poutres maitresses solivage dalle bois

poutres maitresses solivage dalle bois

il y a 2 ans

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum et souhaite avoir quelques précisions auprès des initiés sur le dimensionnement d'une dalle bois destinées à une MOB

J'ai opté pour la réalisation d'une dalle bois sur plots (9 plots au total) : poutres maîtresses de 8 m reposant sur trois appuis,  et poutres de rives de 6 m reposant sur trois appuis.

Ma question est toute simple mais je n'ai pas trouvé la réponse ici ou ailleurs :

Y-a-t-il une contre indication au remplacement d'une poutre de 8 m reposant sur 3 appuis par deux poutres de 4 m bout-à-bout, reposant chacune sur deux appuis (un appui en extrémité et un appui commun central) ? CF schéma ci-joint

Merci d'avance pour vos réponses 

3 réponses

1-3 sur 3 réponses
1/1
1. poutres maitresses solivage dalle bois il y a 2 ans

Le problème, c'est que vous prenez les choses à l'envers.

La dalle de base est l'élément à concevoir et calculer en dernier, quand tout les reste est déterminé et chiffré du point de vue des charges.

Pour déterminer les appuis, il faut appliquer les différentes charges aux poutres pour déterminer leurs réactions d'appuis.

Les poutres de ceinturage reprennent les charges du plancher du RCH + les murs + éventuellement l'étage + la toiture.

2. poutres maitresses solivage dalle bois il y a 2 ans

Merci Boisphile pour votre réponse rapide.

Ma qestion était de savoir, en dehors de tout dimensionnement des poutres et plots, si le principe était ou non prohibé d’un point de vue purement structurel, pour une raison ou une autre…

Cordialement

3. poutres maitresses solivage dalle bois il y a 2 ans

Je confirme ma réponse précédente en ajoutant une précision :

Une poutre sur trois appui travaille mieux donc de section inférieure a celle de deux poutres sur deux appui.

Mais dans une poutre sur trois appuis, c'est l'appui milieu qui prend le plus de charge (62%) alors que les appuis d'extrémités ne reprennent chacun que 19 %.

Deux poutres sur deux appuis dont un milieu commun, l'appui milieu reprend 50% et les appuis d'extrémités 25 %.

Il faut ajouter à cela le sens du ou des solivage par rapport au sens de la toiture (risque de cumuls de charges.

Je dois ajouter que si le 30 de votre pseudo révèle la Gard, il faut préciser le risque termite d'une part et d'autre part une partie de ce département est en zone de sismicité 3, l'un et l'autre de ces risques imposent des dispositions particulières dont il faut aussi tenir compte.

1-3 sur 3 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion