Parquets Aménagement intérieur Maison ossature bois

Faisabilité plancher bois

Publié par lp.lionel il y a 1 mois

Bonjour à tous,


Je préviens que je suis peut-être totalement à côté de la plaque, c'est pour cela que je viens, je n'y connais rien en plancher bois et j'aimerais éviter de faire n'importe quoi...

J'ai pensé les choses à partir de différentes infos trouvées sur le net et sur les forums mais je suis surement passé à côté de certains trucs...


Mon projet concerne la réhabilitation/surélévation d'une ancienne maison de ville.
Sur une surface RDC d'environ 50m², la dalle existante a été supprimée et le sol a été décaissé d'environ 60 centimètres. La surélévation va reposer sur des micro-pieux.


Il était initialement prévu de re-couler une dalle béton mais les sols ne sont pas très bon, du coup, la question se pose d'éventuellement installer un plancher bois en appui sur les têtes de micro-pieux.


L'idée serait d'utiliser des solives de 10x220 avec entraxe de 40 cms.

Sur la photos, on voit les pieux en blanc.

La solive à côté de la côte à 378.26 est scellée au mur.


Ma question est du coup de savoir si les dessins que j'ai réalisé sont réalistes ou pas du tout ? Pourriez-vous me donner vos avis ?


Merci d'avance de vos conseils.




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Il y a beaucoup à dire!

1) Un plancher de base, est un ouvrage structurel qui reprend tous les efforts de l'ouvrage qui sera construit dessus.

2) De la toiture aux fondations, via les murs, son calcul ne doit rien au hasard, il y a là une véritable étude de BE à faire, dans la mesure où toute les charges et efforts horizontaux doivent être pris en compte.

3) De plus, la détermination du nombre de pieux et leurs emplacement dépendent des résultats de l'étude de sol qui doit être faite.

4) L'entreprise qui plante les pieux doit connaitre la charge que reprend chaque pieux.

5) La disposition du solivage en deux sens n'est pas correcte.

6) Entre autre, il sera nécessaire de faire un plan de coupe, sachant qu'il doit y avoir au minimum 30 centimètres sous le bois le plus bas et que le VS doit être correctement ventilé.

7) A priori, ce sera une construction à ossature bois dont une façade mesurera plus de 9 mètres, ce qui entraînera la pose d'un mur de refend intermédiaire. Ce mur de refend, comme les murs périphériques, impose des efforts au plancher sous-jacent, qui doit lui-même les transmettre aux fondations.

8) Bien sûr, rien ne peut être entrepris sans connaitre le lieu précis de l'implantation et sans des plans dimensionnés de la construction.

En résumé, une telle construction qui va nécessiter un permis de construire ou pour le moins une autorisation en Mairie, doit faire l'objet d'une étude de BE.

Publié par lp.lionel il y a 1 mois

Merci pour ces informations.

En fait je n'ai pas été assez précis.


La maison existe déjà. Il s'agit d'une maison individuelle en RDC, mitoyenne des deux côtés.

Une étude de sol a été réalisée et comme elle a identifiée des sols médiocres, la surélévation ne peut pas s'appuyer sur les murs existants et des micro-pieux ont été préconisés.


Les micro-pieux ont effectivement été dimensionnés en fonction de l'étude de sol et en fonction des charges calculés par l'entreprise qui réalise la surélévation bois.

Des poteaux seront posés sur les têtes de micropieux et la surélévation sera portée par ces poteaux.


Le plancher viendra prendre place à l’intérieur des murs déjà existants, du coup je ne pense pas qu'il aura un rôle structurel ici ?


Dans tous les cas, j'entends que ça ne doit pas être fait à la légère, le solivage en deux sens n'est pas bon et je dois creuser d'avantage pour avoir un espace de 30 centimètres sous le bois.


Merci beaucoup.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Puisque ce sont les micropieux qui porteront le plancher qui sera lui-même composé de poutres périphériques supportant un solivage, il s'agit bien d'un ouvrage structurel.

Ce que je ne comprends pas c'est que vous avez une entreprise qui réalise une surélévation bois et que cette entreprise ne prend pas en charge le plancher.

Par ailleurs, vous dites que la construction existe, donc des murs, que ces murs ne peuvent supporter une surélévation. Dans ces conditions, je ne comprends pas sur quoi reposera cette surélévation ? ET quel rôle jouera ce plancher que j'ai compris être au RCH alors que la surélévation, comme son nom l'indique sera R+1 ?

Bref ! tout cela est confus et mérite des précisions.

Publié par KEVIN il y a 1 mois

Bonjour,


Vous dites que la surélévation sera posée sur poteaux, qui eux portent sur les têtes de micropieux.

Comment l'entreprise de charpente a-t-elle prévue la stabilité de ce système poteaux/poutres?


De plus, le plancher du RDC portant sur les micropieux, ceux-ci auraient dû être dimensionnés en prenant en compte les charges de ce plancher, et pas uniquement les charges du R+1.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Faisabilité plancher bois

Publié par doudoulabouexiere

5 réponses
211 vues
0 like

Plancher Bois

Publié par asonwawan

2 réponses
156 vues
0 like

Plancher bois sur cave

Publié par Mike7607

3 réponses
107 vues
0 like

Rénovation plancher bois

Publié par Jjacques

0 réponse
91 vues
0 like

Changement plancher bois

Publié par Ferdino

11 réponses
166 vues
0 like