Charpente

Verification du solivage

Publié par Marvin il y a 1 mois

Bonjour à tous, 


Je suis nouveau sur ce forum et surtout un novice qui s'est lancé dans la renovation d'une maison d'avant 1900.


J'ai une question qui me travaille depuis que j'ai refait l'etage de la maison.  Le solivage de l'etage fait 5500 x 7000 composé de solives de 70x165 avec un entraxe de 480. Ces solives sont ancrées d'environ 500mm dans les murs en pierre est on donc une portée de 5500. La premiere et derniere solive sont clouées sur une autre solive spitée dans le mur. Un plancher de 30 mm d'épaisseur est cloué sur les solive.

Cet étage a été fabriqué dans les années 30 apparement, les solives sont saines (j'enfonce difficilement un clou) et je n'ai pas ajouté de poids lors de la renovation (j'ai remplacé les cloisons en bois par des cloisons placo pour reorganiser l'espace).

Les solives avait deja pris un peu de fleche avant la renovation de l'etage (invisible à l'oeil mais avec une regle de maçon, on constate une legere deformation de max 10mm) et ca ne semble pas avoir bougé.


Quand je regarde les differents postes, je me dis que c'est assez leger comme montage mais que ca fait 80ans que ca tiens avec des occupants.

D'apres vous, dois je faire quelque chose sur ce solivage (avant peinture et finition du RDC) ? sachant que l'etageest composé de chambres d'enfants sans meubles "lourds".


Merci d'avance de vos conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Vous oubliez sans doute quelque chose, des solive de 165 ne peuvent pas passer une portée de 5500, le rapport portée/hauteur ne correspond pas et le taux de flexion dépasserait les 100 %.

Peut-être des cloisons ont été retirées en dessous ? 

De plus, vous ne parlez pas du plafond sous ces solives. Le plus souvent à cette époque, les plafonds étaient composés soit de plafonettes et de plâtre soit de plâtre sur bacula, qu'en est-il ?

Il n'y a pas de vibrations lorsque vous marchez dessus ? ce doit être un trampoline ?

Publié par Marvin il y a 1 mois

Bonsoir Boisphile et merci de regarder mon sujet


Il y a une ancienne cloison composée d'un dormant de porte mais qui ne retient rien... Du moins je ne pense pas. J'essaie de joindre des photos. 


Concernant le plafond, il n'y a rien, solive apparentes. 


Pour ce qui est de la sensation, il n'y a pas particulièrement de vibrations. Mais n'ayant pas l'habitude des planchers, je ne peux pas dire si c'est anormale. 


Publié par Marvin il y a 1 mois

La première image pour planter le décor : http://zupimages.net/viewer.php?id=19/33/h8xp.jpg

La seconde pour mieux comprendre la cloison http://zupimages.net/viewer.php?id=19/33/a6cm.jpg


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

C'est quand même un appui intermédiaire, mais de toute évidence, ce plancher n'a pas été prévu pour une destination habitable, un grenier à l'ancienne sans doute, mais pas de l'habitable au sens de nos jours.

Publié par Marvin il y a 1 mois

Mince... Je peux y remedier d'apres vous?


Es qu'un madrier perpendiculaire aux solives (au centre) serait une solution? Afin de diviser la portée par deux?

 

Bien sur vu la longueur, il faudrait 2 madriers repris dans la maconnerie aux extrémités et reliés au centre avec un poteau d'une section equivalente . C'est entendable ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Sur le papier c'est possible, mais dans la réalité beaucoup s'y sont essayés sans succès.

Tout d'abord, il faudrait légèrement soulever les solives existantes pour placer la poutre et laisser redescendre lorsqu'elle est en place pour que toutes les solives reposent dessus.

Il faut savoir que dans ce cas, la poutre milieu reprend 62% de la charge du plancher et que le poteau milieu reprend lui-même 62% de la charge de la poutre.

Il faudrait donc aussi prévoir un massif béton conséquent en pied de poteau si tant est que ce soit possible.

Tout cela peut se calculer, bien sûr, mais il y a du temps à y passer, alors que je sais très bien que vous ne le ferez pas plus que les autres avant vous.

Publié par Marvin il y a 1 mois

Merci beaucoup pour ces informations.


Soulever l'ensemble des solives et mettre en place la poutre ne m'effraie pas plus que ca, je n'y connais pas grand chose en bois mais en tant que chaudronnier, je suis relativment équipé (laser, etais + verins), ca devrait aller.


En revanche, je vous rejoins sur le massif béton. J'imagine qu'il sert à repartir au mieux la charge et qu'une reprise direct sur la dalle (épaisseur 25cm) n'est pas envisageable?


De votre point de vue, il n'y a rien que je puisse faire en l'etat ? 


Il me faut tout remplacer? 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Pour une portée de 5500, en bois massif sec à 14 % il faudrait des 100 x 250 avec des entraxes de 357 mm

Ou des poutres en "I" FJI 96 x 300 avec entraxes de 500 ou 96 x 240 avec entraxes de 357.

Ou encore des poutre en LVL en 75 x 240 avec entraxes de 417 ou LVL 75 x 260 avec entraxes de 500 mm 

Le tout pour des dalles OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm.

Publié par Marvin il y a 1 mois

Ok, merci pour toutes ces précisions. 

Je ne sais pas encore quelle option choisir mais j'ai à minima l'ensemble des informations. 

Merci encore pour le temps passé !! 

Cordialement 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Vérification dimensionnement poutres et lambourdes terrasse

Publié par vladobois

7 réponses
228 vues
0 like

dimensionement solivage

Publié par fransel

12 réponses
106 vues
0 like

Calcul de solivage

Publié par Alex

12 réponses
195 vues
0 like

Solivage cage d'escalier

Publié par julien

0 réponse
46 vues
0 like

Aide sur calcul solivage

Publié par fanch35

4 réponses
119 vues
0 like