Combles Aménagement intérieur Charpente

Consolidation plancher solives espacées avec reprise d'appui IPN.

Publié par Done il y a 6 mois

Bonjour à tous,


Lecteur attentif de votre forum et conscient que le sujet est traité plusieurs fois, ça ne m'empêche pas de me perdre dans la diversité des cas qui y sont étudiés...  


Je suis en rénovation d'une maison ancienne (avant 1900) en Vendée, et déplore un mouvement de flexion du plancher de l'étage, que je souhaite aménager en deux chambres. Le rajout du poids du plafond du RDC, des cloisons et des éléments d'habitation à l'étage me font craindre une charge d'exploitation et permanente trop élevées pour ce solivage. 


La pièce: 5,80 x 7m50 avec 9 solives portant sur la largeur de la pièce (5,80) renforcées par un HEA 240 de 8m (la longueur de la pièce) à 2,30m d'un mur et 3,50m de l'autre, qui soutient toutes les solives calées dessus. Nous avons posé ce HEA pensant résoudre le problème de flexion avec cet appui intermédiaire, mais si le résultat est acceptable au dessus du HEA, entre HEA et le mur c'est perfectible... 


La pose d'un bois de 5m80 arasant le plancher sous solives ne montre pas de flêche au centre de la pièce. (voir photo 2)

 

L'entraxe des 9 solives mesuré centre solive est de : 105 - 100 - 87 - 90 - 97 - 98 - 93 - 86. 

La section des9solives est de : 17x17  10x20 17x17 17x17  17x17 17x17 17x17 17x20 10x20. 

Le plancher est constitué de planches de pin de 3mx30mm cloué perpendiculairement aux solives+ un medium 20mm (plaques de 2mx90cm) fixé de manière perpendiculaire au plancher (donc perpendiculaire aux solives). 


Je n'ai pas les moyens de déposer plancher et solives pour refaire à neuf le solivage. 


Mes options et les questions qui s'y rattachent: 

-Un doublage des solives + chainage peut-il permettre de résoudre ce problème de flexion et charge admissible? Ou bien le poids rajouté va t'il amplifier le phénomène? 

-La pose de solives intermédiaires de 63x175 divisant les entraxes par 2 peut elle s'avérer efficace? Si oui, la pose sur muralière ou maintenues par corbeaux métalliques? N'ayant pas de flêche, les nouvelles solives porteraient uniformément sur la largeur de la pièce. 


Par avance, merci pour votre attention et vos précieux conseils. 


Bonne journée. 






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Si tout était si simple ?

Savez vous que le HEA que vous avez posé reprend à lui seul 62% de la charge du plancher ? Parce qu'en réalité, vous avez transformé des solive sur deux appuis en solives sur trois appuis,pensant sans doute que la charge de chaque solive serait divisée en 3 au lieu de 2. Erreur, la physique est ainsi que l'appui milieu reprend 62% de la charge et les appuis d'extrémité 19%. Il en est de même pour le poteau milieu du HEA qui reprend à lui seul 62 % de la charge du HEA plus un poteau fixé dessus en provenance de je ne sais où, mais avec des charges également sans doute et doit occasionner un poinçonnement énorme (plusieurs tonnes sur une toute petite surface) sur la dalle béton.

Je ne sais pas où vous en êtes à l'étage, mais aujourd'hui, ce plancher n'est peut-être pas encore totalement en charge, exploitation 150 kg/m², cloisons 40kg/m² et si vous ressentez déjà des vibrations, je vous laisse imaginer lorsqu'il sera en fonctionnement.

La flèche est une chose, la souplesse une autre et les vibration une troisième.

Le calage est précaire et peut-être même pas fixé et si c'est le cas, dans quelques années, avec les vibrations elles partiront.

Si on prend pour hypothèse des solives de 170 x 170 avec des entraxes de 950 et les charges courante 120+120 sans appuis, il est évident que cela ne peut pas fonctionner. Mais si on interpose un appui intermédiaire à 2m30, le résultat est correct.

Pour illustrer mes propos précédents, les réactions aux appuis sont les suivantes : 160 - 900 - 340 kg.

Soit 900 x 9 = 8100 kg x 62% = plus de 5 tonnes + le poids du HEA et du poteau+la descente de charge du poteau d'étage. Reste à savoir si la charge est reprise par une platine soudée ou sur les ailes de métal ?

Je pense que la première chose à faire est de refaire le calage avec du bois dur (Chêne sec) de 400 x 100 parallèle à la solive pour pouvoir la fixer sous les solives.

Par ailleurs, des planches, même de 30 mm x 120 sont quand même un peu juste surtout si elle ne sont pas assemblées.

Je ne peu pas allez au-delà avec les informations que vous donnez.

Publié par Done il y a 6 mois

Bonsoir Boisphile et merci pour votre réponse exhaustive, 


Quelques précisions: 


-L'objectif de la pose du HEA+POTEAU était précisément de reprendre la majeure partie de la charge du plancher, soulageant ainsi les solives, je pense donc si j'ai bien interprété votre réponse que ce premier objectif est rempli.

. Je n'ai pas précisé que l'emplacement du HEA a été choisi là ou existait une ancienne cloison en briques qui, bien que peu porteuse, donnait une certaine rigidité à la partie de la pièce dans laquelle les solives s'étaient "reposées" dessus. 


-Le poteau lamellé-collé de 140x140 dans l'alignement du poteau métallique sert de support de ferme à l'étage, celle-ci étant légèrement sous dimensionnée et un peu flêchée, nous avons voulu assurer le coup (doublage des pannes avec du 50x200 + poteau de soutien de ferme) avant de plaquer les rampants. 


