Maison ossature bois

Fixation des menuiseries sur une ossature secondaire

Publié par Appelo il y a 1 mois

Bonjour,


Ma maison ossature bois est en cours de construction. Le charpentier a utilisé des montants en 145x45 mm qui ne me permettent pas d'intégrer des volets roulants + fenêtres dans cette largeur.

J'aimerais donc déporter les fenêtres vers l'intérieur de la maison pour laisser cet espace pour les volets roulants.

Pour ce faire j'aimerais faire un cadre supplémentaire (ossature secondaire) avec du 60x45mm fixé contre l'ossature primaire et y fixer mes fenêtres en pose "tunnel".


Schéma de principe ci-dessous:



Mes questions:


- Quelles vis utiliser et quel entraxe pour fixer l'ossature secondaire sur l'ossature secondaire? (diamètre et longueur)

- Faut-il que mon ossature secondaire aille s'appuyer sur la dalle béton pour reprendre les charges? Et si oui faut il mettre une rupture de capilarité sous cette ossature comme pour les lisses basses de l'ossature primaire?


Merci pour votre aide.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Téléchargez et lisez attentivement ce document qui a inspiré le DTU 31-2 version 2019.

https://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/gmenuiserieextconstboisneufoct15143.pdf 

Toute autre interprétation et/ou adaptation conduit inévitablement à des désordres futurs.

Publié par Appelo il y a 1 mois

@boisphile,

Merci, je connais cette doc que j'ai parcourue longuement. Il ne traite pas tous les cas. Il ne traite par exemple que des maisons avec bardage alors que d'autres solutions existent (ITE en fibre de bois à enduire par exemple).


Mon système constructif ressemble furieusement à celui du chapitre 3.2 (hormis le bardage et la pièce d'encadrement qui sont en ITE enduit dans mon cas):


Chapitre 3.2., Figure 18

Avez-vous une idée pour les deux questions initiales?


Note aux administrateurs du site: impossible d'insérer une image "Fichier non autorisé" et aucune raison donnée. J'ai essayé plusieurs formats et dimensions d'image, en vain.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Les DTU sont les codes de la route de la construction. Vous pouvez effectivement faire le choix de ne pas suivre le code de la route. Dans ce cas vous devez suivre les systèmes sous avis techniques ou documents documents techniques d'application.

Dans tous les cas, les menuiseries se posent avec des équerres sur l'ossature principale.

Un rappel quand même sur votre croquis, le pare-vapeur avec Sd 90 mètres minimum et sans oublier le retour sur l'ossature principale.

Publié par Appelo il y a 1 mois

Les menuiseries sont dans mon garage, prêtes à poser. Donc je n'ai plus trop le choix sur le système constructif.

Quels risques voyez-vous avec mon système de fixation des menuiseries?  Y a-t-il des rapports d'expertise sur un tel système et les désagréments qui en découlent?


Publié par Appelo il y a 1 mois

Je suppose que votre commentaire sur les équerres concerne des menuiseries posées en applique?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 30 jours

NON, au nu intérieur comme votre croquis.

Publié par Appelo il y a 30 jours

Je ne comprends pas votre propos. Je comptais visser les montants de mes fenêtres dans l'ossature secondaire.

Je ne vois pas ce que viennent faire des équerres dans l'équation.


Soit je n'ai rien compris au montage d'une fenêtre en tunnel soit nous avons du mal à nous comprendre.


EDIT:
Dans le document de référence dont sont issues les nouvelles normes et que vous avez cité on trouve:

Il n'y pas d'équerres de fixation.

A moins que vous vouliez dire que comme il faut impérativement fixer la menuiserie dans l'ossature primaire je dois utiliser des équerres de fixation pour faire mon montage.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 30 jours

Certes, mais cela n'a rien à voir avec le croquis posté plus haut.

En revanche, deux inconvénients auxquels vous n'avez peut-être pas pensé, mais que je rencontre TRES souvent en expertise :

1) La pose en tunnel limite l'ouverture des battants à 90° ce qui peut-être gênant.

2) En cas d'infiltration (assez courantes dans ce type de pose) lorsque vous le constatez, les dégâts intérieurs sont souvent important, surtout avec de la laine de bois.

Publié par Appelo il y a 30 jours

Pour le point 1) je n'aurai pas cet inconvénient puisque je serai en "faux-tunnel" (pas dans l'ossature primaire) et donc à fleur de parement intérieur (comme sur mon schéma).


Pour le point 2) Je vais soigner la pose le plus possible pour faire une bonne étanchéité et je compte acheter un détecteur d'humidité à ultra-sons pour tester régulièrement l'humiditié de mes parois.


Par curiosité, par où s'infiltre l'eau dans vos expertises la plupart du temps?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 30 jours

Donc si votre montage correspond au premier croquis, ce n'est pas un tunnel ou "faux tunnel" votre appellation non contrôlée, mais une pose au nu intérieur et donc avec fixation équerres.

Les infiltrations proviennent le plus souvent de mauvais capotage de la pièce d'appui, d'absence d'oreilles, de pose de menuiseries après la pose de l'ITE, des infiltrations par l'enduit sur LDB etc...

Publié par Appelo il y a 30 jours

Je pense qu'il y a incompréhension car nous ne nous appuyons pas sur le même vocabulaire.


Une pose au nu intérieur ne donne pas d'indication sur le type de pose mais sur la position de la fenêtre.


