage et effectuer les percements sur la solive en place et strictement perpendiculaire. Le mieux est de percer à 11.5 pour D.12 de boulon de charpente à corps lisse. Poser et fixer au serre-joint les deux solives de doublage et enfoncer à force les boulons et n'oubliant pas les rondelles LARGES.

Ayez bien en tête que la multiplication des assemblages est une multiplication des glissements et qu'il convient donc de les limiter.

Publié par Alex il y a 18 jours

Désolé d'insister mais je n'ai pas compris ce que je devrais faire.
1) Quel est le critère et la valeur seuil à prendre en compte pour dimensionner les solives : la flèche, le taux de flexion, la déformation ?
2) Quelle solution de fixation adopter pour les plaques d'OSB dont la languette a été coupée sur le petit coté ? Le vissage entraxe 15cm est il suffisant ?
3) Combien de boulons de charpente faut il mettre sur les solives de doublage ? Le perçage se fait il exactement au milieu de la hauteur de la solive ou ailleurs ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 17 jours

1) Quel est le critère et la valeur seuil à prendre en compte pour dimensionner les solives : la flèche, le taux de flexion, la déformation ?  Bien sûr il faut tout prendre en compte. Flèche L/300 pour une solive et L/400 pour une poutre – La déformation est évidement proportionnel à la flèche, mais tout dépend de la portée, par exemple une flèche de L/300 pour une portée de 4 m donne une déformation de 13mm après fluage ce qui est acceptable mais la même flèche de L/300 sur une portée de 5m50 donne une déformation de 18mm ce qui visuellement est important – Le taux de flexion basé non pas sur l'élasticité mais sur la résistance, ne doit pas dépasser 100%, mais généralement lorsqu'on effectue les calcul on ne se borne pas à ces 100%, on essaie de se situer un peu en-dessous.
2) Quelle solution de fixation adopter pour les plaques d'OSB dont la languette a été coupée sur le petit coté ? Le vissage entraxe 15cm est il suffisant ?
 Oui ,mais les assemblages étant détruits, il n'y a plus de continuité du platelage et ne vous étonnez pas si au bout de quelques temps vous entendez de grincements.
3) Combien de boulons de charpente faut il mettre sur les solives de doublage ? Le perçage se fait il exactement au milieu de la hauteur de la solive ou ailleurs ?
 Il faut 2 boulons DE CHARPENTE à corps lisse de D.12 ou 14mm avec rondelles Extra larges. Les boulons sont situés à 100 mm de l'extrémité des solives de doublage et à 40 mm (pour D.12) ou 45 mm (pour D.14) des arases supérieures et inférieures.

Publié par Alex il y a 16 jours

Merci, c'est plus clair. Dernières questions !

Si je prends des solives de doublage de 150, est ce que je les positionne à ras du platelage ou centrée sur la solive existante de 160 ?

Je mets 2 boulons à chaque extrémité de la solive de doublage, soit 4 boulons par paire de solives de doublage (à 10cm de l'extrémité). Ai je bien compris ?

Comme indiqué avant, je n'accède pas à l'extrémité des solives pour percer. Est ce qu'il vaut mieux que je coupe la solive à 10cm des boulons ou que je la prolonge autant que je peux et donc les boulons seront à plus de 10cm de l'extrémité ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 16 jours

Si je prends des solives de doublage de 150, est ce que je les positionne à ras du platelage ou centrée sur la solive existante de 160 ? Non, les arases supérieures doivent être au même niveau. Mais nous sommes bien d'accord que dans ce cas ce seront des solives en 75 x 150 et non 63 et donc des boulons de 12 ou 14 x 240 avec rondelles extra larges.

Je mets 2 boulons à chaque extrémité de la solive de doublage, soit 4 boulons par paire de solives de doublage (à 10cm de l'extrémité). Ai je bien compris ?   oui

Comme indiqué avant, je n'accède pas à l'extrémité des solives pour percer. Est ce qu'il vaut mieux que je coupe la solive à 10cm des boulons ou que je la prolonge autant que je peux et donc les boulons seront à plus de 10cm de l'extrémité ?  Je ne comprends pas bien votre question, mais : Dans une telle opération que je rappelle être très minutieuse, l'assemblage des solives de renfort doit se faire au plus prêt de l'appuis de la solive d'origine, dans la mesure où on utilise le cisaillement disponible de cette solive pour servir d'appui aux solives de renfort et le tout, sachant que les boulons de charpente doivent dans tous les cas se situer à 100 mm minimum de l'extrémité des solives de renfort. 120 ou 150 mm  restera correct.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Aide sur calcul solivage

Publié par fanch35

4 réponses
64 vues
0 like

Solivage cage d'escalier

Publié par julien

0 réponse
28 vues
0 like

calcul pose plancher bois

Publié par Sylve

11 réponses
149 vues
0 like

Calculs sections de bois pour plancher

Publié par Sullivan

3 réponses
130 vues
0 like