-Le HEA est scellé de 40cm de chaque côté de la pièce, et repose sur un poteau soudé au HEA. 

Le poteau pose au sol sur des fers plats soudés au HEA, sur un plot de béton fortement dosé.  


-Le calage sur la photo est bien entendu un calage "d'essai", avec légère et progressive mise en tension des solives au cric (1cm environ). .D'ailleurs, mettre en tension avant de caler dans ce cas, à faire ou ne pas faire?  


-Rien n'est fait à l'étage, qui est pour le moment un grenier, c'est pour celà que je souhaite faire au mieux avant de plaquer le plafond du RDC et transformer cette partie d'étage en deux chambres + dressing. Je ne veux pas que le pafond de mon RDC bouge ou vibre de manière démesurée lorsqu'un enfant court à l'étage dans sa chambre. 


Ai-je bien compris votre première proposition : calage avec du bois dur (Chêne sec) de 400 x 100 parallèle à la solive pour pouvoir la fixer sous les solives. = schéma ci-dessous? 


Si jamais un bon calage n'améliorait pas la rigidité du plancher, quelle solution pourrait être envisagée? 


Je vous remercie pour votre attention, 


Bonne soirée. 






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Votre croquis est correct.

Le calage devrait améliorer, mais je ne suis pas devin et il y a peut-être des éléments que je n'ai pas.

Je vous ai également dis que les planches sont plutôt juste et surtout si elles ne sont pas assemblées.

Ne croyez pas que la cloison était peu porteuse, je rencontre ce problème très couramment avec les personnes qui souhaitent des grandes pièces et que "le copain qui s'y connait" dit : <<Pas de problème, ce n'est pas une cloison porteuse>> !!!

Je n'ai pas non plus vérifié le HEA pour lequel il faudrait préciser si c'est bien un HEA, un HEB ou autre profil et la section.

Publié par Done il y a 6 mois

Bonjour Boisphile, 


La cloison donnait une bonne rigidité, mais sur la moitié de la pièce seulement, et la partie sous laquelle il n'y avait rien était un vrai trampoline à l'étage. 

C'est bien un HEA dont on parle, qui permettait d'avoir le meilleur ratio charge admissible/hauteur sous plafond. 

Les planches dont vous parlez sont les planches de renfort de solives qui ont été placées en test sur la photo et qui pourraient être éventuellement ajoutées pour limiter le flexion de celles-ci ? 

Si c'était l'option choisie, je pense passer sur du 27x200 avec légère encoche pour passer le HEA au besoin. 

Celà pourrait-il limiter la flexion des solives? 

Un assemblage par collage-vissage peut il être cohérent ou faut-il envisager une autre option? 


Merci pour vos retours, j'ai conscience que ce ne sont que des conseils "à distance", mais ils sont précieux et permettent de construire ma réflexion. 


Bonne journée. 




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Celà pourrait-il limiter la flexion des solives?  NON, c'est illusoire

Les planche dont je faisais allusion sont celle du plancher sur les solives.

Quant au HEA, tout dépend comment il a été calculé, je rappelle que la charge de chaque solive n'est pas divisée en 3 pour trois appuis. La charge appliquée au HEA est de 62% de la charge de chaque solive.

Publié par Done il y a 6 mois

Merci pour votre réponse, je vais donc continuer d'étudier la meilleure tactique à adopter pour trouver un peu de rigidité supplémentaire... 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

La première chose à faire est de vérifier le calcul du HEA en fonction des informations que je vous ai donné, parce que je doute que cette particularité physique ait été prise en compte si toutefois cet HEA a été réellement calculé.

Publié par Done il y a 6 mois

Bonsoir, 


Parlez-vous de la charge admissible du HEA et du poteau ? Si oui ce calcul a été réalisé avant le choix de section et de profilé du HEA: 


La charge admissible uniformément répartie sur 4m (appui mur-appui poteau) est de 12 158 kg par section de 4m pour un HEA 220 (j'ai mis 240 dans mon premier message c'est une erreur). Soit 24 tonnes sur la longueur totale du HEA. 


La charge admissible du poteau HEA 220 est de 66,9 tonnes. 


Référence: http://www.aciers-mottard.be/catalogue/Aciers-mottard-1-1.pdf


Y'a-t-il une subtilité qui m'échappe dans ce calcul, qui me semble plus que satisfaisant pour recevoir les charges d'exploitation et permanentes de 2 chambres... 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Je ne suis pas en mesure de vous répondre, deux sections de 4m chacune sur deux appuis, ce n'est pas la même chose qu'une section de 8 mètres sur 3 appuis, dans la mesure où dans ce cas, ce n'est plus la flexion ou la résistance qui dimensionne, mais l'effort tranchant au point d'appui milieu qui reprend le plus de charges. 

Publié par Done il y a 6 mois

Bonjour, 

Je me suis mal exprimé, c'est bien un hea de 8m sur trois appuis dont il s'agit ! J'avais extrapolé la charge admissible en pensant qu'on pouvait considérer cela comme deux sections de 4m étant donné la reprise d'appui sur poteau. 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Réaction aux appuis solives.

Publié par goldengod

1 réponse
80 vues
0 like

Entaille solive au niveau de l'appui

Publié par Paul07

1 réponse
85 vues
0 like

Dimensionnement plancher IPN et bois

Publié par Mimiz5000

11 réponses
100 vues
0 like

Extension - toiture végétallisée - appui intermédiaire

Publié par Titebelette

1 réponse
56 vues
0 like

Plancher sur solive possible?

Publié par Ares

0 réponse
59 vues
0 like