Il y a trois types de pose:

  •  En applique
  •  En feuillure
  •  En tunnel


Une pose en applique ou en feuillure peut se faire au nu extérieur ou intérieur.


Une pose en tunnel peut se faire:

  • au nu extérieur (bord extérieur du mur dans le plan du bord extérieur de la menuiserie)
  • au nu intérieur (bord intérieur du mur dans le plan du bord intérieur de la menuiserie)
  • au milieu des tableaux


Dans mon cas je ne peux pas "appliquer" la menuiserie car ses dimensions sont plus étroites que l'ouverture délimitée par les montants d'ossature.

Il me faut donc un support dans l'axe de la fenêtre pour pouvoir la visser dedans de l'intérieur du châssis vers l'extérieur. C'est ce qui est représenté sur mon schéma de principe (mais dans une ossature secondaire).


Si jamais je n'ai pas compris, dites-moi où vous placeriez ces équerres, parce que je ne vois pas comment faire dans mon cas (les menuiseries sont déjà fabriquées, prêtes à poser et plus étroites de 1 cm que l'ouverture où elle doivent se loger => place pour le joint précomprimé).


Pour moi les équerres sont utilisées pour une pose en applique comme sur cette photo:


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 30 jours

Sur cette photo, les fenêtre sont bien au nu intérieur, dans la mesure où le placo viendra juste sous l'aile du dormant.

Peut importe que votre fenêtre soit plus "petite" que l'ouverture, ce sont les équerres qui la maintiennent.

La différence de format sera comblée par l'encadrement de la fenêtre rapportez-vous au guide RAGE

Publié par Appelo il y a 29 jours

"Peut importe que votre fenêtre soit plus "petite" que l'ouverture, ce sont les équerres qui la maintiennent. La différence de format sera comblée par l'encadrement de la fenêtre rapportez-vous au guide RAGE"


J'essaye de comprendre pourquoi vous voulez absolument que ce soit fixé avec des équerres. Dans les guides RAGE (je viens de vérifier) ils disent bien qu'on peut fixer les fenêtres soit par des vis, soit par l'intermédiaire de pattes de fixation (équerres) ou de pré-cadres.


En fait dans mon cas c'est une sorte de gros-oeuvre rapporté. C'est inhabituel car inutile si la maison a été bien conçue dès le début et c'est donc logique que ce ne soit pas décrit dans les guides de bonnes pratiques. Cela-dit je ne vois pas, pour l'instant, en quoi c'est un danger. Si vous avez des pistes je suis preneur.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 29 jours

Parce que vous pensez que les guides et autres normes sont fait pour les construction mal conçues ?

Vous venez sur le forum chercher des informations, très bien, c'est tout à votre honneur, mais finalement chacun fait comme il le souhaite, c'est ça la "liberté de penser" ! et je n'envisage pas de vous en déposséder.

Publié par Appelo il y a 29 jours

On est bien d'accord, les guides sont faits pour les ouvrages bien conçus. Et? Je fais quoi avec ça? Je détruis ma maison et je recommence ou j'essaye de m'adapter?


Les infos que je demandais au départ n'étaient pas du tout sur le bien fondé d'une ossature secondaire mais sur la visserie à utiliser et sur le fait de prévoir des reports de charge sur la dalle béton ou non.


Donc il n'a jamais été répondu aux questions que je posais et nous avons dévié sur le fait que mon installation n'est pas conforme (sans jamais expliquer en quoi ça pouvait être dangereux), chose que je savais déjà puisque c'est le résultat d'une adaptation à l'incompétence des différents artisans qui sont intervenus sur ma maison et non un choix délibéré dès le départ.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 29 jours

OK ! Je vous comprends, pour autant, lorsqu'on fait appel à une entreprise et qu'elle ne fait pas les choses comme prévu ou correctement, il convient de lui faire remarquer et de lui faire refaire comme cela était prévu dans les documents du marché.

Les entreprises sont assurées pour cela, elle doivent dans ce cas mobiliser leur assureur.

Cela étant, y a-t-il une impossibilité technique de poser un précadre, puisque vous avez la place et de fixer ces menuiseries avec des équerres.

Je crois comprendre que vous voulez fixer une ossature secondaire autour du dormant et ensuite fixer la fenêtre par cette ossature secondaire sur l'ossature principale. 

Oui, c'est possible mais cette ossature secondaire aura une certaine épaisseur et le risque est que dans le temps, ces vis tendent à se relâcher.

La fixation par équerre est plus fiable car la tête de la vis est directement sur l'équerre et il ne se produit pas de "bras de levier".

De plus, je suppose que les bois d'ossature sont en 45 mm, donc le diamètre maxi des vis est 6 mm et bien au milieu, ce qui limite encore l'ancrage.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Contreventement mur ossature bois

Publié par pi

13 réponses
111 vues
0 like

Pose osb (fixation et joint de dilatation)

Publié par 6tem09

8 réponses
42 vues
0 like

Jonction des murs ossature bois pour le vent

Publié par stepeter

2 réponses
199 vues
0 like

COMPOSITION MUR OSSATURE BOIS (à jour : 2019)

Publié par buzz29

3 réponses
121 vues
0 like

Nouveau DTU 31-2 – Construction de maisons et bâtiments à ossature bois

Publié par Boisphile

1 réponse
253 vues
1 like